Entre rizières et montagnes pointues

20 05 2013

Périple sur la carte

A Hefei, sous la pluie, une gentille chinoise nous a aidé à trouvé la station de bus pour poursuivre notre périple vers le sud.

Titouan : nous avons pris le bus pour les montagnes chinoises. Nous avons traversé un pont pour rejoindre un sentier. Nous avons vu des plantations de thé et aussi des chenilles qui ressemblaient à des dragons.

Yoann : on a mangé des pousses de bambous dans un village de montagne.

Titouan : nous sommes allés visiter un petit village où il y avait un lac qui avait la forme de cornes de boeuf.

Yoann : les toits des maisons aussi avaient la forme de cornes de bœuf, c’est le style de construction.

Titouan : nous avons vu des gens qui dessinaient. Nous sommes allés nous promener le long des rizières. On voit souvent des buffles qui tirent la charrue dans les rizières.

Yoann : il y avait des gens qui sculptaient le bambou. Nous avons vu un ginkgo biloba. Il y en a un aussi au parc Borély à Marseille. C’est une espèce d’arbre qui existait avant même l’apparition des dinosaures.

Yoann : dans les montagnes, il y avait des sherpas qui portaient des charges 4 fois plus lourdes que le sac de papa. On a vu des paysages splendides de montagnes pointues, le chemin était en escaliers à pic, on est passé entre deux falaises étroites, on a vu le rocher volant, on aurait dit qu’il allait tomber. On a aussi vu une espèce différente de châtaigner.

Titouan : en descendant c’était la purée de poix, puis l’averse, on est passé dans une grotte où il y avait une cascade et heureusement qu’on avait les ponchos.

Yoann : les torrents grossissaient de plus en plus et les escaliers devenaient des cascades. A la fin, on est arrivé trempé comme des canards.

Le mot mystère pour remplir le carnet de route des enfants est : « c’est »




Voyage au centre de la Chine

12 05 2013

Périple sur la carte

A la même époque que la République romaine, l’empereur Qin crée le premier grand empire de Chine et fait construire son mausolée avec une armée de soldats en terre cuite spectaculaire.

Titouan : nous avons pris le bus pour l’armée des soldats en terre cuite. Tous les soldats servaient à protéger l’empereur. C’était une tombe. ll y avait plusieurs rangées : il y avait la cavalerie, c’était les soldats qui étaient sur des chevaux, les autres soldats avaient des arbalètes et des arcs, les armes étaient en bronze.

Yoann : dans la première salle, ou fosse, il y avait 2000 soldats, mais les chercheurs pensent qu’il y en a 6000 au total. C’est la plus grande des trois salles.

Titouan : mais il y a longtemps déjà les soldats ont été brûlés. C’était terrible !

Yoann : avant la visite, on a vu un film qui raconte comment les archéologues ont découvert cette armée. Elle a été construite pour qu’à la mort de l’empereur, les mauvais esprits s’éloignent et que l’armée protège l’empereur.

Titouan : nous avons vu la pagode de l’Oie sauvage.

Yoann : c’est la pagode qui abrite les textes sacrés bouddhistes qu’un moine a ramenés d’Inde jusqu’en Chine.

Titouan : « le voyage en Occident » est un roman connu en Chine qui raconte l’histoire de ce voyage.
Il y avait aussi des fontaines qui dansaient, c’était 100 fois mieux qu’à Versailles, c’est maman qui l’a dit.

Yoann : nous avons visité une mosquée très jolie avec beaucoup d’arbres. Il y avait des signes arabes et chinois. Depuis les remparts, on a vu le début de la route de la Soie.

Yoann : nous sommes allés dans un centre où les pandas sont soignés et étudiés (Shaanxi rare wild life rescuing and breeding research center). Quand on voit son premier panda, on est très impressionné !

Titouan : nous avons vu deux pandas, c’était impressionnant, c’est un animal en voie de disparition. Nous avons vu aussi des pandas rouges, on dirait des ratons-laveurs, ainsi qu’un léopard des neiges et aussi des ours noirs de l’Himalaya.

