Autour de nos guitares
blog d\'une enseignante d\'école de musique

De la Santa Espina à Fifty-Fifty

Deux CDs auto-produits à découvrir

La guitare acoustique est plurielle, ces 2 Cds auto-produits en sont le reflet. En commun, ils ont la passion de la guitare et la virtuosité sur l’instrument. Le reste n’est que complémentarité.

Le duo de guitare Agua e vinho, composé de Pierre Milan Trescases et Régis Daniel, offre une palette de la guitare classique actuelle (Gismonti, Piazolla, Bellinati)  et nous mène aux frontières de la poésie et de la musique populaire, avec La santa Espina de l’auteur catalan Angel Guimerà. Des sonates de Scarlatti, remarquablement transcrites pour notre instrument, vous régaleront les oreilles.

 

Dominique Chevalier, quant à lui, sait jouer en duo avec lui même, et nous ouvre les portes d’horizons guitaristiques insoupçonnés. « Fifty-fifty », c’est le nom de l’avant dernière pièce qu’il joue pour moitié sur guitare 12 cordes, pour moitié sur guitare folk. C’est également un renvoi à la convivialité de la guitare, symbole du partage entre les traditions, et entre les gens. Entre Schubert, Gainsbourg, et ses compositions personnelles, sûr que vous trouverez la destination de votre rêve !

 Vous pouvez vous procurer ces disques en vous connectant sur les liens ci dessous

 

  • Dominique Chevalier, région Nord, Fifty-Fifty le clip :

Image de prévisualisation YouTube

et le site : http://www.myspace.com/dominiquechevalier

 

 


Publié le 8 juillet 2009 par beatrice1 dans Actualité
Tags :: ,

J’ai testé pour vous

Le Soundpainting

 

Le 21 novembre dernier, le jazz-club de Moulins accueillait en ses murs le guitariste Eric Chapelle, dans le cadre d’un cycle de formation aux musiques improvisées.

Eric Chapelle, guitariste de jazz, est également une des dix personnes en France formées à l’enseignement du soundpainting. Cette technique d’improvisation créée par Walter Thomson, s’adresse aux musiciens ainsi qu’aux danseurs, acteurs, poètes et plasticiens. Il s’agit d’un langage de signes (900 environ) qui permettent de structurer les improvisations, de réaliser des compositions en temps réel.

Pour les personnes, comme moi, peu habiles en matière d’improvisation, le soundpainting offre un cadre plutôt rassurant. Il ne s’agit pas d’improviser dans un style particulier (jazz ou autre) mais simplement de réagir aux signes de la personne qui dirige, selon ses possibilités et son propre bagage musical. Le soundpainter demande par exemple de jouer un son long ou au contraire des nuages de sons très courts (pointillisme). Il peut demander de monter ou de descendre d’1/2 ton, d’augmenter ou baisser le volume. Il peut aussi balayer l’orchestre avec son bras, geste qui permet d’obtenir des effets diffiles à consigner par écrit sur une partition.

En tant que musicienne participant à ce stage, j’ai constaté que faire partie d’un ensemble de soundpainting demande un effort de concentration très important. On ne sait pas à l’avance ce qu’il va se passer, il faut toujours être attentif et prêt à répondre au soundpainter, en interprétant ses gestes comme il se doit. Cependant, je n’ai pas vu le temps passé, et j’ai eu plaisir à jouer.

Le soudpainting semble être dans l’air du temps depuis peu. Les élèves des classes à horaires aménagés de l ‘école de musique avaient déjà bénificié d’un stage il ya deux ans. J’ignore comment cela est reçu par le public. A  vous de vous faire une opinion grâce au reportage qui suit.

Image de prévisualisation YouTube

 


Publié le 8 décembre 2008 par stephanieforet dans Actualité
Tags :: , ,

Leçon de guitare

Gabriela et Rodrigo

J’ai découvert ces deux artistes l’été dernier, grâce à Rachel, professeur de flûte à l’école de musique (merci Rachel!).

Gabriela et Rodrigo sont deux guitaristes qui ont diverses influences (rock, métal, jazz, flamenco) et jouent sur des guitares classiques. le résultat est assez impressionant. 

