O comme OrthOgraphe

19 11 2012

 

 

 

 

La question de l’orthographe a toujours été, dans notre culture scolaire, un sujet délicat, ultra-sensible.

Régulièrement, comme un vieux serpent de mer dont on ne parvient pas à se défaire, la question du niveau refait surface dans les gros titres des journaux ou donne l’occasion d’une nouvelle circulaire. Le constat ne fait de doute pour personne : le degré de performance a bien baissé. C’est pourquoi, et sans entrer dans la polémique stérile du « c’était mieux hier », il convient effectivement de se montrer particulièrement attentif et vigilant sur cette question. Non pas, comme le serait un vigile chargé de veiller au bon respect d’un sacro-saint code, mais plutôt à la manière d’un ami critique et fidèle qui, chaque jour et à chaque fois que la langue française l’y invite, ne cesse d’interroger cette curieuse orthographe, d’en faire un objet rigoureux de questionnement permanent et non un sujet de culpabilité ou de tri sélectif.

Extrait de Réussir sa première classe, p 67, 68

Idée Prep’ le plus du blog

La pêche aux accents

Niveau: Cycle 3 mais peut être adapté au cycle 2

Domaine: Étude de la langue

Rubrique: Orthographe lexicale

Durée: 60 minutes (10+20+20+10)

Objectifs d’apprentissage:

  • apprendre à repérer les différents accents (aigu, grave et circonflexe)
  • mémoriser quelques mots d’usage courant
  • faire le lien entre apprentissage scolaire et compréhension du monde (l’écrit est partout)

Compétences sollicitées:

  • être capable de travailler et s’organiser à deux
  • se repérer dans les différents écrits de manière autonome
  • être capable de prendre des initiatives
  • savoir recopier sans erreur des mots trouvés dans un environnement proche

Matériel:

  • une ardoise par binôme
  • tous les supports écrits disponibles dans la classe
  • un petit carnet répertoire pour la fin de séance

Déroulement:

Lire la suite »




Je suis handicapé, mais surtout je suis moi!

10 11 2012

Dès votre première classe, vous serez confronté à l’accueil d’enfants à besoins particuliers ou relevant de l’aide spécialisée. La loi de 2005 concernant l’inclusion des enfants porteurs de handicaps est un formidable progrès pour ces enfants comme pour notre propre rapport à l’humanité. Pour autant, ouvrir les portes ne suffit pas, encore faut-il être en mesure de leur proposer un vrai projet éducatif et pédagogique. Il vous faudra sur ce point compter dans un premier temps sur l’aide de vos collègues et de votre chef d’établissement. Les conseils de maîtres est le lieu par excellence pour traiter de ces questions. Quels dispositifs ? Quels moyens ? Quels outils ? Quelles orientations? Quels partenaires ? Sans oublier de poser la question : quelle formation en équipe ?

Extrait de Réussir sa première classe, p 144

Info-blog « le plus » du blog

Qu’entend-on par élève à besoins éducatifs particuliers?

Cette terminologie recouvre une population d’élèves très diversifiée. Il peut s’agir en effet d’enfants:

  • porteurs de handicap(s)
  • en grande difficulté d’apprentissage ou d’adaptation
  • atteints d’une maladie invalidante
  • en situation familiale ou sociale difficile
  • en position de primo-arrivants
  • ou encore issus des gens du voyage

Les prises en charge de ces enfants par l’institution scolaire diffèrent donc en fonction des besoins particuliers et spécifiques de chacune des situations. Par souci de lisibilité, nous évoquerons dans cet article, (d’autres suivront) et ce de manière globale et synthétique, celle des enfants relevant du premier point, à savoir l’inclusion des enfants porteurs de handicaps.

Lire la suite »