Autour de nos guitares
blog d\'une enseignante d\'école de musique

Le bransle des lavandières…

… Suite et fin

 

L'arbre de mai (détail) XVIème siècle.

 Voici la fin du bransle des lavandières que nous avons commencé à apprendre par coeur il ya quelques jours.

 Si vous voulez réviser les étapes précédentes cliquez ici pour entendre la 1ère partie, et ici pour entendre la 2ème partie.

Et voici maintenant le MP3 qui va vous permettre d’apprendre la fin :

lavandieres-partie3

 

 Pour récapituler, voici à nouveau le bransle joué en entier. Dans cette version, il est accompagné d’un bourdon (répétition continue de notes graves – ici la et mi).

 

 


Publié le 25 mai 2009 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , ,

Week-end de l’Ascension

Instants de grâce…

Contrairement aux établissements scolaires, les cours de l’école de musique étaient assurés ces Cyril, léa, Sarahvendredi et samedi. En raison des absences prévisibles aux cours des deux ensembles de guitares, j’avais préparé des cours un peu ludiques.

Les élèves présents (8 le vendredi et 4 le samedi – encore moins que prévu!) ont été amenés à déchiffer, interpréter, improviser, reconnaitre diverses musiques. J’ai été impressionnée par leur sérieux, leur bonheur et par l’intérêt qu’ils ont portés au tâches qui leur étaient imparties. Mais surtout, j’ai été complètement éblouie par la qualité de leurs prestations.

Des déchiffrages collectifs sans oubli d’altérartion ou faute de rythme, des improvisations cohérentes et incroyablement justes, (un merveilleux moment de musique pour Jessica et Nadège le samedi), des sonorités belles et chaudes, et une écoute mutuelle incroyable…

 Nous avons vécu plusieurs moments de grâce. Merci, Laurena, Antoine, Christophe, Cyril, Léa, Sarah, Justine, Fleur, Nadège, Jessica, Julien, Christophe. Si vous saviez comme je suis fière de vous! Vous m’avez  impressionnée, étonnée, émue, envoutée.

Stéphanie

Fleur et Justine


Publié le 24 mai 2009 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , , ,

Branle des lavandières (suite)

Le branle des lavandières

(deuxième partie)

J’espère que vous avez réussi à retrouver sur votre guitare la première partie de cette danse Renaisance (cf. article précédent). Voici aujourd’hui la deuxième partie (et bientôt, ce sera la troisième et dernière).

Procédez comme d’habitude : écoutez le MP3 autant de fois que necessaire, la guitare en mains, cherchez les notes, essayez de jouer avec l’enregistrement, corrigez au besoin, écoutez de nouveau, rejouez… etc.!

http://lewebpedagogique.com/stephanieforet/files/2009/05/lavandieres-partie2.mp3

 

Pissaro les lavandières

Camille Pissaro : les lavandières (1895)

 


Publié le 20 mai 2009 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , ,

travail de l’oreille

Le branle des lavandières

Quand j’ai demandé à mes élèves de l’ensemble de guitare quelles pièces ils aimeraient rejouer pour le plaisir, certains des plus anciens ont cité le branle des lavandières que nous avions appris en 2005 à l’occasion d’un bal Renaisance.

les lavandieres

L’orchésographie de Toineau Arbeau

extrait de l'orchésographie, T. ARBEAU (1588)On trouve le branle des lavandières dans un traité de danse publié par Thoinot ARBEAU en 1588 et titré ainsi :

Orchésographie

Méthode et théorie en forme de discours et tablature pour apprendre à danser, battre le tambour (…), jouer du fifre & arigot, tirer des armes & escrimer, avec autres honnêtes exercices fort convenables à la jeunesse.

Dans l’orchésographie les danses répertoriées se présentent comme sur l’image ci-contre. A gauche, l’air de musique est noté verticalement, et, à droite, l’explication des pas est écrite en fonction des notes. C’est ce système que T.Arbeau appelle Tablature.

Apprendre à jouer le branle des lavandières

La musique de cette danse est assez simple et tourne toujours autour des mêmes notes. Pour apprendre à la jouer , nous allons procéder par écoute et recherche des notes sur l’instrument. Le branle des lavandières se compose de trois parties. Le MP3 qui suit va vous permettre d’apprendre la première partie. A vos guitares, et on se retrouve dans quelques jours pour la suite!

lavandieres-partie1

orchésographie T. ARBEAU (1588)


Publié le 18 mai 2009 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , , , ,

Dernière minute.

Concert de musique médiévale

Ensemble Astéria

La dame à la rose

( Eric Redlinger, luthiste et chanteur, et Sylvia Rhyne, chanteuse, ensemble Astéria, New York )

Pour les amateurs de musique médievale (et pour les bourguignons en particulier) l’ensemble Astéria est de nouveau en résidence cette année au château de Germolles (à 10 km de Chalon-sur-saône). Il s’y produira en concert demain, samedi 16 mai à 20H00.

 

 Selon les informations trouvées sur le site du château de Germolles, ce concert est exceptionnel à plus d’un titre :

Exceptionnels d’abord car ils sont consacrés à un répertoire rarement donné : la musique à la cour de Bourgogne à la fin du Moyen Âge. Curieusement, cette musique délicate, qui s’est développée à l’une des époques les plus prestigieuse de notre région, demeure fort méconnue, car très peu jouée, sur les terres mêmes où elle s’est déployée jadis…

Exceptionnels ensuite du fait de leurs interprètes : Sylvia Rhyne et Eric Redlinger. La première est une chanteuse qui s’est illustrée sur les scènes de Broadway, qui comptent parmi les plus exigeantes du monde ; le second est un luthiste et chanteur, formé à la remarquable et prestigieuse Scola Cantorum de Bâle. (…)

Exceptionnels enfin du fait de la forme même de ces concerts : il s’agira de concerts-promenades, qui se déclineront à travers trois espaces différents du château, ce qui permettra d’aborder plusieurs des répertoires de l’époque : musique sacrée, musique profane intime ou plus publique (… )

Trois bonnes raisons de venir entendre l’ensemble Astéria… à moins que vous ne préfériez aller les écouter à New York !

Ces deux concerts seront donnés les jeudi 14 mai et samedi 16 mai à 20h00.

Tarifs : 15€ (adultes) et 10€ (scolaires, étudiants, chômeurs).

Réservation souhaitée (nombre de places limitées).

 Et pour vous donner envie d’aller écouter astéria, voici une petite vidéo réalisée au chateau de germolles :

Image de prévisualisation YouTube


Publié le 15 mai 2009 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , , ,

Stages d’été

Les stages d’été

C’est bientôt l’été, et il y a peut-être parmi vous quelques « mordus » qui souhaitent faire un stage de musique pendant les vacances. Je compte publier ici les stages dont je suis informée par l’intermédiaire de collègues.

Pour commencer, voici un premier stage, communiqué par Eric Franceries :

Intitulé : Stage international de guitare

Lieu  et dates : Crémeaux (loire) – du 17 au 24 juillet 2009.

Professeurs : Eric Franceries et Jean-Pierre Charbonnel

Public : tous niveaux, tous âges et toute nationalité.

Informations complémentaires et bulletin d’inscription à télécharger ici (fichier PDF)

P.S : Pour les collègues qui souhaitent voir publier leur stage sur ce blog, merci de laisser un commentaire à cet article, suite auquel je vous contacterai par mail.

 


Publié le 15 mai 2009 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , ,

origine de ce que l’on appelle actuellement une « partition »

Origine de ce que l’on appelle actuellement une « partition »

(Par Denis)

Suite à un passage du dernier sujet de Stéphanie, plus particulièrement « Do=C / Ré=D / … / Si=B« , j’ai décidé de vous expliquer d’où nous viennent ces lettres et pourquoi nous sommes passé de A,B,C,D,E,F,G à La,Si,Do,Ré,Mi,Fa,Sol. Je pense que certains ont déjà du se poser la question et pour ceux qui ne connaissent pas la réponse voilà l’explication.

