Jan 8 2015

Liberté de la presse… Chaque jour, la défendre…

Publié par Christelle dans Education aux médias, Médias      

705874-pele-mele-unes-internationales

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai, jusqu’à la mort,
pour que vous ayez le droit de le dire »

Voltaire

« Soyez le changement que vous voulez voir pour ce monde »

Gandhi 

————————-

Funeste tragédie ce 7 janvier 2015 à Paris dans les locaux du journal Charlie hebdo

Cabu, Wolinski…  Les journalistes et dessinateurs assassinés comptaient parmi les meilleurs caricaturistes français.  Ils faisaient partie de la culture et des idées qui ont marqué la vie de nombreux enseignants qui, à travers le monde, intègrent des dessins de ces auteurs pour illustrer des contenus ou des valeurs humanistes, inciter à la réflexion et à l’esprit critique, et avancer vers un monde plus tolérant.

Sur le sujet de la liberté de la presse en général,

—————————

Pour remettre en contexte les faits du 7 janvier 2015, 3 magazines adressés à la jeunesse ont été mis à disposition gratuitement en ligne. Ils expliquent de façon simple la notion de liberté de la presse et la genèse des menaces qui pesaient depuis plusieurs années sur l’équipe de rédaction du journal Charlie hebdo :

Pour confronter les différents points de vue à l’internationale sur la tragédie qui a eu lieu hier, quelques liens qui offrent un panorama commenté des unes publiées de par le monde :

Certains collègues ont compilé un grand nombre de caricatures réalisées pour couvrir l’évènement : ici ou encore ici.

Des séquences pédagogiques FLE ont été rapidement mises en ligne :

————————-

La conclusion appartient à Cabu, décédé le 07 janvier 2015, avec la préface de son ouvrage Peut-on rire de tout ? paru en 2012 au Cherche-Midi :

10410591_1578811555684271_2348953479907512474_n.jpg


Août 27 2014

Concours : Quel est le livre qui fait battre votre coeur?

Publié par Christelle dans Concours en cours, Découverte de la littérature      

Pour nos amis québecois :

 

exercices-930x522-38

La littérature vous passionne, vous émeut, vous ravit, vous renverse? Vos bouquins comptent parmi vos meilleurs amis sur Terre? Il vous arrive d’avoir à traverser une éprouvante période de deuil suite à la lecture d’un bon roman? Quand vous avez adoré un livre, vous ne pouvez pas vous empêcher de le recommander à absolument tous ceux qui vous entourent? Si vous vous reconnaissez, alors notre concours «Exercices d’admiration» a de bonnes chances de vous plaire.

Parmi tous les livres que vous avez dévorés, il y en a fort probablement certains qui se sont distingués au point où vous les apporteriez sans hésiter sur une île déserte. Ici, on vous demande de choisir UN livre qui a changé le cours de votre vie de lecteur. Que ce soit par la beauté de l’écriture, le caractère fascinant de l’histoire, les larmes ou les éclats de rire qu’elle a suscités, cette oeuvre vous a marqué de façon indélébile.

On veut savoir de quelle oeuvre il s’agit, on souhaite comprendre ce qui la rend si singulière.

Le concours

Pour participer au concours,  il vous faudra rédiger un court texte (environ 300 mots) qui présente votre plus grand coup de coeur littéraire et les raisons pour lesquelles ce livre suscite votre admiration. Inscrivez-vous sur la page du concours et joignez votre texte en format Word ou PDF au formulaire de participation.

Deux textes gagnants seront choisis par un jury présidé par Claudia Larochelle, animatrice de Lire. Les auteurs de ces textes recevront chacun le prix suivant :

– Une carte-cadeau Renaud-Bray d’une valeur de 100$ ;

– Une invitation à une des deux soirées « Exercices d’admiration » qui auront lieu le 13 septembre à 17 h et le 16 septembre à 17 h 30 dans le cadre du Festival international de littérature de Montréal (FIL).

– Leur texte sera publié sur le site d’ICI ARTV et lu par Claudia Larochelle lors d’une  de ces soirées festives et littéraires qui auront lieu à l’ARTVstudio!

Le concours se termine le 7 septembre 2014.


Juin 5 2014

Hyperconnectivité : c’est quoi la « vraie » vie ?

Publié par Christelle dans Réseaux sociaux et identité numérique, Ressources en ligne      

Qu’ils soient vilipendés, diabolisés, craints, adorés ou détournés à des fins pédagogiques, les réseaux sociaux ne peuvent laisser indifférents les pédagogues puisqu’ils font partie intégrante du quotidien de nos apprenants…
On ne compte plus les ressources qui permettent de sensibiliser la génération Z aux dangers du Net, pour les responsabiliser vis à vis de leur identité numérique et de celle de leur entourage.

Mais le harcèlement, la propriété intellectuelle, le droit de et à l’image et autres dérives plus ou moins dangereuses et parfois scabreuses ne sont pas les seules pistes de discussion autour des réseaux sociaux. Et il est un danger qui est beaucoup moins évoqué alors qu’il pourrait donner lieu à d’intéressants débats :

La vie virtuelle empiète-elle trop sur la vie réelle ?

