Le gouvernement britannique voudrait forcer les chômeurs… à travailler

Ben voyons, c’est si simple… Les chômeurs ne font rien, il suffit de les remettre au travail, éventuellement de force, en échange des allocations chômage.

C’est le projet du gouvernement britannique, qui s’est engagé dans des réformes à côté desquelles les politiques de MM. Sarkozy et Fillon semblent rédigées par le Front de Gauche : suppression de 400 000 fonctionnaires en cinq ans, et aujourd’hui ce projet de mise au travail des chômeurs, à raison de 30 heures par semaine sans supplément d’allocations chômage, donc gratuitement.

Cette idée est ancienne dans la pensée libérale ou néolibérale : remplacer le welfare (protection sociale, Etat providence) par le workfare (« mériter » les aides sociales en travaillant). Pourquoi pas, mais concrètement, comment organiser la prise en charge de centaines de milliers de chômeurs par les entreprises ?

Il faudra trouver des emplois vacants, former les individus, les suivre, ne pas gâcher leurs qualifications – et pendant qu’ils travaillent, ils ne pourront chercher un véritable emploi. A court terme, il est donc possible de faire baisser le chômage, mais à long terme, la productivité et la compétitivité de l’économie britannique risque d’en pâtir, sans que les chômeurs ne sortent de la pauvreté et de la précarité…

Tags : , ,

Laisser un commentaire

Vous devez être identifié pour laisser un commentaire.