L’étonnante nature du Yucatán (suite)

17 08 2013

Notre périple sur la carte

Arrivés sur la mer des Caraïbes, nous mettons les masques et tubas et partons explorer le lagon devant Mahahual. Nous poursuivons vers le nord et faisons halte à Tulum et Akumal avec de nouvelles découvertes sous-marines, et la rencontre surprenante d’un serpent corail sur le site archéologique maya de Tulum. L’étape suivante sur l’île de Holbox nous permet d’observer deux limules, véritables fossiles vivants depuis 500 millions d’années.

Nous avons trouvé un gros coquillage avec la bête à l’intérieur dans le lagon de Mahahual (remis sous l’eau juste après la photo) Nous avons nagé avec les tortues à Akumal. On a compté 4 paires d’écailles costales. C’est donc l’espèce des tortues vertes Yoann : la limule a 10 yeux, et le sang bleu qui durcit (coagule) au contact des bactéries. Sur la photo, on voit peut-être le mâle qui s’accroche à la femelle
Titouan : Papa a vu une raie torpille à Mahahual Yoann : je l’ai trouvée dans une eau peu profonde, quand elle avait peur, elle se recouvrait de sable pour se cacher Nous avons vu cette raie plusieurs fois avec un poisson sur son dos qui semblait l’embêter. Le dernier jour, enfin, elle avait réussi à s’en débarrasser
Titouan : il a de beaux yeux vert émeraude, il ressemble à un patapouf gonflable avec des piquants Titouan : il a un long museau, avec une bouche rigolote, des yeux ronds comme des billes, un trait noir qui fait la séparation entre le corps et la tête, des petits traits en forme de flèches avec un gros rond noir et du blanc autour Yoann : il a une queue en forme de croissant
Yoann : ils se tournaient autour l’un de l’autre. Ils sont tachetés, et l’intérieur des écailles est jaune Titouan : le sergent-major a la queue en ciseaux. On ne le confond plus avec l’autre qui a la queue en éventail
Yoann : un serpent corail avec un iguane qui lui fait barrage. Le serpent va faire un grand bond sur le côté pour échapper à l’iguane

Notre tour du monde s’achève. Les enfants qui nous ont suivis sur leur carnet de route ont certainement tous trouvé la phrase mystère : « Voyager, c’est devenir un citoyen du monde« . Bravo à tous !

Tags :

Actions

Informations

Laisser un commentaire