Yoann et Titouan ont dessiné leur Clément l’Aplati pour les faire voyager. Clément l’Aplati voyage en Chine avec Lirelart. Voici un lien pour expliquer « Clément l’Aplati »

Le « Voyage en Occident » en bas-relief – cliquer et zoomer pour découvrir l’histoire. Le « Voyage en Occident », le roman du grand voyage du bouddhisme de l’Inde vers la Chine-wikipedia

Spectacle d’eau, mieux qu’à Versailles…video

Clément l’Aplati de Titouan à copier/coller pour continuer le voyage avec les copains et les copines.

Xi’An, début de la route de la Soie et du commerce vers Rome.La présence d’une mosquée du VIIIè siècle est une marque de tolérance et d’ouverture de la dynastie Tang.

Clément l’Aplati de Yoann à copier/coller pour continuer le voyage avec les copains et les copines.

Le panda tranquille au milieu des bambous dans les montagnes (Sichuan et Shaanxi).Quelques specimens ont fait le voyage vers les grands zoo du monde entier.

Titouan vient de perdre une dent, mais la petite souris ne passe pas en Chine. Que faire ? Après conseil auprès des Chinois, voici l’acte de sagesse de Titouan :

Titouan : j’ai lancé ma dent dans les montagnes, pieds joints à la façon chinoise, parce que c’est une dent de lait qui ne me servira plus.

Yoann dans un élan général de sagesse, déclare en descendant la montagne taoïste, sous la pluie :

Yoann : je préfère qu’on rate le bus et qu’on dorme ici, plutôt que maman, qui est derrière, accélère et se fracasse le genou.

Bouddhisme

Taoïsme

Confucianisme




École ‘Dong Guang’ à Pingyao – 东关小学

30 04 2013

Pingyao sur la carte

Avec l’aide précieuse de la propriétaire de notre guesthouse, Yoann et Titouan ont été accueillis dans une classe de CE1/CE2 de l’école de Pingyao. 2000 enfants fréquentent cette école, de l’âge de 6 ans à 13 ans. Ils ont école du lundi au vendredi, de 8h à 17h, avec une pause entre midi et 14h leur permettant de rentrer chez eux manger. Ils étudient l’anglais, le chinois, les maths et les arts plastiques, par module de 45 minutes.
En classe, Yoann et Titouan ont montré la France et la Chine sur leur globe gonflable, et la maîtresse a fait défiler sur un écran les photos et cartes postales de Marseille. Les enfants ont échangé des petits mots sur lesquels ils avaient écrit leur prénom.
L’hymne chinois a salué notre départ de l’école lorsque la directrice nous a raccompagné vers la sortie.

Titouan : les enfants criaient « Waouh ! » à chaque photo qui défilait.

Yoann : papa et maman n’étaient pas avec nous en classe. Ils ont visité l’école avec la directrice.

Hymne chinois source : www.china.org.cn

Yoann : on a rencontré un gentil monsieur qui nous a aidé à trouver un train pour Pingyao. La ville est la même depuis 700 ans. On a fait une balade de 3 km sur les remparts. Il y a 72 tours.

Titouan : nous avons visité des banques chinoises anciennes. Il y avait deux monsieurs qui échangeaient de l’argent. Nous avons vu des vases Ming et j’en ai dessiné un.

Yoann : on a visité les plus vieilles banques au monde à Pingyao. Les Chinois étaient en avance dans le domaine.
On s’est fait un copain chinois, Liu Yong, le fils de la dame de notre guesthouse. Il a 9 ans et demi. On a joué avec lui très souvent. On a joué à se lancer un volant, même les adultes jouent à ça. Et ensuite on a rencontré une famille de Toulouse avec deux enfants, Thimothé et Diane.

Activité pédagogique : cliquez sur l’image (gif animé) et prenez le temps de lire l’énoncé jusqu’à la question.Réponses attendues avant le 19 mai.

