Le réseau Ludus : jouer en classe

Un blog pédago-ludique du WebPédagogique

myst-romeRapide mise à jour de début d’année sur le site historique du réseau Ludus dans la rubrique des fiches de jeux.

Rodolphe Bondiguel, accompagné cette fois de Corinne Vivien, a produit un nouveau jeu de rôle pédagogique de la série Mystère à… Après Mystère à l’abbaye, voici aujourd’hui Mystère à Rome, testé en vrai grandeur au plan de Rome à Caen en juin 2009. Un travail énorme mis entièrement à disposition via Calameo.

La Main et le Cerveau est une très intéressante adaptation du principe du Cluedo à la Révolution française. Saurez vous retrouver le Cerveau qui aurait pu avoir intérêt à armer la main de Charlotte Corday ? En cherchant parmi les acteurs majeurs et les principales familles politiques, les élèves découvriront peut être le cerveau et à coup sûr enrichiront leur connaissance de la révolution. C’est une très belle illustration du détournement pédagogique du principe de jeu commerciaux.

Deux rappels ont été ajoutés :
J’ai enfin trouvé le temps de rédiger la fiche descriptive du jeu l’autoroute ou les grenouilles [déjà décrit sur ce blog] consacré aux complexes relations entre les nécessités de l’aménagement des territoires et celles du développement durable et de la préservation des patrimoines.

J’ai dressé pour mes élèves au collège une liste de ce qu’il est convenu d’appeler des Serious games consacrés à la solidarité et au développement durable (greengames). Elle est désormais accessible via le site du réseau Ludus.

Ces nouveautés sont visibles ici : réseau Ludus

Au début était J’ai vécu au XVIIIème siècle, de Dominique Natanson, qu’on ne présente plus.
Ensuite, il y a déjà pas mal d’années, Yvan Hochet a utilisé cette base initiale pour développer J’ai vécu la Révolution et l’empire, dont l’une des différences notables avec son grand ancêtre réside dans le fait que le jeu ne se déroule plus sur ordinateur mais donne lieu à la création d’un dossier papier décrivant la vie d’un personnage fictif durant la révolution et l’empire.
Depuis les adaptations se sont succédées aux quatre coins de l’hexagone. Il faut dire que les activités de raisonnement et d’écriture qui sont au coeur de cette activité ludo-pédagogique, permettent de poursuivre bien des objectifs de nos disciplines. Mieux, les nouveaux programmes risquent de lui donner un coup de jeune en mettant le récit au centre des préoccupations de notre enseignement.
En attendant d’essayer à votre tour, il est possible de lire la description d’une très intéressante adaptation imaginée par Sébastien Peigné et qui a abouti à la création d’un blog alimenté par les élèves.
C’est à lire sur le Ning des clionautes

Pour voir ou revoir l’activité originale d’Yvan, sur le site du réseau Ludus

Le jeu J’ai vécu au XVIIIème siècle de Dominique Natanson

Voir également l’article de Caroline Jouneau-Sion dans le n°471 des cahier pédagogiques : Apprendre l’Histoire.

La crise financière est partout en ce moment : télés, journaux, conversations de café, de salle des profs (et toi t’a vendu tes parts CASDEN ?) … Partout, sauf dans la classe… Après un rapide sondage, je me suis avisé que moins de trois élèves (sur 27) avaient entendu parler de la crise. Il faut croire que les radios « jeunes » n’insistent pas lourdement sur l’ouverture au monde des ados qui leur font confiance… Dans le même temps, les programmes du collège sont bien timides également sur cet aspect pourtant important de l’économie moderne.
En tous cas, il m’a semblé utile d’attirer l’attention de mes élèves sur ce problème d’actualité et de le leur expliquer. A l’occasion de la leçon introductive sur la France et l’Allemagne face à la crise des années trente, j’ai ressorti un vieux jeu de mon copain Yvan : le krach de Wall Street. Moyennant quelques adaptations, ce jeu peut parfaitement être utilisé pour comprendre les mécanismes de « yoyo » boursier (pour parler comme les commentateurs économiques de la télé), voire de panique. Certes, on ne pourra pas comprendre le problème des subprimes à travers ce jeu mais on pourra à coup sûr faire prendre conscience aux élèves des mécanismes de base du marché boursier.
En tous cas, le succès a été assuré : les élèves, peu motivés au départ se sont révélés de redoutables traders. Ils ont fait aussi bien que leurs modèles réels et ont réussi eux aussi à accumuler des pertes monumentales. Mais au moins dans ce cas, il s’agissait de pertes fictives…
Pour ceux que cela intéresse, le jeu se trouve sur le site du réseau Ludus

C’est l’occasion de signaler ce vieux et didactique reportage de TF1 sur des images de l’INA. Image de prévisualisation YouTube

Le numéro 93 du Café pédagogique (16 mai 2008) propose un dossier sur le jeu dans l’enseignement. Le prétexte en a été la publication de la thèse de Julian Alvarez sur les « jeux sérieux », thèse déjà citée sur ce blog. Ce dossier permet de retrouver des entretiens sur l’intérêt pédagogique des jeux vidéos avec Julian Alvarez, Idriss Aberkane, qui enseigne les mathématiques à l’aide de jeux vidéos populaires et de Laurent Trémel, sociologue et spécialiste du jeu vidéo.
Ce dossier propose en outre un tour d’horizon des jeux pédagogiques par disciplines. Le réseau Ludus y est largement cité dans la partie qui concerne les sciences humaines. Rappelons a cette occasion que les enseignants du réseau Ludus sont très nettement plus intéressés par les jeux « traditionnels » que par le jeu vidéo (ne serait-ce que parce qu’ils peuvent eux-mêmes produire le jeu de carte ou de plateau adapté à leurs objectifs pédagogiques, ce qui est beaucoup moins simple avec le jeu vidéo.)
cafe-peda.jpg

Si vous voulez tout savoir (ou presque) sur le monde du jeu, le portail Ludopédia est fait pour vous. Comme son nom l’indique le portail Ludopédia est à la fois une porte d’entrée sur le monde des jeux et une nouvelle extension de Wikipédia. Il est donc tout à fait possible pour ceux qui s’intéressent au jeu en général et au jeu pédagogique en particulier d’enrichir ou de modifier les textes. Un article « jeu pédagogique » ne demande d’ailleurs qu’à être développé.
Ludopédia est animé par de nombreux auteurs de jeux – dont François Haffner (on ne dira jamais assez la richesse de son site) et propose des articles de qualité sur la définition, l’histoire ou les catégories de jeux. D’importantes ressources sont présentées, dont, bien sûr, le réseau Ludus. Un portail à franchir d’urgence.