La passoire

Un jour que mon cœur sera passoire,
Mes sentiments pourrons  s’échapper.
Ils iront tous divaguer par ci par là,
Afin que l’on puisse les comprendre,
Car ils sont bien solitaires et inconnus.

Lorsque ma tristesse ira s’affliger au bord de la mer,
ma colère s’enfouira au fond d’une forêt oubliée,
pendant que ma joie prendra un vol sans fin pour l’Utopie du bonheur.
Mon bien être tentera de se raccrocher à moi,
Et mon amour songera à Elle sur la route de mon désespoir.

Abdoulaye Diallo, 1ère S

Chutes de Kambadaga, Fouta Djallon / Kambadaga falls, Fouta Djallon
Chutes de Kambadaga, Fouta Djallon / Kambadaga falls, Fouta Djallon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *