LeWebPédagogique - Partagez la connaissance !
non-positivite

Non au non ! (la suite)

Un conseil de classe mémorable

Le jeudi 14 juin, le collège où j’enseigne a été le théâtre d’un évènement hors du commun.

Non non, nous n’avons pas reçu la visite de notre cher ministre. Non, je n’ai pas découvert avec ravissement que ma salle avait été équipée d’une imprimante couleur. Non, mes élèves ne s’étaient pas tous transformés en petits génies de la littérature française.

non-positivite

Non… Ce fut un évènement insignifiant mais finalement, bien plus grand : au conseil de classe des 4eE, les délégués ont dit des choses… positives !

Et oui ! Point de récriminations, point de critiques, point de regrets, rien, nada.

À la place, trois remarques positives adressées à chaque professeur de la classe, qui, ma foi, ont été fort surpris de cette initiative.

Chercher le positif

Bon, évidemment, mes élèves n’ont pas eu l’idée tout seuls, et voilà comment j’ai procédé. Lors de l’heure de vie de classe, j’ai proposé à mes élèves de réfléchir à l’année écoulée et de dire tout ce qui, selon eux, était bien. Pendant l’année, rappelez-vous, j’avais essayé à plusieurs reprises de leur faire prendre conscience que la France était championne de la négation  mais qu’on pouvait sans doute y faire quelque chose, cette heure de vie de classe était donc une belle manière de clôturer ce travail.

Nous avons donc procédé par matières :

« En maths l’AP c’est trop bien, la prof expliquait vraiment bien. »

« On voit que le professeur d’EPS est passionné par ce qu’il fait, il nous montre toujours les exercices. »

« En espagnol les tâches finales sont super, surtout celle sur l’alimentation. »

« En histoire on aime beaucoup les fiches de révisions qu’il donne. »

Chassez le négatif…

C’était très agréable d’avoir toutes ces ondes positives, tous ces retours encourageants. Et puis, à la fin, une élève a demandé : « Et maintenant, madame, on passe aux points négatifs ? »

Bon, j’ai été contente qu’elle pose la question, car ça veut dire que mon rituel de retour sur un travail a bien été intégré : toujours d’abord dire le positif, pour passer ensuite à ce qu’on peut améliorer.

Mais dans ce cas précis, je leur ai posé sincèrement la question : est-ce vraiment nécessaire de lister tout ce qui ne va pas ? L’année est finie, non ? Vous ne trouvez pas que c’est quand même super agréable de finir avec un bilan positif ? Que ça nous donne plein d’énergie ?

Après réflexion, ils étaient finalement d’accord, et nous avons donc décidé que les délégués présenteraient la première synthèse-de-conseil-de-classe-intégralement-positive DU MONDE !

Je crois qu’ils n’étaient pas peu fiers de cette exclusivité.

Et moi aussi !

Une chronique de Cécile Thivolle-Gonnet

Commentaires

commentaires

cthivolle

Prof de lettres modernes en collège, je brouille les pistes avec deux ans d'expérience en terre anglophone.
En VO ou en VF, je suis toujours à l’affût de nouvelles idées pour que mes élèves aient hâte d'aller en cours de français !
Des fois ça marche et des fois... non. ;)

Un petit commentaire ?