Réunion de parents

16 09 2012

C’est de saison! Dans la foulée de la rentrée scolaire, la fameuse réunion de parents s’invite au programme, avec son lot d’interrogations et de doutes. Un moment qui peut sembler particulièrement difficile pour un enseignant débutant.

Si c’est votre cas, sentez-vous moins seuls, bon nombre d’enseignants chevronnés redoute également ce premier rendez-vous. Voilà pourquoi, au chapitre 5, on trouvera un large panel de recommandations, de propositions et de points de vigilance concernant cette relation particulière qui relie l’enseignant aux familles de ses élèves.

Voici pour vous sur le blog, un extrait de ce chapitre, axé exclusivement sur la réunion de parents.

  • Prévoir un accueil personnalisé avec, sur chaque table, une petite pochette nominative (et pourquoi pas customisée par chaque enfant ?), dans laquelle vous aurez glissé une feuille blanche pour prendre des notes ainsi qu’un ordre du jour. Au fur et à mesure de la réunion, vous pourrez distribuer, le cas échéant, de nouveaux documents utiles tels que la liste de classe, l’emploi du temps, la charte de vie de classe élaborée avec les élèves, le rappel des grands apprentissages (sans entrer dans le détail), enfin, une synthèse des différents points que vous aurez abordé dans cette réunion. Vous veillerez à récupérer les pochettes qui n’auront pas trouvé preneur de manière à les transmettre aux parents qui n’auront pu se rendre disponibles ce soir-là, afin qu’ils ne soient pas exclus de la communauté éducative qui se constitue.

  • Brancher une petite musique d’ambiance, le temps que tout le monde arrive et s’installe. Disposer à l’entrée deux ou trois coupelles de petits biscuits pour l’aspect convivial. Lorsque la musique prend fin, c’est le signal que vous pouvez commencer. Souriez-vous intérieurement.

  • Si vous avez affiché des œuvres d’enfants aux murs, ayez soin que chaque enfant soit bien représenté.
  • Se présenter brièvement. N’ayez pas peur de dire qui vous êtes, d’où vous venez, ce qui vous a poussé à devenir enseignant et les formations ou les expériences qui vous ont forgées. Être capable de se dire, c’est une manière très professionnelle d’asseoir son autorité par la transparence.
  • Présenter les nouvelles familles ou leur donner la parole pour qu’elles se présentent.
  • Transmettre un premier feedback positif sur ce début d’année. Il y a toujours des éléments positifs à renvoyer, quelle que soit la situation.
  • Donner une image chiffrée de la classe : nombre d’enfants, répartition filles/garçons. Éviter en revanche, le cas échéant, de donner le nombre de doublants ou d’enfants en avance.
  • Faire circuler une liste de classe pour que les parents qui le souhaitent inscrivent leurs coordonnées : adresse postale, mail et numéro de téléphone. Cette liste sera photocopiée et redistribuée dans un second temps. (Penser à faire la même demande aux absents.)
  • Donner également, si vous le désirez, un mail personnel en expliquant qu’il s’agit de rester mesuré dans son usage mais que cela peut se révéler bien utile pour la communication à l’heure d’Internet.
  • Évoquer l’espace et l’organisation de la classe en donnant à voir concrètement et pédagogiquement ce que cela signifie au quotidien.
  • Présenter les supports de travail, leurs fonctions et leurs usages.
  • Expliquer les modalités d’évaluation. Rassurer sur le fait qu’il n’est pas question de compétition mais d’évaluer les progrès de chacun en termes d’évolution positive ou de défi à relever.
  • Informer sur la mise en œuvre du dispositif de l’aide personnalisée.
  • Exprimer les attentes en termes d’exigences face au travail et face à la charte du vivre ensemble.
  • Dire concrètement ce que vous attendez de la participation des élèves en classe.
  • Illustrer une journée type.
  • Donner à voir, pour un objectif d’apprentissage ciblé, au travers d’un exemple précis prélevé dans un passé proche, la démarche pédagogique employée. Y situer la place de l’erreur pour la dédramatiser.
  • Clarifier la manière dont ils peuvent s’impliquer à la maison dans l’accompagnement scolaire : relecture d’un texte ou d’une leçon, échanges sur ce que leur enfant a appris et découvert, invitation à compléter un apprentissage par une activité extrascolaire (jeux, musée, promenade, lecture, théâtre, etc.), autant de partages qui marqueront un fort signe d’intérêt.
  • Évoquer avec eux la question des devoirs à la maison en vous référant au texte qui les interdit. Rassurer sur le fait que le travail effectué en classe sera suffisamment conséquent pour éviter d’y revenir le soir à la maison.
  • Profiter de ce point pour exprimer sans détour deux besoins fondamentaux de l’enfant : jouer et se reposer. Leur expliquer que sans fenêtres de décompression ni repos réparateur, les enfants ne parviennent plus à être disponibles en classe pour les apprentissages.
  • Présenter les projets de classe prévus ; inviter les parents à s’y investir et y participer.
  • Proposer un mode de communication au quotidien. Donnez vos disponibilités, les jours et les horaires qui vous arrangent pour convenir d’entretiens individuels en montrant votre capacité à vous adapter à leur marge de manœuvre personnelle et professionnelle. Les parents également ont des contraintes.
  • Enfin, penser à laisser un espace d’échanges et de questions diverses entre les points.
  • Et pourquoi ne pas terminer par une petite visite des espaces significatifs de l’école. Tous les parents n’ont pas eu l’occasion de s’approprier les lieux et ce sera une façon dynamique et conviviale de terminer ce premier rendez-vous.

