LES EUROPEENS DANS LE PEUPLEMENT DE LA TERRE la peste noire 1347

http://dai.ly/xdo8do

La peste bubonique se déclara en 1334 en Chine. En 1346, les Mongols attaquèrent  Caffa, comptoir commercial génois, sur les bords de la mer Noire, en Crimée.

Les bateaux génois  quittant la ville après le siège disséminèrent la peste dans tous les ports où ils s’arrêtaient : la maladie atteignit l’Italie en septembre 1347,puis  Marseille en décembre .

 

En un an, la peste se répandit sur tout le pourtour méditerranéen.

Puis elle s’étendit à toute l’Europe du sud au nord,  rencontrant un terrain favorable : les populations n’avaient pas d’anticorps contre cette variante de la peste, et elles étaient affaiblies par des famines répétées, des épidémies et des guerres.

Dans la partie occidentale de l’Europe, la prolifération des gros rats orientaux joua également un rôle important : les chats avaient quasiment été éliminés  au XIVe siècle,  en raison de croyances et superstitions.

Equipement d’un médecin au Moyen- Age pour se protéger contre la peste
et les épidémies (des. G. Dagli-Orti)
http://membres.multimania.fr/historel/moyenage/14e/peste.html

Diffusion de la peste noire :

La peste noire se répandit comme une vague et ne s’établit pas durablement aux endroits touchés. Le taux de mortalité moyen d’environ trente pour cent de la population totale, et de soixante à cent pour cent de la population infectée, fait que les plus faibles meurent rapidement, et l épidémie dure en moyenne  quelques mois

Depuis Marseille, elle gagna rapidement Avignon, en janvier 1348, cité papale de Clément VI et carrefour du monde chrétien : la venue de fidèles en grand nombre contribue à sa diffusion. 11 000 personnes sont enterrées en 6 semaines et La cité perd la moitié de ses cardinaux!

Début février, la peste atteint Montpellier puis Béziers.

Le 16 février 1348, elle est à Narbonne, début mars à Carcassonne, fin mars à Perpignan.

Fin juin, l’épidémie atteint Bordeaux. À partir de ce port, elle se diffuse rapidement grâce au transport maritime. L’Angleterre est touchée en juin 1348. Le 20 août 1348, elle se déclare à Paris. En septembre, la peste atteint le Limousin et l’Angoumois, en octobre le Poitou, fin novembre Angers et l’Anjou. En décembre, elle est apportée à Calais depuis Londres.

L’hiver 1348-1349 arrête sa progression, avant de resurgir à partir d’avril 1349.

Fin 1349, la peste a traversé presque toute l’Europe, s’arrêtant aux vastes plaines inhabitées de Russie en 1351.

Les régions n’étant pas toutes touchées de la même façon. Des villages, et même certaines villes sont épargnés comme Bruges, Milan et Nuremberg, au prix de mesures d’exclusion sévères.

 Mortalité :

Entre 30 et 50 % de la population européenne. Les villes sont plus durement touchées que les campagnes, du fait de la concentration de la population, et aussi des disettes et difficultés d’approvisionnement provoquées par la peste. Il semble qu’en Europe, la diminution de la population était en cours depuis le début du XIVe siècle, à cause des famines et de la surpopulation  1315-1317 une grande famine européenne). Cette décroissance dura jusqu’au début du XVe siècle, aggravée par la surmortalité due à la peste. La France ne retrouvera son niveau démographique de la fin du XIIIe siècle que dans la seconde moitié du XVIIe siècle.

En France, entre 1340 et 1440, la population a décru de 17 à 10 millions d’habitants : diminution de 41 %.

En Italie, la peste a tué au moins la moitié des habitants. Seule Milan semble avoir été épargnée. Des sources contemporaines citent des taux de mortalité effrayants : 80 % à Florence, 75 % à Venise, etc.

En Espagne:  30 à 60 % de la population.

En Angleterre,  diminution  entre 45 et 70 %.

On estime aussi que la population citadine d’Allemagne a diminué de moitié.

 

