Autour de nos guitares
blog d\'une enseignante d\'école de musique

Orgue et guitare

orgue tuy

photo rosaceMusique pour orgue et guitare

 

Le 13 juin 2008, à l’église de Chemilly, les classes d‘orgue et de guitare de l’école de musique de Moulins seront réunies pour un concert de musiques renaissances et baroques. Nous dévoilerons le programme petit à petit, en mettant en ligne un certain nombre de partitions qui seront jouées ce soir là. 

Pour commencer, voici la partition d’une pièce de Jacob PAIX (Hongroise et saltarelle), proposée par Alexis DROY, professeur d’orgue.

 Cette pièce a été publiée dans un livre de tablatures pour orgue, en 1583. Ecrite à l’origine pour orgue, elle peut être jouée par n’importe quel instrument mélodique, accompagné par un instrument harmonique (orgue, piano, harpe, guitare, clavecin, luth..). Le motif d’accompagnement est très simple, puisque basé sur la répétition d’un seul accord.

Il peut être judicieux d’alterner les rôles, quand c’est possible, entre les deux instruments (qui jouent donc tantôt la mélodie, orgue jeuxmanchetantôt l’accompagnement). C’est ce que nous ferons le 13 juin dans une version pour mandoline et orgue (Julien, élève guitariste, joue aussi de la mandoline).

 

 

 

 


Publié par stephanieforet le 7 mars 2008 dans Actualité,concerts,Partitions
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

2 réactions à “Orgue et guitare”

  1. MORIN Jean-christophe
    15 mars 2008

    Bravo pour ce blog.
    Orgue et guitare m’a beucoup intéressé, je pratique les deux instruments.
    L’orgue devrait-il être joué en mode de « gambes », plus doux permettant à la guitare de s’ exprimer?
    Belle initiative.
    Bravo Stéphanie !

  2. stephanieforet
    19 mars 2008

    Merci pour ton commentaire jean-Christophe.
    Les élèves de la classe d’orgue joueront ce soir là sur un orgue positif. Cela devrait donc être bien équilibré par rapport à la guitare, qu’en penses-tu?

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.