Les réseaux sociaux ne nous rendent-ils pas asociaux ?

les-10-plus-grands-reseaux-sociaux-au-monde-se-devoilent-en-chiffres-et-en-statistiques-UNE

Cette question, de nombreux parents se la posent, mais comment agir et limiter les dérives ? Un cas extrême à discuter serait celui de ce père qui donnera 200 $ à sa fille de 14 ans si elle quitte Facebook pendant 5 mois. Le contrat, quoique loufoque, témoigne d’une grande détresse parentale face à ce nouveau comportement de gens hyperconnectés.

Tout d’abord, pour être un minimum au point concernant les usages des réseaux sociaux, une infographie vidéo des chiffres clés 2013 de ces réseaux sociaux en France,  qui permettra également de travailler les chiffres pour les collègues de DNL mathématiques :

Il peut donner l’occasion de discuter avec les élèves de leurs pratiques : sont-elles différentes de celles rapportées dans ce document ? Les données sont-elles déjà complétement obsolètes ?

Pour introduire la discussion sur la place du Net et des réseaux sociaux dans la vie des élèves, voici quelques ressources qui n’ont pas vocation pédagogique à la base, des fictions qui loin d’être moralisatrices permettront aux jeunes de faire preuve d’empathie avec les personnages en action :

look-up-a-powerful-poem-about-an-150x150Le court-métrage LOOK UP : “We’re a generation of idiots, smartphones, and dumb people.”

En anglais, il ravira les collègues qui enseignent dans cette langue, mais on peut envisager aussi de le passer sans bade -son, le contenu scénaristique étant assez clair… Gary Turk y scande avec poésie et rythme (une sorte de slam) la solitude paradoxale de cette génération d’hyper-connectés, le silence induit par l’usage massif des réseaux sociaux. Des paroles simples, cruellement vraies, puissantes : le buzz est immédiat, et les 20 millions de vues en 2 semaines ne diront pas le contraire !

Image de prévisualisation YouTube

 

J’ai pas le temps est une chanson de Gabi : sur une tonalité rock, avec un clip très sympa en animation de marionnette, elle ne peut que plaire aux ados ! Un homme fait la liste de toutes les choses qu’il n’a pas le temps de faire avec sa bien-aimée, car il a beaucoup de tâches à remplir en ligne…

« J’ai pas le temps de te dire que tu es belle
j’ai bien mieux à faire je dois classer tous mes emails

J’ai pas le temps de t’emmener au bord de la mer
Je préfère surfer sur les sites de ventes aux enchères
C’est peut être qu’une idée
C’est peut être par peur d’être démodé… »

Cette chanson a fait l’objet d’une fiche pédagogique sur TV5monde, à l’adresse d’apprenants FLE de niveau A2 et B1.

Dans Le portable est-il en train de nous pourrir la vie ?, on suit une jeune femme qui se retrouve, dans différentes situations, entourée de personnes rivées à leurs portables: au moment de trinquer avec une copine, sur la plage, lors d’une fête d’anniversaire, au bowling… et jusque dans son lit où, alors qu’elle est blottie contre son ami, ce dernier n’a d’yeux que pour son smartphone :

Image de prévisualisation YouTube

En anglais aussi, Noah, vie d’un ado sur Internet met en scène la vie numérique d’un ado dans un « huis-clos numérique » principalement centré sur la rupture du personnage central avec sa petite amie.  Au départ, le jeune héros – nommé Noah Lennox – ouvre de multiples pages et applications sur son ordinateur, comme le font des millions d’ados au quotidien. Il lance une discussion Facebook avec son ami « Kanye East » et commence à regarder une vidéo amateur sur YouPorn, avant de recevoir un message d’Amy, sa petite amie. Interrogé par The New Yorker, le tandem de cinéastes a expliqué que l’idée de ce film à la réalisation minimaliste leur est venue après qu’ils ont supprimé leurs comptes Facebook, il y a un an. « J’avais l’impression de développer une addiction malsaine », raconte Patrick Cederberg, ajoutant qu’il passait des soirées entières à décortiquer la vie de ses amis sur la Toile.

http://www.dailymotion.com/video/x14wbgt

—————–

Du côté des comiques, Norman n’a pas manqué de mettre au pilori les petites habitudes (ridicules) des accros aux smartphones dans son sketche : « Accro à ton smartphone ? ». Très caricatural, mais cela fera sans aucun doute rire vos apprenants…

Image de prévisualisation YouTube

Et pour faire parler les élèves, pourquoi ne pas leur montrer ce petit sketch sans le son et imaginez les (non-)dialogues entre les protagonistes ?

Image de prévisualisation YouTube

—————–

Le saviez-vous ?

Plusieurs phobies liées à l’hyperconnectivité sont nées ces dernières années, avec de nouveaux jolis termes pour les désigner.

La nomophobie est la peur de sortir de chez soi sans son téléphone intelligent. Son propriétaire a alors peur de sentir inintéressant et de manquer quelque chose important.

fomoQuant au syndrome de FOMO , il est l’acronyme pour « Fear of missing out » (angoisse de manquer quelque chose), ce nouveau travers de la modernité façonné par les réseaux sociaux.

