LeWebPédagogique - Partagez la connaissance !

Le calendrier des postes

PT(T)DR

Ce n’est pas mon histoire mais celle de ma collègue de CM2. Elle a apporté à ses élèves un calendrier des postes. Elle a dit ça comme ça, « calendrier des postes », sans sourciller, pourtant elle n’a que quarante ans. Ça nous a tous rappelé nos grands-parents, ça nous a bien fait rire ! On était pour ainsi dire PT(T)DR.

Un succès inattendu

Ça aurait dû être une simple histoire de salle des maîtres ; je leur ai bien apporté du thym, à mes CP, pour qu’ils y goûtent un peu. Depuis le début de l’année, je leur ai apporté un thermomètre, des graines, des films, des jumelles, des pots, des maracas, des Journal de Mickey, et bien sûr des rouleaux de papier toilette. Le calendrier des postes au CM2, c’était une bonne idée. Oui mais ça a fait florès. Ses élèves ont adoré. Mais alors vraiment adoré. Les mois qui se succèdent, bon, ils connaissaient déjà. Mais les chatons dans leur panier d’osier, les plans des villes, le calendrier des vacances scolaires, le nom des saints. Un triomphe.

Un bon investissement

Elle l’avait acheté sans passion à un facteur dépassionné, c’était début décembre, il flottait, nous attendions tous Noël, comme tous les instits, comme tout le monde. Le monsieur en jaune et bleu avait sonné chez elle en présentant des excuses, ben oui il aurait bien aimé être pompier, mais voilà, ce n’était que le facteur. Elle avait tendu cinq euros quand ça n’en valait pas plus de deux ; il faut bien dire ce qui est, depuis qu’ils ne roulent plus en 4L jaune et qu’ils se sont lancés dans les placements financiers, les postiers nous font un peu suer. Mais voilà, ma collègue est une enseignante, donc elle a bon cœur, donc elle ouvre aux facteurs et adopte leurs chatons. Le bel ouvrage des postes allait finir calé entre le micro-ondes et la fenêtre, comme les années passées, quand elle a eu l‘idée de le montrer aux élèves.

Il est passé de main en main et ça a fait une séance entière. Ils se l’arrachent à présent, à ce qu’il paraît, depuis qu’elle l’a déposé dans sa bibliothèque de classe. Nous autres collègues avons été mis à contribution alors j’ai cherché chez moi ce que j’avais bien pu faire du calendrier que j’avais acheté avant Noël. Je l’ai retrouvé entre la fenêtre et le micro-ondes. Mais il s‘agit de celui des pompiers, avec des photographies de feux, un peu dures.

L’an prochain, je prendrai les petits chats de la Poste.

 

Une chronique de Papa Lion

Commentaires

commentaires

vincentlion2

Vincent Papalion, professeur des écoles en ZEP qu'on appelle à présent REP et qu'on appellera HELP, un jour. Pas de recette miracle sinon l'opiniâtreté et le sens de la dérision. Et l’amour du métier, bien entendu. Allez les enfants, au travail !

Un petit commentaire ?