M comme Motiver

31 07 2012

…Motiver

Motiver…motif, motivation, moteur, motivant.

Motiver…entraîner, stimuler, encourager, créer les raisons d’agir…

Motiver…susciter l’envie du lendemain, l’envie d’encore, l’envie de davantage et de toujours plus…quel beau projet! Oui, mais comment?

Et si l’une des clefs consistait tout simplement à tendre l’oreille et à se rapprocher? Et si, nous autres adultes-éducateurs nous prenions le temps de nous reconnecter à l’enfant que nous étions au même âge, aux rêves et aux vœux que nous formulions? Sans doute gagnerions-nous en compréhension et en confiance…Enseigner c’est aussi cela: écouter et savoir entendre.

 

Rêves d’enfants…

« Chouette, demain je retourne en classe…Demain, je vais retrouver mes camarades, demain, je vais apprendre
encore, demain, je vais réussir. Demain soir, après ma journée
d’école, je serai encore moi mais je serai plus riche de savoirs, de
culture, d’amitié, de projet, de confiance. Oui, demain soir, j’aurai
encore grandi et cela ne me fait pas peur… parce qu’on est une
classe forte, soudée, même si on n’est pas tous les meilleurs amis
du monde, parce que le maître nous attend, nous connaît, nous
permet d’apprendre chaque jour quelque chose de différent, parce
que même quand c’est difficile, on sait que c’est normal et qu’on
n’est pas seul, parce qu’on regarde dans la même direction même
si on ne prend pas tous le même chemin, parce qu’hier, on a planté
des graines et que j’ai hâte de voir comment ça pousse, parce
que demain, je passe ma ceinture marron de numération et que je
pourrai devenir tuteur à mon tour, parce que demain, c’est le jour
du conseil de coopération et que j’ai plein de choses à proposer,
parce que demain, c’est mon copain Mustapha le gardien de l’arbre
à palabres et il va nous raconter un conte de chez lui, parce que
demain, le maître l’a annoncé, on accueille un nouveau camarade
et on lui a préparé une surprise, parce que demain, oui, c’est sûr,
demain sera différent d’hier et d’aujourd’hui ! »

Extrait de Réussir sa première classe, p 116

Fais de ta vie un rêve et de ce rêve une réalité, nous invitait Antoine de Saint-Exupéry. Et si en classe, à l’école nous faisions de ces rêves d’enfants une réalité, la leur comme la nôtre?

Ce chapitre 5, construit autour de la notion d’équipe, donnera quelques pistes de réflexion et d’action susceptibles de favoriser l’engagement des élèves bien sûr, mais également celui de toute l’équipe éducative. Sans adultes motivés et solidaires autour de lui, sans cohésion ni cohérence globale, il est bien difficile pour un enfant de comprendre pour quelles raisons on lui demande de faire ce que les adultes ne savent pas ou plus faire…

Le lecteur trouvera dans cette section centrale des termes tels que:

  • des substantifs: projet, démarche, contrat, coopération, aventure, empowerment…
  • des verbes: fédérer, mobiliser, valoriser, faire-équipe , engager, impliquer…
  • des adjectifs: autonome, dynamique, volontaire, créatif, collectif, actif.

Motiver…susciter l’envie du lendemain, l’envie d’encore, l’envie de davantage et de toujours plus…quel beau projet, vous ne trouvez pas? 😉


Tags : , , , , , ,

Actions

Informations

2 réponses à “M comme Motiver”

1 09 2012
mareme (13:02:11) :

Moustapha racontera un conte de chez lui…ou de chez ses grand_parents?? Moustapha ne sera -t-il donc jamais chez lui?? J’ai toujours été heurtée par cette question que m’ont posé et me posent encore amis, ennemis, rencontres éphémères du quotidien, collègues.. »De quelle origine est-tu?  »
Quelle est mon origine, elle est la même que la tienne, je n’ai pas d’histoire de chez moi que tu ne connais pas, car chez moi, c’est chez toi. Ma mère est de la « deuxième génération d’immigrés » comme on dit- alors qu’elle est peut-être surtout de la deuxième génération de Français , non?. J’espère que l’on ne demandera pas à mon enfant de raconter des histoires de chez lui, les médias lui font déjà assez sentir qu’il est d’ailleurs…

1 09 2012
Ostiane (13:24:56) :

Merci pour votre intervention.
C’est une question délicate que vous abordez là Mareme et j’entends bien votre lassitude…Ce qui compte ici en l’occurrence c’est que chaque enfant se sente chez lui à l’école. Mustapha ou Matilda ou Réza ou Peter ou Marinette n’auront pas à dire non, ils auront juste dire oui si invités à le faire ils souhaitent partager avec la classe quelque chose d’eux-mêmes, un conte, un poème, un voyage…Il ne s’agit pas d’étiqueter l’origine des enfants, il s’agit d’ouvrir l’école sur la réalité de tous tous les enfants. Donc, si Mustapha sa réalité, c’est ici et maintenant et non là-bas il pourra tout à fait venir nous raconter l’histoire de son choix, ou ne rien venir raconter de tout. Inviter n’est pas contraindre.

Laisser un commentaire