juin

8

une apres-midi avec les taureaux!!

Arrivée à Rodasviejas chez Antonio qui est éleveur de taureaux de combats à coté de Salamanque nous avons commencé par manger une paella.Ensuite nous sommes montés dans un plateau accroché à son tracteur pour nous conduire dans un champs au milieu des taureaux.Il nous a expliqué plusieurs choses sur les combats et sa propriété.Puis nous sommes revenus chez lui pour monter à cheval ( ceux qui le souhaitaient ) et aussi pour souffler car ils faisait très chaud.Après cela nous sommes allés dans une arène pour faire une capea, nous avons écouté Antonio qui expliquait les règles avec humour.Lorsque la vachette fut lachée tout le monde se mit à courir un peu partout mais pour nous rafraichir Antonio nous arrosait.La vachette se fatiga vite et Antonio decida de la changer et du coup une autre vachette beaucoup plus agitée entra et encore tout le monde se mit a courir.Au bout de 50 minutes nous sommes repartis pour aller à la soirée tuna.
Clément,Claire.

juin

8

Départ de Salamanca.

17h45. Plaza de Torros. L’heure est grave. Nous sommes tous réunis, prêts à affronter les seize heures de bus qui nous ramèneront vers notre cher pays. Malgré le soleil radieux qui ne nous a pas fait défaut tout au long du voyage, les mines sont tristes et les coeurs lourds à l’idée de quitter cette belle ville de Salamanca. Alors que nous pénétrons dans la chaleur étouffante du car, les familles qui nous ont si bien accueilli nous lancent un ultime adieu.
Nous retiendrons tous de ce voyage une très bonne impression, en revanche, nous sommes aussi contents de retrouver la France, sa culture (ainsi que ses horaires) et nos familles.
Clémence & Victor.

juin

8

Mes impressions

Malade la journée où je devais apporter mon humble contribution au blog, j’ai finalement la tâche de donner mes impressions sur le voyage.
Ce que j’ai retenu du voyage c’est surtout  Sainte Thérèse qui avait été « découpée en morceaux » et mise dans des boîtes éparpillées un peu partout. « Des reliques ». Nous avons eu l’immense privilège de voir son coeur et son bras gauche ou droit ( ça ressemblait à des bouts de bois…)
Sinon nous avons été dans un village, la Alberca je crois et on nous a donné une planche en bois avec des traits à repasser au pastel et qui symbolisaient la force de l’homme et l’intelligence de la femme. Aussi j’ai retenu les balades à Salamanca. Aussi y’avait une histoire avec un orphelin aveugle qu’un vieil homme avait « explosé » contre une statue de cochon.
Voilà voilà, désolé j’ai raté la meilleure journée et pendant que les autres dansaient ou se battaient avec « des restes de corrida », moi la seule chose que j’ai faite de la journée c’est ouvrir à la porte à une dame et lui dire que Flor es salir del casa
Conclusion : voyage extra !

Antoine C.

juin

8

el mercado central

Le marché central se trouve à côté de la plaza Mayor.Le marché central ressemble à un marché français mais il n’a pas lieu en plein air mais dans un batiment qui a deux étages et a lieu tous les jours.On peut y trouver des fruits et légumes mais aussi de la viande, du poisson, du pain…Nous avons du compléter un questionnaire sur les prix de différents produits en posant des question aux vendeurs, il fallait chercher les boutiques correspondantes et ça a été rapide mais nous avons bien ri quand nous sommes allés demander de la viande a un poissonnier!!! Le marché central était un bon moment pour découvrir le nom des différents commerces en espagnol , mais aussi le prix des différent aliments.
Audrey et Elisabeth

juin

8

Plaza de Toros

Nous sommes allés à la Plaza de Toros le matin. Nous sommes entrés dans l’arène et un torrero nous a expliqué son métier et les règles de la corrida. C’était très intéressant mais un peu trop long surtout qu’il faisait chaud et qu’on était au soleil. le torrero nous a fait la démonstration des gestes qu’il faisait lorsqu’il se trouvait devant le taureau. On a passé une bonne matinée et ça nous a plu.

Quentin, Jessy & Noémie.

mai

28

La Casa Lis

photo CP

photo CP

La casa lis est un musée d’art deco et d’art nouveau présent à Salamanca. Nous pouvons y trouver différents types d’arts. Nous pouvons apercevoir des figures en bronze (chryséléphantines) dont les danseuses sont souvent source d’inspiration. Dans ce musée on peut trouver des poupées anciennes, des lampes, des éventails, des verreries de styles très différents..
La visite était très agréable mais trop courte pour voir toutes les oeuvres présentes.
Pour plus d’informations il y a un site : http://www.museocasalis.org
Blandine, Elise et Chloé.

mai

27

La soirée Tuna

Vendredi soir, nous sommes allés dans un bar discothèque appelé « Destroy » où nous avons pu nous amuser, danser, chanter, …
En deuxième partie de soirée, un groupe de musiciens typiques espagnols sont venus nous interpréter quelques chansons. C’est un groupe d’une FAC de Médecine, qui à l’origine chantait pour se faire un peu d’argent.
Ils étaient vêtus d’habits traditionnels (chemise blanche, cape noire avec lLa Tuna de Salamancaes récompenses qu’ils avaient gagnées, una beca jaune de la Fac et un pantalon noir). Ils ont chanté des chansons typiques espagnoles. Ils ont fait participer le public, en les faisant chanter, aller sur scène avec eux. C’était une soirée très sympathique.
Elodie et Alexandre

mai

22

Retour sous le soleil

Bonjour à tous,

Désolée pour la suspension momentanée de l’activité blog, les aléas de l’internet vendredi matin auront été le seul problème de ce voyage en tous points réussi. L’écriture des articles va se poursuivre la semaine prochaine avec le récit des journées de jeudi et vendredi.

Merci à tous les élèves et aux accompagnateurs, bon repos et bon week end à tous. A mardi

F. Berthelot

Consacrée à la visite de la Casa Lis, de la ganaderia et avec l’expérimentation de la « Capea » *, la journée de jeudi a été trop chargée pour permettre aux élèves de mettre en ligne leur contribution quotidienne.

ce vendredi 21 mai: panne générale d’internet sur Salamanque!

Tout va très bien!!

le départ est toujours prévu à 18h ce soir de Salamanque pour un retour estimé samedi matin aux alentours de 11h, gare routière au Lion d’Angers.

*: explications au retour 😉

FR

mai

19

vida en las familias españolas

La vie des familles espagnoles est differente de la notre, tout d’abord les horaires

des repas sont decales par rapport aux notres.

La journee commence plus tard et se termine plus tard : le dejeuner est rarement

avant 14 heures et le diner vers 22 heures, entre 19h et 22h les Espagnols profitent

du paseo (la promenade dans la ville).

L’ huile d’olive est tres presente, par exemple dans le beurre.

Le petit dejeuner est leger par rapport au notre.

Ce soir nous allons regarder un match de football.

Les familles sont accueillantes et gentilles.

Margaux, Thomas, Nicolas.