Extrait de Réussir sa première classe, p 128-130

On trouvera également, sur cette question du partenariat éducatif, des perspectives nouvelles et diversifiées pour reconsidérer et repenser la relation parents-enseignants, dans un autre ouvrage publié précédemment en 2009.

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51za%2BRZcCNL._SL500_AA300_.jpg

Mais aussi, ailleurs sur le web, et notamment sur le blog de l’Univers de ma classe, un article à découvrir sur ce même sujet: Préparer sa réunion de rentrée


Tags : , , , ,

Actions

Informations

10 réponses à “Réunion de parents”

16 09 2012
Ostiane (15:46:08) :

De mon côté, cette année, je compte proposer une nouveauté parmi les modalités déjà existantes: l’usage de Skype pour des parents par exemple dont l’agenda, ponctuellement, ne leur permettrait pas une rencontre à l’école. Il ne s’agit pas de remplacer le présentiel mais d’ouvrir de nouvelles fenêtres de dialogue.
A suivre…

18 09 2012
cliranette (21:42:40) :

Encore de bien bonnes idées… qui arrivent « malheureusement » un peu tard pour moi : je viens de lire l’article et c’était hier soir dans ma classe. Je garderai les conseils pour la prochaine fois !
En tous cas, c’est un moment qui me questionne : comment le rendre vivant, intéressant, parlant pour les parents de nos élèves et surtout interactif ? Ce n’est pas évident, je trouve. En tous cas, hier soir, je me suis sentie un peu seule tout en leur donnant la parole régulièrement : les questions et interrogations ont été très rares !
J’ai maintenant une année devant moi pour y réfléchir tout en veillant à proposer des moments de rencontres et d’échanges en cours d’année !

10 09 2014
animation éducation (11:28:30) :

De bons conseils, certes, il manquerait peut-être : installez votre salle de façon à instaurer un véritable dialogue, un véritable échange. Des chaises en cercle par exemple, sans table et asseyez-vous avec eux (pas frontal sur l’estrade).

10 09 2014
Ostiane (11:46:31) :

Tout à fait l’organisation spatiale doit favoriser l’échange. Et c’est aussi valable avec les élèves en dehors de la réunion! Il faut éviter au maximum d’infantiliser les parents par une posture professorale. Si on ne peut bouger l’estrade, on peut bouger de son estrade! On n’est d’ailleurs pas obligé de mener toute la réunion en salle de classe. Tout dépend de l’espace dont dispose l’établissement. Il m’est même arrivé de faire une réunion un samedi matin ensoleillé dans la cour de récréation, nous étions alors en cercle.

12 09 2014
Réussir sa première classe &raquo... (08:46:22) :

[…] …et toutes les suivantes!  […]

13 09 2014
Carole (08:29:55) :

Dans un milieu rural, ça se passe moins comme cela. Les parents ont des idées bien arrêtées de l’éducation à l’école et malheureusement, toute forme « d’excentricité » est malvenue, sous peine de passer pour une illuminée. Et cela a pu aller loin pour certains de mes collègues.

Alors, ma philosophie : rassure les parents, soigne ta présentation en réunion et reste-toi même en classe devant les élèves. C’est triste mais c’est comme ça…

13 09 2014
Carole aussi ;) (20:02:59) :

Je travaille depuis 14 ans dans un milieu rural et je n’ai jamais été critiquée pour toutes les formes d’excentricité que prend ma pédagogie…Et pourtant, au delà du quoi de neuf, de mes correspondants du bout du monde, de notre page Twitter, notre ENT sur lequel les élèves s’écrivent le soir…. les familles auraient pu s’étonner. La ville n’est pas plus ouverte que la campagne !
Je crois que c’est la confiance qui est la clé de la communication avec les familles et les enfants. Si tu obtiens cette confiance, toutes les excentricités sont permises, puisque justifiables. Et les parents qui participent assidument aux marchés de connaissance savent que je ne suis pas illuminée mais enthousiaste ! Et que je donne du plaisir d’aller à l’école à leurs enfants.

14 09 2014
Carole (18:52:07) :

Tout dépend du monde rural où l’on enseigne…

Chez nous, les instits font encore partie des notables, au même titre que les pharmaciens et les docteurs. Ma pédagogie est également différente, et n’est pas critiquée par les parents, mais finalement, ils n’en connaissent pas vraiment les tenants et les aboutissants.
Pour autant, je compte même me former en pédagogie Montessori. Nos parents ne connaissent pas pour la plupart ce type de pédagogie. Ils ne sont pas non plus des parents qui se désintéressent de leurs enfants, loin de là. Leur préoccupation : qu’ils apprennent à l’école.
J’ai travaillé 6 ans en milieu très urbain et depuis 5 ans en monde rural. Les parents ne sont pas les mêmes…

4 09 2015
Préparer la réunion de parents de rentrée | L'ÉCOLE DE DEMAIN (14:40:04) :

[…] les 2 articles complets à ce propos d’Ostiane et de Romy sur leurs […]

1 10 2015
Foyzia (22:52:54) :

Tres intéressant merci

Laisser un commentaire