Bonne année 2013 du pays des pharaons!

1 01 2013

C’est parti pour le Tour du monde ! Welcome to Egypt !

Nous voilà au Caire, capitale de l’Egypte. Ce pays fait 2 fois la superficie de la France, et Le Caire avec 20 millions d’habitants est la ville la plus peuplée d’Afrique.

Yoann : Je suis allé voir des tombes appelées ‘mastaba’, ensuite nous sommes allés voir la pyramide de Djoser sur le site de Saqqarah. Dans les tombes, il y avait des peintures. Moi, j’ai dessiné la maman hippopotame qui met bas. Son bébé risque d’être mangé par le crocodile.

Titouan : Le lendemain, nous avons visité trois pyramides qui s’appellent Kheops, Kephren et Mykerinos. Nous sommes rentrés dans la pyramide de Kheops.

Yoann : A Marseille, nous avions vu un film pour expliquer la construction des pyramides. On a reconnu le grand tunnel où glissait le contrepoids qui servait à faire monter des gros blocs de calcaire.

Titouan : J’ai dessiné la pyramide avec la salle de la momie du pharaon.

Yoann : Les momies et toutes les statues se trouvent au musée du Caire. J’ai dessiné le sphinx et Titouan a dessiné le masque en or de Toutankhamon.

  • La plus ancienne pyramide se trouve à une trentaine de kilomètres du Caire, à Saqqarah : elle porte le nom de Djoser, le pharaon qui l’a fait construire vers 2650 avant Jésus-Christ. C’est une pyramide à degrés (comme des escaliers) et également le premier monument en pierre au monde. Elle mesure 60 mètres de hauteur.
  • La pyramide était la tombe du pharaon où se trouvait la momie placée dans la chambre funéraire. Autour de la pyramide, se trouvent les tombes des princes qui vivaient à la cour de Djoser. Leurs tombes sont des structures basses carrées appelées mastabas. Les parois des mastabas sont peintes de scènes de chasse et de pêche : c’est la nourriture dont avait besoin la momie pour survivre dans l’autre monde.
  • Les pyramides les plus célèbres se situent aux portes du désert ou à la sortie du Caire : Kheops mesure 146 m, Kephren qui a conservé au sommet son parement lisse d’origine fait 10 m de moins, Mykerinos étant la plus petite. Pour rejoindre l’autre monde, la momie du pharaon devait parcourir un monde souterrain dangereux à bord de sa barque solaire : celle de Kheops est le plus vieux bateau au monde (2570 ans avant Jésus-Christ). Seul subsiste le sphinx de Kephren, symbolisant la puissance et la sagesse du pharaon, un des nombreux sphinx protégeant l’entrée du tombeau royal.


Nos 2 blogueurs en herbe vous proposent de résoudre 2 énigmes ci-dessous :

1ère énigme :

quelle est la scène jouée ?

 2ème énigme :de quoi s’agit-il ?  



Les aventures de Lirelart autour du Monde

6 12 2012
 

La première aventure de Lirelart autour du Monde nous emmène en Italie.

A travers quelques sauts chaotiques dans l’espace-temps, nous découvrons un point de vue sur l’art, les religions et l’histoire ; point de vue qui pourra servir de prétexte pour approfondir ces thèmes en classe ou à la maison.

Les aventures de Lirelart se poursuivront dans les prochains mois, d’abord dans un vrai périple de la famille LE COZ autour du monde, puis dans de nouvelles bandes dessinées pour le plaisir des amis de Lirelart.

Lirelart en Italie

Lire un extrait




Liste des visites thématiques sur Marseille

14 06 2012

Liste des visites thématiques

Je propose mes services de guide et guide interprète aux établissements scolaires (et leurs homologues étrangers), du cycle III aux classes de seconde, dans le cadre de projets culturels : j’ai développé un concept de découvertes conjuguant visites commentées participatives et jeux de piste thématiques pour explorer le patrimoine de Marseille (sites, monuments et collections de musées dans le cadre de l’apprentissage de l’histoire et de l’histoire des arts-visuels).




Ruptures et continuité en Architecture-Seconde générale et technologique

19 04 2012

Projet sur l’histoire des arts avec une classe de seconde générale et technologique, autour du thème « ruptures et continuité » du 17ième au 19ième siècles.

 

Ce projet élaboré avec l’enseignant de français est constitué de plusieurs volets associant des interventions en classe à des visites guidées de sites, monuments ou collections de musées. Pour chaque intervention, les liens unissant la littérature aux arts tels que peinture, architecture, théâtre etc. sont mis en avant, à travers des courants artistiques communs à ces disciplines.

L’un des volets du projet a concerné l’architecture civile des 17ième, 18ième et 19ième siècles à Marseille.

A travers le classicisme, le baroque, l’époque Louis 15, le néo-classicisme, l’éclectisme et l’historicisme, les lycéens ont pu se rendre compte de l’héritage gréco-romain en architecture.

Après 1h30 de visite guidée, les élèves se sont prêtés à un jeu d’observation et de lecture de façades pour déterminer par eux-mêmes le siècle de construction d’un monument.




Une classe de 3ième découvre la cathédrale de Marseille, monument-clé et pourtant méconnu de l’histoire de la ville

3 03 2012

La visite se déroule en trois étapes.
La cathédrale de la Nouvelle Major a plus de 150 ans. Ce n’est pas la première cathédrale de la ville. Il est donc nécessaire d’évoquer les constructions qui l’ont précédée : un baptistère dont il reste des vestiges enfouis, ainsi que la cathédrale de la Vieille Major qui présente une architecture tronquée. Les raisons de l’élevation de la Nouvelle Major s’expliquent par des motifs  religieux mais aussi par le contexte politico-économique de l’époque : sa construction est liée à l’histoire du site, un site amené à changer de physionomie dans quelques petites années avec les travaux de la façade maritime.
La Nouvelle Major raconte l’histoire du site et celle de la ville, en cela elle est un monument important de Marseille. Elle rassemble aussi virtuellement toutes les grandes cathédrales de France par sa taille, son architecture et sa décoration.
La deuxième étape de la découverte consiste en un jeu de piste à l’intérieur de manière à s’approprier les différents espaces : la Nouvelle Major est l’une des plus grandes cathédrales d’ Europe après Saint Pierre de Rome et Notre-Dame de Paris.
Enfin une conclusion est apportée sous forme de panorama des cathédrales les plus anciennes aux cathédrales les plus récentes en Europe.

Travail de restitution réalisé en classe




« Samedi des Auteurs »/ Aix-en-Provence

17 01 2012
Au salon « Samedi des Auteurs » le 28 janvier à Aix.
Plus de 60 auteurs sont au rendez-vous ! Entrée libre.
Le public peut retrouver les jeux de piste LIRELART qui l’aiderons à percer les secrets du patrimoine de Marseille !

Lieu : IPSAA ESDAC, 5, boulevard de la République, Aix-en-Provence
de 10 h à 19h.




Le pari de faire revivre Marseille au Moyen Âge avec une classe de CM1 !

27 11 2011

Le passé médiéval de Marseille ne subsiste aujourd’hui dans la ville qu’à travers 5 monuments ou vestiges architecturaux et des documents archivés. Il est donc difficile, surtout avec le cycle III, d’aborder le Moyen Âge en s’appuyant sur le patrimoine de la ville.

La découverte de Marseille médiévale commence par une introduction devant le site archéologique du Port Antique. Il s’agit d’une présentation de la ville au lendemain de la chute de l’Empire romain, afin de définir les limites de la cité (ses remparts et sa porte d’entrée principale) au début du Haut Moyen Âge.

Puis, à l’aide d’un livret de visuels (supports à la visite), les élèves découvrent les premiers éléments de l’organisation politique et administrative de Massilia. Un jeu de piste par équipes de 45 minutes leur permet de partir à la quête d’indices rappelant cette organisation : noms de rues, de places, lieux de pouvoir…Chaque élève se voit attribuer un rôle au sein de l’équipe. Le repérage et le traçage du parcours sur un plan font aussi partie du jeu. Afin de rendre plus facile l’approche de la vie de la cité médiévale, la guide découpe le Moyen Âge en trois périodes bien distinctes.

A l’issue du jeu de piste, la visite se poursuit dans un autre périmètre de la ville, avec une participation active des élèves. Plusieurs thèmes sont abordés : l’eau, les moulins, les hôpitaux, les taxes seigneuriales… Après la pause pique-nique, le pouvoir de l’église est expliqué en face de la cathédrale de la Vieille Major et les élèves découvrent les caractéristiques du style roman à l’aide d’un petit quiz.

Depuis l’esplanade de la Tourette dominant le Vieux Port, les élèves découvrent d’autres monuments du Moyen Âge évoquant notamment le monachisme et la défense du port.

Un résumé permet de faire le point sur les éléments du système féodal avec les personnages importants de la cité. Enfin une carte est remise aux élèves afin qu’ils puissent replacer les noms des seigneurs de la ville dans leurs juridictions respectives et les noms des monuments médiévaux qui subsistent aujourd’hui. Cet exercice peut se faire également en classe lors d’un travail de restitution et peut ouvrir sur des recherches complémentaires : enquêtes sur les échanges commerciaux avec Marseille, rappel des trois périodes clefs du Moyen Âge à Marseille sur la frise chronologique etc…

 




Nouvelle édition des jeux de piste Lirelart au Carré des Ecrivains

15 11 2011

A l’invitation du Comité du Vieux-Marseille,

Véronique Lussac Le Coz présentera la nouvelle édition des jeux de piste Lirelart

au 20ième CARRE DES ÉCRIVAINS

le samedi 19 novembre de 14H à 19H au centre Bourse de Marseille.

Venez nombreux rencontrer 186 auteurs qui présenteront leurs œuvres sur Marseille !

 

 




Découverte de l’Art Moderne au Musée Cantini de Marseille — Classe de Seconde générale et technologique

12 11 2011

Cette découverte fait partie d’un projet plus vaste en histoire de l’art mené conjointement avec une professeur de français et de philosophie. Elle s’est déroulée en deux temps lors d’une même matinée : en classe puis dans le musée.

Un petit exercice préliminaire a eu pour but d’interpeller la mémoire des élèves afin qu’ils tentent de se souvenir d’un choc esthétique face à une œuvre d’art, quelque soit le domaine artistique. Les différents sentiments ont été listés et laissent apparaître qu’ils sont plutôt négatifs et que la notion d’œuvre d’art reste à redéfinir — tant il est vrai qu’aucun n’a pu citer une œuvre cinématographique ou son morceau de musique préféré, comme s’interdisant toute émotion positive.

L’intervention en classe a eu pour but de présenter l’histoire du Musée Cantini et de définir ce qu’est l’Art Moderne.

Les élèves ont ainsi identifié les genres en peinture, les différentes composantes d’un tableau, puis ils ont fait connaissance avec les courants précurseurs de l’Art Moderne à travers des œuvres majeures du Romantisme, du Réalisme, de l’Impressionnisme et du Post-impressionnisme. Certains courants étant aussi des mouvements littéraires, un parallèle a permis aux élèves de replacer certains écrivains à la bonne époque — L’objectif était de comprendre que le 19ième siècle est un siècle de ruptures.

Dans le Musée Cantini, certaines ruptures majeures entre l’Art dit Académique et l’Art Moderne ont été identifiées à travers le Fauvisme, le Cubisme et le Surréalisme. Les notions d’art figuratif et d’art abstrait ont été abordées. Une brève incursion dans l’Art contemporain a eu lieu au 2ième étage du musée et a quelque peu perturbé les élèves quant à la notion de tableau. Après ce panorama, les élèves ont choisi une œuvre qui les interpellait, le ressenti de chacun étant au centre de la visite du musée. Puis, à partir des connaissances emmagasinées dans la matinée, la suite de cette découverte sera d’essayer de dégager quelques éléments de lecture des œuvres.




Le Secret de la tangente dans Les Cahiers Pédagogiques

8 11 2011

‘Le Secret de la tangente’ a été proposé aux élèves pour une expérience en classe. Les Cahiers pédagogiques publient cette expérience originale et pédagogique sur l’histoire de la peinture, dans le dossier ‘Les arts, quelle histoire’.

Article dans Les Cahiers pédagogiques – Les arts, quelle histoire !