mar 9 2013

Les bandes dessinées autobiographiques

Publié par Christelle dans Activité ludique, Fictions - Sélections BD      

Les bandes dessinées autobiographiques sont (de plus en plus) nombreuses sur le marché et peuvent susciter l’intérêt des lecteurs, adolescents et adultes.

Souvenirs d’enfance, parcours de l’enfance jusqu’à l’âge adulte, récits d’événements personnels mêlés ou liés à des événements historiques, qu’ils soient teintés de nostalgie ou narrés sur un ton humoristique avec le recul de l’âge adulte, les origines variées des auteurs  permettent en plus de mener des recherches intéressantes sur le contexte géographique, historique ou politique.

Voici une petite sélection de titres provenant d’horizons variés :

SOUVENIRS D’ENFANCE ET D’ADOLESCENCE

  • Couleur de peau, miel (2 tomes) , Jung, Editions Quadrants, 2007 et 2008

Corée du Sud – Belgique
Thèmes de l’adoption, du déracinement, de l’identité, de l’intégration, de l’amour maternel et de la famille

Les moments clés de la vie de Jung : l’orphelinat, l’arrivée en Belgique, la vie de famille, l’adolescence difficile…

Une adaptation sur grand écran est sortie en 2012 sous la forme d’un film d’animation, intégrant également documents d’archives et vidéos familiales. Un outil idéal pour évoquer le travail sur la mémoire, les souvenirs, assortis de véritables traces objectives sur ce qui a été vécu…

Image de prévisualisation YouTube

  • Marzi (6 tomes), Marzena Sowa et dessinée par Sylvain Savoia, Dupuis, de 2005 à 2011 / ou deux éditions intégrales, 2008 et 2009

  Pologne
Communisme

« Marzi », ce sont de courts récits qui parlent d’un pays encore bien méconnu, la Pologne d’avant, puis d’après, la chute du Mur, et vue par les yeux d’abord d’une enfant, puis d’une adolescente et enfin d’une étudiante.
« Née en 1979, Marzi est une petite Polonaise de 7 ans qui regarde le monde de ses grands yeux d’enfant : ses parents, sa famille, ses amis d’école et les dames si revêches du magasin d’alimentation, qui ne se dérident pas même lors d’une exceptionnelle livraison de fruits. Elle vit dans une HLM située dans une ville industrielle. Marzi est gaie, insouciante, espiègle et observatrice.

Pour visionner l’histoire des auteurs de Marzi, cliquez ici
Sur le site d’Education France TV, quelques épisodes reprennent certains des aventures de Marzi.

  • Persépolis (4 tomes ou un seul gros volume), Marjane Satrapi, L’Association, 2007 (pour l’intégrale)

Iran
La révolution islamique en Iran

Toute petite, Marjane voulait être prophète. Elle se disait qu’elle pourrait ainsi soigner le mal de genoux de sa grand-mère. En 1979, l’année de ses dix ans et de la révolution iranienne, elle s’est mise à manifester dans le jardin de ses parents en criant « à bas le roi ! ». Là, elle s’imaginait plutôt eChe Guevara. Après, la vie a continué, mais en beaucoup moins drôle. La révolution s’est un peu emballée. Et la guerre contre l’Irak est arrivée…
Marjane Satrapi raconte son enfance sur fond d’histoire de son pays, l’Iran. C’est un récit drôle et triste à la fois, parfois cocasse, souvent touchant.

L’adaptation sur grand écran est sortie en 2007 sous la forme d’un film d’animation. Ce film obtient le prix du jury du Festival de Cannes 2007. Aux Césars 2008, il obtient celui du meilleur premier film ainsi que celui de la meilleure adaptation :

Image de prévisualisation YouTube

 

  • Mourir, partir, revenir, le jeu des hirondelles, Zeina Abirached, Cambourakis, 2007

Liban
Enfance durant la Guerre du Liban

La vie à Beyrouth en 1984. Un immeuble, une famille, des voisins, qui vivent avec solidarité la peur de chaque instant de se faire tirer dessus par des francs-tireurs ou voir leur logement détruit par des obus. La vie d’une ville, la vie des civils pendant une guerre.

