Déc 31 2010

Les jeunes et Internet : guide pédagogique et ludique

Publié par Christelle dans Réseaux sociaux et identité numérique, TICE      

Le guide « Les jeunes et Internet » est un guide pédagogique et ludique réalisé par une équipe pluridisciplinaire de l’Université de Namur en Belgique. Il a été élaboré suite à une étude concernant les risques et les opportunités de l’usage d’internet par les adolescents belges (12-18 ans). La synthèse du rapport suite à cette étude est consultable ici.

Conçu dans l’optique de favoriser l’interaction entre les enseignants et les élèves à travers des informations et des activités pédagogiques structurées, il est organisé en 3 parties :

* Jeu des portraits
qui permet de préciser les profils et usages des élèves et de lancer la classe sur le sujet

Les portraits sont construits pour susciter le questionnement chez l’élève. A la fin du jeu, l’élève est invité à réfléchir sur le caractère risqué ou non des pratiques correspondant à son  portrait, sur son rapport à la technologie et sur son attachement affectif à l’ordinateur.

* Fiches d’usages
Recherche d’information, Messageries instantanées, Blogs, Réseaux sociaux, Jeux en ligne, Téléchargement et Commerce en ligne.
Ces fiches s’adressent aux enseignants en priorité et proposent du matériel de cours et des activités pédagogiques. Pour chaque fiche usage, une indication sur les fiches juridiques à lire en priorité est donnée.

*Les fiches juridiques
Vie privée et protection des données à caractère personnel, Droit à l’image, Droit d’auteur, Les contenus illicites et préjudiciables pour les jeunes, Droit à la tranquillité et cyberharcèlement, Transactions sur Internet.
Ces fiches sont déclinées en deux versions : une version détaillée destinée aux enseignants,
une version simplifiée et ludique destinée aux élèves.
Chaque aspect juridique est traité à partir d’un cas concret pour lequel il est proposé de se prononcer, dans l’exemple donné, pour le respect ou non du droit. Ensuite des informations complémentaires et des conseils sont apportés.

Toutes les fiches sont téléchargeables ici.

A l’origine élaboré pour des élèves du primaire, certaines fiches peuvent être utilisés au début du collège : droit d’auteur, droit à l’image, vie privée et protection des données, les contenus illicites…


Mai 23 2010

Interdisciplinarité et collaboration avec le prof-doc, pour quoi faire ?

Publié par Christelle dans Formation Sibiu _ Mai 2010, Initiation à la recherche documentaire      

1- Apports théoriques

2- Deux exemples de partenariats (menés dans le cadre des PPCP – Projets Pluridisciplinaires à Caractère Professionnel)

——

au cdi1- Quelques apports théoriques

A signaler, la parution toute récente de l’ouvrage « C’est fou tout ce que je peux faire au CDI », aux éditions L’Harmattan (mai 2010).

« Ce livre aurait pu s’intituler « Nos documentalistes sont formidables ». En effet, le collectif « Vivre le CDI » est composé de documentalistes et de professeurs-documentalistes de collèges et lycées de toute la France qui ont souhaité faire part de leur expérience et de leurs réflexions pour aider parents, élèves et enseignants à mieux comprendre ce qu’est un CDI. En montrant comment il vit au quotidien, ils espèrent permettre à chacun de l’utiliser et d’en profiter au mieux pour le plus grand bien de chaque élève. »

Sur Internet, un dossier très complet sur les collaborations envisageables :
Professeur-documentaliste / Professeur de discipline – Travailler ensemble : un espace à construire

Vous trouverez par ailleurs des exemples de fiches de liaison professeur-documentaliste / professeur de discipline ici.

