Ville d'Angers

Enseigner dans l’Ouest de la France

Une région où il fait bon enseigner

Dans le palmarès des villes où il fait bon vivre, il est fréquent que les cités de l’Ouest de la France figurent en bonne position. Douceur angevine, plages atlantiques vivifiantes, vignobles saumurois, criques secrètes de la côte de Jade, bords de Loire classés au patrimoine mondial de l’Unesco sont autant de lieux qui invitent à la balade. Si vivre dans l’Ouest est attractif, y enseigner est souvent agréable.

L’identité de l’Académie de Nantes

L’Académie de Nantes compte 5 départements : la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire, la Vendée, la Sarthe et la Mayenne. 5 départements extrêmement différents qui offrent des paysages géographiques et sociaux variés. Après des années de luttes scolaires, enseignements public et privé cohabitent désormais mais ces références restent des marqueurs d’identité qui influent les esprits, les milieux familiaux et les pédagogies.

Mais au-delà de ces différences, l’Académie, qui fête en 2022 ses 60 ans est marquée par son dynamisme, l’important poids démographique de sa jeunesse et ses bons résultats aux examens. Elle est souvent pilote sur les grands projets nationaux.

Les présidents de région, quelle que soit leur orientation politique ont souvent mis l’éducation au cœur de leur projet et cela se ressent car les actions pédagogiques sont très soutenues et encouragées, y compris financièrement.

Hors les murs

Les occasions de sortir des murs de l’école, du collège ou du lycée ne manquent pas et la région offre de nombreuses possibilités d’évasion culturelle, sportive et éducative. Ainsi, l’Ouest de la France offre des opportunités d’enseigner avec plaisir et d’ouvrir les élèves au monde qui les entoure.

La vie culturelle est riche entre patrimoine et création : la région compte des monuments historiques célèbres comme le château des Ducs de Bretagne à Nantes ou la forteresse royale de Saumur ; héberge des musées extrêmement bien dotés comme le Musée d’Art de Nantes, la galerie de l’Apocalypse au château d’Angers ou le Musée d’arts naïf et singulier de Laval. Mais des musées plus modestes sont aussi des sources importantes de réjouissances pédagogiques : découvrir les œuvres de Chaissac au MASC des Sables d’Olonne, faire comprendre aux plus jeunes ce qu’est un cabinet de curiosités au musée Joseph Denais de Beaufort-en-Vallée ou s’étonner des créations surprenantes tout au long de l’Estuaire entre Nantes et Saint-Nazaire.

Toutes les matières trouveront leur bonheur

Les professeurs d’arts plastiques s’en donneront à cœur joie pour faire découvrir l’art contemporain qui côtoie des monuments patrimoniaux comme le nouveau Centre d’art moderne de Fontevraud ou le château de Oiron un peu plus bas dans les Deux-Sèvres. Dans tous ces lieux, des ateliers sont assurés par des médiateurs culturels souvent enthousiastes et communicatifs.

Les historiens ne sont pas en reste : on entendra des professeurs d’histoire faire vivre les conflits du XXe siècle dans les allées du Musée des Blindés de Saumur ou évoquer le commerce triangulaire sur les quais nantais et au château d’histoire de Nantes.

Les sportifs peuvent sortir des stades ! Nos forêts et nos plages sont des terrains d’expérimentation formidables pour les tournois de beach volley, les courses d’endurance ou d’orientation. Une visite du Circuit des 24h du Mans réunira les passionnés de course automobile et de mécanique. Les Pass Culture et Sport encouragent les jeunes à aller applaudir les Canaris du FCNA ou les joueurs de SCO mais aussi les Ducs d’Angers qui poussent le palet sur la toute nouvelle patinoire du quartier Saint-Serge à Angers. Profiter de spectacles variés est favorisé par ce dispositif régional que ce soit au théâtre du Quai à Angers, au Grand T à Nantes, au Grand R de La-Roche-sur-Yon. Et pourquoi pas se faire une toile dans les nombreux cinémas d’art et essai (400 Coups à Angers, le Cinématographe à Nantes ou le Jacques Tati à Saint-Nazaire) lors d’une sortie École et cinéma/Collège au cinéma/Lycéens et apprentis au cinéma.

Des lieux plus insolites peuvent séduire les enseignants de toutes les matières et de tous les niveaux : la galerie des machines de Nantes concilie l’ouverture vers un imaginaire nourri des créatures de Jules Verne à la démarche créative des artisans qui donnent à comprendre d’extraordinaires machineries.

Organiser une journée avec le professeur de SVT pour une sortie ornithologique dans le parc national de la Brière ou au Lac de Grand-Lieu, partir avec son carnet de croquis au Parc Oriental de Maulévrier pour s’initier aux estampes japonaises, se perdre dans la galerie des Faluns de Doué-la-Fontaine ou les souterrains de la citadelle de Brézé, nourrir les loutres au zoo de La Flèche sont autant d’opportunités d’être surpris et de se cultiver.

Une classe nature en CM2 ? Un séjour d’intégration en sixième ? Une découverte des grandes entreprises de la région ? Il suffira de chausser ses bottes pour arpenter les marais salants de Guérande ou traverser le Gois de Noirmoutier, de s’émerveiller du spectacle des faucons ou des vikings au Puy du Fou, de visiter les sites d’Airbus, l’usine de gâteaux de Saint-Michel-Chef-Chef ou la fabrique Pasquier à Brissac pour les plus gourmands. Le Choletais et son riche tissu industriel enrichissent également les perspectives d’orientation.

Mer, fleuve et campagne ; arts, culture et sports ; grands sites patrimoniaux et industriels ; lieux créatifs et insolites sont autant d’attraits pour les professeurs qui souhaitent s’épanouir dans le Grand Ouest et faire découvrir à leurs classes les richesses de la région à travers des projets riches et variés.

 

Une chronique d’Amélie Pacaud

Un petit commentaire ?