Marseille dans l’Antiquité

12 06 2018
  1. La visite commence au Vieux-Port, direction : le site archéologique du Port Antique.

  2. Elle se poursuit avec un jeu de piste dans les jardins des vestiges/site archéologique.

Par équipes, 4 classes de sixième du collège André Malraux sont partis à la recherche des éléments qui constituent le port grec antique, grâce à un livret de jeu.

Une découverte de la section “Antiquité” du Musée a permis ensuite, grâce aux collections, d’appréhender le monde grec dans son ensemble (culture et croyances, fonctionnement de la société : organisation politique et sociale, citoyenneté…) et de rappeler que l’héritage grec fait partie des fondements du monde contemporain.

L’accent a été mis sur les échanges entre peuples : grecs, celtes, romains.

  1. Enfin la guide a conduit les élèves au coeur de l’antique Massalia à la recherche des sites et vestiges

    des monuments grecs et romains.




Le Patrimoine architectural du quartier du Panier

12 06 2018

La découverte du patrimoine architectural du quartier du Panier est une balade urbaine d’environ 2 heures. La notion de patrimoine est abordée à travers les monuments historiques jalonnant le parcours dans le quartier du Panier.

Il s’agit de découvrir quelques monuments historiques (religieux et civils) du berceau de la cité phocéenne, tout en proposant un panorama des styles architecturaux, du Moyen Âge au 20ème siècle. Le patrimoine architectural permet en outre d’évoquer l’Histoire de Marseille.

Les élèves de CM2 de l’école de ST Ismier ont ainsi pu arpenter les ruelles du Panier avec un carnet de route et un plan. Ils ont incarné par équipes, tour à tour, des personnages de l’histoire de Marseille et ont pu dentifier les éléments du style roman, du style Renaissance, et l’architecture des temps modernes.

Ils ont également compris que l’héritage gréco-romain est très présent à travers le patrimoine architectural.




Une année scolaire 2013/2014 très dense

22 08 2014

Le public scolaire était de nouveau au rendez-vous à Marseille pour des sorties riches en découvertes multiples.

L’ouverture du Mucem, musée national des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, et la ré ouverture du Musée d’Histoire de Marseille m’ont permis de proposer un panel plus grand de visites en lien avec les programmes, du Cycle 2 aux classes de lycée.

http://www.mucem.org/

http://www.marseille.fr/siteculture/jsp/site/Portal.jsp?page_id=57

Venez retrouver de nouvelles visites sur : www.enfant-lirelart.com

 

 




L’Amazonie

25 07 2013

Yoann et Titouan : nous avons terminé une enquête sur les peuples de l’Équateur d’hier et d’aujourd’hui. Cliquez ici

Yoann : on a pris un bus jusqu’à Tena et ensuite, Sandro, un Kichwa, nous a accompagné au Gareno Lodge. Nous étions dans la jungle d’Amazonie, à côté du Rio Napo.
Notre guide kichwa, Clide, nous a fait des motifs des communautés kichwas sur le visage, avec de l’achote, un fruit rouge de la jungle.
On est parti en pirogue sur le rio Napo pour pêcher et trouver des paillettes d’or dans l’eau. Papa a essayé et en a trouvé !

Titouan : nous avons vu des plantations de manioc et un arbre à pamplemousse près d’une maison en bois kichwa. Nous avons construit une cabane dans la jungle avec Sandro, comme celles des Huaoranis, avec des feuilles de palmiers.
Nous avons découvert des plantes médicinales qui soignent, des fruits, et des arbres bizarres comme l’arbre qui marche ; et aussi des fourmis « chirurgiennes » qui recousent des blessures avec leurs pinces.

Yoann : il y a des fourmis qui se déplacent comme un tapis et qui mangent tout sur leur passage, même un homme. Les insectes se carapatent en les voyant, et les perroquets attendent pour manger ces insectes. J’ai aussi goûté des fourmis qui ont un goût de citron.

