LeWebPédagogique - Partagez la connaissance !
conjugaison-jeu

3, 2, 1, conjuguez !

La conjugaison, c’est ennuyeux ?

Comment transformer un temps rébarbatif de conjugaison en un temps plaisant de jeu d’équipe contre la montre ?

C’est ce que j’ai tenté de faire cette année et qui a eu son succès et porté ses fruits. À l’origine il fallait bien une motivation qui puisse m’amener à réfléchir « La conjugaison autrement ». Mais il a suffi d’un simple constat : la conjugaison c’est ennuyeux… N’êtes-vous pas d’accord ?

conjugaison-jeu

Une question alors pour me mettre en recherche : quelle motivation trouver à l’ingurgitation sans réserve de terminaisons pas toujours très logiques ? Autrement dit, comment « dopaminer le cerveau » ?

Je alle, tu alles… Mais non ! Pff… déception, échec, démotivation, c’est quoi cette conjugaison !?

Et si on essayait un jeu d’équipe. Ça vous dit ?

Règles du jeu

Bien sûr, on ne peut échapper au minimum de travail personnel face à un verbe et un temps donné. ÊTRE, AVOIR, ALLER and Cie doivent bien un jour passer par la case « apprentissage personnel » avant de pouvoir être exploités par un groupe. Là où cela devient intéressant c’est lorsque la réussite d’un groupe dépend de l’ensemble des savoirs des constituants de celui-ci.

Le principe : un groupe de 6 élèves (car 6 personnes verbales) s’associe pour tenter de conjuguer en un temps record un verbe au tableau en même temps qu’un autre groupe (il peut s’agir de deux verbes différents).

La préparation : au tableau est inscrit le verbe de compétition à l’infinitif ainsi que les 6 pronoms personnels (on peut même les mélanger).

Le déroulement : l’équipe se place en file indienne face au tableau. Le premier détient dans la main un feutre de tableau (ou une craie !). Après avoir décompté à voix haute avec les non-participants du moment (les spectateurs/jury) le fameux « 3, 2, 1, CONJUGUEZ ! », le premier enfant de l’équipe choisit une personne et écrit la forme conjuguée du verbe en face.

Puis il passe son feutre à l’élève situé derrière lui.

Celui-ci a le choix : soit il corrige, soit il ajoute.

Puis il passe le feutre au suivant.

Chacun doit systématiquement écrire : ajouter ou corriger.

Une fois que toute l’équipe est d’accord sur la conjugaison totale du verbe au tableau, le feutre doit repasser dans toutes les mains et revenir à celui qui a écrit en dernier au tableau pour arrêter le jeu.

Le STOP arrête les deux équipes mais il est possible qu’en cas d’erreur le jeu reprenne !

À ce moment là, le jury (les élèves qui ne sont pas au tableau) vérifie et valide à l’oral la conjugaison du groupe. Soit c’est bon et c’est gagné, soit une erreur est identifiée et le jeu reprend !

Le groupe doit dans ce cas rectifier et repasser le feutre de main en main jusqu’au dernier pour arrêter à nouveau le jeu.

Rires garantis, des tensions aussi parfois mais surtout l’idée qu’il faut être sûr de soi mais aussi avoir appris un minimum pour garantir la réussite du groupe. Une bonne leçon d’équipe, de confiance et d’assurance !

Parfois aussi un peu de stress mais, pour finir en beauté cette année, petit rappel : no stress, y’a la maîtresse !

À cheval sur son cartable

La voilà qui détale

Dans la cour de récré

Avant que cloche n’ait sonné

Et comme brave cavalière

Sort de sa sacoche toute fière

Sa règle aiguisée comme épée

Du papier un peu plus épais

Des stylos, des listes de mots

Des feutres pour le tableau

D’un doigté franc elle allume

L’ordinateur, faut qu’elle assume

Cette leçon de conjugaison

Qu’elle veut faire à sa façon

Pour que chacun ait en mémoire

Même si c’est dur à croire

Des souvenirs plein d’émotions

De radical et de terminaisons !

Bonnes vacances à tous !

Une chronique de Claire Maurage

Commentaires

commentaires

Claire Maurage

Professeur des écoles depuis l'an 2000, passionnée par mon métier et toujours à la recherche de nouvelles méthodes originales d'enseignement, je me lance dans l'expérimentation et la rédaction de ma propre méthode de lecture : "Mauclai" (apprendre par la mise en scène).

Je suis également l'heureuse auteure de 2 albums/éducatifs : "Monsieur Crayon" qui vient aider les apprentis écrivains à bien tenir leur outil scripteur et "Sa Majesté la Majuscule" qui présente l'importance de la lettre majuscule ainsi que réinstalle les repères de lignes pour la hauteur des lettres.
Je suis toujours à la recherche d'éditeur et projette de produire une série complète de petits albums dans cet esprit "ludo/pratique".
Avis aux amateurs...
Chroniqueuse depuis janvier 2015, je suis également auteure de kits pédagogiques avec des partenaires du WebPédagogique...
...Trois petits points de suspension... pour que l'aventure continue ! :-D

Un petit commentaire ?