Tous les billets de septembre 2008

Un grand économiste français propose la nationalisation du système bancaire

mardi 30 septembre 2008

Jean-Paul Fitoussi, directeur de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), cad. le laboratoire d’économie de Sciences-Po à Paris, est l’un des économistes français les plus connus.

Lisez sa courte interview dans le quotidien Libération aujourd’hui.

Tags : ,

L’Europe au bord de l’apocalypse : la vérité sur Tchernobyl

lundi 29 septembre 2008

Vous devez absolument regarder « La Bataille de Tchernobyl », documentaire réalisé par Thomas Johnson, passé il y a quelques semaines sur France 3 :
L’accident de la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine la nuit du 26 avril 1986 est le plus grave de l’histoire : 800 000 hommes y ont été envoyés dans une véritable situation de guerre (et souvent sans aucune protection), des dizaines de milliers en sont morts (immédiatement ou plus tard : soldats, ouvriers, grands scientifiques…). Une année de travail et des milliards de dollars furent nécessaires pour empêcher tout simplement l’anéantissement du quart de l’Europe. La catastrophe précipita la disparition de l’Union soviétique.  Elle fut aussi le théâtre de mensonges d’Etat incroyables – de la part de l’URSS bien sûr, mais elle n’avait guère le choix ; en revanche, les autorités françaises ont menti sans vergogne à la population, et ils l’ont exposée gravement, en niant la dangerosité du nuage radioactif.

Mikhail Gorbatchev, qui était le n° 1 soviétique à l’époque, demeure traumatisé par ce souvenir, et clame partout dans le monde qu’il ne faut plus utiliser le nucléaire. Je ne vous donnerai pas mon opinion à ce sujet ; mais je suis certain que vous n’oublierez pas ce documentaire (qui ne dit pas d’ailleurs s’il faut abandonner le nucléaire ou pas). Aujourd’hui, aucune commémoration ne vient rappeler cet événement majeur du siècle dernier, alors que les conséquences de cette catastrophe se feront sentir pendant des milliers d’années. Plusieurs centrales de type Tchernobyl fonctionnent encore en Europe, pouvant exploser d’un jour à l’autre, et il va falloir bientôt reconstruire la coque de béton entourant le coeur du réacteur de Tchernobyl : RIEN N’EST RESOLU.

(Il manque quelques minutes entre la partie n°1 et la partie n°2)

1re partie : http://www.dailymotion.com/video/x58w3d_la-bataille-de-tchernobylpart-1_news

2e partie : http://www.dailymotion.com/video/x428qd_la-bataille-de-tchernobylpart-2_politics

3e partie : http://www.dailymotion.com/video/x428zh_la-bataille-de-tchernobylpart-3_politics

4e partie : http://www.dailymotion.com/video/x429dj_la-bataille-de-tchernobylpart-4_politics

5e partie : http://www.dailymotion.com/video/x429o7_la-bataille-de-tchernobylpart-5_politics

Tags : ,

La Chine mise sur son capital humain

dimanche 28 septembre 2008

A l’heure où la Chine vient d’envoyer ses premiers hommes dans l’espace, un long et passionnant article du « Monde 2 » (le magazine du Monde, qui approfondit certains sujets traités dans le quotidien) décrit l’immense effort d’investissement de la Chine dans sa « matière grise » :

http://www.lemonde.fr/le-monde-2/article/2008/09/28/matiere-grise-la-nouvelle-revolution-chinoise_1099264_1004868.html

Tags :

Déficits publics : la France ne tiendra pas ses engagements européens

samedi 27 septembre 2008

Pour la première fois, un projet de loi de finances publiques a été présenté pour les trois années qui viennent (2009-2011). Hélas, le déficit public a été fixé par la Ministre de l’Economie Christine Lagarde et le Ministre du Budget Eric Woerth (ancien bac B, cad. ES 😉 ) à 2,7 % du PIB (donc pas mieux qu’actuellement), avec une dette de l’Etat qui dépassera 60 % du PIB, qui est la règle européenne. Les dépenses publiques doivent être réduites de plusieurs dizaines de milliards d’euros dans les années qui viennent, mais comme dans le même temps les recettes fiscales ne cessent de se réduire (le taux de prélèvements obligatoires par rapport au PIB baisse, à cause des cadeaux fiscaux en tous genres, et de plus la croissance est très faible, donc les recettes fiscales aussi), l’équilibre est impossible à trouver.

Pourtant, la France s’était engagée auprès de l’Union européenne à revenir à un déficit et une dette limités d’ici 2012 : cet engagement ne sera pas tenu, et théoriquement, la France pourrait recevoir pour cela une lourde amende de l’Union européenne – mais on voit mal la Commission de Bruxelles présenter une telle amende à l’un des plus grands pays de l’Union… Néanmoins, en termes crus, « ça la fout mal », au moment où la France préside l’Union (jusqu’à la fin de l’année 2008).

