Sketch « A quand Caen » de Raymond Devos

Le français est la langue des jeux de mots. Raymond Devos en est son illustrateur. C’était un humoriste français (il est décédé en 2006) ; il est né en Belgique mais il a toujours vécu en France, où il a eu la passion de la langue française qu’il a su manipuler et transmettre grâce à ses excellentes qualités de mime…

Je vous propose ici l’extrait d’un de ses sketchs célèbres qui joue sur les mots… « A quand les vacances à Caen »… Faites le quiz qui se trouve sous le lecteur en même temps que vous écoutez son sketch… pour mieux comprendre ses jeux de mots…


PS: Le vocabulaire difficile est expliqué en bas du quiz, dans les cases du choix multiple…

J’avais dit : “-Pendant les vacances, je fais rien, rien. Je veux rien faire ». Je savais pas où aller. Comme j’avais entendu dire :



j’ai dit : « Bon, je vais aller à …



Et puis à ………………….., ça tombait bien. J’avais rien à y faire. » Je boucle la valise. Je vais pour prendre le car.



Je demande à l’employé : « – Pour ………………….., quelle heure ? »



Il me dit : « – Pour où ? » Je lui dis : « – Pour……………… ! »



Il me dit : « – Comment voulez-vous que je vous dise…………………. si je ne sais pas où ».



Je luis dis : « Comment, vous ne savez pas ………………………. ? »



Il me dit : « Si vous ne me le dites pas ! » Mais je lui dis : « Je vous ai dit ………………………..»



Il me dit : « Oui, mais vous m’avez pas dit où » Je lui dis : « Monsieur, je vous demande une petite minute d’attention : je voudrais que vous me donniez l’heure des départs des cars qui partent pour ………………… »



». Je dis : « Enfin, Monsieur, Caen dans le Calvados ». Il me dit : « C’est vague ! » Je lui dis : « En Normandie. Oh, -je dis- ma parole, vous débarquez ! » « Ah !-il me dit- là où a eu lieu le débarquement ? en Normandie, à …………………. » ?




Je dis : « Voilà » « Eh bien –il me dit- prenez le car. » J’ai dit : « Il part quand ? » Il me dit : « Il part au ……………………..»



« Mais –j’ai dit- le ………………………. est passé »



« Eh bien, -il me dit-, si le …………………….. est passé, vous l’avez raté ».




Alors je lui dis : « Et le prochain ? » Il me dit : « Le prochain, il part à ………………….. »



Je lui dis : « Mais il va à Caen ? » Il me dit : « Non, il va à ……………………»



« Mais –je lui dis- moi, je veux pas aller à Sète, je veux aller à Caen. Il me dit : « D’abord, qu’est-ce que vous allez faire à Caen ? » Je lui dis : « Rien, rien ; je veux rien y faire ». « Eh bien, il me dit, si vous n’avez rien à faire à Caen, allez à ……………………. » !



Je lui dis : « Qu’est-ce que vous voulez que j’aille faire à……………………….. ? » Il me dit : « Rien » Alors je dis : « Bon, alors si j’ai rien à y faire, alors d’accord »



Alors je lui dis : « Pour ……………………, il part à combien ? »




« Eh bien » – il me dit, il part à dix-neuf mais avec le chauffeur, ça fait vingt. Je lui dis : « Mais il est vingt ! » Il me dit : « Alors vous l’avez encore raté « ! » Alors je lui dis : « C’est trop tard » Il me dit : « Pour Sète, oui, mais si ça vous dit d’aller à ………………….., j’ai encore une place dans ma voiture. »




Mais je lui dis : « Mais qu’est-ce que vous voulez que j’aille faire à ………………… ? »



Il me dit : « Prendre le …………………. »




« Ben –je dis- pour où ? » Il me dit : « Pour …………………… »



Je lui dis : « comment voulez-vous que je vous dise …………………si je ne sais pas où ? »



Il me dit : « comment vous ne savez pas ………………… ? »



Je dis : « Mais si, je sais où ………………. ça fait une demi-heure que je vous dit que c’est dans le Calvados, que c’est là où je veux passer mes vacances, parce que j’ai rien à y faire » « Oh –il me dit- ne criez pas, ne criez pas, on va s’occuper de vous ».




Alors il a téléphoné au dépôt. Mon vieux ! A vingt-deux le ………………… était là





Les flics m’ont embarqué à …………………..



Et je suis arrivé au ………………… où j’ai passé la nuit. Voilà mes vacances.





Pour approfondir

Regardez le site de Raymond Devos avec ses disques, ses vidéos, ses livres, ses citations restées célèbres…

A propos du lecteur Deezer

L’écoute de ce sketch par le biais du lecteur Deezer est limitée à une utilisation strictement privée, dans le cadre de la vie familiale.

CIVILISATION FLE ET EUROPE PRONONCIATION RETOUR A LA PAGE INITIALE DU BLOG CONCOURS CORRESPONDRE

.

SITES FLE COMPREHENSION ORALE COMPREHENSION ECRITE PRODUCTION ORALE PRODUCTION ECRITE QUIZ

5 réflexions au sujet de « Sketch « A quand Caen » de Raymond Devos »

  1. Ping : Quand ? où ? | blog de la classe de CM1A

  2. Ping : FLE – Exercice de prononciation – Exercice d’articulation

  3. Merci pour cette contribution. Je la trouve très utile pour la classe de FLE. C’est un excellent exercice d’articulation qui favorise également l’assimilation des mots « tutoyer » et « vouvoyer » qui sont difficiles pour des étrangers. Je ne connaissais pas ce texte et je pense en faire l’objet d’un prochain article, de façon à ce qu’il ait davantage de visibilité.

  4. RENCONTRE (texte de Marc Escayrol) :

    – Nous nous tutoyons ou nous nous vouvoyons?
    – Tutoyons-nous; vous vouvoyez souvent?
    – Je tutoie comme je vouvoie
    – Moi, je me tue à tutoyer, mais tout me voue à vouvoyer
    – Vous nous voyez nous vouvoyer?
    – Nous voirons; je veux dire, nous verrons
    – Tout à fait, toutefois tout nous fait nous tutoyer; d’ailleurs, qui vous vouvoie?
    – Mes parents, mais je ne les vois jamais.
    – Ainsi, vos vieux vous vouvoient sans vous voir
    – Et toi, qui te tutoie?
    – Mon oncle, mais seulement chez moi
    – Donc, ton tonton te tutoie sous ton toit
    – Oui, mais mon neveu ne veut nous vouvoyer
    – Et que faites-vous des dames?
    – Tutoyons les veuves et vouvoyons les tantes
    – Mais ma tante est veuve; elle vouvoie son toutou et tutoie sa voiture
    – Vous n’aurez qu’à louvoyer, tantôt la tutoyer, tantôt la vouvoyer
    – Et les nouveaux venus, les vouvoierons-nous?
    – Je veux voir les nouveaux venus nous vouvoyer. Les nouveaux non vouvoyants se verront renvoyés comme des voyous
    – Et les non voyants?
    – Les non voyants vouvoieront!
    – Même au nouvel an? J’aimerais vous y voir, sous leur nombre les non vouvoyants vont vous noyer
    – Au nouvel an, votre dévoué n’envoie de voeux qu’aux vouvoyants non dévoyés.
    – Vous vous fourvoyez!
    – Je ne me fourvoie pas, monsieur, mais je me fous de vous revoir!
    – Alors, allez vous faire voir!

  5. Ouais ! 28 sur 28 ! Vive Raymond Devos et vive les Belges, hihi !!
    Merci beaucoup ;>

    Une Belge…

Laisser un commentaire