LeWebPédagogique - Partagez la connaissance !
fracture-2000

La fracture 2000, l’accident numérique

2000 comme un rêve

Pendant près de quarante ans, j’ai attendu l’an 2000. J’en ai rêvé avec Cosmos 1999 (avec Martin Landau !). Puis avec 2001, Space Oddity. Je me suis un peu inquiété avec Mon oncle de Tati. Mais, globalement, mes parents me traînaient chez Super2000 pour faire les courses, Optic 2000 me proposait de belles lunettes. Pour Noël, c’était des discussions sans fin pour passer une semaine à Isola 2000 ou à Arcs 2000. Lassé par mon Telecran de Joustra, je rêvais du coffret Pyrogravure 2000, toujours de Joustra. Et finalement, j’avais droit à des crampons qu’on allait acheter chez Sport 2000.

fracture-2000

Et puis 2000 est venu. Pas de station touristique sur la Lune. Une décade plus tard, les voitures ne volent toujours pas, mais nous avons tous notre doudou numérique. Alors que le capitaine Kirk était héroïque et avait beaucoup de prestance lorsqu’il saisissait son Communicator accroché à la ceinture, nous sommes ridicules avec notre totoche collée à l’oreille !

Égalité numérique

Enfin, dans tout ce déluge électronique, il y a le oueb. C’est une belle invention. Erasme en aurait bien profité, lui qui a parcouru l’Europe et détesté les voyages. Et Jean-Baptiste Piranèse ? Je vois déjà son site majestueux en point it déclinant toutes ces belles ruines…

Et moi là-dedans ? Capable de répondre quasi instantanément à n’importe quelle question ! Monsieur Spock, à la niche ! Le savoir universel à portée de la main. Et mes élèves ? Super, c’est la fin de la fracture numérique ! Enfin, une égalité territoriale. Tout le monde peut accéder aux mystères de l’Internet, ses puits sans fond d’images, ses gisements de vidéos. Et les trous noirs de Wikipedia, les réponses instantanées de Google. Enfoncé HAL, il y a désormais Siri, Cortana et OK Google !

Surtout que, désormais, tout le monde au collège a un forfait data, mis à part, bien entendu, les enfants de prof. Alors, même plus besoin de mettre en place un réseau wifi, avec les demandes de dérogations, les « Attention, j’allume le réseau, ne soyez pas impatients… » Plus besoin d’attendre de longues minutes que les ordinateurs essoufflés de la salle informatique arrivent à booter et à fièrement afficher une page de démarrage.

La classe reliée au monde

Désormais, avec le AVEC, c’est la classe, le PAP ! Ce n’est plus Apportez Votre Équipement de Communication, ce n’est plus Prenez vos Appareils Personnels, non, c’est Répondez aux consignes. Et vous pouvez sortir vos téléphones si vous en avez besoin…
Désormais, on peut apprendre enfin aux élèves à se servir de leur matériel. Et pas uniquement d’une calculatrice… D’un smartphone. Que dis-je ? D’un ordinateur plus puissant que le matériel mis à la disposition des ingénieurs chargés d’envoyer une fusée sur la Lune.
Désormais la classe rejoint le vrai Monde, et ce qu’on apprend en classe est directement transposable hors de la classe. Enfin, on peut développer l’éducation aux médias, l’esprit critique et former de futurs citoyens à même de se forger une opinion éclairée.

Comment ça, je divague ?
L’usage du téléphone portable est interdit dans les collèges et les lycées ? Mais où est donc passé l’esprit de l’an 2000 ?

Une chronique de Philippe Crémieu-Alcan

Commentaires

commentaires

pcremieu

Professeur en collège, Docteur en Histoire, spécialiste de la forêt (délinquance) et des mentalités (résistance à la justice), Travaille sur les usages pédagogiques du web 2.0. Anime la classe Médias du collège Dupaty (une classe PEM) Site Perso : miscellanees33.wordpress.com

Un petit commentaire ?

Devenez chroniqueur !

Partagez facilement des documents avec vos élèves

On a lu, on a trouvé cela intéressant !