Pour terminer sur une page récréative, voici une image du jeu de jianzi 毽子 (le jeu du volant) qui est un sport traditionnel chinois remontant à plus de 2 000 ans.
Yoann et Titouan s’entraînent au jianzi devant la guesthouse en attendant que Liu Yong les rejoigne après l’école pour jouer ensemble.

 




Pékin Relax

23 04 2013

Nous avons visité Pékin sans stress. Les sites touristiques sont assez regroupés, le métro est pratique, les trottoirs sont larges, les rues sont propres quoique dangereuses à traverser, et l’air n’est pas aussi pollué qu’à Delhi ou au Caire.
Lorsqu’ils ne se déplacent pas à vélo ou en cyclomoteur électrique, les Chinois roulent dans des grosses cylindrées. Ils profitent du printemps en faisant du pédalo sur les lacs, ils se pressent dans les lieux touristiques, remplissent les restaurants. Ils jouent au ping-pong, aux cartes, un peu au Go et font du Tai-chi dans les espaces verts.

Yoann : on est allé sur la grande muraille de Chine. Elle est de l’époque Ming, l’avant-dernière dynastie d’empereurs. Au nord de la muraille, c’était le territoire des Mongols qui représentaient la principale menace.

Titouan : la grande muraille Ming fait 600 km. Nous, on a fait une promenade de 6 km. Il y avait 22 tours. Voici le plan de notre randonnée à Jinshanling.

Titouan : dans la cité interdite, il y a des grandes cours avec un ensemble de bâtiments, que pour l’empereur.

Yoann : il y a des grands chaudrons qui étaient pour les pompiers. Si quelqu’un rentrait dans la cité sans la permission de l’empereur, il se faisait « zigouiller ».

Yoann : on a vu le temple du ciel, il était très beau. Le socle est carré et le temple est rond. Dans la religion des Chinois, Papa m’a dit que « la terre est carrée et le ciel rond », et après tout ça, tout est dit !

Yoann : on a vu la tour du tambour, et aussi un spectacle de tambours, on était vraiment dans le rythme.

petit clip video

Pékin conserve aussi, au milieu de la ville moderne, des quartiers anciens avec ses habitations traditionnelles, appelées les « hutong ». Ces quartiers populaires sont animés par des commerces de toutes sortes. Les enfants ont adoré boire à la paille de délicieux yaourts, sur place. Les rues sont éclairées la nuit par les lampions rouges des restaurants. On parlera sûrement dans un autre article de l’immense variété de la cuisine chinoise.

Yoann : on a joué au Go dans la rue avec des Chinois sur un grand goban.

Yoann et Titouan : on s’était entraînés depuis notre départ de Marseille avec un petit jeu magnétique et aussi contre l’ordinateur. On l’a battu plusieurs fois, mais on est arrivé une seule fois au niveau de 18 Kyu.

Yoann : on a vu un spectacle. Il y a eu une cérémonie du thé. Après, 3 personnes on fait tourner des assiettes sur des perches en faisant des acrobaties. J’ai vu du Kung fu – ils sautaient très haut – il y en a un qui a cassé une lame sur son front. On a vu l’Opéra de Pékin, c’est une sorte de spectacle où un monsieur avec une barbe noire et une dame dansaient avec des bâtons et on a vu aussi l’Opéra du Sichouan où un monsieur changeait de masques.

Titouan : les costumes de l’Opéra de Pékin étaient magnifiques. Pendant le spectacle, on a mangé des petites pommes caramélisées en brochette, de la pâte de riz gluante, des cacahuètes et plein de sucreries bizarres.

Programme du spectacle

Yoann : on est allé visiter un musée au 9e étage d’un immeuble où il y avait plein de bronzes de l’époque des Shang et des Zhou. J’ai fait de super dessins.

La dynastie Shang suivie des Zhou sont les 2 premières dynasties d’une longue histoire impériale qui a commencé à l’âge du bronze vers 1600 avant J.C et s’est terminée avec les Ming et les Qing.