Une capsule audio explique tout sur ce terme :

https://soundcloud.com/thibnton/fomo-fear-of-missing-out-peur

Cet article en fait également une bonne synthèse : http://visionsmag.com/fomo-je-suis-reseau-social-dependant/

Et de méditer sur les paroles de la poétesse Emily Dickinson, agoraphobe notoire qui a passé la majeure partie de sa vie chez elle:

« Vivre est une expérience si étonnante qu’elle laisse très peu de temps pour le reste »


Mai 26 2014

Une information produite par les jeunes mais pas exclusivement pour les jeunes…

Publié par Christelle dans Education aux médias, Médias      

Ca nous change de toutes les nouvelles glauques qu’on voit passer sur des ados pris dans un engrenage infernal de harcèlement et autres affreusetés liés aux médias sociaux… : voici deux sites d’actualité créés et animés par de jeunes gens passionnés du monde qui les entoure et qui permettent d’obtenir un regard « jeune » sur l’actualité, sans langue de bois !

—————————————

Newsyoung est un site créé en février 2013 par deux adolescents, de 15 et 16 ans, passionnés d’actualité et désirant faire partager la vision de celle-ci à travers une site internet rassemblant des jeunes de 13 à 25 ans sur de nombreux thèmes : de l’actualité internationale à la politique, en passant par le sport, la culture web, l’économie et de nombreuses autres choses.

Compte Twitter : https://twitter.com/Newsyoungfr

Compte Facebook : https://www.facebook.com/Newsyoungfr

L’objectif affiché dans la présentation des auteurs est simple :
Montrer que malgré un jeune âge, il est possible de débattre, analyser, décrypter, critiquer l’information.

 »En créant Newsyoung, les jeunes journalistes en herbe peuvent s’exprimer librement à travers cette plateforme sur de nombreux sujets avec une liberté d’expression et sous différentes formes : Articles d’opinion, tribunes, dossiers, et bientôt émission diffusée sur la web radio. »

Le résultat est très « pro », c’est clair, c’est sobre, cela donne envie que les contenus s’enrichissent,  et cela peut constituer une banque intéressante d’articles de presse à faire découvrir à nos apprenants du même âge !

Voir des ados passer une partie de leur temps libre à rédiger des articles et à faire entendre leur voix sur l’actualité, voici qui fait plaisir à voir et je souhaite longue vie à cette initiative !

Article tiré du journal quotidien L’Actu, 25 Février 2013

WORLDZINE est un magazine associatif étudiant à but non-lucratif, fondé par Marcus Dupont-Besnard en mars 2012. Tous les rédacteurs sont bénévoles, et en majorité étudiants. Le but est de proposer un média dans lequel les journalistes en devenir puissent prendre de l’expérience dans un cadre semi-professionnel ; tout en proposant un réel contenu éditorial, un véritable traitement de l’actualité aux internautes/lecteurs. En quelque sorte, la version « jeune » du quotidien Le Monde dont on été repris les codes graphiques, la typographie, les rubriques.

Compte Twitter : https://twitter.com/WorldZine_fr

Compte Facebook : https://www.facebook.com/worldzine.fr

Le magazine Phosphore n° 395 (mai 2014) a relayé l’initiative :

En mai a été lancée la « lettre hebdomadaire », un nouveau moyen de rester connecté avec les lecteurs. En vous y abonnant, vous recevrez chaque semaine dans votre boite mail les dernières publications les plus pertinentes.

Pour s’y abonner, c’est par ici >> http://lettrehebdo.worldzine.fr/

———————-

et connaissez-vous MELTY ? Le 1er magazine 100% jeune sur Internet – Toute l’actu séries, cinéma, people, musique, mode, sport et les news sur les dernières tendances. Ce groupe a bousculé le web, en touchant notamment une cible plus jeune que les médias en ligne traditionnels…

Le succès du site melty.fr est tek que les fondateurs ont proposé de nouveaux magazines thématiques. Si melty.fr reste le site principal de meltyNetwork (plus de 6 millions de visiteurs uniques par mois), au fil des années plusieurs nouveaux sites ont vu le jour : meltyStyle, meltyNetwork, meltyXtrem, meltyCampus… Les sites de la galaxie melty s’adressent essentiellement aux jeunes, avec un public cible entre 12 et 30 ans.

Compte Twitter : https://twitter.com/melty_fr

Compte Facebook : https://www.facebook.com/meltyFrance


Avr 3 2014

Au même instant, sur la Terre

Publié par Christelle dans Activité ludique, Fictions-Sélections jeunesse, Interculturel, Lectures à voix haute _ Animations lecture, Littérature de jeunesse      

Connaissez-vous le livre-accordéon Au même instant sur la Terre de Clotilde Perrin, édité par Rue du Monde en 2011 ?

C’est un incontournable des bibliothèques-jeunesse, insolite par son format (il se déplie pour être installé au sol ou sur une table), par son concept (en glissant doucement du jour à la nuit, on découvre ce qui se passe au même instant en de nombreux endroits de la planète), pour son intérêt documentaire (en se promenant au fil de 24 fuseaux horaires, on découvre des tranches de vie typiques des pays visités au travers une activité quotidienne) et pour la beauté de ses illustrations.

Outre son intérêt en tant que support de lecture à haute voix, il peut également servir de document déclencheur et constituer un support autour des activités quotidiennes, en associant également les élèves à une recherche documentaire sur un pays plus ou moins connu.

