LeWebPédagogique - Partagez la connaissance !
new-pedagogy

2018 : Année de la New Pedagogy !

Un mouvement révolutionnaire !

… Hein ? Quoi ? Comment ? Vous n’avez pas entendu parler de la New Pedagogy ??? LE mouvement qui révolutionne la pédagogie pour la faire entrer de plain-pied dans l’année 2018 ? Tssss…

Rhalalalaaaaaa, heureusement que le Petit Journal des Profs est là pour vous accompagner à mettre à jour vos connaissances !

Bon, alors ne nous mentons pas, cette nouvelle approche pédagogique est tout simplement ré-vo-lu-tion-nai-re, et pour ainsi dire elle offre la réponse à toutes les questions que vous vous êtes posées un jour !

Concrètement, le mouvement de la New Pedagogy est basé sur 6 piliers, aussi indissociables que les 6 doigts de la main.

Des progressions funambulaires

Vous commenciez à assimiler la subtilité respective des progressions curriculaires et spiralaires ? Oubliez ! C’est tellement over !

La New Pedagogy ne jure que par les progressions funambulaires, c’est-à-dire les progressions dans lesquelles l’enseignant louvoie tel un funambule pour faire traverser tant bien que mal ses zapprenants d’un bout à l’autre de l’année.

Dans ce postulat, tout l’art professoral réside dans la maîtrise de l’équilibre subtil entre le(s) niveau(x) de ses zapprenants d’une part et l’étendue des programmes officiels d’autre part.

Des séances recommençationnelles

Dans la loooongue typologie des séances, les éminents théoriciens de la New Pedagogy mettent surtout l’accent sur un type bien particulier de séances : les séances recommençationnelles.

Ces séances recommençationnelles peuvent répondre à de nombreuses problématiques comme par exemple quand l’enseignant s’est emmêlé les pinceaux dans le début d’une séquence ou encore qu’il a neigé pendant les premières séances et que l’attention des élèves en a pris un coup.

Dans ces circonstances, rien de tel qu’une bonne vieille séance recommençationnelle où l’enseignant reprendra tout depuis le début.

Le déplacement plantigrade dans un milieu cartablique non standardisé

Cette compétence professionnelle est considérée par le mouvement de la New Pedagogy comme la plus caractéristique des compétences requises pour enseigner.

Délicate association d’une vision aiguisée, d’une capacité gracieuse à sautiller au dessus des cartables entravant le sol tout en glissant agilement son bassin entre les tables sans renverser les trousses, elle est une activité sportive complète et extrêmement sollicitante en calories.

Elle devrait très prochainement faire son apparition dans les programmes de formation des Espé avant de faire partie, comme certaines rumeurs enthousiastes l’annoncent déjà, des disciplines olympiques en compétition à Paris en 2024.

L’école du magnétoscopique

La New Pedagogy, toujours soucieuse d’être à la pointe de la nouvelle technologie, se fait régulièrement le chantre de l’usage du magnétoscope dans la salle polyvalente de l’école, que ce soit pour projeter un film la dernière après-midi avant les vacances ou en cas de service de récréation à assurer par temps pluvieux.

Le magnétoscope : le meilleur ami des enseignants qui savent tirer parti des technologies à leur disposition !

L’excavation digitale du zapprenant

La New Pedagogy n’oublie pas de donner aux zapprenants toute leur place en réaffirmant quotidiennement l’espoir placé en eux qu’ils utilisent l’ensemble de leurs doigts à des fins d’apprentissage actif.

Pour cela, la New Pedagogy les encourage à retirer leurs doigts de leur fondement pour pouvoir les mobiliser dans d’autres activités à plus haute teneur cognitive.

La silenciabilité de tous les zapprenants

La New Pedagogy pose enfin le postulat fondamental de la silenciabilité de tous les zapprenants comme tout particulièrement nécessaire pour ne pas devenir (complètement) dingue au contact quotidien des zapprenants de toutes tailles.

Ce dogme essentiel repose sur l’espoir que les zapprenants soient capables parfois de se taire et de travailler en silence, même si Léonie-Abricotine fait tomber bruyamment son stylo ou qu’Ernest-Dyson tient à ce que personne n’ignore qu’il a oublié sa gomme chez lui.

 

 Alors, adhérez-vous aux 6 piliers de la New Pedagogy ?

 

Une chronique de Sophie Pouille

Commentaires

commentaires

Sophie Pouille

Bonjour, je m'appelle Sophie, je suis T2, j'enseigne en CE1... et j'adoooooore raconter mon quotidien avec mes zapprenants de petite taille :-)

Depuis mon année de stage, je m'éclate à partager sur mon blog Blablaprof (et sur la page Facebook du même nom) ma découverte du "plus beau métier du monde".

Pour me suivre :
- ma page Facebook
- mon blog

commentaires