LeWebPédagogique - Partagez la connaissance !
Blog pédagogique

Allez ? Sans Blog ??

Il est clair que malgré la demande insistante de nos programmes à préparer nos élèves à devenir de bons citoyens internautes de demain, certaines écoles se trouvent encore bien limitées (matériellement parlant bien sûr…) pour atteindre ce louable objectif : peu de postes ou peu reliés à la toile avec un débit suffisant, pas d’ordinateur en classe ou petite salle informatisée ne pouvant accueillir qu’une poignée d’élèves laissant les autres à la charge d’un autre adulte, à une autre activité autonome… Tout ceci rendant complexe l’organisation journalière ou peu productifs les temps d’échange face à l’écran lumineux.

Dans ces conditions, comme une réaction épidermique, vous risquez d’entendre dire : « ça n’est pas possible pour MA classe… » CLAC, la porte se referme sur tout espoir d’ouverture au monde extérieur.

Mais heureusement, la solution existe : le BLOG.

Nombre d’enseignants pratiquent, plusieurs connaissent, d’autres ont déjà entendu, d’autres craignent, certains malheureusement… fuient.

Si cela peut les rassurer : j’ai testé, j’aime et j’en suis accro !

Comment faire ?

MENU pour alimenter un BLOG sans stresser :

  • Vous en faites régulièrement dans votre classe : des photos
  • Vous utilisez vous-même l’ordinateur à la maison pour en créer : des documents (pdf ou word)
  • Vous le faites habituellement dans les cahiers de vie ou sous les photos : des commentaires explicatifs ou narratifs rédigés par vos soins ou les enfants en âge d’écrire ou en dictée à l’adulte

Reste à ajouter à cela :

  • LA MOTIVATION : ça il faut parfois aller la chercher loin ! Mais sûre vous allez la trouver (là-bas, au fond à droite sous un tas de trouille et de sous-estimation séchée) !!
  • Des parents : partenaires que vous aurez préalablement rassurés (qui donneront ou non le droit à l’image mais cela ne gêne en rien le développement du Blog, il faut juste trier les petites têtes ou flouter un peu).

FINALEMENT, rien de plus complexe que ce que nous avons l’habitude de faire dans nos classes et que nous exploitons (mal ou peu ou de manière un peu trop « privée »), à l’abri entre nos 4 murs hermétiques de la classe.

OSONS ! … moi c’est fait donc : OSEZ !

Nombre de sites maintenant proposent la création gratuite de blogs pour les enseignants avec un code de sécurité ne rendant l’accès possible qu’aux détenteurs du code.

Vous choisissez l’option de laisser commenter le public ou non, sous contrôle de leurs écrits avant publication. Vous pouvez rendre des photos plus ou moins accessibles via un album ou internet…

Disons qu’avec tout ça, il faut vraiment chercher une sacré grosse excuse pour ne pas faire un pas vers le lien « internosocial » qui ouvre les portes de l’école aux parents et aux enfants depuis chez eux.

A ceux qui maintenant diront ne pas avoir de blog, j’aurais tendance à répondre :

Allez, sans blog… sans blagues ???

 

Claire Maurage

 

Commentaires

commentaires

Claire Maurage

Professeur des écoles depuis l'an 2000, passionnée par mon métier et toujours à la recherche de nouvelles méthodes originales d'enseignement, je me lance dans l'expérimentation et la rédaction de ma propre méthode de lecture : "Mauclai" (apprendre par la mise en scène).

Je suis également l'heureuse auteure de 2 albums/éducatifs : "Monsieur Crayon" qui vient aider les apprentis écrivains à bien tenir leur outil scripteur et "Sa Majesté la Majuscule" qui présente l'importance de la lettre majuscule ainsi que réinstalle les repères de lignes pour la hauteur des lettres.
Je suis toujours à la recherche d'éditeur et projette de produire une série complète de petits albums dans cet esprit "ludo/pratique".
Avis aux amateurs...
Chroniqueuse depuis janvier 2015, je suis également auteure de kits pédagogiques avec des partenaires du WebPédagogique...
...Trois petits points de suspension... pour que l'aventure continue ! :-D

commentaires

  • Bonjour,

    Bel appel de Claire pour inviter les enseignants à s’ouvrir aux monde extérieur par le truchement des technologies. Aujourd’hui, créer un blog, relève d’un jeu d’enfants et c’est tant mieux puisque c’est avec eux et pour eux qu’il sera construit. Le plus délicat est ailleurs si l’on veut conférer à cette initiative une dimension d’éducation. Je veux parler de la gestion du site, non pas en termes de temps (il faut reconnaître qu’elle est parfois, souvent même, chronophage et c’est le signe de sa pertinence envers le public qu’il visait ) mais en termes de la gestion des contenus à publier et des réactions à traiter. Bel exercice donc en perspective pour saisir toute la difficulté d’une liberté d’expression qui respecte à la fois le cadre légal et les libertés individuelles. Construire ensemble des règles d’usage qui offre à chacun le droit de s’exprimer en évitant toute forme d’ostracisme est aujourd’hui est un exercice bien difficile qui mérite pourtant qu’on s’y attarde. Plus que jamais, il est urgent d’inciter enseignants et éducateurs à user de toutes les opportunités que nous offrent les réseaux sociaux pour communiquer avec dignité et tolérance et apprendre le vivre ensemble, fut-il virtuel.

  • Un grand bravo Claire pour cet article.
    une approche très simple et ludique pour faire découvrir l’internet sans les dangers de celui-ci.
    Mais il est vrai qu’une majorité d’écoles est délaissée (matériellement parlant) et que beaucoup d’enseignants ne sont pas soutenus dans la mise en oeuvre du numérique qu’ils prennent sur leur temps libre.

    Nordine
    Fondateur de l’ENT arthur-et-lila

    • Ravi de vous compter parmi nos lecteurs Nordine (et bravo pour l’ENT).

      Vincent
      fondateur du webepdago

  • Bonjour Claire, un grand merci d’abord pour votre enthousiasme contagieux.
    Vous avez développé une pratique d’expression au travers d’un blog et vous nous en faites partager l’expérience et votre satisfaction, c’est très louable.
    En plus de l’effet « d’ouverture de la classe » à l’espace virtuel (reconnaissance possible de votre effort de la part des parents, d’une partie au moins), quelle articulation avez-vous installée entre le temps de classe et le hors-classe ? Pouvez-vous également nous dire quels sont les changements, les effets, que vous avez pu remarquer sur les élèves et en quoi, concrètement, ils vous paraissent en formation de « bons citoyens internautes de demain » ?
    Cela pourrait m’aider pour mes propres réflexions pédagogiques sur des usages TICE qui restent encore, me semble-t-il, à la fois sous-investis pour les diverses raisons que vous mentionnez, mais aussi insuffisamment réfléchis (l’un allant avec l’autre) car, comme vous le pointez très justement, bien souvent la peur empêche d’oser mais il faut veiller à ne pas lui opposer seulement l’enthousiasme (le fait d’être « accroc » pouvant être interprété à tort comme une soumission à une forme d’envahissement par les TICE qu’eux-mêmes, pour de bonne raisons aussi, redoutent) mais rester sur la matière pédagogique des apprentissages, terrain professionnel qui nous réunit.
    Merci d’avance pour votre contribution (je suis un ex-instituteur en reconversion et je suis actuellement la mise en place d’un ENT dans un centre de langue française, et ce n’est pas toujours simple pour tous les profs de générations, de cultures, et avis différents, ceci pour contextualiser.)

Devenez chroniqueur !

Partagez facilement des documents avec vos élèves

On a lu, on a trouvé cela intéressant !