Au revoir

Ce blog d’un professeur  au service des élèves des options théâtre de  Considerant est la troisième mouture, la troisième version, la première (over-blog) datant en 2006.

Ce blog, entièrement personnel, ferme. Il sera désactivé à la fin du mois de janvier.

Après 10 années au lycée, des tonnes de spectacles avec les adorables salinois, des projets de fin d’années avec des élèves charmants, des intervenants volontaires et engagés, je prends le large, vers d’autres horizons, d’autres élèves, un autre établissement.

Changement de cap : en février le lycée Houdra, sur l’île de Lifou, en Nouvelle Calédonie, m’attend.  Pour 4 ans. Je ne connais pas la suite, et tant mieux !

Je souhaitais ici remercier, au cas où je ne les croiserais pas tout de suite à mon retour:

M. Grisard et Mme Pinson qui ont su défendre le théâtre à Salins, qui ont su me soutenir et avec qui j’ai pris plaisir à travailler.

Les intervenants avec qui j’ai souvent partagé de beaux et d’intenses moments, et qui ont mon amitié indéfectible et mon meilleur souvenir: Nicolas Laurent, Mathieu Dion,  Hakim Romatif, Sharif Andoura, Delphine Léonard, Stéphane Poulet, Christophe Vincent, Jean-Baptiste Verquin , Jean-Marc Eder, Guillaume Fulconis,  Laure Bonnet, Aline Reviriaud, Céline Chatelain, Cécile Druet, Damien Ollivier….

Les collègues avec qui j’ai passé du temps en salle des profs du lycée, à discuter et plaisanter ces dernières années: Marie-Rose, Pascale, Emmanuel, Sylvain, Martine, Christian, Gaëlle, Clément, Sabine, Paul, Pauline,  Emilie, Iris, Rodrigue, Maryline et Marie-Line, Chloé et Lou.

Merci à vous pour votre gentillesse, votre engagement qui fait l’âme du lycée !

Une pensée pour les collègues de spécialité du Grand Est, avec qui on se voyait deux fois par ans, toujours avec plaisir et convivialité.

Je retiens aussi et surtout les élèves qui ont vécu les périodes de travail, de répétitions, de doutes et de joie au fur et à mesure des années. Je me souviens encore des moments où l’on a parfois pu pleurer de joie, et de certaines images, certaines phrases. Entre autres, pour les spectacles avec les premières, dont beaucoup sont restés en contact après leur passage à Salins:

  • L’équipe solide de première pour  Entre amis : le RDV de 2018 est donc repoussé !
  • l’équipe des amazones pour Furia (Le Furie des nantis de Bond). Pas de garçon cette année là !  » Bah…. on fera sans ! mais on veut un truc violent monsieur ! »
  • L’équipe avec qui nous avions transformé le lycée en Camping Considérant. 
  • L’équipe des premières pour Travaille ! (Débrayage de Rémi de Vos) : merci merci merci encore pour ces 3 années en français, théâtre, littérature ! de la seconde à la terminale non stop ! Que du plaisir en votre compagnie.
  • L’équipe des Mammifères en liberté. « C’est entre nous les jeunes filles… » 
  • l’équipe récente d’Horizons, « la griiiiiiiiilllllle…… »  dont il y a des images ici.

 

Amandine, excellente partenaire du CDN.

Bon vent ! Et à dans quelques années,

peut-être….

Geoffrey OBIN

TL : travail en cours

Rappel aux TL: 

le sujet type 1 sur AGAVE était à rendre avant les vacances…. ce sera donc pour le vacances, merci de l’envoyer en format .doc.

à voir absolument, pour approfondir et rester dans le bain :

http://sites.arte.tv/grands-mythes/fr/dionysos-letranger-dans-la-ville-grands-mythes  

http://sites.arte.tv/grands-mythes/fr/apollon-lombre-et-la-lumiere-grands-mythes

Premières option Facultative : Apprenez bien les textes, on doit foncer !

Secondes: je compte sur vous pour la rentrée (entrée + sorties + sens+ espace). J’ai hâte de vous retrouver !

 

G.OBin

 

 

Amphytrion au CDN lundi 17 octobre

 

Le général thébain Amphitryon, au retour de la guerre, s’attend à ce que son épouse Alcmène lui fasse fête. Or celle-ci soutient qu’il est rentré la veille et peut lui décrire par le menu les transports amoureux auxquels ils se sont livrés. Le dieu Jupiter a en effet profité de l’absence d’Amphitryon pour prendre son apparence et sa place dans son lit. Les quiproquos s’enchaînent alors jusqu’à donner le vertige et la quête de vérité des personnages confère à la pièce un suspense haletant. Écrit comme une traduction-adaptation de la comédie de Molière, l’Amphitryond’Heinrich von Kleist s’inscrit dans une longue histoire du mythe depuis l’Antiquité. Le dramaturge allemand s’éloigne du ressort essentiellement comique de l’illusion et se concentre sur la rencontre amoureuse entre Alcmène et le dieu travesti en Amphitryon : aime-t-elle le dieu ou l’homme ? Doit-elle choisir entre l’un et l’autre ? Comme dans un cauchemar, Alcmène, Amphitryon et son serviteur Sosie doivent se débattre contre des doubles destructeurs pour la reconnaissance de leur identité et de leur bonne foi. La mise en scène de Sébastien Derrey explore les ressources d’intelligence déployées par les personnages pour refuser le monde mensonger qui leur est imposé. Habitué à faire entendre des écritures contemporaines.

Plusieurs articles en ligne à lire :

Les Bacchantes d’Euripide

Au programme pour 3 ans, les Bacchantes sont à retrouver dans différents documents sur Internet: