avr 3 2014

Au même instant, sur la Terre

Publié par Christelle dans Activité ludique, Fictions-Sélections jeunesse, Interculturel, Lectures à voix haute _ Animations lecture, Littérature de jeunesse      

Connaissez-vous le livre-accordéon Au même instant sur la Terre de Clotilde Perrin, édité par Rue du Monde en 2011 ?

C’est un incontournable des bibliothèques-jeunesse, insolite par son format (il se déplie pour être installé au sol ou sur une table), par son concept (en glissant doucement du jour à la nuit, on découvre ce qui se passe au même instant en de nombreux endroits de la planète), pour son intérêt documentaire (en se promenant au fil de 24 fuseaux horaires, on découvre des tranches de vie typiques des pays visités au travers une activité quotidienne) et pour la beauté de ses illustrations.

Outre son intérêt en tant que support de lecture à haute voix, il peut également servir de document déclencheur et constituer un support autour des activités quotidiennes, en associant également les élèves à une recherche documentaire sur un pays plus ou moins connu.

Voici une proposition concrète de séquence pédagogique partant de cet ouvrage, à aménager en fonction de l’âge et du nombre de vos élèves :

  • Distribution d’une ou deux pages page(s) photocopiée (s) par élève (24 pages au total).

  • Chaque élève lit à haute voix sa phrase, dans l’ordre des fuseaux horaires.

  • L’enseignant fait deviner le titre de l’album.

  • L’enseignant donne le vrai titre et fait expliquer comment il a été pensé.

  • L’enseignant montre en vidéoprojection un planisphère qui montre le découpage des régions en fuseaux horaires, comme par exemple :

    http://www.fuseau-horaire.com/

    http://www.fgienr.net/fuseaux/fuseaux.html

  • L’enseignant montre le livre-accordéon et fait relire chaque passage. L’élève ajoute de quel pays il s’agit et quels sont les éléments caractéristiques de ce pays représentés sur la page : climat, vêtements, paysages, alimentation, véhicules utilisés, …

  • Chaque élève reçoit le nom d’une ville associée à un pays pour lequel il doit rédiger de courtes phrases retraçant heure par heure l’emploi du temps de la journée d’un habitant du lieu (pour la nuit, entre 23h00 et 5h00 une seule même phrase) [cette étape nécessite évidemment une préparation de l’enseignant qui dit reprendre le principe des fuseaux horaires et proposer un choix de ville cohérent]
    Les pays peuvent être choisis un peu au hasard, ou n’être que des pays dont la langue est le français, à l’occasion de la Fête de la Francophonie par exemple…

Entre deux séances, recherches sur Internet (informations et images) pour enrichir le travail avec des détails qui correspondent aux habitudes réelles des habitants.

  • Les élèves lisent tour à tour une de leurs phrases, en commençant à 6h00 dans une ville au choix, puis en progressant au fil des fuseaux horaires. On peut répéter cette étape autant que souhaité, en commençant par un élève différent, on obtient ainsi un nombre énorme d’histoires…

  • Détermination par l’enseignant pour chaque élève de la phrase à conserver.

  • En production finale, les élèves peuvent réaliser un montage informatique ou manuel :

    phrase + image de l’habitant du pays concerné + paysage / habitation typique du pays + action en cours

———————

En complément, avant ou après ce travail, voici un site qui propose de découvrir la journée complète de 5 enfants dans le monde (Brésil, Burkina-Faso, Roumanie, Liban, Cambodge) :

24 H DANS LA VIE D’UN ENFANT

http://24h-vie-enfant.partage.org/index.php


mai 30 2013

Je joue, tu joues, il joue, nous apprenons…

Publié par Christelle dans Activité ludique, Expression orale      

C’est le « buzz » du moment, et à juste titre…

Depuis longtemps, je souhaite faire rentrer dans la politique d’acquisition de la médiathèque où je travaille des jeux stimulant la prise de parole, la créativité, pour les cours de FLE. Comme tout le monde, j’ai connaissance de certains jeux plus propices que d’autres, mais le temps manque pour étudier l’ensemble de l’offre et en évaluer la pertinence pédagogique avant de passer commande.

Grâce à la nouvelle web-série « Des jeux pour le FLE » réalisée par Les Zexperts, une équipe de trois professeurs chevronnés mais néanmoins partageurs (!), en partenariat avec l’Institut français de Varsovie, les néophytes peuvent non seulement comprendre le mode d’emploi du jeu et de ses multiples variantes, voire adaptations aux besoins d’un cours de langue, mais également accéder à des documents et fiches pédagogiques complémentaires.  Un quasi clé en main donc…

Pour le moment, 3 jeux ont été présentés :


Utiliser le jeu Speech en classe de FLE – Des… ile francuski[/dailymotion]


Utiliser le jeu Dobble en classe de FLE – Des… ile francuski[/dailymotion]


Utiliser le jeu Timeline en classe de FLE – Des… ile francuski[/dailymotion]

Face à tant de générosité, ne reste plus aux enseignants qu’à s’approprier les règles du jeu,
et peut-être d’innover encore, en offrant leur retour d’expérience à l’équipe des Zexperts !


mar 9 2013

Les bandes dessinées autobiographiques

Publié par Christelle dans Activité ludique, Fictions - Sélections BD      

Les bandes dessinées autobiographiques sont (de plus en plus) nombreuses sur le marché et peuvent susciter l’intérêt des lecteurs, adolescents et adultes.

Souvenirs d’enfance, parcours de l’enfance jusqu’à l’âge adulte, récits d’événements personnels mêlés ou liés à des événements historiques, qu’ils soient teintés de nostalgie ou narrés sur un ton humoristique avec le recul de l’âge adulte, les origines variées des auteurs  permettent en plus de mener des recherches intéressantes sur le contexte géographique, historique ou politique.