Voici une proposition concrète de séquence pédagogique partant de cet ouvrage, à aménager en fonction de l’âge et du nombre de vos élèves :

  • Distribution d’une ou deux pages page(s) photocopiée (s) par élève (24 pages au total).

  • Chaque élève lit à haute voix sa phrase, dans l’ordre des fuseaux horaires.

  • L’enseignant fait deviner le titre de l’album.

  • L’enseignant donne le vrai titre et fait expliquer comment il a été pensé.

  • L’enseignant montre en vidéoprojection un planisphère qui montre le découpage des régions en fuseaux horaires, comme par exemple :

    http://www.fuseau-horaire.com/

    http://www.fgienr.net/fuseaux/fuseaux.html

  • L’enseignant montre le livre-accordéon et fait relire chaque passage. L’élève ajoute de quel pays il s’agit et quels sont les éléments caractéristiques de ce pays représentés sur la page : climat, vêtements, paysages, alimentation, véhicules utilisés, …

  • Chaque élève reçoit le nom d’une ville associée à un pays pour lequel il doit rédiger de courtes phrases retraçant heure par heure l’emploi du temps de la journée d’un habitant du lieu (pour la nuit, entre 23h00 et 5h00 une seule même phrase) [cette étape nécessite évidemment une préparation de l’enseignant qui dit reprendre le principe des fuseaux horaires et proposer un choix de ville cohérent]
    Les pays peuvent être choisis un peu au hasard, ou n’être que des pays dont la langue est le français, à l’occasion de la Fête de la Francophonie par exemple…

Entre deux séances, recherches sur Internet (informations et images) pour enrichir le travail avec des détails qui correspondent aux habitudes réelles des habitants.

  • Les élèves lisent tour à tour une de leurs phrases, en commençant à 6h00 dans une ville au choix, puis en progressant au fil des fuseaux horaires. On peut répéter cette étape autant que souhaité, en commençant par un élève différent, on obtient ainsi un nombre énorme d’histoires…

  • Détermination par l’enseignant pour chaque élève de la phrase à conserver.

  • En production finale, les élèves peuvent réaliser un montage informatique ou manuel :

    phrase + image de l’habitant du pays concerné + paysage / habitation typique du pays + action en cours

———————

En complément, avant ou après ce travail, voici un site qui propose de découvrir la journée complète de 5 enfants dans le monde (Brésil, Burkina-Faso, Roumanie, Liban, Cambodge) :

24 H DANS LA VIE D’UN ENFANT

http://24h-vie-enfant.partage.org/index.php


Avr 1 2014

Concours « Un vœu pour la planète » autour du Petit Prince

Publié par Christelle dans Concours en cours      

A l’occasion de la journée de la Francophonie, un concours créatif a été mis en place par l’Organisation Internationale de la Francophonie, les Nations unies et la Succession Antoine de Saint Exupéry.

La consigne : répondre par un court texte ou un dessin à la question suivante :

Les valeurs humanistes du Petit Prince sont-elles des valeurs universelles aujourd’hui ?

Laissez votre imagination et votre création agir et faites vivre vos rêves et ce qui vous tient le plus à cœur. Envoyez votre récit ou votre dessin à education-outreach@un.org jusqu’au 5 juin 2014, pour la Journée mondiale de l’environnement. Les dessins devront être numérisés et les textes, rédigés en français ou en anglais, ne devront pas dépasser 500 mots.

Les prix seront annoncés au siège des Nations unies, en septembre 2014, lors de la Journée internationale de la Paix. Les travaux gagnants seront mis en ligne sur un site des Nations unies.

Concours-modalites.jpg

Il existe bien entendu plusieurs catégories en fonction de l’âge des participants : 5-8 ans, 9-12 ans, 13-15 ans et 16-18 ans.

Les participants conservent les droits sur leur dessin ou leur texte mais, en participant au concours, ils accordent à l’ONU une licence exclusive, irrévocable et libre de redevance pour utiliser le contenu des essais en tout ou en partie. Les gagnants seront tenus de fournir la preuve de leur date de naissance.

Vous pouvez vous aider de la brochure téléchargeable ICI pour vous donner des idées !

————————

Pour les enseignants désireux de faire découvrir l’oeuvre à leurs apprenants, voici quelques ressources utiles :

Une collègue de Roumanie a partagé une exploitation de ce livre en classe de FLE , basée sur une étude en extensif  du texte (le temps d’une année scolaire)

et l’excellent site EDUCALIRE – La littérature à l’école recense de nombreuses fiches pédagogiques ou propositions de questionnaires pour rallyes-lectures autour du Petit Prince.

————-

«Le petit prince avait sur les choses sérieuses
des idées très différentes des idées des grandes personnes.»
Le Petit Prince (Chapitre XIII)

Juil 7 2013

Découvrir des villes et des régions à travers le cinéma, et réciproquement

Publié par Christelle dans Douce France : Civilisation et géographie, Ressources en ligne      

De passage en France durant l’été ? Envie de vous promener sur les lieux des films tournés à Paris et ailleurs en France ? Voici des ressources où les amoureux des découvertes originales comme les cinéphiles peuvent se retrouver.