Tags :

« Le marché qui a toujours raison, c’est fini. »

samedi 27 septembre 2008

« L’autorégulation pour régler tous les problèmes, c’est fini. Le laissez-faire, c’est fini. Le marché qui a toujours raison, c’est fini. (…)

Quand les banques centrales font tous les jours toute la trésorerie des banques et quand le contribuable américain s’apprête à dépenser mille milliards de dollars pour éviter la faillite généralisée, il me semble que la question de la légitimité des pouvoirs publics à intervenir dans le fonctionnement du système financier ne se pose plus !

Oui, il arrive que l’autorégulation soit insuffisante. Oui, il arrive que le marché se trompe. Oui, il arrive que la concurrence soit inefficace ou déloyale. Alors il faut bien que l’Etat intervienne, qu’il impose des règles, qu’il investisse, qu’il prenne des participations… »

Qui a prononcé ces paroles ? Olivier Besancenot, leader du Nouveau Parti Anticapitaliste ? José Bové, un des adversaires de la mondialisation néolibérale ?… Ou bien un professeur de SES totalement opposé au marché ou au capitalisme (ce qui est rare) ?… Non, petit scarabée : c’est le président de la République Nicolas Sarkozy, qui politiquement se situe pourtant dans le camp conservateur, et a toujours défendu un libéralisme économique sans entraves. Mais avant-hier, il a prononcé un Discours de Toulon (que vous pouvez regarder en vidéo, ou lire dans le texte – si vous travaillez les deux, vous allez devenir imbattable dans l’imitation du Président…) : il y a fortement défendu l’intervention de l’Etat dans l’économie, et a promis que des lois encadreraient prochainement le capitalisme financier, si besoin était.

Tags : ,

L’écologie pourrait créer de nombreux emplois

vendredi 26 septembre 2008

Voir l’article du Monde d’hier, concernant un rapport de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2008/09/25/l-economie-verte-promet-des-millions-d-emplois_1099399_3244.html

Tags : , ,

NKM et Borloo sont dans un bateau…

vendredi 26 septembre 2008

 

 

 

 

 

J’ai évoqué hier en cours les deux ministres en charge du développement durable – dans les deux cas, méfions-nous des apparences…

Jean-Louis Borloo détient l’un des grands portefeuilles du gouvernement, le Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du Territoire (ouf!). Sous une apparence brouillonne (raillée par Les Guignols de Canal+), il s’agit d’un homme politique expérimenté et habile : d’origine modeste, cet ancien avocat d’affaires est devenu en 1989 maire de Valenciennes (Pas-de-Calais), et a travaillé pour le redressement de cette ville et de ses environs, très touchés par le chômage. En 1993, il refuse les voix du Front national au Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, ce qui lui fait perdre la présidence de la région. Sous J.Chirac, il est ministre de la Cohésion sociale, et lance un grand plan de construction de logements sociaux qui faute de financement ne sera guère concrétisé. Malgré cet échec, il demeure populaire dans l’opinion ; il prend son temps avant de soutenir Nicolas Sarkozy et d’adhérer définitivement à l’UMP. Depuis un an, il tente de mettre en application le Grenelle de l’Environnement (organisé juste après l’élection de N.Sarkozy) ; avec le système des bonus-malus, certains l’ont accusé de créer de nouveaux impôts (alors que pour l’instant le solde des bonus et malus écologiques est négatif pour le budget de l’Etat). Ses bonnes intentions se traduiront-elles par une politique cohérente et efficace ? Sera-t-il toujours autant soutenu par N. Sarkozy qu’il l’est actuellement ?

Portrait_Kosciusko_Morizet_Nathalie

Intéressons-nous à celle qui traite en profondeur des dossiers écologiques de J-L Borloo : la Secrétaire d’Etat à l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet. Celle-ci a un profil bien différent : jeune, issue d’une famille impliquée dans la politique depuis plusieurs générations, elle s’est tout de suite spécialisée dans les questions environnementales (elle est ingénieur des Eaux et forêts). Elle a rédigé la Charte de l’Environnement (à l’époque de J.Chirac), organisé le Grenelle de l’Environnement, et elle est également secrétaire générale adjointe de l’UMP. En bonne polytechnicienne, elle est convaincue que c’est par les innovations technologiques, et les incitations gouvernementales en faveur des produits « propres », que nous pourrons résoudre la question du développement durable. Sous ses allures de bourgeoise élégante et fragile, elle ne manque ni de volonté ni de courage, y compris face à son propre parti, comme en avril dernier, lors des débats à l’Assemblée nationale concernant la loi sur les OGM : très motivée par son projet de loi, ayant de bons rapports avec José Bové et ayant soutenu indirectement un amendement d’un député communiste opposé aux OGM, et sentant en outre un manque de soutien de la part des députés UMP et de J-L Borloo lui-même, elle évoque alors un « concours de lâcheté et d’inélégance ». Elle recevra une volée de bois vert de la part des députés et du Premier ministre (ce qui l’obligera à s’excuser) : mais le vert lui va si bien… Allez, pour le plaisir, encore une interview d’elle, à l’époque de cette polémique, sur France Inter, où elle s’explique en détail. Selon un sondage IFOP-Journal du dimanche du 12 avril 2008, 8 Français sur 10 la soutenaient sur cette question.     

