LeWebPédagogique - Partagez la connaissance !

Prof in the biodiversity

La biodiversité, amener le sujet de manière détournée

Si un jour vous entrez dans ma classe, vous y trouverez en vrac : 

  • mes zapprenants de petite taille
  • des tasses à café ayant besoin d’être lavées
  • les affichages obligatoires (collés un peu de travers)
  • des piles de cahiers à rendre ou à corriger
  • des petits mots posés sur mon bureau débordant de la tendresse de mes zapprenants
  • quelques playmobils empruntés à mes enfants pour une séance en classe
  • mon vidéoprojecteur
  • et une bonne douzaine de pandas, au bas mot, dont mon binôme professionnel : Ba-Jing

Car attention jeunes gens ! Ba-Jing n’est pas une simple peluche : il est depuis l’an dernier un inducteur (choupignolet au possible) pour aborder avec mes zapprenants la notion de biodiversité.

Tout a commencé selon un schéma désormais bien rodé dans ma vie-de-prof : tout ce qui ne sert plus à la maison finit par retrouver une nouvelle vie dans ma classe. En l’occurrence, j’avais cette énoooorme peluche de panda achetée au WWF il y a quelques années. J’y tiens beaucoup, il m’était donc impensable de m’en séparer, mais nous essayons progressivement de désencombrer notre maison et Ba-Jing n’y avait plus vraiment de place précise. C’est comme ça que pendant que j’installais ma nouvelle salle de classe, Ba-Jing a finit par s’y retrouver assis sur un banc.

Et le miracle a opéré dès l’arrivée de mes zapprenants de petite taille dans la classe, le jour de la rentrée. Et je les comprends : franchement, vous résisteriez, vous, à une telle bouille d’amour ?

J’ai alors pu miser sur leur curiosité et leur attachement évident à Ba-Jing (et aux pandas par extension) pour travailler avec eux un livre documentaire sur le panda qui nous a amenés tout logiquement à réfléchir sur la notion de biodiversité.

Saisir les opportunités tout au long de l’année

Petit à petit, au fur et à mesure des opportunités qui se sont présentées à moi, des idées qui me sont passées par la tête et surtout des attentes visiblement grandissantes de mes zapprenants sur ce thème, nous avons pu travailler sur la biodiversité dans tous les domaines des programmes d’enseignement. 

Dit autrement, la biodiversité n’a pas été l’objet d’une simple séquence mais bien l’un des fils rouges de l’année scolaire, un thème de travail qui a apporté tout son sens aux activités faites en classe : faire de la géométrie c’est bien gentil mais c’est toujours plus sympa en cherchant s’il y a des axes de symétrie sur les différentes feuilles d’arbre ramassées dans le parc d’à côté !

En fait pour enseigner et sensibiliser aux enjeux de la biodiversité, il n’y a qu’une seule règle : DECOMPLEXER !

Pas besoin d’avoir validé un doctorat en botanique ou d’être le conseiller scientifique de Greta Thunberg : 

  • d’abord parce que les activités les plus simples peuvent être les plus efficaces. Je me souviens par exemple d’une simple sortie au parc juste à côté de l’école, pendant laquelle mes zapprenants devaient essayer d’identifier les arbres à partir des feuilles (avec des planches de botanique imprimées). C’était un bon moment en plein air, et j’étais fière de les voir aussi investis dans le défi que je leur avais lancé. Mais j’ai mesuré pleinement les bénéfices de cette sortie quand les deux mamans qui nous accompagnaient m’ont dit qu’elles venaient depuis des années dans ce parc mais n’avaient jamais remarqué qu’il y avait plusieurs espèces d’arbres.
  • ensuite parce qu’il existe pleiiiiin de ressources pédagogiques, gratuites et de qualité, pour se former et nous outiller pour la classe.

Quelques pistes pour aborder la biodiversité

Et puisque vous avez été bien sages de me lire jusqu’ici, voici ma petite sitographie (qui est loin d’être exhaustive !) :

 

Une chronique de Sophie Pouille

Commentaires

commentaires

Sophie Pouille

Bonjour, je m'appelle Sophie, je suis T2, j'enseigne en CE1... et j'adoooooore raconter mon quotidien avec mes zapprenants de petite taille :-)

Depuis mon année de stage, je m'éclate à partager sur mon blog Blablaprof (et sur la page Facebook du même nom) ma découverte du "plus beau métier du monde".

Pour me suivre :
- ma page Facebook
- mon blog

Un petit commentaire ?