Voici une petite sélection de titres provenant d’horizons variés :

SOUVENIRS D’ENFANCE ET D’ADOLESCENCE

  • Couleur de peau, miel (2 tomes) , Jung, Editions Quadrants, 2007 et 2008

Corée du Sud – Belgique
Thèmes de l’adoption, du déracinement, de l’identité, de l’intégration, de l’amour maternel et de la famille

Les moments clés de la vie de Jung : l’orphelinat, l’arrivée en Belgique, la vie de famille, l’adolescence difficile…

Une adaptation sur grand écran est sortie en 2012 sous la forme d’un film d’animation, intégrant également documents d’archives et vidéos familiales. Un outil idéal pour évoquer le travail sur la mémoire, les souvenirs, assortis de véritables traces objectives sur ce qui a été vécu…

Image de prévisualisation YouTube

  • Marzi (6 tomes), Marzena Sowa et dessinée par Sylvain Savoia, Dupuis, de 2005 à 2011 / ou deux éditions intégrales, 2008 et 2009

  Pologne
Communisme

« Marzi », ce sont de courts récits qui parlent d’un pays encore bien méconnu, la Pologne d’avant, puis d’après, la chute du Mur, et vue par les yeux d’abord d’une enfant, puis d’une adolescente et enfin d’une étudiante.
« Née en 1979, Marzi est une petite Polonaise de 7 ans qui regarde le monde de ses grands yeux d’enfant : ses parents, sa famille, ses amis d’école et les dames si revêches du magasin d’alimentation, qui ne se dérident pas même lors d’une exceptionnelle livraison de fruits. Elle vit dans une HLM située dans une ville industrielle. Marzi est gaie, insouciante, espiègle et observatrice.

Pour visionner l’histoire des auteurs de Marzi, cliquez ici
Sur le site d’Education France TV, quelques épisodes reprennent certains des aventures de Marzi.

  • Persépolis (4 tomes ou un seul gros volume), Marjane Satrapi, L’Association, 2007 (pour l’intégrale)

Iran
La révolution islamique en Iran

Toute petite, Marjane voulait être prophète. Elle se disait qu’elle pourrait ainsi soigner le mal de genoux de sa grand-mère. En 1979, l’année de ses dix ans et de la révolution iranienne, elle s’est mise à manifester dans le jardin de ses parents en criant « à bas le roi ! ». Là, elle s’imaginait plutôt eChe Guevara. Après, la vie a continué, mais en beaucoup moins drôle. La révolution s’est un peu emballée. Et la guerre contre l’Irak est arrivée…
Marjane Satrapi raconte son enfance sur fond d’histoire de son pays, l’Iran. C’est un récit drôle et triste à la fois, parfois cocasse, souvent touchant.

L’adaptation sur grand écran est sortie en 2007 sous la forme d’un film d’animation. Ce film obtient le prix du jury du Festival de Cannes 2007. Aux Césars 2008, il obtient celui du meilleur premier film ainsi que celui de la meilleure adaptation :

Image de prévisualisation YouTube

 

  • Mourir, partir, revenir, le jeu des hirondelles, Zeina Abirached, Cambourakis, 2007

Liban
Enfance durant la Guerre du Liban

La vie à Beyrouth en 1984. Un immeuble, une famille, des voisins, qui vivent avec solidarité la peur de chaque instant de se faire tirer dessus par des francs-tireurs ou voir leur logement détruit par des obus. La vie d’une ville, la vie des civils pendant une guerre.

  • Ma mère était une très belle femme , Karlien de Villiers, Ca et là, 2007

Afrique du Sud
Enfance durant l’Apartheid

L’auteure a passé son enfance en Afrique du Sud, à l’époque de la ségrégation raciale, lorsque les blancs avaient la suprématie dans les différents niveaux de pouvoir. Elle s’interroge sur la ségrégation mais aussi sur les mécanismes d’un système provoquant le racisme.

  • Le chant de mon père, Keum Suk Gendry-Kim. Sarbacane, 2012

Corée du sud
Enfance, déracinement de la ville natale, la vie d’une famille nombreuse

Une mère rend, pour la première fois, visite à sa fille, installée à Paris depuis des années. Elles sont coréennes. Pendant les quelques jours que la vieille femme passe avec sa fille, souvenirs et secrets de famille, enfouis au plus profond d’une culture coréenne du secret vont resurgir, et permettre de dénouer enfin les fils de leur relation.

L’éditeur a mis en ligne une bande-annonce de cette bande dessinée :

Image de prévisualisation YouTube

  •  Choisis quelque chose, mais dépêche toi : Souvenirs d’enfance de Berlin-Est en dix chapitres, Nadia Budde, L’Agrume, 2012

Allemagne de l’Est
Communisme

A partir de détails et de choses insolites, Nadia Budde évoque ses souvenirs et ses questionnements de petite fille dans l’Allemagne de l’Est des années 1980, et réussit à recréer tout un monde, celui de l’enfance, entre campagne et immeubles modernes, mer Baltique et société communiste.

  •  Seules contre tous, Miriam Katin, Seuil, 2006

Hongrie
Deuxième Guerre mondiale

Miriam a 3 ans en 1944. La Hongrie est envahie par l’Allemagne. Les Juifs sont pourchassés. Un voisin dénonce Miriam et sa mère, qui doivent fuir. Elles trouvent refuge à la campagne, au sein d’une famille qui a besoin de bras. Esther, la mère de Miriam, participe aux travaux de la ferme. Mais les nazis sont encore là malgré la fin de la guerre qui approche au fur et à mesure de l’avancée des troupes soviétiques… Alternant scènes du présent en couleur (Miriam vit à New-York) et retours sur le passé en sépia, l’auteure témoigne du sort d’une famille juive hongroise durant l’occupation, reconstituant les faits à partir du témoignage de sa mère.

  • La vie de Pahé (2 tomes), Pahé, Paquet, 2006 et 2008

Gabon / France
Thème de la famille et de l’expatriation

Récit drôle et acerbe sur l’enfance de l’auteur en Afrique, suivie de son arrivée en France.

  • Chaque chose, Julien Neel, Gallimard Jeunesse, 2006


France

Thème de la relation père-fils
Un petit garçon passe des vacances inoubliables avec son papa, qui est magicien. Des années plus tard, le papa magicien est gravement malade et le petit garçon n’en est plus un. Les deux récits s’entremêlent et se répondent étrangement, forment une aventure dont les super-héros sont des gens ordinaires.

  • Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill, Jean Regnaud et Émile Bravo, Gallimard, 2007

France
La perte de la mère, les souvenirs d’enfance et l’amitié
Elle est partie depuis pas mal de temps en Amérique, la maman de Jean, et elle a même a ren­contré Buffalo Bill… Cette mère absente est au coeur d’un complot familial et amical destiné à cacher à ce gamin de 6 ans une vérité autrement douloureuse.