  • Ma mère était une très belle femme , Karlien de Villiers, Ca et là, 2007

Afrique du Sud
Enfance durant l’Apartheid

L’auteure a passé son enfance en Afrique du Sud, à l’époque de la ségrégation raciale, lorsque les blancs avaient la suprématie dans les différents niveaux de pouvoir. Elle s’interroge sur la ségrégation mais aussi sur les mécanismes d’un système provoquant le racisme.

  • Le chant de mon père, Keum Suk Gendry-Kim. Sarbacane, 2012

Corée du sud
Enfance, déracinement de la ville natale, la vie d’une famille nombreuse

Une mère rend, pour la première fois, visite à sa fille, installée à Paris depuis des années. Elles sont coréennes. Pendant les quelques jours que la vieille femme passe avec sa fille, souvenirs et secrets de famille, enfouis au plus profond d’une culture coréenne du secret vont resurgir, et permettre de dénouer enfin les fils de leur relation.

L’éditeur a mis en ligne une bande-annonce de cette bande dessinée :

Image de prévisualisation YouTube

  •  Choisis quelque chose, mais dépêche toi : Souvenirs d’enfance de Berlin-Est en dix chapitres, Nadia Budde, L’Agrume, 2012

Allemagne de l’Est
Communisme

A partir de détails et de choses insolites, Nadia Budde évoque ses souvenirs et ses questionnements de petite fille dans l’Allemagne de l’Est des années 1980, et réussit à recréer tout un monde, celui de l’enfance, entre campagne et immeubles modernes, mer Baltique et société communiste.

  •  Seules contre tous, Miriam Katin, Seuil, 2006

Hongrie
Deuxième Guerre mondiale

Miriam a 3 ans en 1944. La Hongrie est envahie par l’Allemagne. Les Juifs sont pourchassés. Un voisin dénonce Miriam et sa mère, qui doivent fuir. Elles trouvent refuge à la campagne, au sein d’une famille qui a besoin de bras. Esther, la mère de Miriam, participe aux travaux de la ferme. Mais les nazis sont encore là malgré la fin de la guerre qui approche au fur et à mesure de l’avancée des troupes soviétiques… Alternant scènes du présent en couleur (Miriam vit à New-York) et retours sur le passé en sépia, l’auteure témoigne du sort d’une famille juive hongroise durant l’occupation, reconstituant les faits à partir du témoignage de sa mère.

  • La vie de Pahé (2 tomes), Pahé, Paquet, 2006 et 2008

Gabon / France
Thème de la famille et de l’expatriation

Récit drôle et acerbe sur l’enfance de l’auteur en Afrique, suivie de son arrivée en France.

  • Chaque chose, Julien Neel, Gallimard Jeunesse, 2006


France

Thème de la relation père-fils
Un petit garçon passe des vacances inoubliables avec son papa, qui est magicien. Des années plus tard, le papa magicien est gravement malade et le petit garçon n’en est plus un. Les deux récits s’entremêlent et se répondent étrangement, forment une aventure dont les super-héros sont des gens ordinaires.

  • Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill, Jean Regnaud et Émile Bravo, Gallimard, 2007

France
La perte de la mère, les souvenirs d’enfance et l’amitié
Elle est partie depuis pas mal de temps en Amérique, la maman de Jean, et elle a même a ren­contré Buffalo Bill… Cette mère absente est au coeur d’un complot familial et amical destiné à cacher à ce gamin de 6 ans une vérité autrement douloureuse.

