Autour de nos guitares
blog d\'une enseignante d\'école de musique

Branle des lavandières (suite)

Le branle des lavandières

(deuxième partie)

J’espère que vous avez réussi à retrouver sur votre guitare la première partie de cette danse Renaisance (cf. article précédent). Voici aujourd’hui la deuxième partie (et bientôt, ce sera la troisième et dernière).

Procédez comme d’habitude : écoutez le MP3 autant de fois que necessaire, la guitare en mains, cherchez les notes, essayez de jouer avec l’enregistrement, corrigez au besoin, écoutez de nouveau, rejouez… etc.!

http://lewebpedagogique.com/stephanieforet/files/2009/05/lavandieres-partie2.mp3

 

Pissaro les lavandières

Camille Pissaro : les lavandières (1895)

 


Publié le 20 mai 2009 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , ,

travail de l’oreille

Le branle des lavandières

Quand j’ai demandé à mes élèves de l’ensemble de guitare quelles pièces ils aimeraient rejouer pour le plaisir, certains des plus anciens ont cité le branle des lavandières que nous avions appris en 2005 à l’occasion d’un bal Renaisance.

les lavandieres

L’orchésographie de Toineau Arbeau

extrait de l'orchésographie, T. ARBEAU (1588)On trouve le branle des lavandières dans un traité de danse publié par Thoinot ARBEAU en 1588 et titré ainsi :

Orchésographie

Méthode et théorie en forme de discours et tablature pour apprendre à danser, battre le tambour (…), jouer du fifre & arigot, tirer des armes & escrimer, avec autres honnêtes exercices fort convenables à la jeunesse.

Dans l’orchésographie les danses répertoriées se présentent comme sur l’image ci-contre. A gauche, l’air de musique est noté verticalement, et, à droite, l’explication des pas est écrite en fonction des notes. C’est ce système que T.Arbeau appelle Tablature.

Apprendre à jouer le branle des lavandières

La musique de cette danse est assez simple et tourne toujours autour des mêmes notes. Pour apprendre à la jouer , nous allons procéder par écoute et recherche des notes sur l’instrument. Le branle des lavandières se compose de trois parties. Le MP3 qui suit va vous permettre d’apprendre la première partie. A vos guitares, et on se retrouve dans quelques jours pour la suite!

lavandieres-partie1

orchésographie T. ARBEAU (1588)


Publié le 18 mai 2009 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , , , ,

Conventions de notation

Les doigtés sur les partitions

La semaine dernière, un de mes petits élèves débutants a eu une interprétation très personnelle (mais amusante!) d’un doigté qui était écris sur sa partition. Voici un extrait du petit morceau qu’il avait à jouer.

Ce jeune élève, Marceau, a joué la première mesure en changeant le doigt de main gauche pour chacun des « mi » répétés (ceci devant mes yeux incrédules!). Il opérait avec beaucoup de sérieux de patience, et de volonté. Marceau pensait en effet que les lettres i/m au dessus des notes concernaient les doigtés de main gauche (alors que ces lettres se réfèrent à l’index et au majeur de la main droite!).

Un petit rappel des systèmes utilisés pour noter les doigtés sur une partition me parait bien utile. J’ai donc imaginé et réalisé un tableau qui résume le sens des principales indications, et que vous pouvez télécharger. Je pense que ce tableau sera utile non seulement aux jeunes élèves, mais aussi à leurs parents, qui les aident à travailler, et aux plus grands élèves, chez qui je remarque souvent des confusions!

Tableau à télécharger

Tableau à télécharger


Publié le 30 mars 2009 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , ,

Chanson de Noël (3)

Vive le vent

Les deux chansons de Noël publiées ces derniers jours semblent avoir du succès… je crois comprendre que beaucoup d’enfants veulent faire une surprise à leur parents en jouant ces mélodies pour les fêtes. Mais il y a aussi des parents qui débutent la guitare, at qui veulent faire plaisir à leurs enfants.

Voici donc, pour Sophie en particulier, la partition et la tablature de « Vive le vent ».

Bonnes fêtes à tous!