Le film d’animation est en train d’être réalisé :

Image de prévisualisation YouTube

  • Le mur, Peter Sis, Grasset, 2007

Tchéchoslovaquie
Guerre froide / Communisme

Entre album et bd, Peter Sis déroule à travers un montage croisé et de manière chronologique son histoire et la vie à Prague pendant la Guerre froide. On y perçoit la manière de vivre sous l’emprise du régime soviétique, avec son lot d’interdits, de délations et d’obligations, les frontières qui se referment et les tensions qui grandissent, l’espoir du Printemps de Prague et puis la désillusion et le retour de l’autoritarisme pour terminer par la chute du mur. Mais c’est auusi l’histoire d’un enfant aimant le dessin, puis un adolescent passionné par les groupes de rock, influencé par les modes et les groupes venues de l’Ouest et qui rêve de liberté qui ressort ici.

  • Mouton , Zeina Abirached, Cambourakis, 2007

Liban
Focus sur un détail de l’enfance

Pas vraiment une BD, mais un coup de coeur pour ce très joli petit album graphique avec des planches en noir et blanc ravivées de pointes de couleur, dans lequel la petite Zeina souffre d’avoir des cheveux trop frisés et  invente un mouton vivant sur sa tête.
Jusqu’au jour, où, après de nombreuses tentatives pour cacher sa tignasse, elle s’accepte comme elle est et fait de son complexe, un atout.

A l’origine, Mouton est un court métrage d’animation produit aux Arts Décoratifs de Paris, et sélectionné dans de nombreux festivals internationaux :

Image de prévisualisation YouTube

 

Ca a toute l’apparence d’une autobiographie mais ça ne l’est pas :

  • Le journal de mon père (3 tomes ou un seul gros volume), Jirô Taniguchi, Casterman, 2007 (pour l’intégrale)

Japon
Thème de la famille et du divorce

Contrairement à l’impression suggérée par son titre, Le Journal de mon père n’est pas un récit autobiographique. Jirô Taniguchi a simplement “planté” son scénario à Tottori, sa ville natale, où il a tant de repères et de souvenirs. Le héros de cette histoire apprend la mort de son père et revient dans sa ville natale. Au cours de la veillée funèbre, le passé des années 50 et 60 ressurgit : l’incendie qui a ravagé la ville et la maison familiale, le dur labeur pour la reconstruction, le divorce de ses parents, ses souffrances d’enfant… Le fils réalise finalement, mais trop tard, qu’il a sans doute été le seul responsable de leur douloureuse incompréhension.

VOYAGES et EXPERIENCES DE L’AGE ADULTE 

Il s’agit souvent d’expériences d’expatriation, de voyage, de découverte et de confrontation interculturelle…

Les BD de Guy Deslisle :

A chaque installation de ce Canadien qui suit sa compagne qui travaille pour Médecins sans Frontières, il raconte ses expériences du pays et comment il a fini par apprivoiser son environnement. Il présente aussi la réalité politique, sanitaire et sociale de ce pays dominé par un groupe de militaires soutenu par de puissants groupes industriels.

Kaboul disco,  (2 tomes), Nicolas Wild, La boîte à bulles,2007 et 2008

Afghanistan – Expatriation adulte pour travail
Thème des relations interculturelles, et découverte d’un pays post-guerre

En 2005, le dessinateur de bande dessinée, alors sans domicile fixe, trouve à la fois un plan squat et un travail. Seulement, c’est un peu loin : à Kaboul, dans un Afghanistan encore instable après la guerre..

Tokyo Home, Cyrielle, Kana, 2010

Japon – Expatriation en fin d’adolescence –
Thème des relations familiales et de l’amitié

Julie Wallon – 1 m 67 de bonne humeur, 56 kilos d’énergie et 17 ans d’espièglerie – débarque au Japon avec une seule idée en tête : prendre un nouveau départ. Entre idées reçues et clichés en tous genres, elle va tracer son destin et trouver sa place.

Tokyo Land, Benjamin Reiss, 12 bis, 2009

Japon – Expatriation adulte
Thème du travail et de l’interculturel

Jean-Yves Brückman est un jeune dessinateur français qui se cherche. Il réalise un vieux rêve : partir au Japon pour y vivre. Il va se heurter à l’apprentissage d’une vie d’immigré. Après plusieurs échecs professionnels, et bien qu’ignorant tout du manga, il va devenir assistant mangaka. Il fera la rencontre de plusieurs dessinateurs japonais, explorant les coulisses de ce monde fait de bulles et de cases. A l’instar de Stupeur et tremblement ou Lost in translation l’auteur nous plonge dans un univers où les codes sont déroutants. Un récit sensible et drôle.

A nous deux Paris !, J-P Nishi, Picquier, 2012

France – Expatriation adulte
Thème des relations interculturelles

L’auteur revient sur son année passée à Paris, en 2005, alors qu’il bénéficiait d’un visa Working Holiday.  Ce n’est pas que la société française qui est scrutée ici, mais aussi celle du Japon, l’auteur ne pouvant s’empêcher, à raison, de comparer ce qu’il voit à Paris à ce qu’il a pu voir au Japon.
Quelques planches peuvent être particulièrement intéressantes pour faire parler les apprenants sur leurs préjugés concernant la France ou par rapport à l’apprentissage de la langue française…

et FACE A LA MALADIE

L’Ascension du Haut Mal (6 tomes), David B., L’Association, de 1996 à 2003

Le Haut Mal, c’est le nom anciennement donné à l’épilepsie, maladie dont est atteint le frère de David B. que toute la famille combat désespérément, jusqu’à se retrouver à la merci de charlatans et autres gourous.

