Juin 25 2009

Nouvelles épistolaires – 4e – groupes violet et turquoise

Publié par sroul dans 4e      

Dernières publications !
à demain…

Publiez sur Calaméo ou explorez la bibliothèque.

Juin 23 2009

Feuilletons épistolaires … la fin !

Publié par sroul dans 4e, Productions écrites      

Ça y est, les dernières lettres sont arrivées ! Bravo à tous, vous avez bien travaillé !

Je publie aujourd’hui la suite des aventures de Scara, Gabriel et Alex … :

Lettre 10

Mon journal,

Scara vient d’arriver avec Luka. Ce dernier avait un regard désolé et était dans le même état que Gabriel. C’est à peine si ils se regardaient.
Scara, pour démarrer la discussion, implora Gabriel de pardonner à Luka. Mais c’est une véritable tête de mule ! Luka commença à exprimer une longue suite d’excuses et il a reconnu son erreur et sa soif d’ambition. Gabriel a commencé à se laisser attendrir mais ce n’était pas assez. Il s’est retiré dans sa chambre en laissant Luka désespéré.
J’ai moi aussi essayé mais je n’ai pas eu de meilleur résultat.
Ils vont mourir…Attends, quelqu’un frappe à la porte, je te quitte.

Alex

Lettre 11

Gabriel,

C’est moi, ta mère ! J’ai une unique faveur à te formuler : je t’en conjure, pardonne à ton frère ! Je n’ai pas envie de vous perdre tout les deux en plus de vos deux pères ! Luka a dépassé les bornes certes, mais il faut lui pardonner pour votre survie. Oubliez cette rivalité infantile !
Je confie cette lettre à un ami de confiance qui vous la donnera.
Je vous aime.

Ta mère

Lettre 12

Cher journal,

Grâce à la lettre de sa mère et un ultime effort, Gabriel céda et pardonna, pour cette fois, à Luka. On s’inquiétait au début car ils ne se rétablissaient pas mais ça a fini par payer. Scara était à moitié en pleurs et j’étais soulagé. Mais Gabriel ne voulait plus voir Luka et ce dernier accepta puis se retira loin de son demi-frère.
On m’a ordonné de garder le secret de tout ça et Gabriel et Scara vont s’arranger pour me trouver une excuse pour ma si longue absence sinon je suis foutu.
J’ai découvert que l’espérance de vie de ces « démons gentils » est nettement supérieure à celle des humains : Scara a 37 ans ! Je crois que je suis tombé amoureux d’elle mais cette complicité avec Gabriel m’a rendu jaloux.
Pour garder contact, Gabriel et Scara passeront quelquefois par le chemin de l’école.
Malgré la peur et la guerre, c’était une aventure fascinante. Maintenant, retour à la normale et ce pourrait être un adieu, mon journal.

Alex

 


Juin 22 2009

Feuilletons épistolaires – étape 3

Publié par sroul dans 4e, Productions écrites      

Dernier groupe à être publié pour l’étape 3 ! Il s’agit des aventures de Ja Kié, Da Wei et Bu lang Dong :

Le 15 Aout 1950

Chers parents,

Les autorités ont dû vous prévenir de notre désertion, à Jia ké et moi .Les conditions de vie et notre refus du combat, nous ont poussé à fuir notre régiment. Nous avons été recueillis par un peuple nomade qui nous héberge pour le moment. Notre refus au combat s’explique par la vue incessante de corps ensanglantés et mutilés.

PS : tu recevras sans doute cette lettre quelque semaines après son écriture car je l’ai passée à un ami du peuple qui l’a fait circuler dans le pays.

Da Wèi

Le 3 Septembre 1950

Bonjour Jia Ké ,bonjour Da wèi,
Comment allez-vous ? Moi ça va. J’ai trouvé un travail qui me plaît, même si je ne l’ai pas choisi. Je gagne 150.000 rouhan méminibi par mois. De plus, mon père a reçu de nouvelles terres près de Pékin. Je sais que ce régime politique ne vous convient pas mais moi je pense que c’est ce qu’il y a de mieux pour la Chine. J’ai su que vous aviez déserté l’armée car il y a des affiches dans tout Pékin, comme quoi on vous recherche pour vous exécuter.
Je m’inquiète beaucoup pour vous…

PS: J’ai fait passé cette lettre par un ami de passage qui fait parti du peuple nomade, qui vous accueille.

Bù Làng Dong

Le 18 octobre 1950

Chers Mr et Mme Bèi song ,

J’ai le regret de vous apprendre l’exécution de votre fils Jia ké. Le 14 octobre 1950 à Lhassa. Nous avons retrouvé votre enfant à 50 km de Lhassa. Motif de cette exécution : il est coupable de trahison à la nation et a fui les autorités. Vous êtes aussi considérés comme responsables de ce comportement : vous écoperez donc de 10 ans de Prison.