Cliquer sur l’mage pour obtenir la partition (format PDF)


Publié le 21 décembre 2008 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , , ,

En attendant Noël…

     

     Petit papa Noël

 

 Quand Noël approche, mes petits élèves me demandent d’ apprendre à jouer petit papa noël à la guitare. Aujourd’hui, 1 er décembre, j’ai pensé qu’il était temps de commencer à s’entrainer, afin d’être prêt pour le 25. je vous offre donc une partition de cette chanson. Il s’agit d’une tablature simplifiée, destinée aux débutants (mais les plus grands ont quand même le droit de la jouer) :

  • J’ai représenté seulement les 3 premières cordes de la guitare (les autres sont inutiles)
  • Je n’ai pas écrit le rythme (on le connait tous!)
  • Les paroles sont écrites sous les notes, ce qui peut aider. 

Pour voir la partition, cliquer sur le père-noël


Publié le 1 décembre 2008 par stephanieforet dans 1er cycle,Initiation,Tablatures
Tags :: , ,

Vocabulaire de la guitare

Le buté

Le buté désigne une des principales techniques de main droite à la guitare. Ne voulant point voir votre esprit buter sur l’éventuelle difficulté que pourrait représenter cette technique, j’entreprends aujourd’hui de vous expliquer ce dont il s’agit. Je le fait en pensant en particulier aux parents d’élèves qui lisent maintes et maintes fois cette injonction sur les cahiers de leur enfant :  » à jouer en buté ».

Imaginons que nous voulions jouer la première corde de la guitare (la plus aigue, le mi) en buté .

I. Pour commencer votre doigt (l’index) est posé sur la première corde. Pour jouer la note, il va presser cette corde et continuer sa course  en direction de la 2ème corde.

II. Le doigt vient se poser,  s’appuyer  sur la 2ème corde. Ainsi bien calé sur la deuxième corde, l’index constitue un point d’appui qui stabilise la main et qui va permettre au majeur de jouer à son tour la corde 1.

Car un principe important  est celui de l’alternance des doigts : l’un joue pendant que l’autre est posé sur la corde voisine, et ainsi de suite. Je compare souvent ça à deux jambes qui marchent, ce qui amuse les enfants.

le buté est souvent le premier geste enseigné aux débutants, ce pour plusieurs raisons :

  1. Les premiers « morceaux » joués sont des mélodies, entendez par là qu’ils n’ y a pas encore de polyphonie (accords, ou plusieurs notes jouées en même temps). Or, le buté est à mon sens la technique qui convient le mieux au jeu monodique.
  2. Le jeu buté permet d’obtenir une certaine puissance et un timbre agréable.
  3. Grâce aux appuis des doigts sur les cordes, la main droite est stabilisée.

 


Publié le 4 novembre 2008 par stephanieforet dans Cours et documents
Tags :: , ,

Cours initiation

Bilan des premières semaines

Pour les plus jeunes élèves débutants (6-8ans), inscrits dans le cours « initiation » (cours colectif), je réalise à la veille de chaque départ en vacance, un petit bilan écrit de ce qui a été appris pendant les cours.

Ces fiches-bilan doivent permettre aux enfants et à leurs parents de refaire à la maison certaines des activités  proposées en cours. C’est aussi une série de points de repère qui permettent de situer la progression de chacun par rapport à celle du groupe. J’invite donc les jeunes guitaristes et leurs parents (je sais que certains essaient d’apprendre en même temps!!) à réviser à l’aide de la première fiche-bilan disponible en cliquant ici.


Publié le 21 octobre 2008 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , ,

Vocabulaire de la guitare

 Voici une nouvelle rubrique : je vous propose de découvrir des mots, des objets relatifs à la guitare et (ou) à la musique. En cette période de rentrée, je pense particulièrement aux débutants et à leurs parents qui découvrent l’instrument, mais aussi les petits objets qui vont avec. Aujourd’hui donc :