Tags : ,

Que signifie le PIB ?

jeudi 25 septembre 2008

Voici un court article tiré du dernier numéro de la revue préférée des SES, Alternatives Economiques (mensuel qu’on peut trouver au CDI, très intéressant pour nous et facile à lire) ; quelque chose me dit qu’il vous servira sûrement dans le prochain devoir…  😉

http://alternatives-economiques.fr/vraie-et-fausse-richesse_fr_art_746_38225.html

Tags :

Hier, nous avons épuisé le produit annuel de la Terre

mercredi 24 septembre 2008

Une information qui concerne de près ce que nous étudions en ce moment en cours : selon une association canadienne, le 23 septembre doit être considéré pour l’année 2008 comme le « Global Overshoot Day » (Jour du Dépassement Mondial) – en américain, « global » doit être traduit par « mondial » – cad. qu’entre le 1er janvier et cette date, l’humanité a épuisé l’ensemble des ressources produites par la Terre en un an.

Ainsi, à partir d’aujourd’hui, nous vivons au-dessus de nos moyens écologiques ; nous surexploitons la Terre et dégradons l’environnement… C’est en 1986 que notre « empreinte écologique » (la surface de la Terre nécessaire à nos besoins : consommation de nourriture, d’énergie, de matières premières, stockage des déchets…) a commencé à excéder les ressources annuelles de la nature, et bien entendu, au fil des ans, la date du Dépassement est de plus en plus avancée dans l’année :

http://www.lemonde.fr/planete/article/2008/09/24/le-jour-ou-l-humanite-a-epuise-le-produit-global-de-la-terre_1098932_3244.html

Pour info : l’empreinte écologique moyenne d’un Américain est de 9,5 hectares, celle d’un Français de 6 hectares, celle d’un Somalien ou d’un Afghan, d’un demi hectare…

 

Vous-même, calculez votre empreinte écologique !
 
 
(cliquer sur le bandeau vert au milieu de la page)
Tags :

A voir absolument : « Une vérité qui dérange »

mercredi 24 septembre 2008

« Une vérité qui dérange » est un documentaire marquant sur le réchauffement climatique, qui est centré sur le combat mené par l’ex-vice président américain Al Gore, depuis des années, au cours de centaines de conférences données à travers le monde entier. Lorsque le film est sorti, j’ai tout de suite amené mes élèves de terminale le voir au cinéma ; j’ai eu du flair, car quelques mois plus tard, Al Gore recevait (avec un groupe de spécialistes du climat) le Prix Nobel de la Paix pour son action dans ce domaine.

(C’est amusant, quand un économiste invente quelques équations mathématiques, ou une théorie compliquée censée représenter le réel, il obtient le Prix Nobel d’économie, mais quand certaines personnalités influent sur la vie matérielle de millions de personnes, comme Al Gore, ou Muhammad Yunus, créateur d’une grande banque de micro-crédit au Bangladesh, là, plus question d’économie « sérieuse » : ils ont le Prix Nobel de la Paix… J’aime à penser que les SES sont plutôt de ce côté-là, que du côté de Wall Street et de la Banque centrale européenne…)

Installez-vous confortablement, et regardez ce magnifique documentaire (d’une durée d’une heure et demi environ) récupéré sur Dailymotion, en cinq parties. Al Gore (qui a perdu l’élection présidentielle face à Bush) est un citoyen courageux, qui dénonce le complot de certains politiques (et de certains scientifiques à leur service) pour cacher aux Américains la nécessité de changer leurs comportements. C’est aussi un orateur et un pédagogue très doué, qui sait trouver les mots et les images simples et efficaces : bref nous avons là ce que l’Amérique peut produire de meilleur, profitons-en !

(1ère partie) http://beta.dailymotion.com/relevance/search/al%2Bgore/video/x6cstz_une-verite-qui-derange-part-15_tech

(2ème partie) http://www.dailymotion.com/Warik-_o/video/x6cur6_une-verite-qui-derange-part-25_tech

(3ème partie) http://www.dailymotion.com/warik-_o/video/x6cv27_une-verite-qui-derange-part-35_tech

(4ème partie) http://www.dailymotion.com/Warik-_o/video/x6cv94_une-verite-qui-derange-part-45_tech

(5ème partie) http://www.dailymotion.com/Warik-_o/video/x6cvdz_une-verite-qui-derange-part-55_tech

 

 

 

 

Tags :