LeWebPédagogique - Partagez la connaissance !
sac-prerentree

La prérentrée

Le marronnier des médias

Deux jours avant la rentrée des classes, la Terre, assurément, s’arrête de tourner. Terminés les dérèglements climatiques, les conflits d’intérêts, les vacances du couple présidentiel, les pesticides. Les dictateurs se seraient-ils enfin mis au crochet, la cour de l’Élysée aux jeux de billes, les footballeurs à la lecture et Monsanto à l’agriculture bio ?

sac-prerentree

Deux jours avant la rentrée, les feux de l’actualité éclairent un phénomène aussi considérable qu’invraisemblable : les profs vont retourner au taf ! Cet événement fait la Une de tous les médias et des émissions sarcastiques de tout poil ! Certains journalistes se vengeraient-ils d’avoir eu maille à partir avec une institutrice revêche, d’avoir ambitionné une relation amoureuse infructueuse avec leur prof de français ou d’avoir eu un parent acariâtre et enseignant ?

La prérentrée est THE sujet, avec la météo, qui met le monde d’accord : dictateurs, politiciens, footballeurs et empoisonneurs. LES PROFS NE GLANDENT RIEN ! État de fait que personne n’a plus besoin de justifier, aussi vrai qu’il pleut toujours en Bretagne.

Il est des évidences rassurantes, créatrices de lien et rassembleuses : les profs sont des fainéants et …il pleut en Bretagne !

Concernant l’humidité de la région des buveurs de cidre et d’alcools en tout genre, admettez qu’un peu d’eau leur fait le plus grand bien ! Concernant ces vampires d’enseignants, les citoyens en sont réduits à des euphémismes « cocardiens » aussi profonds qu’un pédiluve d’établissement nautique: « Ben c’est nous qu’on les paie à ces feignasses ! ».

Évidemment, quand on entend des arguments aussi fouillés, on se demande si leurs auteurs n’ont pas séché quelques cours. À moins que leurs enseignants aient été trop souvent absents ou grévistes, ce qui est une lapalissade évidemment !

Deux jours pour se préparer ?

D’un autre côté, deux jours pour préparer la rentrée, c’est peu ! D’ailleurs si ces pratiques professionnelles choquent les Français, peut-être est-il temps d’instaurer la reprise du travail de chaque salarié deux jours avant la fin effective de ses congés ! Histoire de se remettre dans le bain…

Je sais ce que vous pensez cher lecteur et j’imagine aisément votre bouche s’arrondir en laissant échapper un « Oh ! » d’indignation ! Alors soit, si vous voulez croire que les enseignants préparent la rentrée deux jours avant… croyez-le. Il n’y a aucun remède, ni contre les préjugés, ni contre la météo bretonne.

Allez, souriez ! Vos chères têtes blondes, brunes ou rousses subiront encore cette année les influences maléfiques et syndicalistes des professeurs du public. Du moins je l’espère !

Bref ! Les enseignants font leur prérentrée deux jours avant la rentrée. C’est une injonction administrative, une obligation professionnelle.

Pourtant, cette année, on ne nous autorise pas à rentrer le jeudi 30 août. Nous devrions donc faire notre prérentrée officielle le vendredi 31 août, soit une journée et une seule avant la rentrée. Et l’autre journée alors ? Et bien nous la ferons, comme son nom ne l’indique pas, après la rentrée. C’est une injonction administrative, une obligation professionnelle. Au fait, c’est qui qui donne les ordres ? Parce que je me demande s’il n’a pas loupé la leçon sur les préfixes ?

« Préfixe, du latin prae, devant, indiquant l’antériorité dans l’espace ou le temps. »

 

Bonne rentrée à toutes et à tous !

 

Une chronique de Fabienne Lepineux

Commentaires

commentaires

fabiennelepineux

Un petit commentaire ?