Une Lettre de Sonia

Mon cher Guy Armand,

Comme c’était prévu, après avoir reçu ta dernière lettre, je t’écris moi aussi pour te raconter la venue de l’écrivain.Tu t’en rappelles ? Celle dont je t’avais parlé lorsque nous nous préparions à l’accueillir.

Cette première rencontre fut marquante. Tout d’abord, je ne l’imaginais pas ainsi, je pensais qu’elle serait très âgée comme la plupart des écrivains et qu’elle s’exprimerait de façon très soutenue au risque de nous ennuyer.

Mais ce n’était pas le cas. L’écrivain, qui s’appelle Véronique Massenot, est une jeune femme âgée de 37 ans, très souriante, un peu timide, qui est née dans un univers littéraire. Ses parents ayant fait des études littéraires, avaient chez eux de nombreux livres, de romans qui marquèrent la petite enfance de Véronique. Et c’était donc normal, pour Véronique de partager cette passion familiale et de devenir écrivain.

J’ai lu un de ses romans qui s’appelle « Soliman le Pacifique ». C’est un roman que j’ai beaucoup apprécié pour l’émotion de ses textes, la sensibilité et le message qu’elle veut nous faire passer. J’ai aussi aimé le personnage de Soliman, un jeune Palestinien qui vit en Cisjordanie. Il tient un vieux journal auquel il confie ses questions sur la vie et son quotidien. Il a choisi ce chemin de l’écriture à cause de la mort de son frère Chéri, mort en martyre pendant la première Intifada. Je trouve que son roman reflète la vie des Palestiniens mais la plupart d’entre eux ne s’expriment pas comme Soliman c’est à dire dans l’Ecriture. Lorsque un de leur proche se fait tuer pour rien, il le venge. Or, lui, Soliman, ne veut pas répondre en faisant la guerre. Si tu es intéressé, je t’enverrai le livre .

Enfin, le métier d’écrivain est plutôt calme, ils restent chez eux pour réfléchir. Véronique nous a dit qu’elle passait des heures, même des jours sur quelques lignes pour que la mélodie passe… Voilà l’expression qu’elle a employée. Elle entend les mots comme des mélodies !

Dans quelques jours nous allons la revoir pour commencer le travail d’écriture… Je suis pressée ! Comme ça je vais la connaître plus et t’en dire d’avantage sur elle. Bon, je te laisse, à bientôt.

Gros Bisous.

——————Sonia (Eleve de 4° au collège Montaigne)

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.