Oui tout à fait

fredzarp

« Ah mais noooooooooooon là, vous devez être 12 par salle, pas 4, hein ?! Il est où Monsieur Michu ? Ah, il est tombé au ski… mais on est en juin, il skie très loin, dites-moi, Monsieur Michu ?! Et Madame Tripounet ? Ah oui, depuis l’inspection elle n’est plus revenue… ah oui, ce geste-là sur l’inspectrice. Ah oui, elle ne sera sans doute pas des nôtres, Madame Tripounet… mais on va faire comment alors ? »

Et c’est là que vous intervenez, secourant la veuve et le jury orphelin. Vous en ressortirez grandi. À coup sûr.

« Le sujet est assez adéquat, il est en accord avec les dernières directives ministérielles. »

Ou

« Le niveau n’est pas formidable, les élèves savent de moins en moins de choses, enfin sauf les miens bien entendu. »

Ou

« J’ai adoré votre formation sur la pédagogie inversée ou l’éloge de la dialectique institutionnelle, vous avez dû publier un ouvrage là-dessus, n’est-ce pas ? »

Être de réserve, oui. Être à l’affut. Oui.

 

Non pas du tout

 

Enfin partira… partira…

Le temps que le Rectorat vous paye…

Mais ça, c’est une autre chronique.

 

Une chronique de Frédéric Lapraz (et son double)

Laisser un commentaire