Camus, cet étrange étranger (1913-1960)

« Je pense à Camus : j’ai à peine connu Camus. Je lui ai parlé une fois, deux fois. Pourtant, sa mort laisse en moi un vide énorme. Nous avions tellement besoin de ce juste. Il était, tout naturellement, dans la vérité. Il ne se laissait pas prendre par le courant; il n’était pas une girouette; il pouvait être un point de repère. » Eugène Ionesco, Notes et Contre-Notes, Gallimard, 1962.

  • En janvier 1960 donc, le 4 janvier très exactement, l’écrivain, journaliste, dramaturge et philosophe français Albert Camus meurt dans un accident de voiture avec son ami et éditeur Michel Gallimard. Il y a tout juste 50 ans. Un anniversaire que je ne pouvais évidemment pas laisser de côté ; ainsi je profite de ce 10ème billet pour lui rendre un hommage pédagogique !
  • Découvrez, dans cette interview, sa fille Catherine CAMUS qui nous parle de son père, de son engagement et de son manuscrit inachevé Le premier homme.
  • Pour en savoir toujours plus et apprendre davantage encore, je vous recommande également les émissions enregistrées par Radio France Culture
  • Pour approfondir vos cours ou agrémenter vos séances, vous trouverez de très nombreuses ressources en ligne dont je suggère ici un petit panel:
  1. Sur le site de TV5 MONDE, 4 documents visuels, audios et interactifs offrant des activités pour les élèves et pour les profs.
  2. Sur le portail bien connu de Weblettres, un espace à découvrir « Penser après les cours »…Oui! C’est possible grâce au blog strasbourgeois du Lycée Blaise Pascal, qui nous offre un dossier spécial Camus. Un blog, comme un lieu d’approfondissement des petites digressions qui font le charme des cours..
  3. Une bibliographie, la vie et l’œuvre d’Albert CAMUS, sur le site de l’Encyclopédie de l’Agora où vous trouverez également de nombreux liens externes à explorer pour vous documenter et vous ouvrir de nouvelles pistes pédagogiques ou didactiques.
  4. Sur Campus Fle Education un blog culturel et littéraire consacré à l’actualité éducative. Billet du jour, Camus évidemment!
  5. Sur Pat’s blog, les mots d’une enseignante découvrant Camus au détour d’une lecture. Émouvant.
  6. Un dossier de recherches littéraire sur l’œuvre de Camus sur le site Fabula.org
  • En fonction des textes abordés, j’ai sélectionné pour vous des approches et des séquences glanées sur le web et proposées par des professeurs ou des sites académiques.

Les justes :

  • Un PDF très complet du CRDP de Paris
  • Une programmation autour de l’oeuvre réalisée par Evelyne Lenotte et Mireille Masciulli pour une classe de BEP

L’étranger :

  • Un site d’analyse consacré au roman L’étranger
  • « Cette séquence didactique sur le roman L’Étranger d’Albert Camus s’adresse à des élèves de quatrième ou de cinquième secondaire. Elle favorise le développement, chez les élèves, des compétences à comprendre et à analyser une œuvre littéraire. Cinq activités permettront aux élèves de réaliser des apprentissages pertinents qui peuvent d’ailleurs être réinvestis dans leurs lectures futures » Lire la suite de cet travail sur le Portail pour l’enseignement de la Littérature. Vous y trouverez une fiche descriptive et une fiche didactique conçues par Marilyn Mainguy Thibodeau
  • Un plan de séquence pour une classe de seconde sur le site de La Page des lettres

La peste :

  • Au lycée, en classe de première, étudier la Peste grâce au scénario pédagogique proposé par EDU’bases lettres

Le mythe de Sisyphe :

  • «Il n’y a qu’un problème philosophique vraiment sérieux : c’est le suicide.» Avec cette formule foudroyante, qui semble rayer d’un trait toute la philosophie, un jeune homme de moins de trente ans commence son analyse de la sensibilité absurde. Il décrit le «mal de l’esprit» dont souffre l’époque actuelle : «L’absurde naît de la confrontation de l’appel humain avec le silence déraisonnable du monde.»
  • Etudier Sisyphe en terminal avec l’aide du blog Philochar élèves

Le premier homme :

  • Roman posthume aux forts accents autobiographiques, où l’auteur nous dévoile ses souvenirs d’enfance. Lire quelques extraits sur mon BLOG BLEU PRIMAIRE … mon autre blog ;-)
  • Un commentaire de texte clé en main pour approfondir la lecture.

Voilà, Camus le révolté, Camus cet étrange étranger, Camus, toujours dans nos mémoires, parce qu’avant tout et par dessus tout, Camus se donnait comme premier devoir, celui d’être un homme et de le demeurer…(Lire son Discours de Stockholm en lien).

Une réflexion au sujet de « Camus, cet étrange étranger (1913-1960) »

  1. Albert Camus a fait irruption dans notre vie ,au lycée. Il a amené notre réflexion sur la condition de l’homme,sur ce que c’est qu’ »être un homme » ,au sens philosophique,sur l’absurdité,sans désespérer.
    Camus nous donne un exemple: Sisyphe,voué par les dieux à une tâche absurde.Il nous dit que contre les dieux,Sisyphe ,parce qu’il comprend sa condition tragique d’homme,trouve la liberté de déjouer ces mêmes dieux.
    Indubitablement,il nous a laissé une trace,un parfum d’oranger,au mélange de révolte,de nostalgie..Lire la suite, sur mon blog « PROFNOMADE »

Laisser un commentaire