Le repose-pied

A son sujet, j’ai tout entendu : le pied, le marche-pied, le chausse-pied, le trépied, et même… Le casse-pied! Le terme habituel est Repose-pied. Il s’agit d’un petit accessoire pliant, sur lequel on pose le pied, ce qui permet de surélever la jambe sur laquelle est posée la guitare. Voici (à peu près!) à quoi cela ressemble :  

repose-pied

Le repose-pied  est l’accessoire le plus souvent utilisé pour trouver une position efficace et adaptée au jeu de la guitare. Mais il existe d’autres possibilités. Certains guitaristes préfèrent un support, ou un petit coussin, placé sous le côté inférieur de la guitare (éclisse) et reposant sur le genou. Je déconseille ce système pour les enfants et pour toute personne dont les jambes ne sont pas très grandes : si les cuisses, uns fois assis, ne sont pas au moins à l’horizontal, la guitare et son support auront tendance à glisser…

 

Historiquement, la manière de tenir la guitare a souvent été l’objet de recherches. On ne peut pas utiliser les le triposidon d\'Aguadomains pour tenir l’instrument, tout en faisant courir les doigts sur le manche et les cordes… Il fallait bien trouver une solution.

Dioniso AGUADO, guitariste virtuose et compositeur du XIXème siècle,  invente le triposidon.  il s’ agit d’un support à trois piedes sur lequel on fixe la guitare. Le guitariste se place derrière la guitare ainsi maintenue, comme un  pianiste s’assied devant son piano. il n’a plus qu’ à placer (et déplacer) les mains sur l’instrument sans craindre de voir celui-ci glisser.

F. SOR et sa table Fernando SOR (1778-1839) aborde également le problème dans sa méthode de guitare (1830). Il explique comment il s’aide d’une table pour obtenir de la guitare une position la plus fixe possible : il fait reposer la guitare sur le genou droit d’un côté, et sur la table de l’autre (cf. gravure ci-contre); Ainsi, écrit-il, « je suis à même de parcourir aisément le manche de la main gauche, qui n’est point obligé de soutenir l’instrument, parce-que (…) il est soutenu par le genou et la table ».

 

Vous pouvez vous amuser et essayer ces méthodes, où même inventer d’autres systèmes ou gadgets; Si vous manquez d’idées, reste à vous procurer ce fameux repose-pied. il vous en coutera 10 à 12 €, et vous le trouverez en magasin de musique.

 


Publié le 7 septembre 2008 par stephanieforet dans Actualité,documents
Tags :: ,

Flon flon la rira dondène

Flon flon la rira dondène

Flon flon…

Flon flon la rira dondène…. J’ai trouvé ce petit morceau dans un ouvrage de Michel CORRETTE, édité à Paris en 1749, et intitulé :

Les amusemens du Parnasse

méthode courte et facile pour apprendre à toucher le clavecin avec les plus jolis airs à la mode, où les doigts sont chiffrés pour les commençans

La version que vous entendez ici est une transcription que j’ai réalisée pour deux guitares, de niveau débutant. Pour mes jeunes élèves de première année (Alexandre, Ernest, Cyril, Léo et les deux Guillaume), voici un MP3 qui vous aidera à retrouver la mélodie sur votre guitare – et tout le monde peut essayer! Sur cet enregistrement, je ne joue que la partie de guitare 1, apprise pendant le cours, à un tempo lent.

Flon flon, guitare1

Et pour finir, la partition de la transcription pour duo de guitares.

papillon giuliani


Publié le 4 avril 2008 par stephanieforet dans A écouter (MP3),Atelier,Cours et documents,Partitions
Tags :: , , , ,

Petit Pierre : suite et fin

 « Mais il fait pleurer sa mère, qui n’a plus son petit Pierre. Alors Pierre, bon garçon, rentre à la maison. »

Voici la deuxième partie de la chanson que nous avons commencé à apprendre il ya quelques jours (le 7 février). Petit pierre (2)

Un petit indice : cette partie commence par un Ré. Souvenez vous aussi que, pour cette chanson, on utilise seulement les cinq notes suivantes :  

Ecoutez le MP3 autant que nécessaire, recherchez l’air sur votre instrument, morceau par morceau. Quand vous réussissez à jouer cette nouvelle partie, reprenez tout depuis le début, pour enchainer. Bon travail!


Publié le 13 février 2008 par stephanieforet dans A écouter (MP3),Atelier
Tags :: , , ,