Autour de nos guitares
blog d\'une enseignante d\'école de musique

des nouvelles du projet pédagogique Classe Musicale Unique

Comme je vous l’avais promis, je vous dresse une photographie des 3 classes musicales uniques en guitare au CMAD de Dunkerque.

Pour les 3èmes année, l’heure est à la polyphonie : technique du pouce contre doigt et pièces solos en plus du jeu en orchestre et du travail de déchiffrage. Leur coup de coeur : la Panthère Rose, dans un arrangement de Dominique Chevalier, porteur du projet.

pour les 2èmes année,  l’écriture solfégique à la guitare, menée de front avec la lecture sur tablature pose questionnement : c’est en tatonnant que les enfants ont compris pourquoi et comment on écrit. Leur tube : Stand by me !

enfin, pour les 1ères année, le moment est venu de la découverte du manche avec l’utilisation du bottleneck. Le groupe a pris sa vitesse de croisière, leur vivacité et leur réactivité prouvent leur engagement : avec do ré mi, nous jouons le premier Blues…Yèèeh !

Les groupes sont de12 en 2ème et 12 en 3ème année, et de 15 en première année : un enregistrement en studio est à l’étude.

3 groupes de guitaristes si différents  et si riches à la fois !

 


Publié le 6 février 2012 par beatrice1 dans Actualité
Tags :: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Les métiers de la musique (1)

L’enseignement spécialisé

 

Je vous propose aujourd’hui  d’inaugurer une série d’articles consacrés aux métiers de la musique, en Jess at guitar lessoncommençant par l’activité qui est le gagne-pain de beaucoup de musiciens:l’enseignement. Nous n’aborderons pas ici le cas des professeurs de musique en collège, mais celui des musiciens enseignant dans les conservatoires et écoles de musique.

Depuis les années 70 et le travail effecué par Marcel Landowsky à la direction de la musique du ministère de la culture, la France possède un riche réseau d’écoles de musique. Ces établissements ont cependant des statuts disparates (de la petite association au gros conservatoire dépendant d’une collectvité territoriale), ce qui implique des parcours et des formations très variables pour les enseignants qui y exercent.

Lire la suite »


Publié le 4 décembre 2009 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , ,

Week-end de l’Ascension

Instants de grâce…

Contrairement aux établissements scolaires, les cours de l’école de musique étaient assurés ces Cyril, léa, Sarahvendredi et samedi. En raison des absences prévisibles aux cours des deux ensembles de guitares, j’avais préparé des cours un peu ludiques.

Les élèves présents (8 le vendredi et 4 le samedi – encore moins que prévu!) ont été amenés à déchiffer, interpréter, improviser, reconnaitre diverses musiques. J’ai été impressionnée par leur sérieux, leur bonheur et par l’intérêt qu’ils ont portés au tâches qui leur étaient imparties. Mais surtout, j’ai été complètement éblouie par la qualité de leurs prestations.

Des déchiffrages collectifs sans oubli d’altérartion ou faute de rythme, des improvisations cohérentes et incroyablement justes, (un merveilleux moment de musique pour Jessica et Nadège le samedi), des sonorités belles et chaudes, et une écoute mutuelle incroyable…

 Nous avons vécu plusieurs moments de grâce. Merci, Laurena, Antoine, Christophe, Cyril, Léa, Sarah, Justine, Fleur, Nadège, Jessica, Julien, Christophe. Si vous saviez comme je suis fière de vous! Vous m’avez  impressionnée, étonnée, émue, envoutée.

Stéphanie

Fleur et Justine


Publié le 24 mai 2009 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , , ,

Django et Célestin*par Béatrice Chevalier -Tavan**

Je suis heureuse de vous proposer aujourd’hui un article de Béatrice tavan-Chevalier,  guitariste et conseillère aux études au conservatoire de Dunkerque. J’ai fait la connaissance de Béatrice par l’intermédiaire de ce blog, et depuis nous échangeons régulièrement sur nos visions de la guitare et de son apprentissage. J’ ai proposé à Béatrice de partager ses expérience avec les élèves, en publiant à son tour un billet ici. Cet article s’adresse plus particulièrement aux parents d’élèves et aux enseignants. Il est l’occasion d’ouvrir les perspectives du blog. Merci à toi Béatrice!

Stéphanie Foret

 Django et Célestin

par Béatrice Chevalier-Tavan**

 

  Django Reinhardt et Célestin Freinet ont en commun ce que la vie leur a imposé : des blessures physiques les ont contraints à une renaissance géniale. Si le style de Django est passé à la postérité, la pédagogie de Célestin a trop dérangé pour être reconnue. Pourtant, les fondements en sont porteurs de bonheur et d’intelligence.

 

            L’école et le travail de l’élève

 

            La force de Freinet est de dire que « tout être humain est un apprenant ». Pour lui, l’école doit protéger les enfants, donc elle doit faire en sorte qu’ils y soient heureux : tout lieu d’enseignement est d’abord un lieu d’HUMANISATION.

 

            Pour Célestin, AGIR c’est TRAVAILLER. Le travail n’est pas une souffrance ; cela peut être difficile, mais cela amène à s’épanouir. Le TRAVAIL en ce sens est la valeur fondatrice de sa démarche. Cependant, tout travail n’a de valeur que s’il est restitué à l’autre ; c’est pourquoi la progression ne se fait que par des actes individuels ASSOCIES à des retours collectifs. La prestation publique artistique prend ici tout son sens.

 

            Le travail de l’enseignant

 

            Ce qui va compter, ce sera de « déplacer l’élève », de le « faire bouger ». Ensuite, il faut l’inscrire dans une démarche d’efforts et de durée : c’est le travail de l’enseignant. Il doit tenir (dans une exigence d’efforts) sans faire souffrir. Il faut donc que ce qui se passe en cours ait un sens, pour plus tard, mais aussi pour l’instant : que ce soit un événement (avec début, contenu et fin). L’apprenant doit avoir compris :

-Quand ça commence,

-ce qu’il a appris,

-Quand c’est fini.

 

            Apprendre la musique

 

            L’enseignement musical n’échappe pas au questionnement du sens : pourquoi apprendre, et pourquoi apprendre  la musique ? quelles valeurs porte-t-elle ? pourquoi ça et pas autre chose ? …..parce que seule cette discipline réunit le corporel, l’intellectuel et l’émotionnel, en résumé, apprendre la musique parce qu’elle permet de se transcender.

 

L’apprenant/e doit être convaincu/e par l’enseignant/e qu’il faut aller sur l’autre rive, qui existe mais qu’il/elle ne voit pas encore, et pour cela, qu’il/elle doit le ou la suivre. Le pari, c’est donc convaincre qu’on peut l’emmener.

 

Freinet nous montre qu’apprendre est un engagement vital.

Vital, parce que c’est ce qui est nécessaire à la vie.

 

*Django Reinhardt (1910-1953)guitariste, jazz manouche ( Nuages, Minor swing…)

Célestin Freinet (1896-1966) ou la révolution par l’école.

 

** Guitariste, conseillère aux études au conservatoire de Dunkerque

 


Publié le 18 janvier 2009 par beatrice1 dans Actualité
Tags :: , ,