Lodge rustique dans la jungle…

…à côté du rio Napo

Peintures kichwa Agriculture, arrachage du manioc (yuca). C’est très bon grillé ! Chercheur d’or sur le rio Napo
Arbol caminante Fourmis citronnées pleines de protéines…une drôle d’association avec l’arbre qui les héberge Construction d’une cabane

Yoann : on est allé voir une communauté de Huaoranis. Une famille avait élevé un cochon sauvage. On a rencontré un vieux monsieur, appelé « Monca », qui nous a montré comment on utilisait la sarbacane. Il nous a fait un collier avec de la fibre de palmier et une noix d’ungurahua. Les Huaoranis ont des larges trous dans les oreilles pour mettre leur fléchettes dedans quand ils courent en chassant. En huaorani, bonjour se dit « houaponé ».
Nous sommes partis tôt un matin observer les oiseaux, on a vu un toucan de très loin et des colibris, il y a 130 espèces de colibris en Équateur et des magnifiques papillons. On a vu un oiseau très très rare qui bouge comme une feuille pour se camoufler.

Titouan : un soir, en balade nocturne avec Sandro, on a vu deux serpents mortels, des fers de lance, et une grenouille venimeuse.
La nuit, les tarentules sortent et on en voit partout sur les troncs d’arbre et aussi dans des trous.

En rentrant à Tena, on a vu des animaux en captivité : un ocelot, un caïman noir, le plus gros rongeur du monde, et sur une île, on a vu un tapir. Nous avons vu un animal en voie de disparition, le cuchucho.

Monca, le vieil homme huaorani est notre guide

clip video

Fabrication d’une cordelette très solide pour le collier Un fruit très bon

Monca, plus jeune, est le 2ième en partant de la gauche (son frère est le 4ième)

Observation de l’ibijau_roux (très rare) et du cassique cul jaune

clip video

Observations de nuit : tarentules, fer de lance (serpent), grenouilles




Magnetic Island State School…

20 06 2013

Magnetic Island State School is a public elementary school situated on Magnetic Island, not far away from The Great Barrier Reef in Australia.
School year starts by the end of january and ends mi-december. The children go to school from monday to friday, from 8.30 to 2.30 pm.
We were welcomed in a 1st year classroom by Jo Terkelsen, the teacher. She introduced us to the children and invited Yoann and Titouan to join the class after the morning break.
The pupils started by an english lesson with the study of a poem and rythms and aliterations… : « Doodledump is dancing ». Then the children reviewed the days of the week through a game which Yoann and Titouan enjoyed a lot. Then they all should write properly the days on a exercice page. By the end of the morning, the boys took part to an art lesson. The pupils got to learn the difference between warm colours and cool colours on the computer’s pictures, and  made their own creation with oil pastels.
Finally, Yoann and Titouan passed picture and postcards of Marseille to the children. Titouan will keep in touch with this class, perhaps to settle a correspondance in september between the schools…
We left the australian pupils at lunch time in front of their lunch box provided by the parents.

Traduction en français




École ‘Dong Guang’ à Pingyao – 东关小学

30 04 2013

Pingyao sur la carte

Avec l’aide précieuse de la propriétaire de notre guesthouse, Yoann et Titouan ont été accueillis dans une classe de CE1/CE2 de l’école de Pingyao. 2000 enfants fréquentent cette école, de l’âge de 6 ans à 13 ans. Ils ont école du lundi au vendredi, de 8h à 17h, avec une pause entre midi et 14h leur permettant de rentrer chez eux manger. Ils étudient l’anglais, le chinois, les maths et les arts plastiques, par module de 45 minutes.
En classe, Yoann et Titouan ont montré la France et la Chine sur leur globe gonflable, et la maîtresse a fait défiler sur un écran les photos et cartes postales de Marseille. Les enfants ont échangé des petits mots sur lesquels ils avaient écrit leur prénom.
L’hymne chinois a salué notre départ de l’école lorsque la directrice nous a raccompagné vers la sortie.

Titouan : les enfants criaient « Waouh ! » à chaque photo qui défilait.

Yoann : papa et maman n’étaient pas avec nous en classe. Ils ont visité l’école avec la directrice.

Hymne chinois source : www.china.org.cn

Yoann : on a rencontré un gentil monsieur qui nous a aidé à trouver un train pour Pingyao. La ville est la même depuis 700 ans. On a fait une balade de 3 km sur les remparts. Il y a 72 tours.

Titouan : nous avons visité des banques chinoises anciennes. Il y avait deux monsieurs qui échangeaient de l’argent. Nous avons vu des vases Ming et j’en ai dessiné un.