Des grands classiques aux films d’auteurs, des débuts du cinéma jusqu’aux productions les plus récentes, revivez les grandes heures du cinéma tourné à Paris !!!

Chaque année, Paris accueille plus de 900 tournages dans 5 000 lieux de décors naturels et différents. Pour rendre hommage aux nombreux réalisateurs qui ont pris Paris comme décor et parfois comme personnage de leur film, la ville de Paris met en ligne régulièrement des «Parcours Cinéma » bilingues français-anglais   qui ont pour principe de  mettre le visiteur dans la peau des personnages. Grâce à une carte et des explications détaillées, on peut se rendre aux points clés qui ont marqué l’histoire des héros…

Dernier en date : L’écume des jours de Michel Gondry d’après le roman de Boris Vian, mais vous pourrez également suivre les traces des personnages de Le Petit Nicolas, Les aventures d’Hugo Cabret, La Môme, Minuit à Paris ou encore les courts métrages Paris je t’aime

Partant du même principe, Cinemacity a été lancé début juillet 2013 par Arte et le studio Smallbang : ce site Web accompagné d’une application collaborative qui géolocalise tous les endroits de la capitale où ont été tournées des scènes de films. Les utilisateurs y trouvent une carte interactive de Paris, la cinemap, qui situe 400 extraits issus de 126 films sortis entre 1932 et 2013, avec des entrées par film, par réalisateur ou par quartier. Disponible en 3 langues, français, anglais et allemand, Cinemacity propose également des « fictions balades », mini séries en cinq épisodes tournées à l’échelle d’un quartier. L’application pour IPhone Cinemacity fonctionne comme un compagnon de route lors de balades-cinéma. Gilles Freissinier promet que «la base de données va continuer à s’enrichir avec le succès qu’elle rencontrera», le groupe étant actuellement en négociation avec d’autres plateformes VOD pour obtenir l’autorisation de diffusion pour certains films.

Quant à Versailles, haut lieu de tournages également, la liste chronologique des films qui y ont été tournés et le détail des lieux de tournage sont recensés dans un document téléchargeable sur le site officiel du château…

Et en province ?

L’Atlas de France en ligne Creafrance, espace interactif de découverte de la France » avec de magnifiques photos et des cartes interactives plein écran, consacre une carte thématique des lieux de tournage à travers la France.

Autre carte de France qui méritera d’être enrichie à l’avenir mais peut donner des idées à des enseignants qui voudraient faire faire des recherches à leurs élèves : La France pour cinéphiles est ouverte, et vous pouvez donc y rajouter les lieux de tournage de films qui vous ont plu !

Le site Femme Actuelle propose de partir à la découverte de ces lieux célébrés par le cinéma, français ou international dans 5 régions : Paris, Bretagne, Bassin d’Arcachon,  Provence et Nord.

Certaines régions proposent également des vidéos et pistes de travail intéressantes pour visualiser les beautés d’une région… En Auvergne, en Pyrénées Orientales, une page recense les films tournés dans la région, avec une entrée possible par lieu de tournage ou affiche.

La région Limousin veut inciter les producteurs et réalisateurs à venir effectuer des tournages dans leur région et un site est consacré à la promotion de la région à cette fin, recensant tous les films qui ont opté pour ses décors variés. Bonne idée, une vidéo compile quelques extraits tournés dans la région :

Et voici celui de la région Alsace :

Image de prévisualisation YouTube

Le site BoxOfficeQuant a quant à lui établi une carte mondiale des lieux tournages de films : l’auteur a sélectionné 2000 films tournés entre 1910 et 2010, et reporté sur une carte les lieux de tournage de chacun grâce aux informations du site Internet Movie Database. Et l’on découvre qu’Armageddon a été tourné, en partie du moins, en France.

Enfin, une petite mine d’or qui permet de localiser, à travers le monde, les lieux de tournage de plus de 6.700 films, français ou étrangers ! Les recherches peuvent s’effectuer tant bien par nom de film que par lieu de tournage. Les informations fournies par L2TC reposent sur la contribution des cinéphiles. Ainsi, quiconque qui a assisté à un tournage dans sa rue, dans son village, ou qui reconnaît l’endroit où a été tourné un film, est invité à alimenter la base de données du site …

Bien sûr, sur place, de nombreuses villes et offices du tourisme proposent des visites guidées thématiques dont certaines sont liées aux personnalités ayant vécu dans la région ou aux films tournés dans la région… Comme la ville de Bergues qui propose un parcours à partir du film Bienvenue chez les Chtits qui a contribué à relancer le tourisme dans la région… La ville de Cherbourg, emblématique lieu de tournage du réalisateur Jacques Demy, propose pour sa part un riche parcours de découverte in situ à travers dix lieux-phares du film mais la brochure liée vous permettra déjà de suivre les pas de Catherine Deneuve dans la ville.

