Autour de nos guitares
blog d\'une enseignante d\'école de musique

Petite anatomie de la guitare

Petite anatomie de la guitare

Ayant pour projet de publier prochainement des billets concernant l’histoire de la guitare, j’ai pensé qu’il était peut-être utile de commencer par observer la guitare classique telle qu’elle se présente aujourd’hui, et d’apprendre à nommer les différentes parties qui la composent. Voici donc un petit shéma, qui vaut mieux qu’un long discours.

agrandirLa tête : Placée à l’extrémité du manche, elle porte les mécaniques sur lesquelles s’enroulent les cordes. Les mécaniques permettent de tendre ou détendre les cordes pour les accorder.

La touche : C’est une plaque de bois (souvent en ébène) fixée sur le manche. Elle est garnie de barrettes (petites barres de métal ) sur lesquelles les cordes appuient, grâce à l’action des doigts de la main gauche. Le point de contact d’une corde avec une barrette (ou frette) détermine une note précise. Par exemple, la 3ème corde pressée contre la 5ème barrette donne un do.

Les cordes : Au nombre de 6, elles sont en nylon le plus souvent. Elles sont attachées à la tête d’un côté, et au chevalet de l’autre.

La table d’harmonie : C’est le dessus de la caisse, le plus  souvent réalisé en cèdre ou en épicéa, principale partie de la guiatre mise en vibration.

L’éclisse : C’est la partie qui donne son épaisseur à la guitare et relie le dos à la caisse de résonnance.

La rosace : Motif décoratif disposé autour de l’ouverture. La rosace est souvent réalisée en marqueterie.

 


Publié par stephanieforet le 10 février 2009 dans Actualité
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

Une réaction à “Petite anatomie de la guitare”

  1. béatrice
    12 mars 2009

    je crois qu’il existe beaucoup de guitares acoustiques avec des cordes fer aussi, mais souvent, on ne les trouve pas dans les conservatoires. Pourquoi?

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.