Prose

Il y a des choses qu’on ne pourra jamais avouer à personne. D’autres qu’on ne pourra pas toujours garder enfouies au fond de nous. Naturellement le monde peut s’écrouler d’un  moment à l’autre. Conjurez le sort et le ciel vous tombera sur la tête! La vie m’a appris que le lion qui dévore un buffle un matin peut se faire embrocher par un autre le soir.
J’ai lâché des larmes, oui j’ai souvent eu peur de quitter ce monde ! J’ai été en péril, j’ai souffert dix milles maux.
Mon histoire est un long chemin parsemé de trous, de bosses, et de taches sombres. Mon histoire est enfouie dans les profondeurs de mon cœufre fort. Mon histoire est celle d’une âme qui brûle de désir de plénitude. Vivre intensément chaque seconde, se baigner dans un fleuve de paix, se couvrir d’un drap de bonheur le soir sur un lit d’amour.
Est-ce trop demander?
Je veux juste un monde, une vie!
Paroles d’un esprit divisé et meurtri.

Abdoulaye Diallo, 1ère S

Angkor Vat, Cambodge. Photo: E. Le Coënt
Angkor Vat, Cambodge. Photo: E. Le Coënt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *