Le téléphone mobile et les bons usages

11:02 Documentation

Du bon usage du téléphone portable

L’enquête de Familles rurales révèle une profonde méconnaissance des bons usages des téléphones portables.

Qui se cache derrière le nom « Familles rurales » ?

Une association de défense des consommateurs.  C’est un mouvement familial qui regroupe 180 000 familles adhérentes. Un des derniers articles parus sur leur site est consacré au Cyberharcèlement.

http://www.famillesrurales.org/

L’association et le CSF ont publié une enquête sur les bons usages du téléphone portable. Les médias la relaient largement aujourd’hui.

http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/16273-Telephone-portable-les-familles-ignorent-les-regles-de-bon-usage

Le dossier de presse du 15 juin 2016 est disponible en téléchargement sur cette page :

http://www.famillesrurales.org/Actus-1718/3-4-des-utilisateurs-de-telephone-portable-ne-comprennent-pas-a-quoi-sert-le-kit-mains-libres

De nombreux articles partagés par Google actualités évoquent l’échec de la campagne de prévention de l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education à la Santé) sur le téléphone portable. Cette campagne de sensibilisation aux dangers du téléphone portable est disponible sur Internet et mériterait d’être mieux mise en valeur dans les établissements scolaires. Le CDI organisera dès la rentrée une petite exposition sur des panneaux mais aussi une exposition en ligne qui reprendra toutes les ressources pour faire une prévention efficace. Une des collections Pearltrees du CDI est d’ailleurs consacrée au téléphone portable.

La campagne de l’INPES :

http://www.lesondesmobiles.fr/

http://www.radiofrequences.gouv.fr/spip.php?article95

 

Quel était le but de la campagne de l’INPES ?

Le but de cette campagne était de réduire l’exposition des jeunes aux radiofréquences émises par les mobiles. Le constat est que la majorité des familles ignore les règles de prévention. Familles rurales constate que moins de 1% des français ont eu connaissance de cette campagne. La loi « Abeille » votée en février 2015 laissait espérer une nouvelle campagne de prévention, mais rien n’a été fait. Familles rurales note cependant que les opérateurs mobiles donnent des conseils de prévention.

Quel sont les publics à protéger de l’exposition aux radiofréquences émises par les mobiles ?

Les adolescents, les enfants, les femmes enceintes.

Quels sont les conseils à respecter pour un bon usage du téléphone portable ?

  • Utiliser un kit mains libres : les opérateurs en fournissent, et éditent une plaquette de conseils d’utilisation.
  • Protéger les enfants, les adolescents, les femmes enceintes.
  • Téléphoner dans des zones de bonne réception.

Quelle est l’utilité du kit « mains libres » fourni aux utilisateurs de mobiles ?

Le Kit limite l’exposition aux radiofréquences. Peu d’utilisateurs se servent du kit.

Le public des enfants et des adolescents. Quelles recommandations ?

Les scientifiques recommandent d’éviter l’utilisation du portable avant 14 ans.

L’enquête rappelle l’existence de l’article L5231 du code de la santé publique.

Il nous semble utile de le citer :

« Toute publicité, quel qu’en soit le moyen ou le support, ayant pour but direct de promouvoir la vente, la mise à disposition, l’utilisation ou l’usage d’un téléphone mobile par des enfants de moins de quatorze ans est interdite ».

Or, chacun sait que beaucoup d’adolescents ou d’enfants de moins de quatorze ans possèdent un téléphone portable. Le nombre de cartes SIM vendues en décembre 2015 était de 72,1 millions !

Les recommandations des scientifiques : éviter d’équiper son enfant de moins de quatorze ans d’un mobile ! Mais les pressions des « ados » sont fortes : parfois, ne pas avoir de smartphone ou d’IPhone vous condamne à la relégation, aux moqueries, à l’exclusion ! Aussi n’est-il pas rare de croiser des enfants aux abords d’écoles ou de collèges l’oreille collée à leur mobile ! 75% des enfants qui possèdent un mobile ont été équipés avant cet âge !

Les scientifiques recommandent aux parents de conseiller à leurs enfants de n’utiliser leur mobile que pour les appels indispensables. Ils préconisent également l’usage de l’oreillette et l’envoi de SMS qui réduit l’émission d’ondes.

Il n’est pas rare non plus d’assister à de vrais psychodrames lorsqu’ un enseignant ou un personnel de direction d’établissement scolaire confisque un mobile pendant quelques heures.  Le réseau Morphée (spécialisé dans les troubles du sommeil) s’est inquiété récemment de la dépendance des adolescents au téléphone portable et de l’impact sur le sommeil d’une utilisation nocturne du mobile.

Quels sont les souhaits de Familles rurales ?

Familles rurales souhaite que l’état organise enfin une vraie campagne de prévention.

En conclusion : je recommande à tous la lecture du glossaire de cette enquête et la lecture des résultats bruts à la fin du PDF téléchargeable.

Cette ressource du site Internet sans Crainte, un guide à l’intention des parents, est une ressource utile. Il comprend un abécédaire du mobile, et nombre de conseils très utiles :

http://www.internetsanscrainte.fr/pdf/guide_parents_8%20novembre%202010.pdf

 

La collection Pearltrees du professeur documentaliste sur le téléphone portable : les usages, les textes officiels, les campagnes de prévention, les utilisations pédagogiques, les règlements d’établissements scolaires…

http://www.pearltrees.com/fglettres/le-telephone-portable/id15957738

 

Françoise Grave

Professeur documentaliste

Collège Camille Claudel

Villeneuve D’Ascq

 

 

 

Laisser un commentaire