La parenthèse, Elodie Durant, Delcourt, 2010

C’est l’histoire d’une jeune fille âgée d’à peine plus de 20 ans, d’un drame dans sa vie qui semblait être sans retour, d’une chute dans la maladie, dans la perte de soi. Ce récit est une bataille contre l’adversité. Il parle de la mémoire parfois si fragile, d’une convalescence inattendue, de comment, un jour, on réapprend son alphabet, à compter, à retrouver ses souvenirs…

 

BLESSURES FAMILIALES

  • Maus (2 tomes ou un seul gros volume), Art Spiegelman, Flammarion, 2001 (pour l’édition intégrale)

L’holocauste vécu par le père de Spiegelman

Maus raconte la vie de Vladek Spiegelman, rescapé juif des camps nazis, et de son fils, auteur de bandes dessinées, qui cherche un terrain de réconciliation avec son père, sa terrifiante histoire et l’Histoire. Des portes d’ Auschwitz aux trottoirs de New York se déroulent, en deux temps (les années 40 et les années 70) le récit d’une double survie : celle de son père, mais aussi celle du fils qui se débat pour survivre au survivant. Ici, les Nazis sont des chats et les juifs des souris.

En 2012 est sorti MetaMaus, un nouveau regard sur Maus, un classique des temps modernes, ouvrage sur la genèse et la réalisation de Maus avec une compilation de textes de Spiegelman, des interviews, des articles de journal, des photos, des croquis, etc.

Un ouvrage  qui permet donc un travail très riche sur la notion de biographie et d’autobiographie…

 

  • Ce que je n’ai pas dit à mon père, Michel Kichka, Dargaud, 2012

Les instantanés décisifs d’une enfance, d’une jeunesse et d’une vie passées dans l’ombre de la Shoah, du plat pays à la terre promise, entre cauchemars, souvenirs drôles, moments joyeux et actes de délivrance.

 Cette liste est loin d’être exhaustive et si vous voulez d’autres idées d’acquisition, consultez ce lien

——————————–

Voici un exemple de fiche exploitant ces bd durant une séquence sur le genre de l’autobiographie :

Cette activité ne nécessite pas que les apprenants aient lu l’intégralité de la BD, ils doivent simplement s’appuyer sur les indices d’énonciation et la couverture. Une activité plus complète en lecture intégrale est bien évidemment possible mais il s’agit ici de faire découvrir un panel varié  de ressources existantes et d’inciter à l’emprunt en médiathèque.

Note les références de la BD :

  • Scénariste :

  • Illustrateur :

  • Titre :

  • Maison d’édition :

  • Année d’édition :

Le nom du scénariste et le nom du narrateur sont-ils identiques ?

Quels sont les éléments qui permettent de penser qu’il s’agit d’une BD autobiographique ?

Sur la 1ère de couverture :


Sur la 4ème de couverture :


Dans une dédicace ? Une introduction ? Une préface ? Un postface ?


Cherche des informations sur le narrateur et l’intrigue de la BD :

Quelle est la nationalité du narrateur ?


Quel âge a le narrateur dans la BD ? De quel âge à quel âge raconte-il sa vie ?


Où se déroule l’intrigue (= l’histoire) ?


Quand se déroule l’intrigue ? / De quand à quand se déroule l’intrigue ?


Y a-t-il des événements historiques présentés dans cette BD ? Si oui, lesquels ?


Y-a-t-il des documents d’époque (photographies, dessins, collages, …) intégrés à la BD ?


A ton avis, quel est le ton de la BD ? Nostalgique ? Humoristique ? Justifie ta réponse.


Fais une recherche sur l’auteur et son oeuvre sur Internet.


mar 3 2012

La recette du livre-annonce

Publié par Christelle dans Activité ludique, Incitation à la lecture, Littérature de jeunesse      

Recette du livre-annonce

Vous connaissez les bandes-annonces pour inciter à voir un film au cinéma ?

Voici le livr’annonce pour donner envie de lire un livre  !

Ingrédients comme mode de préparation peuvent varier en fonction du temps disponibles pour les élèves, des conditions de préparation (en présentiel ou à la maison), du niveau des lecteurs, des liens à faire avec les programmes d’un établissement scolaire… Mais le principe du livre accordéon bien graphique reste le même.

Voici un exemple de recette pour un livre-accordéon en 4 volets :

Ingrédients :

  • Feuilles A5 cartonnées, blanches ou de couleur

  • Scotch, tissu, rubans, fils,… pour attacher les feuilles

  • Crayons de couleur, feutres, colle, …..

  • Une pincée d’imagination

1- La première de couverture

Elle doit être en rapport avec le sujet du livre et doivent y figurer tous les éléments d’une première de couverture : illustration, titre, auteur, maison d’édition…

2- Un passage caractéristique du roman

Environ 10-20 lignes.

Situez ce passage : que se passe-t-il avant ? que se passe-t-il après ? Expliquez votre choix.

3- La carte d’identité d’un personnage au choix

Portrait physique et moral.

4- La quatrième de couverture

Les éléments habituels d’une 4e de couverture : prix, code-barre, titre, maison d’édition, un résumé qui donne envie de lire le livre et une indication sur le genre du roman.

 

Voici ce qui a été fait cette année avec des élèves d’un niveau B1 de 15-16 ans :

Pour aider les élèves à prendre confiance en eux dans leur rapport à la lecture et au français tout en valorisant le fonds littérature jeunesse de la médiathèque, les élèves choisissent eux-mêmes leurs livres et peuvent en changer s’ils s’aperçoivent qu’il ne leur convient pas.

L’avis personnel des élèves et l’incitation à la lecture pour d’autres élèves a été déclinée en plusieurs supports :

- réalisation d’un marque-pages avec l’avis personnel au verso,

- réalisation d’un livre-annonce en 4 pages qui a ensuite constitué les supports  »promotionnels » d’appui pour…

- …des présentations orales individuelles de 5 minutes devant l’ensemble de la classe.

Le tout à laisser bien entendu dans l’ouvrage commenté afin que tout le monde en profite !

Et vous obtenez :

Le principe est d’ensuite mêler livres-annonces et vrais livres dans les étagères :


mai 13 2011

Les livres… pas seulement pour lire

Publié par Christelle dans Activité ludique, Lectures à voix haute _ Animations lecture      

Votre bibliothèque déborde ? Offrez une seconde aux livres mis au pilon !
Les élèves de votre club-lecture souhaitent exercer leurs talents de bricoleurs pour égayer votre bibliothèque ?
Sans compter que c’est bientôt la fête des mères… Créez de vos mains un cadeau original !