Zhou Enlaï , Premier Ministre

 


Juin 21 2009

Feuilletons épistolaires – étape 3

Publié par sroul dans 4e, Productions écrites      

Suite, aujourd’hui, des mésaventures de Flora et du corbeau :

LETTRE 7

Commissaire ITOKA              Mr . Mme MALAHA
4, Rue la loupe               6, Rue du calvaire
44999 C …                    44999 C…

Chers Mr et Mme Malaha,
Les avis de recherches ont porté leurs fruits car votre fils Bernie a été retrouvé. Quelqu’un nous a appelés pour nous dire qu’il avait vu un jeune homme habillé en noir se promenant dans la rue Boby Lapointe . Nous avons tout de suite envoyé des hommes pour quadriller le périmètre . Et nous l’avons intercepté et amené au commissariat . 

Sincères salutations
Commissaire ITOKA

LETTRE 7

Mr . Mme MALAHA         Simon Allart
 6, Rue du calvaire          Directeur de l’internat CHASSAGNES
44999 C…                  44666 …

Mr Allart
Nous vous présentons nos excuses pour le dérangement que nous avons causé à cause de la disparition de notre fils Bernie . Nous vous informons qu’il a été retrouvé mais il ne retournera pas tout de suite à l’internat car il a besoin de repos et de quelques visites chez un psychologue .

Cordialement
Mr et Mme Malaha

 LETTRE 8

De: [email protected]
A:[email protected]
Objet: Une étrange découverte

Salut Céa .

Tu ne vas pas y croire. Nous avons retrouvé Bernie , il se trouvait dans ta rue ce qui est très étrange . De plus en examinant attentivement le dessin que tu m’a envoyé j’ai remarqué dans le miroir le reflet du visage de la faucheuse qui m’est très familier …PS: Il voudrait mieux que tu t’éloignes de moi un petit moment pour t’éviter des ennuis . 

 


Bisous …

FLO

 


Juin 18 2009

Feuilletons épistolaires – étape 3

Publié par sroul dans 4e, Productions écrites      

Suite des aventures de Corentin, Camille, Justin et Adèle, qui vont bientôt percer le secret de la Grange et du Grand-Père …

Lettre 7

Le 12 août 2002

Pour Corentin, Camille et Adèle,
Salut !
Désolé, je ne pourrai pas venir dès demain, je viendrai dans cinq jours car je suis sur une bonne piste : je vous expliquerai plus en détails plus tard mais en gros j’ai trouvé d’où proviennent les échantillons d’ADN et où habite le rédacteur de l’article.
Est-ce que Grand-père mange à nouveau?
J’ai plus d’informations sur l’ADN car je suis allé voir le rédacteur de l’article pour lui demander des informations, et il m’a dit où les scientifiques l’ont trouvé. Le journaliste m’a aussi raconté que les scientifiques qui travaillaient sur cet ADN étaient spécialisés dans les recherches de créatures mythiques comme le monstre du Loch-ness ou bien le Kraken. Mais, ils travaillaient aussi sur des espèces futuristes. Le laboratoire a fermé à cause de l’ADN car l’État n’avait plus confiance, enfin disons que l’état avait peur que le laboratoire crée une nouvelle espèce nuisible pour le ministère.
Seriez-vous d’accord pour aller dans la grange ?

A Bientôt,

Justin

 LETTRE 8: Extrait du journal de Camille

Le 14 août 2002

ILS M’ONT FORCÉE!!! Pourquoi moi ? Je ne voulais pas! C’est encore moi qui m’y suis collée ! Mais Corentin m’a accompagnée, de toutes façons je n’y serai pas retournée seule! Adèle est restée, c’est vraiment une peureuse ! Elle ne changera jamais! C’était horrible ! J’ai revu les énormes machines, les tuyaux entreposés, les tubes à essai remplis de substances anormales.
Alors que nous étions en train de chercher des indices, Grand-Père est entré dans la grange. J’ai réussi à m’enfuir mais Corentin est resté à l’intérieur, il s’est caché. J’ai eu très peur que Grand-Père le voit : malgré qu’il n’est plus tout jeune, sa vue est encore excellente ! Corentin s’est faufilé derrière une machine. Il nous a raconté que Grand-père a apporté un grand manuscrit et puis est parti.
Heureusement que j’ai donné un peu d’intelligence à mon frère qui a eu la bonne idée d’aller lire le manuscrit ! Ce cahier se révélait être le journal de Grand-Père ! Grâce à ça, Corentin a trouvé plein d’indices ! Le journal raconte que Grand-père est allé sur une île inconnue et qu’il a découvert une espèce non-identifiée (peut-être l’a t-il apprivoisée ?). Il pense que cette espèce vient d’un autre monde. Cela fait des années qu’il travaille dessus. À mon avis, il essaye de la reproduire ou bien de la cloner, pour les étudier aussi. Cela expliquerait les substances dans les tubes à essai, Peut-être est-ce des bouts de peau ou bien des échantillons de sang ?
Corentin n’a pas pu resté plus longtemps, mais il a aperçu la créature. Comme le disait Justin, c’est une créature un peu … futuriste :
Corentin a dessiné la créature. C’est un animal aquatique qui a des dents colossales qui pourraient déchiqueter le plus dur des métaux. C’est un corps fin et allongé qui paraît musclé. Il a une queue qui est revêtue de gigantesque écailles d’où sort un liquide verdâtre. Peut-être est-ce du poison? Le bout de la queue est comme une lame d’acier qui pourrait trancher sa proie, on dirait une bête de guerre mais il faudrait que Grand-Père nous en dise un peu plus…

 


Juin 17 2009

Feuilletons épistolaires – étape 3

Publié par sroul dans 4e, Productions écrites      

Voici la suite des aventures de Alex, Scara et Gabriel :

Lettre 7
journal intime d’Alex
Le 12 Mai 2009

Cher journal,
Je n’ai pas de mots assez justes pour décrire cette bataille alors je me contenterai de ceux que je connais, même s’ils ne sont pas toujours dans le vrai.
L’offensive a débuté le 29 Avril et nous avons été totalement pris de cours. Gabriel qui s’inquiétait de plus en plus pour Scara, moi aussi d’ailleurs, était déboussolé et moi, en faible petit humain, je n’ai pu que regarder .
Cela s’est passé dans cette même forêt, celle où nous nous étions abrités . Ce jour-là, elle paraissait sombre et les feuilles des arbres touffus obstruaient le ciel à toute heure de la journée, d’une manière que l’on se croyait quasiment toujours en fin d’après midi. Le manque de visibilité ne semblait déranger que moi, car les semblables de Gabriel et Scara nous avait rejoints et avançaient comme en plein jour , et cela à n’importe quelle heure .
Plus tard, quand la nuit commença à tomber, l’ennemi attaqua ; d’après ce que j’ai pu entendre, ils étaient plus nombreux et mieux armés, notre victoire ne tenait qu’à un fil. Ils arrivaient de tous les cotés en poussant des cris forts et désagréables à mes
oreilles. Les nôtres eux aussi s’engagèrent dans la bataille, sauf Gabriel qui restait près de moi pour me protéger en cas d’attaques, car il l’avait promis à Scara.
C’était sanglant. Je n’avais jamais vu quelque chose d’aussi horrible de ma vie. Je n’aurai jamais cru que la guerre, c’était ainsi : des cadavres, des plaintes de douleur, des cris et cliquetis d’armes. Et toujours aucune nouvelle de Scara. Mais heureusement cette guerre a été un succès pour nous et on m’assura que l’espèce humaine n’était plus en danger.
Scara n’est toujours pas revenue. Gabriel, lui, est toujours blessé et cela m’inquiète.
Bon je te laisse mon journal et à bientôt j’espère.

Alex

Lettre 8


Le 31 Mai 2009
Gabriel ,
Je suis sur le chemin du retour et j’y ai rencontré Luka. Il demande ton pardon, Gabriel.
Je sais que cela doit être difficile pour toi , mais fais-le, s’il te plaît, pour ton bien.
Tu te meures Gabriel, rends-toi compte de ce fait !
De toute façon je le ramène, avec ou sans ton accord.
A bientôt ,
Scara
PS : N’oublie pas ce lien de sang qui vous unit. Ce lien de fraternité …
 

Lettre 9

Le 3 Juin 2009
Mon journal,
Depuis la dernière fois, plusieurs choses m’ont été expliquées. Entre autres, que la «race» de Gabriel, Scara et Luka, est différente de la nôtre. Mais ça, tu le comprendras plus tard dans cette lettre.
Première chose, Gabriel est toujours mourant, et Scara est sur le chemin du retour.
La guerre est donc finie, et Luka cherche le pardon de Gabriel. Je te dis ça comme ça, parce que ces deux éléments sont liés. Gabriel et Luka. Deux frères…
Enfin, pas tout à fait, ils sont demi-frères.
C’est Gabriel qui me l’a dit hier. Il paraissait plus blanc que d’habitude, sûrement à cause de ce lien qui le détruit d’instant en instant à cause de cette haine. Car lorsque le sang commun existe entre deux personnes, dans leur monde, un lien impossible à briser se crée. Ce qui fait que quand deux êtres comme Luka et Gabriel se haïssent, ils se meurent. C’est donc pour ça qu’il ne se rétablira pas tant qu’il n’aura pas pardonné à son ennemi. Mais cet idiot refuse de le faire. Pour une unique raison, une rivalité sans fin dans leur jeunesse déjà loin. Ils s’étaient ignorés pendant un bon moment pour qu’aucun ne souffre. Mais Luka l’a trahi une nouvelle fois, tandis que Gabriel lui avait donné une seconde chance. Gabriel préfère mourir que de pardonner à Luka, alors il se retrouve dans une impasse.
Même si jusqu’ici je ressentais une certaine animosité envers Luka, maintenant je me rends compte qu’il vaudrait mieux que je mette ma rancœur de côté pour Gabriel.
Les démons. Une horrible race à laquelle ils appartiennent. Ou à laquelle ils sont censés appartenir. Au fur et à mesure de leur existence sur Terre, ils sont devenus pacifiques. Donc, des démons gentils. C’est nouveau ça ! Tu ne trouves pas, mon journal, que ceci est bizarre ? Bref, voilà leur véritable nature. Je dois te dire au revoir, je crois que Scara est de retour.
Au revoir mon journal.
Alex

 


Juin 16 2009

Feuilletons épistolaires – étape 3.

Publié par sroul dans 4e, Productions écrites      

Des humains pris de folie sur Mars, un monument insolite aux ornements étranges … la suite des aventures de Jack et ses acolytes :

 Lettre 7

John, 16 Août 2229

Les armées d’Amérique ont atterri dans de bonnes conditions. Ils sont arrivés le 14 août à 15h30, sous une tempête de poussière d’une rare violence. Pourtant les réparations n’ont pu aboutir car il y avait plus de dégâts que prévus. Nous avons renforcé les combinaisons par des petites plaques d’un métal martien, qui est très résistant aux coups et à la chaleur, en cas d’attaque extraterrestre ou de rafales de vents solaires. Nous avons posé de mini-caméras de surveillance sur l’extérieur du vaisseau, ce qui a pu nous permettre de voir à quoi ressemblaient les martiens; ils sont de petite taille, environ 1 mètre, pas plus, avec une grande tête surmontée de très petites oreilles en pointe et un gros nez crochu ; ils possèdent aussi des poils qui ressemblent à nos cheveux, courts pour certains et assez longs pour d’autres. On a pu apercevoir qu’ils ne possédaient que 3 doigts aux mains et 3 orteils aux pieds, et, pour finir, ils courent à une vitesse stupéfiante. Voilà c’est tout ce que nous avons pu voir de ces petits êtres vivants sur Mars.
Jack.

Lettre 8 :

John, 17 Août 2229

Nous avons enfin pu sortir du vaisseau et, par mesure de sécurité, nous avons quand même pris les combinaisons renforcées. Nous avons fait une heure de marche, et nous sommes retournés sur les traces du monument sculpté pour tenter d’y faire des découvertes qui pourraient nous aider à soigner les citoyens et anéantir ou dompter les martiens.
Jack.

Lettre 9

John, 18 Août 2229
nous pensons avoir trouvé ce qui rend malades les fous ; Il nous semble que c’est à cause d’un contact direct avec les martiens ! Nous avons trouvé un remède pour les soigner : … (power cut …)

 


Juin 14 2009

Feuilletons épistolaires – étape 3

Publié par sroul dans 4e, Productions écrites      

A-t-on retrouvé Sarah et Bastien ? Qui est le responsable de ces enlèvements ? La suite …

Lettre 7 :

Coupure de presse, le courrier de l’ouest, 23 mars 1950
Massacre dans les bois
Hier ont eu lieu des recherches de la police ainsi que de la gendarmerie dans la forêt d’Angers concernant la disparition de Bastien âgé de 4 ans et sa maman Sarah âgée de 32 ans, disparus depuis moins d’un mois.
Vers midi des coups de feu retentissent, des policiers non loin de là interviennent et découvrent leurs collègues démembrés.
Nous avons interviewé l’un des premiers policiers arrivés sur les lieux :
« Nos collègues étaient couverts de morsures humaines et animales ; il n’ont pas survécu à l’attaque alors qu’ils étaient armés de pistolets automatiques. Ces policiers étaient tous pères de famille! »
Les gendarmes ont découvert non loin de la scène de crime une grotte contenant, d’après les médecins légistes, une centaine de crânes humains !

lettre 8 :

christophe kapi
16 rue aristide briant
49000 angers
le 25 mars
Mon cher Yohann
Je suis désolé de ne pas pouvoir venir te voir, mon enquête en cours est trop longue et difficile. Mais je t’envoie des policiers de ma brigade pour t’aider et te protéger. Concernant ta maison, de nombreux anciens propriétaires sont morts ou disparus. Ceux qui ont réussi à s’enfuir ou à survivre ont eu de grandes séquelles psychiques et physiques. Une personne encore vivante m’a écrit ; elle explique qu’une personne qu’il n’a jamais identifiée avait essayé, à l’époque, de les décapiter, elle et sa famille. Cela ne me rassure pas car la toute première victime « de cette maison » a été elle aussi décapitée, il y a trente ans. J’ai aussi appris qu’il y a une trentaine d’années, un ermite n’a plus donné signes de vie depuis le commencement de ces meurtres sanguinaires !
Tiens le coup!