Yoann : on a visité les plus vieilles banques au monde à Pingyao. Les Chinois étaient en avance dans le domaine.
On s’est fait un copain chinois, Liu Yong, le fils de la dame de notre guesthouse. Il a 9 ans et demi. On a joué avec lui très souvent. On a joué à se lancer un volant, même les adultes jouent à ça. Et ensuite on a rencontré une famille de Toulouse avec deux enfants, Thimothé et Diane.

Activité pédagogique : cliquez sur l’image (gif animé) et prenez le temps de lire l’énoncé jusqu’à la question.Réponses attendues avant le 19 mai.

Pour terminer sur une page récréative, voici une image du jeu de jianzi 毽子 (le jeu du volant) qui est un sport traditionnel chinois remontant à plus de 2 000 ans.
Yoann et Titouan s’entraînent au jianzi devant la guesthouse en attendant que Liu Yong les rejoigne après l’école pour jouer ensemble.

 




Une école tibétaine en Inde du Nord

10 03 2013

Notre périple sur la carte

The « Tibetan Children Village » School est une école tibétaine située à Mac Léo Gang- Dharamsala, au nord de l’Inde dans les contreforts de l’Himalaya. L’école est au milieu d’une forêt de sapins. 1200 enfants suivent leur scolarité de la maternelle au lycée. L’année scolaire débute le 1er mars et les enfants ont école du lundi au samedi matin. L’enseignement se fait en tibétain jusqu’en CM1, puis toutes les matières sont enseignées en anglais dès le CM2.

Après autorisation de la Direction, nous avons expliqué notre projet d’échanges culturels au professeur principal de l’école primaire, qui s’est montré enthousiaste. Nous avons été accueillis par une classe de CE2, la classe 3d (3ème année de primaire), et son professeur d’anglais Tashi. En CE2, les enfants ont déjà de bonnes bases en anglais, même s’ils n’apprennent pas encore à l’écrire. Il faut dire que l’apprentissage de la calligraphie tibétaine est déjà bien hardue !

Yoann et Titouan se sont présentés en anglais et nous avons montré quelques photos de Marseille. Titouan a montré la France sur un globe. Yoann a noté que certains enfants avaient la BD de Tintin au Tibet en anglais. Puis, au tableau, les enfants ont écrit « bonjour » en tibétain (Tashi Dalek) et Yoann l’a écrit en français. Tous ont compris que l’anglais était la langue qui leur permettrait de communiquer avec des enfants d’autres pays, mais qu’il était aussi important d’échanger sur leur culture respective.

Dans la classe, ils sont 28 enfants. C’est une classe mixte ; pourtant lorsque nous avons immortalisé notre rencontre, spontanément, les garçons et les filles ont formé deux groupes distincts et nous avons dû prendre deux photos. C’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’ils ont dit oui à notre proposition d’avoir des correspondants dans une classe française.




Happy House School, a kenyan primary school

9 02 2013

The Happy House School is a kenyan primary school located in the southern districts of Nairobi. There are about 70 children dispatched in 8 classrooms, plus a “kinder garden”.

The children spend 8 years in the primary school, from 6 to 13. Then they go to high chool. School is from monday to friday. The year starts in january after the longest holidays in december. We have been warmly welcomed by the director, also teacher, who kindly introduced us to 2 classrooms : 1st year and 3rd year.

The children and their teacher welcomed us, all standing, by a “good morning”. Yoann and Titouan, one after the other, in the respective 1st year and 3rd year classrooms, introduced themselves despite their shyness regarding their english level. Then they pointed out Marseille and France on a worlmap, and the distance betwween the 2 countries. We talked about Marseille and showed pictures to the kenyan children.

traduction en français

We explained that our wish, during the worldtour, was to go and meet children in their school, in order to establish a correspondance between them and schools in Marseille. They were very curious and willing to have penfriends in a french school. We also talked about School in France and showed a short video of Yoann’s classroom. And we could then played at looking for the differences and similarities.

Differences :

  • 6 children in each classroom
  • 5 teachers in each classroom including the referent teacher, and 7 subjects : 5 of them given in english (mathematics, sciences, social studies, …), swahili, and french once a week !
  • The children wear a uniform

Swahili is the language of Kenya and English is the official language. By the age of 8, the kenyan children are bilingual and speak fluently english, that they start learning by 3 ! And most of them are even trilingual because they have been brought up in their mother tongue.

Similarities :

Yoann : there are boards on each side of the class. They have a book of mathematics and I saw substractions on it.
We showed them the boys’ books of french and mathematics and we noticed that the programs are the same as in France, in both classrooms.
They have a library corner and a dining hall. They have a break time of 20 minutes in the morning and afternoon. Yoann and Titouan shared games with the kenyans children and

Yoann was even given a piece of paper with numbers in swahili. They all like football, swimming, races, basket …

Yoann : “Sawa” in swahili means “ça va !” in french (everything’s fine !). It sounds the same !




Bonne année 2013 du pays des pharaons!

1 01 2013

C’est parti pour le Tour du monde ! Welcome to Egypt !

Nous voilà au Caire, capitale de l’Egypte. Ce pays fait 2 fois la superficie de la France, et Le Caire avec 20 millions d’habitants est la ville la plus peuplée d’Afrique.

Yoann : Je suis allé voir des tombes appelées ‘mastaba’, ensuite nous sommes allés voir la pyramide de Djoser sur le site de Saqqarah. Dans les tombes, il y avait des peintures. Moi, j’ai dessiné la maman hippopotame qui met bas. Son bébé risque d’être mangé par le crocodile.

Titouan : Le lendemain, nous avons visité trois pyramides qui s’appellent Kheops, Kephren et Mykerinos. Nous sommes rentrés dans la pyramide de Kheops.

Yoann : A Marseille, nous avions vu un film pour expliquer la construction des pyramides. On a reconnu le grand tunnel où glissait le contrepoids qui servait à faire monter des gros blocs de calcaire.

Titouan : J’ai dessiné la pyramide avec la salle de la momie du pharaon.

Yoann : Les momies et toutes les statues se trouvent au musée du Caire. J’ai dessiné le sphinx et Titouan a dessiné le masque en or de Toutankhamon.

  • La plus ancienne pyramide se trouve à une trentaine de kilomètres du Caire, à Saqqarah : elle porte le nom de Djoser, le pharaon qui l’a fait construire vers 2650 avant Jésus-Christ. C’est une pyramide à degrés (comme des escaliers) et également le premier monument en pierre au monde. Elle mesure 60 mètres de hauteur.
  • La pyramide était la tombe du pharaon où se trouvait la momie placée dans la chambre funéraire. Autour de la pyramide, se trouvent les tombes des princes qui vivaient à la cour de Djoser. Leurs tombes sont des structures basses carrées appelées mastabas. Les parois des mastabas sont peintes de scènes de chasse et de pêche : c’est la nourriture dont avait besoin la momie pour survivre dans l’autre monde.
  • Les pyramides les plus célèbres se situent aux portes du désert ou à la sortie du Caire : Kheops mesure 146 m, Kephren qui a conservé au sommet son parement lisse d’origine fait 10 m de moins, Mykerinos étant la plus petite. Pour rejoindre l’autre monde, la momie du pharaon devait parcourir un monde souterrain dangereux à bord de sa barque solaire : celle de Kheops est le plus vieux bateau au monde (2570 ans avant Jésus-Christ). Seul subsiste le sphinx de Kephren, symbolisant la puissance et la sagesse du pharaon, un des nombreux sphinx protégeant l’entrée du tombeau royal.


Nos 2 blogueurs en herbe vous proposent de résoudre 2 énigmes ci-dessous :

1ère énigme :

quelle est la scène jouée ?

 2ème énigme :de quoi s’agit-il ?  



Lettre à nos correspondants des écoles du Monde (*english translation inside)

18 12 2012

Bonjour les correspondants,

Nous sommes la classe des CP et des CE1.

Nous sommes 24 enfants. Swanne est notre maîtresse et il y aussi 2 AVS qui s’appellent Christiane et Elisia.

Notre école s’appelle Bonneveine2. Elle est au 52 Boulevard du Sablier, 13008, Marseille, FRANCE. Elle a 5 classes.

Nous sommes dans une école Freinet.

Dans notre classe, nous avons des délégués, nous faisons de la cuisine, nous faisons l’entretien tous les matins, nous faisons le conseil des enfants, nous faisons du travail individuel avec un contrat. Nous faisons aussi des enquêtes et nous avons un coin observation.

Chaque enfant de notre classe a un métier. Les CE1 vont à la piscine le jeudi pendant que les CP font de l’athlétisme avec une autre maîtresse.

Au revoir.

La classe.

* English translation of our letter