Pour finir ce tour d’horizon, une initiative qui devrait en ravir plus d’un et intéressera en particulier les amoureux de la Provence et de Marcel Pagnol : la Compagnie Dans la Cour des Grands redonne vie aux personnages de Marcel Pagnol à l’occasion de randonnées théâtrales, durant lesquelles, pendant une journée entière de spectacle, vous découvrirez pas à pas l’œuvre de l’intérieur, durant un circuit pédestre d’environ 10 km…


Juil 2 2013

5 heures d’écoute autour d’Amélie Nothomb

Publié par Christelle dans Découverte de la littérature, Ressources auteur-illustrateur      

Ce 29 juin 2013, le marathon de France Culture a été consacré à Amélie Nothomb en présence de l’auteure. 5 heures d’enregistrement en direct et en public, à Toulouse.

Il y a 20 ans, Amélie Nothomb entrait d’un coup de maître, par un premier roman magistral (Hygiène de l’assassin) en littérature. France Culture, fidèle au Marathon des mots, la célèbre en cinq heures de direct, lectures, entretiens et témoignages entremêlés.
Cinq heures d’antenne donc pour déambuler dans un des labyrinthes les plus mystérieux et séduisants de la littérature contemporaine.

1er podcast :

  • Lecture de Hygiène de l’assassin par Agathe Bonitzer et Jean-Claude Dreyfus 
  • Grand entretien avec Amélie Nothomb
  • Lecture de Métaphysique des tubes par Nicole Garcia

2ème podcast :

  • Suite de l’entretien avec Amélie Nothomb suivi d’une rencontre avec la romancière Stéphanie Hochet
  • Lecture d’Une forme de vie par Claire Nebout et Jean-Claude Dreyfus

Juin 16 2013

Trouver et varier des supports pour apprendre avec des fictions

Publié par Christelle dans Fictions-Sélections adultes      

Bouquiner ou se plonger dans un film pour apprendre en s’amusant, l’idée n’est pas nouvelle. Voici quelques ressources qui peuvent permettre de donner des idées d’acquisition aux médiathécaires et d’exploitation de nouveaux supports aux enseignants de FLE, en particulier pour les niveaux avancés…

Le site BAC-FICTIONS, animé par la rédaction du magazine l’Etudiant, axe sa sélection d’ouvrages sur le programme du baccalauréat et propose des suggestions de films, de livres, de chansons et de séries télévisées faites par des enseignants pour mieux comprendre le monde actuel et passé, et ce en s’appuyant sur les programmes de toutes les matières : histoire, géographie, sciences économiques, français, philosophie…

Centré sur les contenus d’histoire et de géographie L’histgeobox permet de réviser les programmes de géographie du collège et du lycée en musique : la mondialisation, la Seconde Guerre mondiale, la France dans le monde, la décolonisation, etc. sont autant de thématiques qui peuvent être traitées dans des cours de FLE de niveau avancé ou en lycée bilingue.

Également précieuse source d’idées pour aborder des sujets de société, le site et le blog Zéro de conduite est  animé par une équipe d’enseignants de différentes disciplines, du Primaire, du Secondaire et du Supérieur, et a pour vocation d’offrir aux enseignants des outils et des contenus pour leur permettre d’utiliser le cinéma en classe.


Juin 8 2013

« Kéké », « bombasse », « triple A » : les nouveaux mots du dico

Publié par Christelle dans Actualité FLE      

Chaque année, les médias communiquent sur les nouveaux termes ou nouvelles définitions qui se sont ajoutés dans les dictionnaires de langue française. Des mots ou expressions triées sur le volet et qui demeureront dans les éditions suivantes même si elles ne sont plus usitées par la suite… Le Petit Robert 2014 vient de paraître. Il contient 60 000 mots, 35 000 citations, plus de 300 mots nouveaux et de nouvelles personnalités ont fait leur entrée… Vous en trouverez quelques exemples tels qu’ils apparaissent dans l’ouvrage ici.

Le quotidien L’Actu du 31 mai 2013 propose un panorama commenté des ajouts et modifications de la cuvée 2014 :

Dans un reportage de FranceTVinfo les Parisiens ont donné leurs propres définitions des nouveaux mots désormais passés dans le dictionnaire :

En tant que professeur de FLE à l’étranger, ces ajouts de termes sont un bon baromètre pour mesurer l’évolution d’une langue vivante et les évolutions au niveau de la société, comme avec l’exemple du mariage pour tous, ou la nouvelle définition du mot « ami » dans le cadre des relations entretenues via les réseaux sociaux…  Certains termes n’étant peut-être même pas connus des francophones natifs partis depuis (trop) longtemps enseigner à l’étranger ?

Cette année, il est déconcertant, voire peut-être pour certains choquant, de voir à quel point bon nombre des nouvelles occurrences proviennent du langage familier, voire très familier… Signe des temps où les gens écrivent de plus en plus comme ils parlent… Pour nos apprenants, ces nouvelles définitions peuvent leur permettre de mieux comprendre ce qu’un interlocuteur natif pourrait lui dire dans une communication informelle, par le biais du courrier électronique, de la messagerie instantanée ou des réseaux sociaux… De là à dire qu’il faille absolument intégrer les expressions « plan cul » ou »bombasse »… ?!

Voici l’occasion de débattre entre collègues et étudiants : incompréhension face à la prise en compte de termes d’une part très familiers, d’autre part susceptibles de très vite être mis au placard, ou au contraire satisfaction à voir que ces outils prennent en considération l’évolution de la langue ???

——————————————–

Les journalistes du site 1 jour 1 actu se sont amusés à rédiger un texte avec les mots nouveaux qui sont apparus dans Le Petit Robert 2014. Sauriez-vous le « traduire » en langage moins familier :

« Arrête de faire ton « kéké » ! C’est « chelous » ! Si tu veux plaire, il faut être un peu plus « choupinet » et te fringuer autrement.  T’as vu ta dégaine, mais c’est quoi, ce « bas-culotte » orange ? C’est le « brol » total, on dirait un « low-coast » ! Et puis, arrête ce « chialage », tout le monde est au courant sur le « microblog » que tu passes la moitié de la journée à « bourassier ». Là, c’est le « retoquage », le « clash » assuré ! Bon, c’est bien de savoir plein de trucs, mais parler à longueur de journée du « Boson » ou du « triple A », c’est de la « bien-pensance ». Allez, viens, on va « s’enfiler une fricadelle » chez moi, celles de ma mère sont « hénaurmes » !

La traduction :

Arrête de faire ton intéressant, c’est louche. Surtout si tu veux plaire,  il faut être un peu plus mignon et t’habiller autrement. Tu as vu ton allure, mais c’est quoi, ce collant orange ? C’est le fouillis, on dirait un vêtement à bas prix. Et puis, arrête de te plaindre, tout le monde est au courant, sur Internet, que tu passes la moitié de ta journée à grogner. Bon, c’est bien de savoir plein de choses, mais parler tout le temps d’un drôle d’atome ou d’une note, c’est très conventionnel et ennuyeux. Allez viens, on va manger une saucisse panée chez moi, ma mère les cuisine très bien, elles sont invraisemblables .


Mai 30 2013

Je joue, tu joues, il joue, nous apprenons…

Publié par Christelle dans Activité ludique, Expression orale      

C’est le « buzz » du moment, et à juste titre…

Depuis longtemps, je souhaite faire rentrer dans la politique d’acquisition de la médiathèque où je travaille des jeux stimulant la prise de parole, la créativité, pour les cours de FLE. Comme tout le monde, j’ai connaissance de certains jeux plus propices que d’autres, mais le temps manque pour étudier l’ensemble de l’offre et en évaluer la pertinence pédagogique avant de passer commande.

Grâce à la nouvelle web-série « Des jeux pour le FLE » réalisée par Les Zexperts, une équipe de trois professeurs chevronnés mais néanmoins partageurs (!), en partenariat avec l’Institut français de Varsovie, les néophytes peuvent non seulement comprendre le mode d’emploi du jeu et de ses multiples variantes, voire adaptations aux besoins d’un cours de langue, mais également accéder à des documents et fiches pédagogiques complémentaires.  Un quasi clé en main donc…

Pour le moment, 3 jeux ont été présentés :


Utiliser le jeu Speech en classe de FLE – Des… ile francuski[/dailymotion]


Utiliser le jeu Dobble en classe de FLE – Des… ile francuski[/dailymotion]


Utiliser le jeu Timeline en classe de FLE – Des… ile francuski[/dailymotion]

Face à tant de générosité, ne reste plus aux enseignants qu’à s’approprier les règles du jeu,
et peut-être d’innover encore, en offrant leur retour d’expérience à l’équipe des Zexperts !


Mai 29 2013

Mondes en VF / Suivez en direct le marathon d’écriture de Nicolas Ancion

Publié par Christelle dans Actualité FLE, Découverte de la littérature, Fictions-Sélections adultes      

http://www.mondesenvf.fr/images/Citation.jpg

http://www.mondesenvf.fr/images/BandeauTitre01.jpg

La collection MONDES EN VF de la maison d’édition DIDIER répond (enfin !) aux attentes de nombreux professeurs de FLE qui souhaitent faire connaître la littérature contemporaine d’expression française à leurs élèves.

« De vrais auteurs » provenant d’horizons très divers (du « vrai » parisien à l’auteur franco-grec ou tunisien…) proposent des textes intéressants, soit réédités par la collection, soit répondant à une commande mêlant exigence littéraire et accessibilité pour les apprenants. Quelques notes disséminées en bas de page permettent d’écarter les principaux obstacles à la compréhension…

La collection propose également un site d’accompagnement, avec des extraits audio (une mine !), des fiches pédagogiques générales ou axées sur la langue.

Le site Mondes en VF  accompagne pas à pas les enseignants pour enseigner la littérature en classe de FLE par des ateliers d’écriture avec :

une fiche « Animer des ateliers d’écriture en classe de FLE »  ;

des fiches pédagogiques de 30 minutes « clé en main » et des fiches de vocabulaire pour faciliter la lecture ;

des fiches de synthèse sur des genres littéraires, des littératures par pays, des thématiques spécifiques, etc.