Ton ami, Christophe

lettre 9:

date:26/03/1950
Compte Rendu-Mission
« homme des bois »

-Chef de section:Officier Hermond

Déroulement des faits:
Durant la journée du 24/03/1950,après l’assassinat des quatre policiers dans les bois, nous avons, avec votre accord Monsieur Le Commissaire, fouillé la grotte, quand soudain un homme de taille moyenne nous a foncés dessus en poussant des cris stridents après que l’un de mes hommes a fait les sommations. Le brigadier Briand a donc ouvert le feu sur l’individu non-identifié. Ce dernier s’est écroulé. Par la suite, nous l’avons emporté à l’hôpital où il s’est remis de sa blessure. Nous l’avons ensuite transporté au commissariat où il a subi un interrogatoire et un examen psychiatrique : cette personne est d’après les médecins un psychopathe cannibale.Je vous prie de croire Monsieur le Commissaire,en l’assurance de mes respectueuses salutations.

 

 


Juin 12 2009

Feuilletons épistolaires – étape 3

Publié par sroul dans 4e, Productions écrites      

Publication aujourd’hui des « suites » de « suites » des nouvelles épistolaires, en particulier celle du groupe bleu ; souvenez-vous, Gilerme avait quelques soucis sur Terre avec le froid, les zombis et les plagases …

Lettre 7 :

Échange [email protected]: Gilerme à Abdé et Hans :
J’ai reçu votre message et me suis rendu dans le laboratoire pour y chercher de la nourriture et un moyen de protection. Les seuls vivres que j’ai trouvés ne sont pas comestibles ; en revanche j’ai réussi à dénouer l’énigme des codes inscrits sur les calepins correspondant aux codes des ordinateurs, ce qui m’a permis de trouver des seringues-antidotes cachées dans un coffre-fort. Cependant je ne suis pas à l’abri d’éventuelles attaques de zombis même si je suis en possession d’un fusil que j’ai trouvé au même endroit que les antidotes.

Gilerme
Lettre 8 :

Échange [email protected]: Abdé et Hans à Rachelle :
Est-il possible que tu nous viennes en aide car nous avons réparé le train d’atterrissage provisoirement mais nous ne pouvons pas secourir Gilerme. Nous nous trouvons à la frontière entre le Canada et le Groenland. Fais au plus vite car Gilerme nous attend, et risque de nous quitter à tout moment. Munis-toi de vêtements chauds et de provisions afin de tenir jusqu’au retour.

Abdé et Hans

 

Lettre 9 :

Échange [email protected]: Gilerme, Abdé et Hans aux Secours Extragalaxes :
Nous sommes sur Terre, plus précisément au Groenland et nous vous envoyons ce message car l’une de nos amies qui est venue nous rejoindre pour nous aider, Rachel, a été attaquée par des zombis. Sa peau commence à se décoller de la chair , il lui manque une jambe et un oeil et elle a une fracture ouverte sur le crâne. Depuis quelques temps elle gonfle de partout malgré l’antidote que nous lui avons injecté. Venez munis de vos armes laser pouvant vaincre ces créatures mais aussi de votre matériel de secours. Soyez très vigilant et ne soyez pas trop brusques car ils sont très agressifs et attaquent tout ce qui bouge depuis qu’ils ont goutté du sang. Faites attention aux insectes car ils sont porteurs de plagases et provoquent visiblement des mutations après piqûre. Nous avons oublié de vous dire que les zombis sont porteurs de virus et le seul moyen de protection contre eux est d’être des leurs ou être en possession de l’antidote qui est avec nous.
Gilerme, Abdé et Hans

 


Mai 28 2009

Feuilletons épistolaires – 4e

Publié par sroul dans 4e      

Dernière publication (pour le moment…) des suites de nouvelles ! Ce soir, il s’agit de l’aventure martienne de nos colons terriens : angoisse … Merci aux auteurs !

Lettre 4


10 août 2229

John,
Il se passe des choses de plus en plus étranges ici. Aujourd’hui nous avons décidé d’explorer un peu Mars ; nous avons découvert de nombreux sites, des volcans, des canyons, mais surtout nous avons vu un monument bizarre dans lequel étaient sculptées les formes des planètes avec des détails surprenants et une précision hors du commun. Mais le pire, c’est que lorsque nous sommes rentrés, les réserves de nourriture étaient vides et que personne n’était retourné au vaisseau. La panique commence à remplacer l’enthousiasme initial.

Jack

Lettre 5


11 août 2229

John,
C’est le chaos… Nous avons appelé la base ce matin ; les renforts et le matériel nous feront attendre une semaine. Avant-hier, certains disaient voir des ombres et entendre des bruits. Le nom «d’extra-terrestre» ne tarda pas à se faire entendre… De temps en temps, on retrouvait une personne dans les cales, en train de crier :
-«Leur yeux ! Ah ! Mon dieu, leurs yeux».
Pour les premiers, c’était inquiétant, mais maintenant nous avons près de cinq personnes atteintes de folie. Pendant la journée, des pannes survenaient ; et pendant la nuit, des bruits étranges comme des coups de marteaux se faisaient entendre. Hier, on a compris qu’on allait tous y rester en voyant les premières disparitions arriver… Deux personnes ont pris les armes et sont descendues dans les cales. Elles ne sont jamais remontées. Il ne reste maintenant plus qu’un des onze passagers invités car trois ont disparu, sans compter ceux atteints de folie. Le voyage tourne à l’enfer.

