L’Amazonie

25 07 2013

Yoann et Titouan : nous avons terminé une enquête sur les peuples de l’Équateur d’hier et d’aujourd’hui. Cliquez ici

Yoann : on a pris un bus jusqu’à Tena et ensuite, Sandro, un Kichwa, nous a accompagné au Gareno Lodge. Nous étions dans la jungle d’Amazonie, à côté du Rio Napo.
Notre guide kichwa, Clide, nous a fait des motifs des communautés kichwas sur le visage, avec de l’achote, un fruit rouge de la jungle.
On est parti en pirogue sur le rio Napo pour pêcher et trouver des paillettes d’or dans l’eau. Papa a essayé et en a trouvé !

Titouan : nous avons vu des plantations de manioc et un arbre à pamplemousse près d’une maison en bois kichwa. Nous avons construit une cabane dans la jungle avec Sandro, comme celles des Huaoranis, avec des feuilles de palmiers.
Nous avons découvert des plantes médicinales qui soignent, des fruits, et des arbres bizarres comme l’arbre qui marche ; et aussi des fourmis « chirurgiennes » qui recousent des blessures avec leurs pinces.

Yoann : il y a des fourmis qui se déplacent comme un tapis et qui mangent tout sur leur passage, même un homme. Les insectes se carapatent en les voyant, et les perroquets attendent pour manger ces insectes. J’ai aussi goûté des fourmis qui ont un goût de citron.

Lodge rustique dans la jungle…

…à côté du rio Napo

Peintures kichwa Agriculture, arrachage du manioc (yuca). C’est très bon grillé ! Chercheur d’or sur le rio Napo
Arbol caminante Fourmis citronnées pleines de protéines…une drôle d’association avec l’arbre qui les héberge Construction d’une cabane

Yoann : on est allé voir une communauté de Huaoranis. Une famille avait élevé un cochon sauvage. On a rencontré un vieux monsieur, appelé « Monca », qui nous a montré comment on utilisait la sarbacane. Il nous a fait un collier avec de la fibre de palmier et une noix d’ungurahua. Les Huaoranis ont des larges trous dans les oreilles pour mettre leur fléchettes dedans quand ils courent en chassant. En huaorani, bonjour se dit « houaponé ».
Nous sommes partis tôt un matin observer les oiseaux, on a vu un toucan de très loin et des colibris, il y a 130 espèces de colibris en Équateur et des magnifiques papillons. On a vu un oiseau très très rare qui bouge comme une feuille pour se camoufler.

Titouan : un soir, en balade nocturne avec Sandro, on a vu deux serpents mortels, des fers de lance, et une grenouille venimeuse.
La nuit, les tarentules sortent et on en voit partout sur les troncs d’arbre et aussi dans des trous.

En rentrant à Tena, on a vu des animaux en captivité : un ocelot, un caïman noir, le plus gros rongeur du monde, et sur une île, on a vu un tapir. Nous avons vu un animal en voie de disparition, le cuchucho.

Monca, le vieil homme huaorani est notre guide

clip video

Fabrication d’une cordelette très solide pour le collier Un fruit très bon

Monca, plus jeune, est le 2ième en partant de la gauche (son frère est le 4ième)

Observation de l’ibijau_roux (très rare) et du cassique cul jaune

clip video

Observations de nuit : tarentules, fer de lance (serpent), grenouilles

Tags :

Actions

Informations

Laisser un commentaire