Pour l’heure, la collection propose 9 titres, dans un peu tous les genres (autobiographie, récit de vie, policier, fantastique, nouvelles) :

Niveau A2 : http://www.mondesenvf.fr/images/VignettesCouv02_SsNiveau.jpg   http://www.mondesenvf.fr/images/VignettesCouv06_SsNiveau.jpg  http://www.mondesenvf.fr/images/VignettesCouv05_SsNiveau.jpg  http://www.mondesenvf.fr/images/VignettesCouv01_SsNiveau.jpg

 

Niveau B1 : http://www.mondesenvf.fr/images/VignettesCouv03_SsNiveau.jpg   http://www.mondesenvf.fr/images/VignettesCouv07_SsNiveau.jpg   http://www.mondesenvf.fr/images/VignettesCouv08_SsNiveau.jpg

 

Niveau B2 : http://www.mondesenvf.fr/images/VignettesCouv09_SsNiveau.jpg   http://www.mondesenvf.fr/images/VignettesCouv04_SsNiveau.jpg

————–

http://www.mondesenvf.fr/images/Btn_Evenement_Over.png

Et, en ce moment, un évenement lié à la collection et à un de ses auteurs : un MARATHON D’ECRITURE à suivre en direct !

Du 29 au 30 mai, en 24h, Nicolas Ancion va écrire en direct depuis New York, un roman pour la collection Mondes en VF des Éditions Didier.

Suivez ici l’avancée du manuscrit depuis l’Institut Français de New York, la Book Expo America ou d’autres lieux publics new-yorkais et n’hésitez pas à réagir à cette performance sur Twitter en utilisant #24lit


Mai 15 2013

La France des écrivains : Des auteurs, des oeuvres, des lieux

Publié par Christelle dans Découverte de la littérature, Ressources en ligne      

Baladez-vous en vous « géocultivant »: une application mobile et un site permettent désormais de découvrir la France par les yeux et les mots d’écrivains, avec des extraits géolocalisés d’oeuvres, des portraits d’auteurs, des interviews ou encore des lectures à voix haute.

Cette cartographie littéraire est disponible gratuitement sur l’internet et l’internet mobile (app store et google play).

• Sur le site Internet : recherche par auteur, oeuvre ou lieu
• En mobilité : possibilité de s’abonner gratuitement pour être alerté de chaque nouvel extrait en relation avec un auteur, une oeuvre ou un lieu

Ce service de « GéoCulture » permet également de concocter des parcours thématiques et de savoir où se procurer tel ouvrage, en indiquant la librairie ou la bibliothèque la plus proche. Il est également possible de télécharger les oeuvres sur Gallica, la bibliothèque numérique de la BNF, pour les livres libres de droits.

Avec La France des écrivains, des centaines de balades littéraires se présentent aux lecteurs. Talonnée par les régions du Sud-Ouest, la région Ile-de-France engrange à elle seule 197 « textes relevant du domaine public, ou publiés au titre de l’article 122-5 du code de la propriété intellectuelle ».

La Fill (Fédération inter-régionale du livre et de la lecture) est à l’origine de l’initiative avec le concours des Centres régionaux du livre et de la Sofia (Société française des intérêts des auteurs de l’écrit).

—————

Voici la présentation vidéo officielle du projet  :

Image de prévisualisation YouTube


Avr 14 2013

Que font les jeunes sur Internet ? Quelles sont leur pratiques ?

Publié par Christelle dans Education aux médias, Réseaux sociaux et identité numérique, TICE      
De nombreuses études et sondages se sont intéressées à ce sujet, Michel Guillou a eu la bonne idée de les réunir dans un diaporama. Cela permet de mieux connaître la diversité de leurs pratiques et leur attitude vis-à-vis du numérique. Pour chacune des données, Michel Guillou a indiqué leur date de publication et leur provenance (CREDOC, TNS-SOFRES, Ipsos…) ce qui peut nous permettre de consulter les sources si l’on veut en savoir plus. 

Ce diaporama fourmille de chiffres et statistiques en tous genres, très intéressant ! Il a le mérite de mettre à plat et de rendre concrètes les pratiques numériques des jeunes. Inévitablement, on ne peut que se questionner sur la place que l’on laisse au numérique à l’école (65 % des 12-17 ans affirment ne jamais utiliser Internet à l’école !) et la place que l’on pourrait lui donner pour qu’enfin une véritable culture numérique soit développée, technique/informatique mais aussi sociale et citoyenne.
Descriptif de Frédérique Yvetot pour le Café pédagogique -documentation du mois d’avril 2013
Et de façon plus générale,  la vidéo 2 FACTORY résume en quelques chiffres clés l’état des lieux des sites communautaires depuis début 2013 :

Mar 25 2013

Votre langue e(s)t le français

Publié par Christelle dans Interculturel, Ressources en ligne      

Adelina, Nylton, Wilai… des professeurs du monde entier nous parlent d’eux, de la langue française, des sociétés.

Lors du 13e Congrès mondial de la FIPF en Afrique du Sud, à Durban, TV5MONDE a rencontré des professeurs venus des quatre coins de la planète. De ces échanges est né un webdocumentaire qui témoigne de la vitalité des langues, de leur richesse et de leur cohabitation. Chaque enseignant parle d’un mot ou d’une expression de sa langue maternelle ou du français, de leurs correspondance ou au contraire de leur caractère intraduisible dans l’autre idiome…

« Une mosaïque d’expressions, de visages, de sensibilités et de cultures. »

De quoi alimenter la discussion sur les subtilités de la langue avec des niveaux avancés, et partager les expressions, proverbes, locutions qui sont toujours ancrés dans un contexte géographique et socio-culturel particulier…