Le film d’animation est en train d’être réalisé :

Image de prévisualisation YouTube

  • Le mur, Peter Sis, Grasset, 2007

Tchéchoslovaquie
Guerre froide / Communisme

Entre album et bd, Peter Sis déroule à travers un montage croisé et de manière chronologique son histoire et la vie à Prague pendant la Guerre froide. On y perçoit la manière de vivre sous l’emprise du régime soviétique, avec son lot d’interdits, de délations et d’obligations, les frontières qui se referment et les tensions qui grandissent, l’espoir du Printemps de Prague et puis la désillusion et le retour de l’autoritarisme pour terminer par la chute du mur. Mais c’est auusi l’histoire d’un enfant aimant le dessin, puis un adolescent passionné par les groupes de rock, influencé par les modes et les groupes venues de l’Ouest et qui rêve de liberté qui ressort ici.

  • Mouton , Zeina Abirached, Cambourakis, 2007

Liban
Focus sur un détail de l’enfance

Pas vraiment une BD, mais un coup de coeur pour ce très joli petit album graphique avec des planches en noir et blanc ravivées de pointes de couleur, dans lequel la petite Zeina souffre d’avoir des cheveux trop frisés et  invente un mouton vivant sur sa tête.
Jusqu’au jour, où, après de nombreuses tentatives pour cacher sa tignasse, elle s’accepte comme elle est et fait de son complexe, un atout.

A l’origine, Mouton est un court métrage d’animation produit aux Arts Décoratifs de Paris, et sélectionné dans de nombreux festivals internationaux :

Image de prévisualisation YouTube

 

Ca a toute l’apparence d’une autobiographie mais ça ne l’est pas :

  • Le journal de mon père (3 tomes ou un seul gros volume), Jirô Taniguchi, Casterman, 2007 (pour l’intégrale)

Japon
Thème de la famille et du divorce

Contrairement à l’impression suggérée par son titre, Le Journal de mon père n’est pas un récit autobiographique. Jirô Taniguchi a simplement “planté” son scénario à Tottori, sa ville natale, où il a tant de repères et de souvenirs. Le héros de cette histoire apprend la mort de son père et revient dans sa ville natale. Au cours de la veillée funèbre, le passé des années 50 et 60 ressurgit : l’incendie qui a ravagé la ville et la maison familiale, le dur labeur pour la reconstruction, le divorce de ses parents, ses souffrances d’enfant… Le fils réalise finalement, mais trop tard, qu’il a sans doute été le seul responsable de leur douloureuse incompréhension.

VOYAGES et EXPERIENCES DE L’AGE ADULTE 

Il s’agit souvent d’expériences d’expatriation, de voyage, de découverte et de confrontation interculturelle…

Les BD de Guy Deslisle :

A chaque installation de ce Canadien qui suit sa compagne qui travaille pour Médecins sans Frontières, il raconte ses expériences du pays et comment il a fini par apprivoiser son environnement. Il présente aussi la réalité politique, sanitaire et sociale de ce pays dominé par un groupe de militaires soutenu par de puissants groupes industriels.

Kaboul disco,  (2 tomes), Nicolas Wild, La boîte à bulles,2007 et 2008

Afghanistan – Expatriation adulte pour travail
Thème des relations interculturelles, et découverte d’un pays post-guerre

En 2005, le dessinateur de bande dessinée, alors sans domicile fixe, trouve à la fois un plan squat et un travail. Seulement, c’est un peu loin : à Kaboul, dans un Afghanistan encore instable après la guerre..

Tokyo Home, Cyrielle, Kana, 2010

Japon – Expatriation en fin d’adolescence –
Thème des relations familiales et de l’amitié

Julie Wallon – 1 m 67 de bonne humeur, 56 kilos d’énergie et 17 ans d’espièglerie – débarque au Japon avec une seule idée en tête : prendre un nouveau départ. Entre idées reçues et clichés en tous genres, elle va tracer son destin et trouver sa place.