http://www.dailymotion.com/video/iframe%20src=http://www.dailymotion.com/embed/video/xdo8do%20width=480%20height=276%20frameborder=0/iframebr%20/a%20href=http://www.dailymotion.com/video/xdo8do_la-mort-noire-la-peste-noire-partie_webcam%20target=_blank%20rel=noopenerLa%20Mort%20Noire%20-%20La%20Peste%20Noire%20partie%201/3…/a%20empar%20a%20href=http://www.dailymotion.com/alxka%20target=_blank%20rel=noopeneralxka/a/em http://www.dailymotion.com/video/iframe%20src=http://www.dailymotion.com/embed/video/xdomcf%20width=480%20height=276%20frameborder=0/iframebr%20/a%20href=http://www.dailymotion.com/video/xdomcf_la-mort-noire-la-peste-noire-partie_webcam%20target=_blank%20rel=noopenerLa%20Mort%20Noire%20-%20La%20Peste%20Noire%20partie%202/3…/a%20empar%20a%20href=http://www.dailymotion.com/alxka%20target=_blank%20rel=noopeneralxka/a/em http://www.dailymotion.com/video/iframe%20src=http://www.dailymotion.com/embed/video/xdosid%20width=480%20height=276%20frameborder=0/iframebr%20/a%20href=http://www.dailymotion.com/video/xdosid_la-mort-noire-la-peste-noire-partie_webcam%20target=_blank%20rel=noopenerLa%20Mort%20Noire%20-%20La%20Peste%20Noire%20partie%203/3…/a%20empar%20a%20href=http://www.dailymotion.com/alxka%20target=_blank%20rel=noopeneralxka/a/em

geo : EMPREINTE ECOLOGIQUE

EMPREINTE ECOLOGIQUE

Au choix, plusieurs possibilités à essayer :

Pour calculer son empreinte écologique et se rendre compte de sa propre contribution à l’utilisation de notre planète :

 

Le site de la cité des sciences : cliquez sur la terre verte pour commencer.

calculer son empreinte

http://www.wwf.ch/fr/agir/vivre_mieux/calculateur_d_empreinte/

http://sboisse.free.fr/planete/calcul_empreinte_ecologique.php

Calculez votre Jour du Dépassement Mondial personnalisé grâce au nouveau calculateur d’Empreinte Ecologique 

Conçu pour fonctionner sur plateformes mobiles, le nouvel outil de Global Footprint Network arrive à temps pour suggérer des solutions à la veille du Jour du Dépassement Mondial (2 août)

(OAKLAND, Etats-Unis) — JULY 31, 2017 — Global Footprint Network, un organisme de recherche international, marquera le Jour du Dépassement Mondial avec le lancement d’un nouveau calculateur d’Empreinte mobile sur www.footprintcalculator.org.

Le Jour du Dépassement Mondial est la date à laquelle la demande annuelle de l’humanité sur la nature dépasse la capacité de la Terre à régénérer des ressources naturelles sur l’année entière. En 2017, le Jour du Dépassement Mondial intervient le 2 août.

 

Y a t’il assez de place pour nous tous sur la Planète ?

Aujourd’hui, l’Humanité utilise l’équivalent de 1,3 planètes chaque année. Cela signifie que la Terre a besoin d’un an et quatre mois pour régénérer ce que nous utilisons en une année.

Des scénarios modérés des Nations Unies suggèrent que si la consommation et les tendances actuelles d’évolution de la population continuent ainsi, nous aurons, en 2050, besoin de deux planètes pour subvenir à nos besoins. Evidemment, notre Planète est unique!

Transformer les ressources en déchets en moins de temps qu’il est nécessaire pour convertir ces déchets en ressources nous met dans une situation de dépassement écologique, épuisant ces mêmes ressources dont dépendent la vie humaine et la biodiversité.

A travers le monde, individus et institutions doivent commencer à reconnaître les limites écologiques. Nous devons mettre au centre de nos décisions ces limites et l’intelligence humaine devrait être utilisée pour imaginer de nouveaux modes de vie, qui respecteraient les frontières de notre planète.

La survie et le succès de l’Humanité passent donc par l’utilisation d’outils tels que l’Empreinte Ecologique afin de mieux gérer nos richesses écologiques. Connaître la capacité de la nature dont nous disposons, combien nous en utilisons et qui l’utilise est la première étape qui va nous permettre de mesurer nos progrès vers nos objectifs de mode de vie durable, avec une notre seule planète.

Source : http://www.footprintnetwork.org/fr/index.php/GFN/page/world_footprint/

Chaque année, le « jour du dépassement de la Terre » survient toujours plus tôt et interpelle. En 2017, c’est mercredi 2 août que l’humanité a consommé, en sept mois à peine, toutes les ressources naturelles que la Terre est en mesure de produire en une année.

Aujourd’hui, d’après les calculs du Global Footprint Network, un institut de recherches international établi à Oakland (Californie), c’est l’équivalent de 1,7 planète qui serait nécessaire pour assouvir les besoins des êtres humains. Ce phénomène met en lumière nos modes de consommation, de production et les inégalités entre l’empreinte écologique des pays développés et celle des pays pauvres.

Quel sens donner à cette date ? Comment expliquer ce phénomène ? Quelles sont les solutions adoptées pour ralentir cette tendance ? Audrey Garric, journaliste au service Planète du Monde, répond à vos questions en direct sur Facebook.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/08/02/en-direct-que-signifie-le-jour-du-depassement-de-la-terre_5167917_3244.html#vRVkTj3H2cLh7PwO.99