Jouer avec les mots

10 09 2012

Idée prép’, le plus du blog

Recette pour fabriquer un jeu alphabétique

Choisir un jour de grand soleil

Descendre dans la cour

Former une belle ronde

Distribuer un mot par enfant

En garder un pour vous

Leur demander de le lire en silence

Puis livrer la consigne:

« Rangez-vous par ordre alphabétique »

Laissez-les faire…

Observez 😉

Cette activité s’inscrit bien évidemment dans une séquence plus large de maîtrise et d’étude de la langue française dont l’objectif spécifique ici est de faire acquérir les connaissances et savoir-faire nécessaires au repérage analytique et à l’utilisation de l’ordre alphabétique.

Astuce: récolter les mots distribués dans un texte déjà lu ou à lire prochainement, de manière à réutiliser les mots-étiquettes lors d’une autre activité de repérage textuel par exemple ou de recherche dans le dictionnaire.

Les intelligences sollicitées dans cette séance: (selon la théorie des intelligences multiples d’Howard Gardner)

  • inter-personnelle: être capable de s’accorder à plusieurs pour parvenir à un objectif commun
  • verbale-linguistique: être capable de lire et de jouer avec les mots
  • logico-mathématique: être capable de s’organiser, d’élaborer et de suivre une stratégie d’action
  • visuo-spatiale: être capable de se repérer dans un espace et selon une consigne précise
  • kinesthésique: être capable de se servir de son corps comme support et média d’apprentissage

Les 3 intelligences non ou peu sollicitées dans cette activité sont: l’intelligence rythmique musicale, celle du naturaliste ainsi que l’intelligence intra-personnelle. Il faudra donc penser lors d’une prochaine activité à les intégrer à la situation d’apprentissage.

Dans le chapitre 3 « Observer pour mieux enseigner », vous trouverez un certain nombre d’approches vous permettant de mieux cerner comment apprennent vos élèves et comment relier leurs modes d’apprentissage à vos propres modes d’enseignement. En voici un extrait, en lien avec l’activité proposée ci-dessus.

Principes clés de la théorie:
Selon Gardner, chaque personne est dotée, dès la naissance, d’un bouquet de huit intelligences, et, en fonction du contexte,
elle en développera davantage telle ou telle. Aucune de ces intelligences ne disparaît jamais totalement. Aucune n’est supérieure à une autre. Elles fonctionnent en réseau et interagissent les unes avec les autres. À tout âge, il reste toujours possible de redécouvrir et développer telle ou telle intelligence.

Les intelligences et l’école:
À l’école, les deux intelligences les plus sollicitées sont la verbale-linguistique, elle-même réduite au savoir « lire-écrire », et la logico-mathématique, réduite à son tour au savoir compter. On arrive ainsi aux fameux fondamentaux «lire-écrire-compter». Se priver des six autres intelligences et des connexions existantes entre elles empêche les élèves les moins agiles dans les deux premières de progresser et de développer leur potentiel verbal, linguistique, logique et mathématique.

Cette théorie issue des neurosciences est largement reprise et développée aujourd’hui par Bruno Hourst. Elle présente l’avantage de fournir à l’enseignant tout à la fois des moyens de lecture et de compréhension des aptitudes de ses élèves ainsi que des moyens d’actions pédagogiques.

La théorie des huit intelligences fournit :
–un cadre d’observation pour repérer les intelligences fortes des élèves et les aider à en prendre conscience ;
–des moyens de valoriser chaque type d’intelligence, aucune n’étant plus noble qu’une autre ;
–un panel riche de diversifications pédagogiques ;
–des entrées variées pour la mise en place de suivis personnalisés.

Extrait de Réussir sa première classe, p 86

 


Tags : , , , , ,

Actions

Informations

2 réponses à “Jouer avec les mots”

10 09 2012
Ostiane (16:56:34) :

Je recommande deux ouvrages pour travailler avec les intelligences multiples:

A l’école des intelligences multiples, par Bruno Houst
Guide pour enseigner autrement, par Bruno Hourst et Danièle Adad

11 09 2012
Ostiane (15:57:05) :

Malgré le temps maussade et pluvieux, il nous a été possible de nous abriter sous le préau. Il m’ été très profitable de prendre le temps d’observer leurs stratégies d’organisation…Assez chaotique au départ, j’ai pu me rendre compte au fil de l’activité que certains élèves endossaient un rôle de « leader » au bon sens du terme. Ils ont permis de trouver la manière de « faire ensemble » là où les autres se focalisaient sur leur propre mot. En 15 minutes, sans que j’ai à intervenir, le rang alphabétique était formé et sans aucune erreur 🙂 Pourtant il y avait quelques obstacles, notamment des mots qui possédaient 2 ou 3 lettres identiques en début de mot.
Le travail sur fiche qui a suivi, plus classique dans sa forme, s’en est trouvé ainsi facilité, et peu d’enfant ont trébuché.
La prochaine étape: leur demander d’élaborer eux mêmes 3 listes de mots (dans le désordre) qu’ils donneront à ranger par ordre alphabétique à leur voisin avec pour consigne de complexifier la tâche à chaque liste et de vérifier dans le dictionnaire que les mots qu’ils proposent sont bien orthographiés. Mais ça, c’est pour une prochaine étape!

Laisser un commentaire