Tokyo Land, Benjamin Reiss, 12 bis, 2009

Japon – Expatriation adulte
Thème du travail et de l’interculturel

Jean-Yves Brückman est un jeune dessinateur français qui se cherche. Il réalise un vieux rêve : partir au Japon pour y vivre. Il va se heurter à l’apprentissage d’une vie d’immigré. Après plusieurs échecs professionnels, et bien qu’ignorant tout du manga, il va devenir assistant mangaka. Il fera la rencontre de plusieurs dessinateurs japonais, explorant les coulisses de ce monde fait de bulles et de cases. A l’instar de Stupeur et tremblement ou Lost in translation l’auteur nous plonge dans un univers où les codes sont déroutants. Un récit sensible et drôle.

A nous deux Paris !, J-P Nishi, Picquier, 2012

France – Expatriation adulte
Thème des relations interculturelles

L’auteur revient sur son année passée à Paris, en 2005, alors qu’il bénéficiait d’un visa Working Holiday.  Ce n’est pas que la société française qui est scrutée ici, mais aussi celle du Japon, l’auteur ne pouvant s’empêcher, à raison, de comparer ce qu’il voit à Paris à ce qu’il a pu voir au Japon.
Quelques planches peuvent être particulièrement intéressantes pour faire parler les apprenants sur leurs préjugés concernant la France ou par rapport à l’apprentissage de la langue française…

et FACE A LA MALADIE

L’Ascension du Haut Mal (6 tomes), David B., L’Association, de 1996 à 2003

Le Haut Mal, c’est le nom anciennement donné à l’épilepsie, maladie dont est atteint le frère de David B. que toute la famille combat désespérément, jusqu’à se retrouver à la merci de charlatans et autres gourous.

La parenthèse, Elodie Durant, Delcourt, 2010

C’est l’histoire d’une jeune fille âgée d’à peine plus de 20 ans, d’un drame dans sa vie qui semblait être sans retour, d’une chute dans la maladie, dans la perte de soi. Ce récit est une bataille contre l’adversité. Il parle de la mémoire parfois si fragile, d’une convalescence inattendue, de comment, un jour, on réapprend son alphabet, à compter, à retrouver ses souvenirs…

 

BLESSURES FAMILIALES

  • Maus (2 tomes ou un seul gros volume), Art Spiegelman, Flammarion, 2001 (pour l’édition intégrale)

L’holocauste vécu par le père de Spiegelman

Maus raconte la vie de Vladek Spiegelman, rescapé juif des camps nazis, et de son fils, auteur de bandes dessinées, qui cherche un terrain de réconciliation avec son père, sa terrifiante histoire et l’Histoire. Des portes d’ Auschwitz aux trottoirs de New York se déroulent, en deux temps (les années 40 et les années 70) le récit d’une double survie : celle de son père, mais aussi celle du fils qui se débat pour survivre au survivant. Ici, les Nazis sont des chats et les juifs des souris.

En 2012 est sorti MetaMaus, un nouveau regard sur Maus, un classique des temps modernes, ouvrage sur la genèse et la réalisation de Maus avec une compilation de textes de Spiegelman, des interviews, des articles de journal, des photos, des croquis, etc.

Un ouvrage  qui permet donc un travail très riche sur la notion de biographie et d’autobiographie…

 

  • Ce que je n’ai pas dit à mon père, Michel Kichka, Dargaud, 2012

Les instantanés décisifs d’une enfance, d’une jeunesse et d’une vie passées dans l’ombre de la Shoah, du plat pays à la terre promise, entre cauchemars, souvenirs drôles, moments joyeux et actes de délivrance.

 Cette liste est loin d’être exhaustive et si vous voulez d’autres idées d’acquisition, consultez ce lien

——————————–

Voici un exemple de fiche exploitant ces bd durant une séquence sur le genre de l’autobiographie :

Cette activité ne nécessite pas que les apprenants aient lu l’intégralité de la BD, ils doivent simplement s’appuyer sur les indices d’énonciation et la couverture. Une activité plus complète en lecture intégrale est bien évidemment possible mais il s’agit ici de faire découvrir un panel varié  de ressources existantes et d’inciter à l’emprunt en médiathèque.

