Déambulation

frame2827758.jpgClaire Galeyrand, comédienne, anime l’atelier d’écriture du collège des Hautes Rayes. Lors d’une séance, elle invita les élèves à déambuler dans le CDI deux par deux – l’un en aveugle, l’autre servant de guide, et inversement – puis de coucher leurs impressions par écrit. Voici un (petit) aperçu du fruit de ce travail :

Aujourd’hui j’ai rencontré un livre avec des dents, j’ai fait connaissance avec lui, il s’appelait Dracula…

J’ai aperçu un livre vivant, il est tombé tout seul, ou plus exactement tout seul avec l’aide d’Issam… A mon avis, mon gentil p’tit Sammy et lui ont fait connaissance… Je pense aussi qu’ils sont devenus amis car Issam est allé le voir souvent.

J’ai rencontré un livre perdu… Ou alors il jouait à cache-cache, mais en tout cas, il était tout seul, il s’appelait Lou ; j’ai vu aussi Guillaume, il m’a parlé, mais les adultes lui ont dit de se taire ; à mon avis, c’est pour que les livres puissent dormir en paix.

J’oubliais, j’ai rencontré toute une tribu de dictionnaires, ils étaient très furieux, mais ça, ce n’est pas de ma faute, c’est celle de Shona et toutes ses fautes d’orthographe.

J’ai souvent croisé Maëlle, mais elle rigolait sans arrêt, c’est souvent à cause de la moquette.

J’ai aussi rencontré à plusieurs reprises Emeline au rayon Documentaires… je savais qu’elle aimait Napoléon, mais à ce point là… (Léa)

J’ai envie de murmurer une chanson, celle de Superbus qui est appelée << On Monday >>. Mais franchement je n’ai pas envie de faire deux choses à la fois. J’écris, mais pour quoi, là ?

J’écris sûrement ce que me dit cette petite voix logée dans ma tête. Mais bon… C’est un peu flou car je n’arrive pas à savoir ce qu’elle dit parfois. C’est tout silencieux, j’aime pas. Si, j’aime juste quand je ne pense à rien. Mais je pense à quoi ? Non, j’essaie de penser à quelque chose pour ne pas écrire des choses…vraiment débiles ! (Emeline)

Dans la mythologie grecque, il y a des centaures, des sphinx, des minotaures.

Dans les livres de fantaisie, il y a des elfes, des nains, des trolls.

Dans la vraie vie, il y a des tigres, des lions, et nous les humains.

Evidemment, il y a d’autres choses sur la terre, mais il n’y a pas forcément de joie en elles. (Clément)

Le paradis décrit par l’homme est une zone infinie ou les personnes décédées peuvent reposer en paix auprès de Dieu. Il est aussi dit qu’à la mort, l’âme de la personne quitte son enveloppe charnelle puis s’en va haut dans le ciel, avec Dieu pour toujours.

Moi, je ne crois pas en tout cela. Pour moi, Dieu n’existe pas et le paradis non plus.

Selon moi, ce que je crois, c’est qu’à la mort, notre âme se fait une autre enveloppe chaque fois plus belle, chaque fois plus pure. C’est peut être aussi pour ça que les gens disent que certains humain ont le cœur pur…

Moi je crois en mère nature ; d’autres pas. Chacun ses croyances, ses rêves, et vivons en paix avec nous-mêmes… (Guillaume)

Pendant le jeu de l’aveugle, j’ai vu Legolas dans le seigneur des Anneaux ; je me suis baissé pour voir des espèces de singes même si je suis pas sûr que c’était ça. C’était peut être des costumes de cannibales avec des masques rouges, mais c’était bizarre. J’ai vu aussi un clown blanc et un autre noir, comme s’il y avait un méchant et un gentil. Personnellement, je préfère le gentil… (Maxime)

Dans mes rêves, je me vois en héros qui sauve des vies, mais ce héros est différent à chaque rêve. Je ne parle pas de super héros, je parle de héros de la vie de tous les jours, comme un chirurgien qui réussit une opération vitale ou comme une personne banale qui sort quelqu’un des flammes.

Dans mes rêves, j’ai été tout : un policier qui met un terme à une guerre de gang ou même un avocat qui réussit à prouver l’innocence de quelqu’un condamné à perpétuité.

Mais le problème est que dans la vie je ne suis rien de tout cela ; je ne suis qu’un adolescent de 13 ans sans beaucoup d’histoires ou de particularité. (Clément)

Waaaaa ! Que dire de mon voyage … ?

Même si je n’ai vu que du noir, j’ai l’impression d’avoir changé de monde… Si c’est comme ça être aveugle, ça ne dérangerait pas… enfin si un peu …

Je n’aurai jamais pu voir cette magnifique plante que Maëlle m’a montrée…

Peut-être qu’être aveugle, c’est avoir les yeux dans un autre monde… Et peut être que ce monde est tellement beau, qu’ils ne veulent plus revenir…

Je pense que ce monde doit être complètement différent du nôtre … Avec des jolies fleurs roses même en hiver… Non pas comme ça, les garçons ne s’y plairaient pas …

Ça doit être un monde haut en couleur… avec un grand château, comme à DisneyLand … Oui mais le château est rose…mais il y a quand même beaucoup de garçons à DisneyLand…Euh je divague …

Oh mon dieu ! Je suis en train de dire que les yeux des aveugles sont à DisneyLand ! Cooool !! (Léa)

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.