Enfin, une fiche synthétique qui reprend les différents paramètres à prendre en compte pour l’élaboration d’une séquence pédagogique visant des objectifs info-documentaires et disciplinaires. (Pascal Duplessis, 2008)

2- Deux exemples de partenariat menés
entre le professeur-documentaliste et des enseignants de disciplines dive
rses

Le premier exemple est une séance ponctuelle dans le cadre d’un PPCP (Projet Pluridisciplinaire à Caractère Professionnel) : à un moment de l’année, les élèves ont eu besoin d’acquérir des connaissances liées au droit de l’image et au droit à l’image, de rechercher des images, sons et autres médias en connaissant le droit d’exploitation de ceux-ci. Le recours au professeur-documentaliste s’est alors imposé…

Les élèves devaient réaliser un diaporama retraçant l’action humanitaire menée l’année précédente (2005) afin de le diffuser auprès de l’association partenaire. L’année précédente, ces mêmes élèves avaient réalisé une série de panneaux sur le Burkina Faso mais sans prendre garde à ces notions. Les panneaux n’étant pas destinés à sortir du lycée, les enseignants s’étaient alors posés moins de questions de droits. Mais dans la perspective de produire un objet « public » – qu’il s’agisse du diaporama ou du cédérom -, une sensibilisation au droit de l’image s’imposait.

Le droit « de » l’image est un droit hybride, parfois classé dans les droits voisins du droit d’auteur. Il regroupe en fait des droits « à » l’image des personnes physiques et des propriétaires de biens, et divers droits d’auteurs. La séance présentée aborde de façon pratique des thèmes complexes comme le droit à l’image des personnes, le droit à l’image des biens, le droit d’auteur sur les images et les licences proposées par les banques d’images/de musique.

Après répartition de la classe en groupes de travail et introduction des objectifs d’une journée entièrement consacrée au projet, huit élèves étaient chargés pendant 3h de rechercher des images et d’étudier le droit d’exploitation de celles-ci, puis d’effectuer en début d’après-midi un compte-rendu aux camarades ayant choisi un autre atelier le matin.

Les recherches documentaires sur le droit d’auteur, le droit à l’image, les images libres de droit, ainsi que la préparation de la restitution ont été effectuées au CDI selon les modalités suivantes : voir le document descriptif de la séance.

Et voici les documents d’appui utilisés durant cette séance qui a très bien fonctionné auprès des élèves (répartition des tâches, chacun des groupes travaillant sur une notion différente ; aspect ludique des rallyes ; aspect responsabilisant de leur tâche de médiateurs envers les élèves de l’autre groupe…)

Rallye « Photographies en folie »

Rallye « Libre, vous avez dit libre ? »

Rallye « Un droit d’auteur peut en cacher un autre »

Rallye « Mon image m’appartient, parce que je le vaux bien ! »

Le quiz qui concluait la séance au CDI

————————–

Le second exemple est un partenariat qui a été filé sur l’ensemble de l’année scolaire 2005-2006, dans le cadre d’un « projet pluridisciplinaire à caractère professionnel » (PPCP) sur l’Europe, deux classes de première de baccalauréat professionnel, avec un professeur d’anglais-lettres et un professeur de physique-informatique : la mise en place et le suivi d’un projet d’échanges entre lycéens européens au travers d’un blog, EUROSPHERE.

En soi, l’utilisation d’un blog permettait d’aborder des objectifs techniques et juridiques ; la dimension d’échange avec des élèves étrangers permettait d’y ajouter des objectifs interculturels, enfin nous avions souhaité faire travailler les élèves sur la correction de la langue avec de surcroît quelques objectifs documentaires. L’étendue du projet sur l’année permettait de travailler selon une pédagogie de projet responsabilisante et de traiter certains aspects citoyens.

Vous trouverez ici un document de synthèse sur ce projet, qui en reprend les objectifs, le déroulement dans son ensemble et en établit un bilan, y compris du point de vue du traitement des compétences info-documentaires.

Si le thème des blogs, vous intéresse, mon mémoire de titularisation portait sur ce sujet et s’appuyait sur cette expérience filée sur l’année, il est consultable ici :

Les blogs à l’école : Intérêts et enjeux pour le professeur-documentaliste