Note les références de la BD :

  • Scénariste :

  • Illustrateur :

  • Titre :

  • Maison d’édition :

  • Année d’édition :

Le nom du scénariste et le nom du narrateur sont-ils identiques ?

Quels sont les éléments qui permettent de penser qu’il s’agit d’une BD autobiographique ?

Sur la 1ère de couverture :


Sur la 4ème de couverture :


Dans une dédicace ? Une introduction ? Une préface ? Un postface ?


Cherche des informations sur le narrateur et l’intrigue de la BD :

Quelle est la nationalité du narrateur ?


Quel âge a le narrateur dans la BD ? De quel âge à quel âge raconte-il sa vie ?


Où se déroule l’intrigue (= l’histoire) ?


Quand se déroule l’intrigue ? / De quand à quand se déroule l’intrigue ?


Y a-t-il des événements historiques présentés dans cette BD ? Si oui, lesquels ?


Y-a-t-il des documents d’époque (photographies, dessins, collages, …) intégrés à la BD ?


A ton avis, quel est le ton de la BD ? Nostalgique ? Humoristique ? Justifie ta réponse.


Fais une recherche sur l’auteur et son oeuvre sur Internet.


juin 3 2011

Des albums de BD placés sur la carte du monde…

Publié par Christelle dans Fictions - Sélections BD      

Une excellente idée pour tous ceux qui souhaiteraient aborder un événement historique autrement ou varier les points de vue sur une région du monde…

Le site BD-Thèque a conçu une carte interactive des BD, basée sur le système Google-Maps, qui permet de visualiser rapidement les BD qui traitent d’un même sujet ou se situent dans un même lieu. La carte est en cours de remplissage, mais les résultats sont déjà nombreux !

Pour la France, au niveau géographique, on trouve déjà une sélection relative aux Pyrenées, et une autre aux Alpes. D’un point de vue historique, la première et la seconde guerre mondiale. Mais aussi Grèce antique, Monde romain, 11 septembre, Guerre du Vietnam, Guerre de Sécession, Révolution cubaine, Génocide rwandais…


avr 6 2010

L’actualité en bande dessinée

Publié par Christelle dans Documentaires-Sélections adultes, Education aux médias      

La Semaine de la Presse et des Médias à l’Ecole est terminée, mais ces deux ouvrages coups de coeur trouveront toute l’année une place de choix dans vos bilbiothèques !

200_22162_vignette_CorrespondanteDeGuerreUn beau livre qui mélange les genres dans un premier temps : Correspondante de guerre [Anne Nivat et Daphné Collignon - Editions du Soleil, Mars 2009].
Anne Nivat – célèbre grand reporter – et Daphné Collignon – auteur de bande dessinée – se rencontrent pour la première fois fin 2007. De cette rencontre naîtra cet album-portrait mêlant différents styles graphiques (carnet de voyage, croquis, photographie, bande dessinée) et textuels (récits, extraits des textes de la journaliste, interviews).
Un bel objet graphique donc, qui permet également d’obtenir quelques clés sur le métier de journaliste et sur ce qui pousse certains à risquer leur vie pour transmettre l’information.

T_20439Ensuite, le recueil de récits en BD intitulé Le jour où : 1987-2007 [collectif - Futuropolis, 2007] pour fêter les 20 ans de France Info : le projet était de montrer «le regard de la bande dessinée sur vingt événements qui ont fait la « une » durant des vingt ans.
Une trentaine d’auteurs de bande dessinée illustrent vingt histoires courtes de 8 pages, depuis les chars de la place Tienamen, à la chute du Mur de Berlin, en passant par la sortie de prison de Mandela ou la canicule de 2003. Les graphismes sont évidemment très différents d’un évènement à l’autre, mais également le ton adopté, certains auteurs visant un réalisme parfait, d’autres se distanciant très nettement de l’évènement relaté.