Le Chant Des Lunes

4 05 2012

Gudule, Editions Thierry Magnier, 2008.

Le chant des lunes est une compilation de nouvelles sur un thème assez « gore »

Le journal d’un clone est une nouvelle qui raconte l’existence d’un clone aimé puis  maltraité par ses ‘’maitres’’.

« Aujourd’hui, Yannick m’a cassé une jambe et les deux bras à coups de marteau. Pas exprès, soi-disant, mais je suis sûr qu’il a une idée derrière la tête  recevoir un HD 23 pour le prochain Noël, dans un mois… Ces nouveaux modèles, qui viennent de sortir pour les fêtes, nous sont très supérieurs : quand on leur fait mal, au lieu de crier, ils en redemandent. En plus, on peut choisir la couleur de leur sang : y en a du vert, du bleu, du jaune, du fluo Évidemment, devant un perfectionnement pareil, moi, je ne fais pas le poids ! »

 

 

J’ai trouvé ce livre très intéressant car ça change des histoires qui finissent tout le temps bien, on arrive à la fin du livre sans s’en apercevoir car les nouvelles sont rapides et captivantes.

                         ?  ?  ?  ?  ?

Mots Clés : Clone, Sang, Tristesse

Emprunté au CDI du lycée de Claye-Souilly.




Un endroit pour vivre

4 05 2012

Jean-Phillipe Blondel, ACTES SUD JUNIOR,  2010

Résumé : C’est l’histoire d’un lycéen simple, gentils, peut remarquer, réservé, sans histoire, qui sait écouter, observer. Il aime surtout observer, un jour il décide de fimer les élèves de son lycée. Caméscope au poing, l’adolescent filme ses camarades et de raconter son lycée pour ce qu’il est aussi : un lieu de vie, d’amitié, de haine comme d’amour. Entre intrigue amoureuse, amitié brisée et haine entre élèves. Après un certains temps il en fait un film, vu par certains de ces professeurs. Il se fait convoquer chez le directeur car il est interdit de fimer dans l’enceinte de l’établissement tous les élèves sont solidaires avec lui.

Mots clés : jeunesse, lycée.

Ce livre est pas mal, beaucoup de rebondissements, d’intrigues, et d’aventures.

????

Emprunté au CDI du Lp de Claye-souilly.

 

 

 

 




Le marquis d’Amaon : l’ïle de Brac

4 05 2012

Fabrice vehlman,  matthieu bonhomme, DARGAUD , 2002.

Un jour, une personne nommée Jean baptiste Poulain prit le bateau pour aller vers une île  se nommant l’île de Brac pour rencontrer un baron car il avait eté engagé comme précepteur pour son fils. Le baron, bien content de rencontrer le messire lui fait part  de la disparition de son fils . Malheureusement condanné à rester sur l’île de Brac un mois de plus car il loupe son bateau, il  cherche une personne qui possède un bateau afin de le raccompagner.  Un villageaois  lui dit en posséder un et le fait sortir de la ville pour lui tendre un piège et tenter de le tuer ; c’est ainsi qu’il se sauve  en passant par la forêt et voit le fils du baron, Nolwen, bléssé.  Il  essaye donc  de trouver l’assassin…