 Je vous propose de commencer par écouter tamacun, un des titres de leur dernier album.

http://www.dailymotion.com/video/x48l8e

 

Alors? La guitare vous démange? Moi , oui, beaucoup! et ça tombe bien, puisque Gabriela et Rodrigo ont aussi réalisé une vidéo où ils analysent tamacun et expliquent, section par section (il y en a 4) comment jouer cette pièce. Ce n’est pas facile, cela va parfois bien vite, et  ils parlent anglais… mais je pense que les deuxièmes et troisièmes cycles peuvent s’y attaquer sans problème ( Nadège, Jessica, Marie, Lydie, Arthur, Christophe, Marine, Julien, Marius, Justine, Nicolas…) et peut-être même certains élèves de fin de premier cycle (Thibault, Clément, Edmond…).

Voici quelques repères pour vous aider dans la lecture (et les relectures) de la vidéo :

  • A 0’50, Rodrigo donne le la, pour que vous accordiez votre guitare comme lui (la 440)
  • 1’01 : Explication de la première « section » (partie de Gabriela, puis de Rodrigo, et puis les deux jouent ensemble.
  • 6’19 : idem pour la section 2
  • 9’17 : idem pour la section 3
  • 11’00 : idem pour la section 4.

http://www.dailymotion.com/video/x62073

 

Pour commencer, je vous suggère de vous entrainer d’abord sur la seule première section. Selon vos préférences, apprenez la partie de Rodrigo ( 4’14), celle de Gabriela (1’01) ou les deux (une par une!). Je connais certains d’entre vous qui voudrons apprendre très vite les jeux de main droite de Gabriela. Voici le détail des explications de la section 1, qui comprend (déjà!) trois rythmiques différentes :

  • 1’01 : Gabriela montre la première partie de la section 1. A 1’32, elle vous donne les accords et positions de main gauche ; je vous aide : Am / G / C / E //
  • 1’38 : 2ème partie, jouée vite, puis doucement.
  • 2’45 : 3ème partie de la section 1.
  • 4’14 : Partie de Rodrigo (riff) en Pizz. puis sons normaux.
  • 5’15 : partie de Rodrigo jouée doucement.
  • 5’42 : Ils jouent toute la première section ensemble.

Je trouve cette vidéo très interessante aussi pour comprendre comment est construit cette musique. Une partie d’accompagnement (Gabriela) et une partie soliste, plus mélodique ( Rodrigo), le tout évoluant en quatre sections clairement identifiables.

Essayez de jouer ça sans hésiter à écouter encore et encore. Ne vous découragez pas, personne ne réussit du premier coup : il faut beaucoup de temps, de travail , de patience et de persévérance. je m’entraine aussi (et oui, les profs aussi ont besoin) et nous en reparlons à la rentrée. En attendant, j’attends vos commentaires et questions sur le sujet.

Bon travail!


Publié le 31 octobre 2008 par stephanieforet dans Cours et documents,vidéo
Tags :: , , ,

Concert « chanson française »

Michel Polnareff à BordeauxConcert chanson française

 Vendredi  23 mai à 20H30, salle isléa à Avermes (03)

Les chorales d’enfants de Sandrine JOSSELIN, les classes de guitare moderne d’Emmanuel MARINIER  et de guitare classique de Stéphanie FORET seront réunies ce vendredi pour un concert intitulé chanson française.

Yves DUTEIL

Au programme, des reprises et interprétations de chansons de Michel Polnareff, Yves Duteil, Maxime le Forrestier, Hugues Aufray, Florent Pagny (…).

Il s’agit d’un concert donné par les élèves des classes de guitare et chorales de l’école de musique. L’ entrée est gratuite.

                         

                                

 


Publié le 19 mai 2008 par stephanieforet dans Actualité,concerts
Tags :: ,

Hugues Aufray : céline

Concert « chanson française »

Dans trois mois, l’ensemble de guitares classiques doit se produire avec une chorale de l’école de musique. Au programme, entre autres, « Céline », de Hugues AUFRAY.

Voici une petite vidéo, archive de l’INA, qui vous aidera, j’éspère,  à interpréter au mieux cette chanson.


Publié le 12 février 2008 par stephanieforet dans Actualité,documents,vidéo
Tags :: ,