Jack

Lettre 6

12 août 2229

Mme Aston, présidente des Etats-Unis,
Nous vous envoyons un message depuis la B.S.V.S.M. (base de supervision du voyage spatiale sur Mars) pour vous informer de l’état du voyage prévu par vos soins et ceux de la base Spacecorp. Il semblerait que Mars soit le lieu d’habitation d’organismes vivants et à priori pensants. Les passagers du voyage ont subi des dommages sur leur ordinateur de bord, on constate des disparitions étranges des volontaires et des séquelles mentales irréversibles sur certains d’entre eux. La base ne peut plus tolérer de telles pertes et je vous demande solennellement d’envoyer les forces armées d’Amérique sur Mars afin de reprendre le contrôle de la situation au plus vite…
Veuillez, Madame la présidente, recevoir mes plus sincères et respectueuses salutations.


John Cole

 


Mai 27 2009

Feuilletons épistolaires – 4e

Publié par sroul dans 4e      

Suite, ce soir, des aventures d’Alex, sauvé in extremis par un homme mystérieux qu’il tente de retrouver … Merci aux co-écrivains anonymes de Basse-Goulaine, qui peuvent me laisser leurs prénoms en commentaire s’ils le souhaitent !

Lettre 4

Gabriel,

Comme toujours tu ne respectes jamais les règles. En même temps, ça ne m’étonne pas. Tu as toujours été comme ça. Mais bon, je ne suis pas là pour te faire la morale. Ce mortel est un danger pour notre communauté. J’ai envoyé Luka le surveiller. Je suis en route pour le point de rendez vous.
Ne fais pas d’autres bêtises !

SCARA

Lettre 5

Cher journal,

Depuis un certain temps, je me sentais observé. Hier, en rentrant du lycée, je me suis senti observé tout le long du chemin dans les bois. En arrivant chez moi, j’ai retrouvé la maison saccagée. Cette nuit là, mon sauveur et une jolie femme sont venus me voir. Ils m’ont dit :
« Vite, il faut faire vite, Luka nous a trahis, il est devenu fou et veut te tuer car tu connais notre existence ! Vite, viens avec nous ! »
Et nous nous sommes enfuis dans la nuit. Nous avons monté le camp à coté de la forêt, plus au nord. Au début, j’avais un peu peur, mais en fait ils sont très sympathiques Gabriel et moi nous entendons bien. Quant à Scara…C’est bizarre ce que je ressens pour elle. Mais ça tu ne peux pas comprendre tu n’es qu’un journal après tout… Vite, je te laisse, on vient.

ALEX

Lettre 6

Gabriel,

Quand tu liras ce message en te réveillant, je serai déjà partie depuis longtemps. Je suis partie précipitamment pour l’assemblée. Ça chauffe là-bas. Luka et une partie des sénateurs nous ont trahis. Ils veulent éliminer la race humaine et prendre le contrôle de la Terre. Les sénateurs qui nous sont restés fidèles se sont réunis au Gaërl’dir pour organiser la défense. C’est là que je me rends. Prends soin d’Alex.

SCARA

 


Mai 26 2009

Feuilletons épistolaires – 4e

Publié par sroul dans 4e      

Suite de la nouvelle historique sur la Chine de Mao Zedong, écrite par Margot, Soline, Flora et Coraline, merci à elles ! :

LETTRE 4

Le 5 Juillet 1950,
Ni hao Bù Làng Dòng,

Jia Ké et moi t’écrivons du Tibet ; la veille du passage de mes examens, j’ai reçu une lettre d’intégration à l’armée. J’ai donc dû partir au plus vite pour le Sud Ouest de la Chine, et par chance je me suis retrouvé dans la même section que Jia Ké .
Nous ne sommes ici que depuis quelques jours et déjà la faim nous tenaille. Les nuits sont courtes et fraîches et les journées difficiles. Il faut s’accrocher au combat, même si la partie semble déjà gagnée. Nous nous sommes liés d’amitié avec quelques soldats ; et malheureusement l’un d’eux, ù Shiang, a été fusillé. La souffrance ici plus qu’ailleurs se ressent.

Toutes nos amitiés,Jia Ké et Da Wei

 

 

LETTRE 5

Le 23 Juillet 1950,


Bonjour Ràng Xi Là Ké,

Je sais que cela est très risqué, mais je devais vous tenir au courant pour Da Wei et Jia Ké. J’ai peur, les conditions là-bas, à l’armée sont très difficiles. Cependant, ils gardent espoir et se soutiennent moralement. Sinon, votre femme et votre fille sont à l’abri.
Je ne peux vous en dire plus pour notre sécurité à tous.
Je fais passer cette lettre par l’intermédiaire d’un ami à moi gardien de prison.
Bon courage,

Bù làng Dong .

