LeWebPédagogique - Partagez la connaissance !
tenue-correcte-exigee

Tenue correcte exigée !

Mais qu’est-ce qu’une tenue correcte ?

En fait c’est un objet complexe qui se définit par son antithèse, la tenue incorrecte ! Dès que l’on touche à la tenue, la simplicité s’évapore, les règles étant à la fois très précises et jamais explicites. Aucun homme élégant n’oserait se présenter en public avec un col boutonné, dit col oxford. Aucun Américain ou étudiant anglais n’oserait aller à une soirée habillée avec un col qui ne soit pas un col oxford !

tenue-correcte-exigee

Et les rayures ? La rayure italienne est considérée comme vulgaire, contrairement à la rayure anglaise ! On peut multiplier de tels exemples. ?Mais revenons à notre sujet. Les collégiens doivent avoir une tenue correcte. Le blog du collège Antoine Soubou, à la Réunion, précise que :

« Les élèves doivent venir au collège dans une tenue convenable et décente. Il y a un habit pour chaque circonstance de la vie, et l’important est d’avoir les vêtements adaptés. »

Question d’adaptation

Un vêtement adapté à chaque circonstance de la vie. Le législateur également n’a pas cru bon de préciser ce qu’il fallait penser d’une tenue correcte. Il écarte les signes religieux, mais reste muet sur le reste. Ajoutons que, bien souvent, les règlements intérieurs se focalisent sur la tenue des filles.  Résultat, les garçons arrivent dans des tenues inappropriées sans jamais s’attirer la moindre remarque. Sexisme ordinaire ?
Mais comment s’habiller ? Quels modèles suivre ? La mode ? Entre « porno chic » et « street wear », il faut impérativement porter des habits déchirés, trop serrés, trop petits.
Le style gangsta est-il plus correct ? Casquette, jogging, capuche, pantalon porté le plus bas possible pour offrir ses fesses (la décence m’interdit d’être plus explicite) ? Et le style télé-réalité ? Le minimum de textile pour offrir une vue sur quelques tatouages ou sur un décolleté à rendre jalouse Nabilla ?
Laura Buratti, dans son article de la Nouvelle République, place les enjeux à la bonne hauteur :

« Avec les beaux jours, les bras se découvrent et les jambes se dénudent. Au sein des établissements scolaires, les encadrants veillent au grain. Une tenue correcte et décente est exigée. »

Jamais un short, un pantalon déchiré ou un jogging n’ont fait partie des tenues correctes. Pourquoi devrait-on les accepter dans les collèges ? Jupes trop courtes ou décolleté vertigineux appartiennent à un ensemble un peu différent : totalement inadapté. Il est aussi important de permettre aux jeunes filles de faire la différence entre vulgarité et tenue sexy et de leur apprendre la notion de contexte. Et pour les garçons, pourquoi accepte-t-on qu’ils viennent déguisé en classe, arborant fièrement des maillots numérotés de repris de justice ?

Et côté prof ?

Mais il faudrait aussi apprendre à quelques collègues les rudiments de la tenue chic. J’adore les leçons de Chico qui a toujours fait des économies sur le rasage et dénonce le manque de classe des élèves. Et Geneviève ? Éternellement cachée sous un sweat informe, elle possède néanmoins un avis tranché sur la tenue correcte. Je pourrais multiplier les exemples, mais je veux pouvoir continuer à fréquenter la salle des profs pour admirer les débauches vestimentaires de mes collègues censeurs.
Allez, une dernière pour la route. Les parents d’élèves ont insisté pour mettre en place une journée chic ! Ils vous parlent avec la casquette vissée sur le crâne et veulent une journée de l’élégance ! Et là, ô mon âme, retiens ton ricanement ! Les filles arborent des robes de mariage de séries américaines, les profs sortent, qui une robe – ah ? Tiens, mais elle a du goût ! – qui le costume de leur second mariage – Tu sais, chéri, tu t’es empâté et la mode a changé ? – C’est carnaval au collège et à tous les étages ! Heureusement, dès le lendemain, tout rendre dans l’ordre. On ne se rase plus, on n’essaye même plus d’avoir un jean propre et on remet les baskets informes. Pardon, les sneakers puisqu’il est désormais du dernier chic de porter des chaussures de sport en dehors du stade.

Une chronique de Philippe Crémieu-Alcan

Commentaires

commentaires

pcremieu

Professeur en collège, Docteur en Histoire, spécialiste de la forêt (délinquance) et des mentalités (résistance à la justice), Travaille sur les usages pédagogiques du web 2.0. Anime la classe Médias du collège Dupaty (une classe PEM) Site Perso : miscellanees33.wordpress.com

Un petit commentaire ?

Devenez chroniqueur !

Partagez facilement des documents avec vos élèves

On a lu, on a trouvé cela intéressant !