  • Diverses idées avec leur tutoriel :

Un sac

Une jardinière

Un soliflore

Une lampe

Un porte-CD

  • Les bibliothécaires partenaires du projet Bookraft (lauréat 2011 e-twinning pour la catégorie 16-19 ans) ont lancé leurs élèves sur une activité de recyclage de matériel utilisé en bibliothèque pour réaliser des vêtements et des accessoires. Ca revient moins cher que les sacs à main de Olympia Le-Tan, aux couleurs de couvertures de grands titres de la littérature du XXe siècle !

  • Enfin, des artistes bien inspirés ont donné une nouvelle jeunesse à de vieux livres auprès d’amateurs d’art.:

L’artiste américain Robert The

Les sculptures de Jacqueline Rush

Les oeuvres de Lisa Occhipinti

Les oiseaux-livres de Bronia Sawyer

Et un coup de coeur particulier pour la robe de princesse de Ryan Novelline


mar 18 2011

Des albums inspirants…

Publié par Christelle dans Activité ludique, Fictions-Sélections albums, Littérature de jeunesse      

A l’affût de supports qui peuvent servir de base à des ateliers d’écriture, des pauses jeux et autres joyeux moments, voici quelques ouvrages qui devraient permettre de lancer les enfants/élèves sur les voies débridées de l’imaginaire…

Imaginaires débridés

Manuel de récréation à l’usage des enfants imaginatifs et curieux
Bruno Gibert, Autrement jeunesse, 2008

Habiller les nudistes du Louvre, inventer la fin d’un poème, revisiter l’œuvre de La Fontaine, créer des slogans publicitaires, dresser la liste de ses petits bobos, avouer ses secrets cachés, raconter ses rêves, calculer son coefficient bonheur… On trouve tout cela, et bien plus encore, dans ce manuel de récréation pas comme les autres. Plus de cinquante activités ludiques, poétiques, loufoques…


L’agenda de l’apprenti écrivain
Susie Morgenstern, De La Martinière Jeunesse, 2006

Organisé à la manière d’un almanach, du 1 janvier au 31 décembre, chaque date de cet agenda hors norme associe une citation d’un écrivain célèbre à une activité d’écriture ou d’observation et un dessin empli d’humour : décrire une humeur, réaliser une carte blanche, dresser des listes, commenter des souvenirs, s’imaginer dans telle ou telle situation,…


Les Mystères de Harris Burdick
Chris Van Allsburg, L’école des Loisirs, 2002

Ce livre est composé de 14 illustrations en noir et blanc très réalistes proches de la photographie. Chacune d’elle est légendée, page de gauche, par un titre ou une petite phrase. Tour à tour féériques, inquiétantes, ensorcellantes, troublantes, oniriques, tendres ou insolites, toutes sont empreintes de mystères. Imaginez, à partir d’une simple indication et d’un dessin, une histoire terrifiante, un conte poétique, un récit fantastique, une chronique humoristique…

Jeux de mots, jeux nouveaux
Alain Serres et Gianni Rodari, Rue du Monde, 2007

Une histoire qui raconte comment faire une histoire, suivie d’un cahier de jeux pour en inventer des centaines d’autres…


Il était une fois…Il était une fin
Alain Serres, Rue du Monde, 2006

En panne d’histoires ? Voici un livre qui en contient 20, 100, 1000 ! Ce drôle d’album permet en effet d’en fabriquer à l’infini. Et, en plus, c’est facile : grâce à l’image de la page de gauche, on démarre sa propre histoire… que l’image de droite nous aide à terminer.


La petite bibliothèque imaginaire
Alain Serres, Rue du Monde, 2006

Cette étonnante bibliothèque réunit des couverture de livres qui n’existent pas, créées pour l’occasion par 20 grands noms de l’illustration. Derrière chacun de ces titres, une histoire se cache. Au lecteur de l’inventer et de la raconter !


Histoires sur canevas, écriture à contrainte

Rien n’est plus beau
Armelle Barner, Vanessa Hié, Actes Sud junior, 2006

Prenez un adjectif et ajoutez le à la petite phrase : « Rien n’est plus que… « , composez un petit poème rimé où vous mettez en avant quatre mots. Puis reprenez, sous une petite illustration, une nouvelle phrase à partir de ces quatre mots retenus.

En face de chaque poème, sur la page de droite, une magnifique illustration colorée traduit à merveille le texte. Un bien bel album pour jouer avec les mots, aux sublimes illustrations, un mariage très réussi !

Ma grande marmite à merveilles
Bruno Gibert, Autrement jeunesse, 2005

Dans ce grand livre, 21 comptines, inspirées de l’univers des contes. Mais les pages de cet album étant découpées en cinq bandes que l’on peut mélanger à sa guise, les personnages et les univers peuvent se mêler et s’entremêler pour former plus de quatre millions d’histoires en faisant varier le complément de lieu, le sujet, le verbe et le complément d’objet.


Ma petite fabrique à histoires
Bruno Gibert, Autrement jeunesse, 2004

A partir des 21 pages de ce petit livre, les 4 onglets (lieu-moment / sujet / verbe / complément) permettent aux lecteurs de raconter 194481 histoires drôles, étranges ou poétiques. En gardant la même structure chaque classe pourra créer sa propre « fabrique à histoires ».

Une liste qui s’enrichira au fil des découvertes…


fév 24 2011

Tire la languette, et la parole s’ouvrira !

Publié par Christelle dans Activité ludique, Fictions-Sélections albums, Lectures à voix haute _ Animations lecture      

Certains albums ont repris le principe du cadavre exquis (ce fameux jeu collectif consistant à composer des phrases à partir de mots que chacun écrit tour à tour en ignorant la collaboration des autres joueurs. Le nom de cette activité provient d’une des premières phrases générée par les surréalistes quand ils inventèrent le jeu : Le cadavre exquis a bu le vin nouveau) et permettent d’initier les élèves aux structures de l’écrit, de faire naître le plaisir des textes et de la langue, en même temps qu’à stimuler leur imaginaire. Petite sélection…

————————–

Deux ouvrages de Bruno Gibert chez Autrement Jeunesse idéaux pour travailler la construction de la phrase !