LETTRE 6

Le 10 Aout 1950,


A la famille de Jia Ké,

Camarades, votre fils Jia Ké ainsi que le soldat Da Wei sont recherchés et seront condamnés à mort pour désertion de l’armée communiste chinoise.
Si vous avez quelque information, vous avez le devoir de nous en faire part.
Votre fils est un traître à la nation, si nous découvrons que vous êtes impliqués dans cette affaire, vous serez, vous aussi, exécutés.


Zhou Enlaï,
Premier Ministre.

 


Mai 25 2009

Suite des feuilletons épistolaires – 4e

Publié par sroul dans 4e      

Suite, ce soir, de la nouvelle du « corbeau », merci aux auteurs, dont je ne connais pas encore les prénoms !

LETTRE 4

Flora Malaha                           Mlle Banenot céane
6 rue du calvaire                      13 rue Boby Lapointe 44999 C…                               44190 …

Coucou !
Comment vas-tu ? Moi, je suis terrifiée. J’ai reçu une lettre de menace d’ un corbeau. Ensuite, hier, en revenant du lycée, mes parents m’ ont appris une nouvelle atroce. D’ après M. Allart, directeur de l’ internat, mon frère aurait fugué il y a de cela trois jours. Il faut absolument que je te vois, que je te parle. Que dirais-tu de vendredi soir ? Je rentre des cours à 17h00 .
Flo .

LETTRE 5 (e-mail )

De : [email protected]
A : [email protected]
Objet : quelques nouvelles …
Pièce jointe : dessin de Bernie

Coucou Flo !
Ça va mieux ? J’ espère que je t’ai un peu remonté le moral vendredi. Depuis, il s’ est passé un évènement dont je dois te parler. Hier, j’ai vu ton frère . Il est resté vague, mais voulait me prévenir de quelque chose . Il était affolé, et tout habillé en noir. Il m’a empêchée de t’ appeler.
Quelques minutes plus tard, figé, il m’ a demandé une feuille et un crayon. Je t’ai scanné son dessin et te l’ai envoyé en pièce jointe ( tu regarderas après ).
Tu pourras remarquer, il y a un berceau à droite du dessin. Il y aurait un rapport avec toi, ou avec ton petit frère ?
Ensuite, il s’ est levé et est parti en courant vers la porte. Avant de la claquer, il m’a crié :
« Méfie-toi de tes amis ». Je suis très inquiète, réponds moi
vite STP .Océane

 

 

 

LETTRE 6 ( e-mail )

De : [email protected]
A : [email protected]
Objet : c’ est mon dernier mail

Salut céa !
Ceci est mon dernier mail . Moi, cela ne va pas, mais toi ne t’ inquiète pas trop, ce n’ est pas après toi que celui qui nous fait peur en a . Je pense que celui qui m’a écrit la lettre de corbeau, celui qui en a après mon frère et celui qui m’a téléphoné tout à l’ heure est la même personne . Comme je te disais, tout à l’ heure, cette personne m’ a téléphoné et a menacé la vie de mes frères.
Je dois m’ occuper du plus petit car mes parents sont constamment au poste de police pour faire des recherches afin de retrouver mon frère. Dans une des lettres de corbeau ( car j’ en reçu d’ autres ! ), celui-ci m’a informé que si je
commençais à trop m’ en mêler, ce serait mon petit frère qui paierait .
De plus, hier matin mon frère n’ était plus dans son berceau habituel, mais dans un qui ressemblait au dessin que Bernie avait fait lorsqu’ il était venu chez toi . Je ne comprends plus rien ! Au téléphone, le corbeau a rajouté qu’ il me surveillait et que pour le moment je devais couper le contact avec mes amis pour éviter de les mettre en danger.
L’ Homme a dit la même phrase que celle que t’ avait prononcée mon frère lors de sa visite chez toi : « méfie toi de tes amis ! », puis il a raccroché brutalement .
Grâce au dessin, je crois que je peux retrouver mon frère, enfin … j’ai peut-être une chance . Je garde espoir .
Surtout, fais moi confiance et ne réponds pas à ce mail !
Je te réécrirai quand tout cela sera fini .Flo .

 

 

 

 


Mai 22 2009

Suite des feuilletons épistolaires – 4e

Publié par sroul dans 4e      

Vous souvenez-vous de l’enlèvement-disparition de Bastien ? Voici la suite, merci à Mélina, Mariane, Estelle et Chloé !

LETTRE 4

Christophe KAPI
16 rue Aristide Briand
49000 Angers.

Le 13 mars 1950,

Mon cher Yohann,
Je t’écris pour te dire que je vais être en retard pour venir te voir pour te parler de l’enquête. J’ai quelques petites choses qui me retiennent ici, rien de grave ne t’inquiète pas. Je peux juste te dire que j’ai cherché dans les archives des renseignements sur les anciens habitants de la maison où tu vis, et ce que j’ai trouvé est quelque peu étrange. Personne n’est resté bien longtemps et à ce que je peux lire, plusieurs personnes ayant habité ici ont disparu sans laisser aucune nouvelles…
Tout cela va être bien trop long à expliquer sur papier, je préfère attendre de te le dire une fois sur place. J’espère que tu tiens le coup. Je peux te promettre une chose, je vais tout faire pour retrouver ton petit Bastien.
Surveille bien Sarah. Si toi aussi de ton coté tu trouves des informations, fais les moi parvenir. Bon courage, j’espère arriver bientôt.
A toi,

Ton fidèle ami, Christophe

 
LETTRE 5

RAPPORT DE POLICE

LE 21 MARS 1950
Plaignant : Mr PETIT
Suspect : inconnu.

Objet : Disparition
Victime :
Nom : PETIT
Prénom : Sarah
Âge : 32 ans
Adresse : 4 impasse de l’aiguille
Code postal : 49250
Ville : Mûrs-Érigné
Description physique :
Taille : 1,62 mètre
Cheveux : blonds et très longs
Couleur de peau : mate
Couleur d’yeux : bleu/gris
Vêtements portés : Petit pull rayé, jeans slim de couleur noire.
Déroulement des événements :
Dans les environs de 14h30, Mr PETIT se rend au commissariat pour dire aux policiers qu’il s’inquiète car sa femme n’était toujours pas rentrée déjeuner à 14h.
A 13h30, il pensait qu’elle était juste en retard, mais il trouvait bizarre qu’elle ne l’aie pas prévenue, car elle est toujours très ponctuelle.
A 16h15, la police décide de signaler la disparition de Mme PETIT Sarah.

LETTRE 6

Yohann PETIT
4 impasse de l’aiguille
49250 Mûrs-Érigné

Le 22 mars 1950,

Christophe,
Je suis vraiment anéanti, après Bastien, voilà que Sarah disparaît à son tour. Je ne sais pas quoi faire, j’ai tellement peur. Tes recherches n’arrangent en rien mon état, rien que de savoir que d’anciens habitants ont disparu, je n’arrive plus à fermer l’œil de la nuit. Pourtant cette maison m’a plu de suite…
Je voulais te dire que des policiers m’ont rapporté le petit lapin blanc en peluche de Bastien, ils m’ont dit qu’ils l’avaient retrouvé dans les bois non loin de chez moi. Je suis tout seul maintenant dans cette grande maison. J’ai l’impression que la nuit, il y a des gens ici. Je crois que je deviens fou, quand je lis le journal pour voir si il n’y a pas eu de personnes retrouvées, j’ai l’impression qu’il y a quelqu’un derrière moi, qui lit derrière mon dos. Et pourtant, il n’y a personne.
Bastien est tout pour Sarah : elle était si affolée quand on a signalé sa disparition…
Et si ma femme avait craqué sous la pression ?
Et si je ne retrouvais jamais Bastien et Sarah ?
J’ai si peur, aide moi…

Ton ami Yohann.

 


Mai 21 2009

Suite des feuilletons épistolaires – 4e

Publié par sroul dans 4e      

Aujourd’hui, voici la suite des aventures de Gilerme, en grande difficulté sur une Terre devenue bien hostile … Merci à Bastien, Jérémy, Nicolas et Robin !

Lettre 4
Echange : Gilerme à Abdé et Hans

Ça va un peux mieux, j’ai trouvé des vivres, de l’eau et de quoi voir clair.
J’ai attendu que la tempête se calme pour tenter une sortie. Il y avait au loin, un grand
bâtiment, c’était un laboratoire désinfecté d’époque dans lequel j’ai trouvé
un calepin, décrivant des choses horribles qui se sont passées sur
cette planète. Apparemment les scientifiques de l’époque ont crée un virus
«Umbrella » qui a contaminé les habitants de la Terre. Ils ont aussi créé des
parasites « plagases » qui prennent possession des corps humains. D’après le
carnet, il devrait y avoir des zombies dans le coin.
Aidez-moi vite !


Gilerme

Lettre 5
Echange : Abdé et Hans à Gilerme
Nous avons fait des recherches à propos du virus, mais rien trouvé du fait que la terre n’a plus donné signe de vie depuis août 2009. Donc ce que tu as trouvé est sûrement vrai. Ne t’inquiète pas, nous avons localisé ton vaisseau mais nous ne pouvons pas nous poser car le train d’atterrissage est en panne.
Trouve de quoi te nourrir et un objet pour te défendre en cas de
besoin.
Tiens le coup nous arrivons

 

 

 

 

 

 


Abdé et Hans

 

 

 

Lettre 6
Echange : Gilerme à Rachel
Ma chérie, je suis coincé sur la planète terre. Je t’écris pour te dire adieu,mon vaisseau s’est écrasé sur cette planète. J’ai aussi appris que les scientifiques ont créé un virus et des parasites qui prennent possession des corps humains.
Ce virus est toujours actif malheureusement, même si la terre est désertée. Surtout ne dis rien aux enfants. Je risque de ne jamais vous revoir. Je me rappelle encore ces beaux moments avec toi, notre mariage, les naissances des enfants, et l’inoubliable lune de miel. A toi, mon unique amour, je t’aime et je t’aimerai toujours.
Adieu ma chérie.

Ton tendre époux.