Il semblerait que l’histoire de la musique remonterait à environ 8000ans, contrairement à l’histoire de l’écriture de la musique qui remonterait à 3000ans.

Au VIIème siècle avant notre ère, en Grèce, l’écriture musicale est représentée par les lettres de l’alphabet, une note correspond à une lettre, chaque lettre est surmontée d’un signe indiquant la durée de la note.

Le système d’écriture des Grecs, repris par les Romains et les théories de Pythagore, sur la notion de tonalité et d’intervalles musicaux, vont s’appliquer jusqu’au Moyen-Age.

Le début de l’ère chrétienne, qui interdira la pratique de la musique instrumentale mais développera le chant a capela, va aboutir à la recherche de nouvelles formes d’écriture musicale par les moines.

Au VIème siècle après notre ère, les lettres grecques sont remplacées par les 16 premières lettres de l’alphabet latin.

Au Xème siècle, le moine Odon de Cluny va réduire le nombre de lettres passant ainsi de 16 à 7, qui correspond à la gamme actuellement en vigueur dans les pays anglo-saxon: A B C D E F G. Cette gamme représente la gamme grecque qui commençait par le LA. Pour changer d’octave on modifiait la police des caractères ou on les doublait. Ainsi:

–>première octave= A B C D E F G

–>deuxième octave= a b c d e f g

–>troisième octave=aa bb cc dd ee ff gg

Ces lettres sont rehaussées de neumes (signe en grec) sous forme d’accent aigu, élévation de la voix, ou d’accent grave, abaissement de la voix.

Au XIème siècle, le moine Guy d’Arezzo remplace les lettres de la gamme par la première syllabe d’une strophe d’un hymne à Saint-Jean. Dans le chant grégorien, chaque vers commence sur une note plus haute que le vers précédent, c’est ainsi qu’est apparut la nouvelle appellation de la gamme, UT RE MI FA SOL LA.

Voici l’hymne à Saint-Jean :

Ut queant laxis,
Resonare fibris
M
ira gestorum
Fa
muli tuorum
Sol
ve pollutis
Labii reatum
S
ancte Iohannes

La note SI n’apparaitra qu’au XVIIème siècle. Ce sera également au XVIIème siècle que la note DO fera son apparition, avec le chanteur italien Doni qui trouvait la syllabe UT trop difficile à chanter.

j’espère avoir répondu aux questions que certains pouvaient se poser.

Merci de votre attention ainsi que de votre lecture


Publié le 13 mai 2009 par denis2 dans Actualité
Tags :: , ,

Récréation

Le site de Xavier Hiriart

Sur ce site, consacré à la guitare, vous trouverez des jeux qui vous aideront à :

  • Découvrir la touche de la guitare
  • Mémoriser l’emplacement des notes sur le manche
  • perfectionner vos déchiffrages.

Chacun des jeux proposés se présente à peu près comme ça :

 

En haut, sur la touche de la guitare, les notes (dans les ronds bleus) sont indiquées avec leur nom anglo-saxon. Voici, pour ceux qui ne connaissent pas, les correspondances avec notre propre système :

Do = C  /  Ré = D / Mi = E / Fa = F / Sol = G / La = A / Si = B

En bas, sur la portée, vous avez toutes les notes que l’on peut trouver sur une guitare. Pour les notes altérées, il est possible de choisir de les exprimer en # ou en b. En effet, sur une guitare, on a par exemple LA#=SIb, ou encore MIb=RE#.

Le principe général des jeux proposés est de faire correspondre les notes lues sur la portée à un emplacement sur le manche. Or, Une des grandes difficultés du déchiffrage à la guitare tient au fait qu’une même note peut se jouer à plusieurs endroits différents.

Alors amusez vous bien!

 


Publié le 12 mai 2009 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , ,