Un bel adage pour accueillir

5 09 2013


À quoi servent les rituels ?

à mieux structurer
à mieux communiquer
à mieux travailler

 

À qui servent les rituels ?

  • Les rituels servent à l’enseignant. Ils correspondent à des objectifs pédagogiques:

– réguler le déroulement horaire de la journée de classe ;
– viser des apprentissages fonctionnels ;
– donner du sens aux apprentissages ;
– constituer la communauté de sa classe.

  • Les rituels servent également à l’enfant. Ils répondent à des besoins d’apprentissage :

– prendre confiance et se rassurer ;
– prendre des repères dans l’espace, dans le temps ;
– vivre et comprendre son appartenance au groupe-classe ;
– apprendre à devenir un être social ;
– apprendre à communiquer ;
– apprendre à devenir autonome.

Ces conditions réunies permettent à l’enfant d’apprendre à apprendre.

Extrait de Réussir sa première classe, p 20

Idée prép’, le plus du blog

Le rituel d’accueil est l’un des rituels les plus respectés dans notre culture scolaire, surtout aux cycles 1 et 2. Voici un exemple vécu en classe de CM1, aisément adaptable et transférable aux autres niveaux de classes. Cette activité peut se décliner selon les besoins, du simple rituel d’accueil à l’élaboration de séances plus approfondies dans le domaine de l’apprentissage de la langue française. A chacun de trouver son usage et son tempo 😉

Durée de la séance proposée: 30 minutes

http://ts4.mm.bing.net/th?id=H.4965932503862799&pid=15.1&H=160&W=113

  • Préparer un document sur format A4 où apparaitront une quinzaine d’adages différents, sur le thème de l’accueil ou du bonjour. Chaque formule pourrait être contenue dans une bulle de type BD.
  • Penser à utiliser une police de caractère aérée et suffisamment grande. La police « cursive » ou « écolier ligne » par exemple, en format 12 ou 14. Il est nécessaire d’insister: la lisibilité des documents distribués en classe est très importante. Pour cette séance on pourra également s’amuser à utiliser des polices moins usuelles en en choisissant une par adage par exemple, ou à utiliser des couleurs pour un effet à la fois stylistique et esthétique. Le beau, c’est très important pour aider à apprendre…



O comme OrthOgraphe

19 11 2012

 

 

 

 

La question de l’orthographe a toujours été, dans notre culture scolaire, un sujet délicat, ultra-sensible.

Régulièrement, comme un vieux serpent de mer dont on ne parvient pas à se défaire, la question du niveau refait surface dans les gros titres des journaux ou donne l’occasion d’une nouvelle circulaire. Le constat ne fait de doute pour personne : le degré de performance a bien baissé. C’est pourquoi, et sans entrer dans la polémique stérile du « c’était mieux hier », il convient effectivement de se montrer particulièrement attentif et vigilant sur cette question. Non pas, comme le serait un vigile chargé de veiller au bon respect d’un sacro-saint code, mais plutôt à la manière d’un ami critique et fidèle qui, chaque jour et à chaque fois que la langue française l’y invite, ne cesse d’interroger cette curieuse orthographe, d’en faire un objet rigoureux de questionnement permanent et non un sujet de culpabilité ou de tri sélectif.

Extrait de Réussir sa première classe, p 67, 68

Idée Prep’ le plus du blog

La pêche aux accents

Niveau: Cycle 3 mais peut être adapté au cycle 2

Domaine: Étude de la langue

Rubrique: Orthographe lexicale

Durée: 60 minutes (10+20+20+10)

Objectifs d’apprentissage:

  • apprendre à repérer les différents accents (aigu, grave et circonflexe)
  • mémoriser quelques mots d’usage courant
  • faire le lien entre apprentissage scolaire et compréhension du monde (l’écrit est partout)

Compétences sollicitées:

  • être capable de travailler et s’organiser à deux
  • se repérer dans les différents écrits de manière autonome
  • être capable de prendre des initiatives
  • savoir recopier sans erreur des mots trouvés dans un environnement proche

Matériel:

  • une ardoise par binôme
  • tous les supports écrits disponibles dans la classe
  • un petit carnet répertoire pour la fin de séance

Déroulement:

Lire la suite »




Jouer avec les mots

10 09 2012

Idée prép’, le plus du blog

Recette pour fabriquer un jeu alphabétique

Choisir un jour de grand soleil

Descendre dans la cour

Former une belle ronde

Distribuer un mot par enfant

En garder un pour vous

Leur demander de le lire en silence

Puis livrer la consigne:

« Rangez-vous par ordre alphabétique »

Laissez-les faire…

Observez 😉

Cette activité s’inscrit bien évidemment dans une séquence plus large de maîtrise et d’étude de la langue française dont l’objectif spécifique ici est de faire acquérir les connaissances et savoir-faire nécessaires au repérage analytique et à l’utilisation de l’ordre alphabétique.

Astuce: récolter les mots distribués dans un texte déjà lu ou à lire prochainement, de manière à réutiliser les mots-étiquettes lors d’une autre activité de repérage textuel par exemple ou de recherche dans le dictionnaire.

Lire la suite »




A comme Accueil

28 08 2012


 

 

 « Il vaut mieux être accueilli par quelqu’un à bras ouverts, que par personne à Brazzaville » Sim

 

Qu’on soit en maternelle, en élémentaire et même plus en amont dans le cursus scolaire, le temps de l’accueil est un temps précieux, tout à la fois pédagogique, stratégique et éducatif. Il constitue une phase essentielle dans le dispositif d’apprentissage et donc d’enseignement.
La pratique la plus courante qui illustre cette notion d’accueil reste le traditionnel appel. S’il demeure nécessaire et obligatoire, est-il pour autant suffisant ? Au risque de paraître autoritaire, la réponse est non, et pour justifier l’aspect catégorique et sans appel de cette réponse, attardons-nous sur la mise en lumière des principaux enjeux qui sous-tendent ce moment bien particulier de l’accueil.
☛L’accueil : un moment clé
Pour apprendre, il faut avant toute chose se sentir reconnu en tant que personne unique, tout en se sentant appartenir à un collectif unique. Le temps de l’accueil doit incarner et symboliser la prise en charge de chacun, la reconnaissance de tous et participer ainsi à la constitution d’une identité collective forte, rassurante et engageante. Pensé et vécu comme tel, l’accueil favorise l’investiture de chacun des membres du groupe qui se sent alors partie prenante, intégré et associé dans l’histoire particulière qui va se jouer là, en classe, aujourd’hui, demain et tout au long de l’année à construire. L’accueil joue le rôle de ciment vivant, celui qui scelle la pierre du vivre ensemble à celle de l’apprendre ensemble.

Extrait de « Réussir sa première classe », p 16

 

Idée prép’, le plus du blog

 

le jeu du 5/5/5

  • 5 échanges
  • 5 minutes
  • 5 sens

âge conseillé: à partir de 8/9 ans et sans limite au-delà!

objectif: créer du lien entre les élèves dans une dynamique à la fois personnelle et collective

moyens pour y parvenir: selon le principe du speed-dating, laisser les enfants s’exprimer et évoquer librement leurs 5 souvenirs

organisation des élèves: par binômes rotatifs

précaution particulière:

  • bien veiller à ce que les nouveaux élèves ne restent pas en retrait
  • établir un sentiment de sécurité et de bienveillance réciproque

déroulement:

Lire la suite »