Autour de nos guitares
blog d\'une enseignante d\'école de musique

Le capodastre

Le capodastre

Voici un des petits objets magiques qui servent la guitare, et le guitariste. après s’être émeveillés sur le repose-pied, puis le diapason, mes élèves ne demandent qu’à jouer avec leur capodastre. Mais quel objet se cache donc derrière ce mot mystérieux?

Image On peut se risquer à une étymologie hasardeuse. Capo veut dire tête en italien et dastre peut venir de destra, qui veut dire (à) droite.

En effet, le capodatre est un objet qui se fixe sur le manche de la guitare en pressant fortement sur les cordes, comme quand on fait un barré avec un doigt de la main gauche. On peut déplacer le capodastre vers la droite, pour obtenir un son de plus en plus aigu : cela permet de transposer un morceau, sans changer les doigtés. Voici une petite explication sonore :

 capodastre

 

Il existe plusieurs modèles de capodastre. Voici ceux que l’on trouve le plus souvent :capodastres

  • Le modèle « simple », qui est le plus économique (environ 10€) mais pas toujours facile à fixer.
  • Le modèle « à ressort », un peu plus couteux (20-25€) mais très facile à placer.

 

 On trouve ces 2 modèles facilement en magasin de musique, là où vous avez acheté votre guitare, par exemple.

Quand on fait de la guitare d’accompagnement, le capodastre peut permettre d’adopter des doigtés plus faciles. Par exemple, au lieu de jouer un accord de Si mineur (Bm) qui demande un barré, on peut choisir de jouer un accord de La m (Am), en plaçant le capodastre (Capo pour les intimes) à la deuxième case.

 


Publié le 26 octobre 2009 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: ,

Vocabulaire de la guitare

Le pincé

 

Au même titre que le buté, voici une technique pour attaquer les cordes à la main droite . Pincer est un terme qui semble aller de soi. Ne dit-on pas  pincer sa guitare ? On parle aussi d’instruments à cordes pincées.

Pourtant, ce mot est un peu trompeur. Beaucoup de jeunes élèves, quand je leur parle de pincer, commencent par se saisir de la corde entre le pouce et l’index, et la tirent vers l’avant, ce qui donne ce genre de résultat :

pincer-p-i

Aïe! Nos pauvres oreilles! Il convient donc de jouer la corde avec un seul doigt, et voici un exemple (en images) avec l’index jouant en pincé sur la corde de sol :

1. L’index se prépare à jouer, en se posant sur la corde de sol (3ème corde). Remarquez que les autres doigts (majeur, annulaire et pouce) sont posés aussi, pour bien stabiliser la main.

2. L’index pousse sur la corde (il ne tire pas vers l’avant), il est arrondi et se prépare à rentrer vers l’intérieur de la main, sans toucher la corde voisine (corde de ré).

3. L’index a maintenant « attaqué » la corde et on entend un joli sol (peut-être pas si joli encore, surtout si vous essayez pour la première fois!).

 

Remarquez que l’articulation du doigt se fait vers l’intérieur de la main et non vers le haut, comme vous pouvez l’observer sur ces trois nouvelles images :

Et voici la même mélodie que plus haut, avec un pincé « normal » – c’est à dire avec un doigt seul, et non en tirant la corde serrée entre le pouce et l’index!

pince-normal

C’est mieux comme ça, non? Remarquez que l’on entend beaucoup de résonances. Le pincé est utilisé surtout pour jouer les accords et les arpèges, qui nécessitent que toutes les notes résonnent ensemble.


Publié le 22 février 2009 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , , ,

Leçon de guitare

Gabriela et Rodrigo

J’ai découvert ces deux artistes l’été dernier, grâce à Rachel, professeur de flûte à l’école de musique (merci Rachel!).

Gabriela et Rodrigo sont deux guitaristes qui ont diverses influences (rock, métal, jazz, flamenco) et jouent sur des guitares classiques. le résultat est assez impressionant. 

 Je vous propose de commencer par écouter tamacun, un des titres de leur dernier album.

http://www.dailymotion.com/video/x48l8e

 

Alors? La guitare vous démange? Moi , oui, beaucoup! et ça tombe bien, puisque Gabriela et Rodrigo ont aussi réalisé une vidéo où ils analysent tamacun et expliquent, section par section (il y en a 4) comment jouer cette pièce. Ce n’est pas facile, cela va parfois bien vite, et  ils parlent anglais… mais je pense que les deuxièmes et troisièmes cycles peuvent s’y attaquer sans problème ( Nadège, Jessica, Marie, Lydie, Arthur, Christophe, Marine, Julien, Marius, Justine, Nicolas…) et peut-être même certains élèves de fin de premier cycle (Thibault, Clément, Edmond…).

Voici quelques repères pour vous aider dans la lecture (et les relectures) de la vidéo :

  • A 0’50, Rodrigo donne le la, pour que vous accordiez votre guitare comme lui (la 440)
  • 1’01 : Explication de la première « section » (partie de Gabriela, puis de Rodrigo, et puis les deux jouent ensemble.
  • 6’19 : idem pour la section 2
  • 9’17 : idem pour la section 3
  • 11’00 : idem pour la section 4.

http://www.dailymotion.com/video/x62073

 

Pour commencer, je vous suggère de vous entrainer d’abord sur la seule première section. Selon vos préférences, apprenez la partie de Rodrigo ( 4’14), celle de Gabriela (1’01) ou les deux (une par une!). Je connais certains d’entre vous qui voudrons apprendre très vite les jeux de main droite de Gabriela. Voici le détail des explications de la section 1, qui comprend (déjà!) trois rythmiques différentes :

  • 1’01 : Gabriela montre la première partie de la section 1. A 1’32, elle vous donne les accords et positions de main gauche ; je vous aide : Am / G / C / E //
  • 1’38 : 2ème partie, jouée vite, puis doucement.
  • 2’45 : 3ème partie de la section 1.
  • 4’14 : Partie de Rodrigo (riff) en Pizz. puis sons normaux.
  • 5’15 : partie de Rodrigo jouée doucement.
  • 5’42 : Ils jouent toute la première section ensemble.

Je trouve cette vidéo très interessante aussi pour comprendre comment est construit cette musique. Une partie d’accompagnement (Gabriela) et une partie soliste, plus mélodique ( Rodrigo), le tout évoluant en quatre sections clairement identifiables.

Essayez de jouer ça sans hésiter à écouter encore et encore. Ne vous découragez pas, personne ne réussit du premier coup : il faut beaucoup de temps, de travail , de patience et de persévérance. je m’entraine aussi (et oui, les profs aussi ont besoin) et nous en reparlons à la rentrée. En attendant, j’attends vos commentaires et questions sur le sujet.

Bon travail!


Publié le 31 octobre 2008 par stephanieforet dans Cours et documents,vidéo
Tags :: , , ,