Ma grande marmite à merveilles
Bruno Gibert, Autrement jeunesse, 2005

Dans ce grand livre, 21 comptines, inspirées de l’univers des contes. Mais les pages de cet album étant découpées en cinq bandes que l’on peut mélanger à sa guise, les personnages et les univers peuvent se mêler et s’entremêler pour former plus de quatre millions d’histoires en faisant varier le complément de lieu, le sujet, le verbe et le complément d’objet.



Ma petite fabrique à histoires
Bruno Gibert, Autrement jeunesse, 2004

A partir des 21 pages de ce petit livre, les 4 onglets (lieu-moment / sujet / verbe / complément) permettent aux lecteurs de raconter 194481 histoires drôles, étranges ou poétiques. En gardant la même structure chaque classe pourra créer sa propre « fabrique à histoires ».

Les possibilités d’exploitation de ces albums sont très nombreuses :

  • Activité ludique de diction en faisant former aléatoirement différentes phrases par les élèves.
  • Découverte des natures de mots ou des fonctions dans la phrase.
  • Écriture d’invention d’une histoire commençant par la phrase créée au hasard.
  • Fabrication d’un livre sur le même principe. Une séquence-type est décrite ici.

Deux albums coédités par Palette et RMN reprennent le principe du cadavre exquis pour s’amuser avec les mots et les œuvres d’art… Sur la page de droite, un portrait ; sur la page de gauche, un texte en forme de comptine. Les pages sont découpées en quatre bandes que l’on peut manipuler et intervertir à sa guise : les textes se mélangent pour devenir loufoques, et de nouveaux visages étranges apparaissent…

Pagaille à la cour !
Christian Demilly et Didier Baraud, Palette / RMN, 2004

14 souverains français que l’on peut « croiser » pour créer plus de trente mille nouveaux portraits. À la fin du livre, on retrouve les tableaux dans leur intégralité, accompagnés d’une courte biographie pour chaque roi et reine de France.


Panique au musée !
Christian Demilly et Didier Baraud, Palette / RMN, 2005

7 hommes et 7 femmes, connus ou inconnus, mais tous rendus célèbres par un peintre qui les a immortalisés. Un ouvrage ludique et pédagogique accompagné d’une courte biographie de chaque peintre pour découvrir les plus beaux portraits du monde en jouant à les décomposer.


et enfin, certainement moins connu, un ouvrage original tout petit mais très soigné qui pourra intéresser également les collègues de DNL-sciences :

Le bestiaire universel du professeur Revillod
Miguel Murugarren, Javier Saez Castan, Françoise de Guibert, Autrement jeunesse, 2008

Ce livre à languettes nous entraîne à la découverte de toutes sortes d’animaux, des plus familiers aux plus extraordinaires qui apparaissent  de profil dans une césure identique à chaque page (tête – corps – pattes arrières), accompagnée d’une courte description du mode de vie de l’animal partagée elle aussi en trois parties. Depuis l’éléphant ou la puce, en passant par la truie ou le kiwi, le jeu des combinaisons permet d’obtenir plus de 4000 créatures étranges et insolites. Pour que tout coïncide à merveille, l’auteur n’a pas hésité à placer ces étranges animaux sur toutes sortes d’objets, ce qui confère un plaisir supplémentaire. Enfin, ce qui ne gâche rien, les illustrations dans le style de gravures anciennes font de ce petit livre un objet bien précieux…

————

Accro aux cadavres exquis ?!
visitez le générateur de phrases sur le site de l’Ecole des beaux Arts de Valenciennes …


nov 10 2010

La vie cachée des choses (2/2)

Publié par Christelle dans Activité ludique, Fictions-Sélections jeunesse, Lecture d'images, Littérature de jeunesse, Ressources auteur-illustrateur      

Après les illustrations de Christian Voltz réalisées à partir de matériel de récupération, voici celles de Gilbert Legrand, illustrateur, sculpteur et peintre, auteur du récent Le grand show des petites choses paru aux éditions Sarbacane.

Le point commun entre leurs créations : le recours aux objets du quotidien (ustensiles de cuisine, robinetterie, outils…) pour y introduire de la vie et de la fantaisie.
« J’essaie de mettre de la vie dans l’univers des objets inertes, explique-t-il. Je les
récupère et je les transforme en personnages gags, par une sorte de
quiproquo visuel et amusant. ».

Mais, tandis que le premier se sert de matériel de récupération pour recréer personnages et décors, le second remanie et détourne via l’informatique les objets qui constituent en soi les personnages. Designer de formation, il a ainsi conçu plus  de 300 pièces uniques, à partir d’ustensiles, d’outils ou d’objets du quotidien.
Autre différence : du texte et des histoires chez le premier, des photos qui se suffisent à elles-mêmes chez le second.

Dans les deux cas, un imaginaire riche et une poésie du quotidien qui force l’admiration… et devrait délier les langues de nos petits élèves !

Regardez donc cette vidéo sur la technique utilisée :

Découvrez Le sculpteur Gilbert Legrand recycle l’art du quotidien à Blagnac sur Culturebox !


nov 3 2010

La vie cachée des choses (1/2)

Publié par Christelle dans Activité ludique, Fictions-Sélections albums, Lectures à voix haute _ Animations lecture, Littérature de jeunesse, Ressources auteur-illustrateur      

Du fil de fer pour le visage, des yeux en boulons, un nez en cigare, des cheveux en laine : voici deux personnages typiques de l’univers de Christian Voltz, qui a écrit et illustré de nombreux albums de littérature jeunesse publiés entre autres aux Éditions du Rouergue, au Seuil, et Didier jeunesse.

Un album de Voltz déborde d’imagination pour créer des personnages et des univers à partir de matériel de récupération : fil de fer, papier, tissus, bois, caoutchouc, boutons, paille, ficelle, tapisserie, journal…
Quelques objets pris en photo pour le décor : tabouret, lunettes, valise, poubelle… Et le tour est joué : de vraies maisons de poupées qui recréent des intérieurs familiers.

Au final, des albums plein de fantaisie et de poésie…
Des supports idéaux pour faire s’exprimer les enfants sur les histoires et leur scénographie, avec des jeux systématiques sur la typographie qui change de taille et de couleur en fonction des situations qui donnent envie de passer à une lecture à haute voix…

*** Exemple d’une séance en CE2 (8 ans) durant laquelle les enfants doivent répertorier les différents éléments utilisés par l’auteur : les techniques d’illustration

Comme les albums, les affiches valent également le coup d’oeil ici.

