Réforme des temps scolaires : une occasion de mettre en œuvre les droits de l’enfant

© Ville de Montbéliard

© Ville de Montbéliard

Dans la perspective de la rentrée 2014, bien des villes sont en cours de réflexion pour élaborer leur projet éducatif territorial (PEDT), dans le cadre de la réforme des temps scolaires. Et si ces nouveaux temps étaient l’occasion de rassembler la communauté éducative autour d’un projet qui mette en valeur les droits de l’enfant ?

Quelques villes amies des enfants l’ont d’ailleurs déjà fait.

Petit rappel sur les Villes amies des enfants

« Villes et Départements amis des enfants » est une initiative née en 2002, qui regroupe actuellement 246 villes françaises et 4 départements (Doubs, Hautes-Alpes, Seine-et-Marne, Val-de-Marne). Son objectif est de servir la cause des enfants à travers un réseau de collectivités dynamiques qui s’engagent à faire preuve d’innovation sociale pour améliorer la vie quotidienne des 0-18 ans, mais aussi pour développer leur participation et leur implication et pour promouvoir un esprit de solidarité internationale.

Mettre les droits de l’enfant au cœur de la réflexion

Dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, certaines Villes amies des enfants ont donné la part belle aux droits de l’enfant dans leur PEDT, notamment en plaçant les enfants au cœur de tous les aspects de la démarche. Comme le souligne Claire Leconte [1], chronobiologiste, « une des clés pour réussir [la réforme des temps scolaires] est d’agir dès le départ de manière partenariale en associant tous les acteurs concernés, dont les parents et les enfants, à la mise en œuvre du projet ». Penser les différents temps de l’enfant dans une approche globale et participative est essentiel pour donner réalité à ses droits, de même que le fait de l’associer à la définition et à la mise en place de la réforme.

Des exemples d’activités centrées sur les droits de l’enfant

La ville de Montbéliard a lancé une « formation du petit citoyen » dans les classes de CE2 et CM1. Le principe ? Apprendre à être citoyen en découvrant ses droits tels qu’ils sont inscrits dans la Convention internationale des droits de l’enfant, à travers des expériences et des rencontres avec des adultes et des institutions de la ville.

À Mouans-Sartoux, le PEDT a été élaboré avec la pleine participation des enfants, qui, de destinataires de la réforme, en sont aussi devenus les principaux acteurs. Parmi les propositions d’activités, un atelier UNICEF a été ouvert aux enfants de CE2-CM2 pour qu’ils puissent découvrir leurs droits à travers différentes thématiques.

Les bénévoles de l’UNICEF se tiennent ainsi à la disposition des différents acteurs impliqués dans la réforme pour être associés aux réflexions et monter des projets communs.

Pour les contacter : voir la carte des comités départementaux.

Laisser un commentaire