—————-


Outre les activités de lecture et d’expression autour des albums, bibliothécaires comme enseignants peuvent lancer les enfants sur des activités de création !

Voici quelques exemples de réalisations « à la manière de Christian Voltz«  :

COMME D’HABITUDE : Film d’animation réalisé par des élèves de l’école Jules Vallès à Valence (26), adapté d’un livre de Christian Voltz (Comme chaque matin)

PIQUE-NIQUE : Une animation réalisée par des enfants de 6 à 12 ans et inspirée des collages de Christian Voltz :

Bonnes créations !


oct 6 2010

Des ressources à croquer !

Publié par Christelle dans Activité ludique, Documentaires-Sélections jeunesse, Lectures à voix haute _ Animations lecture      

En écho à la manifestation organisée chaque année en France au mois d’octobre (cette année, du 11 au 17), pourquoi ne pas organiser une « Semaine du Goût » pour les lecteurs de vos médiathèques / centres de ressources ?

En plus de la mise en avant d’une sélection de ressources sur les thèmes du goût, de la cuisine et de la nutrition,  mettez en place jeux de découverte des saveurs, quiz, dégustation de plats français…

Voici quelques exemples d’activités, avec mention du matériel nécessaire : SEMAINE DU GOÛT-activités


Jeu de Kim

Reconnaissance de poudres et graines à l’aide de l’odorat, du toucher et du goût

Reconnaissance de fruits ou légumes à l’aide du toucher

Reconnaissance d’épices à l’aide de l’odorat

Le goût et la langue

Correspondance entre aliments et saveur : sucré, salé, acide, amer

La fleur alimentaire

Correspondance entre aliments et catégories alimentaires

Parcours documentaire

Questionnaire à remplir en utilisant des livres sélectionnés

Pour trouver du matériel à imprimer sur l’alimentation et le goût :

http://www.teteamodeler.com/dossier/alimentation2.asp

————–

A titre d’exemples, voici 3 parcours imaginés pour différents publics qui tournaient en groupes autour de 5 ateliers avant dégustation conviviale de petits-fours :

*** Adolescents, niveau 2 (A1) : Semaine du goût-ado2

*** Adolescents, niveau 3 (A2) : Semaine du goût-ado3

*** Étudiants (qui ont également été accueillis par un restaurateur
qui leur a fait élaborer un repas qu’ils ont ensuite dégusté) : Semaine du goût-PAB Damas

————–

Quelques incontournables « jeunesse » pour fêter le goût dans un centre de ressources :

Alain Serres, Une cuisine grande comme le monde, Rue du monde, 2001

Entre carnet de voyage et livre de recettes, ce magnifique album très grand format propose soixante recettes illustrées issues des cinq continents. Du Pérou à la Roumanie, Alain Serres nous fait partager les différentes saveurs qu’il a pu découvrir en parcourant le monde, le tout agrémenté de proverbes locaux savoureux…
Du même auteur : Une cuisine grande comme un jardin, Une cuisine tout en chocolat, La fabuleuse cuisine de la route des épices : illustrés chacun par un illustrateur différent, cela donne à chaque fois un beau livre gourmand !

Christine Ferber, La petite cuisine des fées, Le Chêne, 2005

La maison en pain d’épices d’Hansel et Gretel, le gâteau de Peau-d’Ane, les galettes de la mère-grand du Petit Chaperon rouge, le soufflé de citrouille de Cendrillon, le bonhomme en pain d’épices… Dans une mise en page ludique et moderne, accompagnées d’un résumé du conte qui les a inspirées, cet album grand format est à croquer !!!

Christine Ferber, La petite cuisine d’Alice au pays des Merveilles, Le Chêne,2006

Cet album culinaire très coloré marie de façon ludique et originale une vingtaine de recettes sucrées et salées avec des extraits des romans de Lewis Carroll : un voyage gourmand au pays des merveilles avec les muffins du chapelier fou ou les cartes sablées aux noix de la reine de coeur…

Hervé This, La casserole des enfants, Belin, 1998

Laissés seuls pour la soirée, deux enfants doivent cuisiner leur dîner. Leur sens aigu de l’observation et de l’expérimentation leur fait découvrir la chimie et la physique… tout en s’amusant.La cuisson d’un soufflé, d’un poulet, la confection d’une crème Chantilly, la réalisation d’un gâteau et bien d’autres recettes sont des occasions d’explorer le monde fascinant des molécules.


sept 10 2010

La Bibliothèque Numérique des enFants

Publié par Christelle dans Activité ludique, Incitation à la lecture, L'univers du conte, Lecture d'images, Littérature de jeunesse, Ressources en ligne      

La Bibliothèque nationale de France a lancé en juillet 2010 un superbe espace dédié aux 8 à 12 ans qui se veut une « véritable introduction à l’univers de l’écrit et de l’image :

la Bibliothèque Numérique des enFants

Afin de faire entrer l’enfant dans un patrimoine culturel de manière ludique et créative, tous les types de livres sont représentés dans cette bibliothèque : abécédaires et imagiers, récits animaliers, encyclopédies, aventures, récits de fiction, contes et légendes, livres d’art et de poésie

Les activités  proposées se déploient autour de plusieurs centaines de livres de jeunesse, sélectionnés selon des critères croisés : sélection Joie par les livres, sélection Éducation nationale, sujets permettant d’entrer dans l’univers du livre et de l’écrit, textes de référence. Il y en a pour tous les goûts : jeux de lettres autour des abécédaires, des jeux de codages et décodages de messages autour des écritures, des ateliers pour mettre en page un livre, concevoir un album ou une exposition… Tout un programme !!!

Parents et enseignants peuvent même créer un parcours personnalisé à partir des activités proposées par la BnF, enchaînées dans l’ordre qui leur convient.

En 2011, d’autres espaces seront ouverts, dont un « Labo », espace personnel, lieu de création, avec un ensemble d’ateliers et d’outils pour écrire des histoires, créer des albums, des expositions, des diaporamas, de la papeterie…


août 28 2010

Homo Sapiens, Homo Faber … Homo Ludens (Ludens Johan Huizinga)

Publié par Christelle dans Activité ludique, Ressources en ligne, TICE      

De plus en plus d’enseignants se penchent sur l’impact des « serious games » dans les apprentissages… De plus en plus de développeurs, alliés à des pédagogues, élaborent des modules alliant graphisme attrayant et situations-problèmes intéressantes, et ceci à tous les niveaux, dans tous les domaines. Comme le dit l’animatrice du blog Y’a s’mine de rien joue sérieusement, ce sont le Savoir, la Fabrication et le Jeu font vivre l’homme d’idées, de rêves et d’émotions.

Dans son blog, Yasmine s’amuse à recenser et à expliquer objectifs et principes de « serious games » dans tous les domaines dont les jeux éducatifs, les jeux sur l’environnement, sur les technologies, sur les sciences, sur les cultures et civilisations… : une mine à laquelle s’inscrire pour connaître toutes les nouveautés !

ecoreporter01Parmi les derniers jeux recensés sur ce portail de référence : ECO-REPORTER. qui a pas mal d’atouts pour un public d’apprenants FLE de niveau B1-B2, sur le thème de l’environnement et des politiques de la ville en faveur du développement durable.

Ce jeu prend appui sur une situation  et des lieux bien réels puisqu’il a été élaboré par la société  responsable de l’aménagement de l’écoquartier Andromède, situé dans la mairie de Blagnac, dans la région de Toulouse, dont le principe consiste à mettre en avant les bienfaits écologiques autant dans la construction des bâtiments que dans le comportement des habitants.

L’objectif du jeu consiste à récolter le plus d’informations pertinentes possibles pour écrire un article. On se déplace sur les différents lieux à l’aide d’une carte, on interroge différents habitants à l’aide d’une liste de questions à disposition, et les informations intéressantes sont automatiquement stockées sur un carnet de notes. Il s’agit aussi de prendre des photos des différents lieux : ainsi, notes et photos sont ensuite à réorganiser pour rédiger un bel article.

Il est possible à tout moment de soumettre un brouillon au rédacteur en chef qui estime la qualité de  l’article et l’estimer valable ou pas à sa publication. Dans l’affirmative, l’article sera mis en page automatiquement et publié dans le journal fictif.

On regrettera seulement que les questions-réponses ne soient pas audibles mais simplement écrites, mais le  jeu semble facilement exploitable et motivant pour de grands adolescents ou adultes…

http://yasminejoue.wordpress.com/

http://www.semconstellation.fr/spip.php?breve90


mar 22 2010

Jeux de mots sous presse

Publié par Christelle dans Activité ludique, Education aux médias      

DSCF001821 ème semaine de la Presse et des Médias à l’école…

Voici une activité-concours qui convient aux adolescents comme aux adultes, dans un cadre scolaire ou dans une médiathèque d’Institut : le jeu des paires.

Trouvez des titres de l’actualité récente avec des jeux des mots, des figures de style, de l’humour, et assortis d’une illustration.

Découpez les uns et les autres, et demandez à votre public de les associer correctement.

Il y a deux ans, cela donnait ça dans ma médiathèque :

DSCF0022

DSCF0015

DSCF0016

DSCF0017


jan 5 2010

Activité 1 : Le lieu où j’aimerais être

Publié par Christelle dans Activité ludique, Expression orale, Incitation à la lecture      

Objectifs :

- Avoir une vision d’ensemble du fonds de la bibliothèque

- Repérer le rangement des livres dans la bibliothèque, dans ses grandes lignes

- Faire connaissance, cette activité constituant une excellente activité brise-glace

Modalités pratiques :

- Travail individuel

- Durée de l’activité qui est fonction du nombre d’élèves : 5 minutes de recherche d’illustration et brève présentation orale individuelle de 2 minutes environ.

- Aucune préparation nécessaire

Portrait chinois

Déroulement :

Consigne : « Pensez à un endroit où vous aimeriez être actuellement. [Court temps de réflexion] Promenez-vous maintenant dans les rayons et trouver une image représentant cet endroit. Vous pouvez choisir n’importe quel type de document : album, BD, roman, documentaire. Vous avez 5 minutes. »

Les élèves cherchent une illustration puis reviennent à leur place avec le document choisi. L’un après l’autre, ils montrent leur image et expliquent brièvement leur choix.

Variante, pour faire connaissance : choisir un personnage de livre pour se présenter. Ce personnage peut être conservé tout au long d’une année scolaire comme dans l’exemple de cette première page de « cahier médiathèque ».


jan 5 2010

Activité 2 : Le portrait chinois

Publié par Christelle dans Activité ludique, Expression orale, Incitation à la lecture      

Objectifs :

Avoir une vision d’ensemble du fonds documentaire de la bibliothèque
- Repérer le rangement des livres dans la bibliothèque, dans ses grandes lignes
- Faire connaissance, cette activité constituant une excellente activité brise-glace

Modalités pratiques :

- Travail individuel
- Durée de l’activité qui est fonction du nombre d’élèves : 5 minutes de recherche d’illustration et brève présentation orale individuelle de 2 minutes environ.
- Aucune préparation nécessaire (sauf éventuellement support papier avec amorces)

5 minutes pour trouver un livre !

Déroulement :

Consigne : « Cherchez un document vous permettant de compléter l’une (ou plusieurs) de ces 4 amorces de phrases : • Si j’étais une recette de cuisine, je serais … • Si j’étais une personnalité connue, je serais … • Si j’étais un événement historique, je serais … • Si j’étais une œuvre d’art, je serais … Vous avez (5 minutes par amorce donnée) »

D’autres amorces sont possibles : si j’étais un lieu, une plante, un animal, un plat,…

Variante : Il est possible de demander aux élèves de rédiger les phrases avant de les laisser chercher leur ouvrage.

Les élèves reviennent ensuite à leur place avec le document choisi. L’un après l’autre, ils montrent leur(s) illustrations(s) et expliquent brièvement leur choix.

Objectif complémentaire envisageable :

Découverte culturelle (lieux, personnages historiques, faune et flore…) en faisant suivre cette activité par un travail de recherche plus complet sur les fins de phrase choisies et en demandant à chacun un petit exposé de quelques minutes à partir du fonds documentaire de la bibliothèque.