Ma tribu : La’alabe

Avant l’indépendance, la Mauritanie était un vaste territoire désertique où la population était répartie en plusieurs groupes apellés les tribus.
Ce fonctionnement commença quand les Arabes vinrent chasser toutes les populations noires du pays commes les haratines, les peuls….
Il existe deux sortes de tribus: les tribus maraboutiques et les tribus guerrières.
Les tribus maraboutiques étaient en quelque sorte les dirigeants du pays et enseignaient la religion, et les tribus guerrières faisaient les guerres pour agrandir leurs territoires, se procurer des ressources et assurer la sécurité dans le pays.

Ma tribu nommée La’alabe(les ilabes en français) était une tribu guerrière habitant dans la région du Trarza en plein désert du Sahara. La majorité des membres de la tribu est métisse de peau et tous leurs esclaves sont noirs. La’alabe étaient réputés pour être des hommes braves et courageux n’ayant peur de rien lorsqu’ils faisaient des guerres. La’alabe étaient composés en tout de 48 factions toutes guerrières. La tribu possédait également ses propres forgerons et ses propres esclaves. Elle est née à Boutilimit, qui est située à 150 kilomètres de Nouakchott la capitale.
L’histoire de La’alabe a été marquée par de nombreuses guerres:
– la guerre pour prendre le contrôle d’Aleg: grâce à cette victoire, La’alabe s’est construit une réputation de fer, elle était notamment redoutée par certaines tribus,
– la guerre contre une autre tribu guerrière, les Ouled Bessba’a, a été provoquée à cause de l’assassinat du chef de la tribu. Cette guerre a été très meurtrière car la tribu aveuglée par son besoin de vengeance tua énormément de membres des Ouled Bessba’a.
Nous étions célèbres pour avoir eu pendant toute notre histoire des alliés avec une fidélité sans faille commes les Tagounaintes, Lacklale, Ouled Mbareck…..
Lors de l’arrivé des colons, La’alabe comme certaines tribus refusèrent de se soumettre et créèrent une alliance des plus puissantes tribus guerrières pour repousser les colonisateurs.
La tribu avait notament combattu pour avoir le contrôle de la ville d’Atar situé dans la région de l’Adrar mais elle réussi seulement à en avoir une partie.

Actuellement en Mauritanie on peut trouver des gens haut placés comme les généraux des forces armées ou bien des personnes ayant de grands pouvoirs au gouvernement comme les sénateurs, députés, ministres venant de La’alabe.

L’équipement d’une personne dans le temps des colons, était composé de 1 fusil de chasse avec 1 revolver à 2 coups. Généralement lorsqu’une guerre éclatait, chacun avait son propre couteau ainsi que son propre chameau. Le cheval avait le droit d’avoir un seul maître: le chef de la tribu.

Une de nos règles principales est, lors du mariage, d’avoir beaucoup d’enfants pour agrandir la tribu. La langue principale est le hassanya. Actuellement la tribu a un chef vivant à Boutilimit.
Les membres de la tribu ne se nourissaient que de viande et de riz.

A l’époque, la chasse et la formation des nouvelles personnes pour être de grands guerriers était très pratiquée dans la tribu, la formation d’un membre était très simple:
– Avant 14 ans ils passait tout son temps à apprendre le Qoran et les règles de l’Islam, puis à partir de 14 ans on lui apprenait à tirer, à chasser et à se battre au corps à corps ou au couteau.
– A 15 ans il égorgeait son premier mouton le jours de la fête, ce qui marquait qu’il était devenu un homme
– A 16 ans il devait assister et voir une exécution de ses propres yeux pour être habitué à la guerre
-A 17 ans il était envoyé à la guerre
– A18 ans il se mariait et l’année suivante, il était rejeté par la tribu s’il n’avait pas d’enfant
A 20 ans il participait à une exécution en fusillant le condamné à mort

Après avoir expérimenté toutes ces étapes, l’enfant était considéré comme un homme membre de la tribu, et obtenait le respect du Cheikh (le chef).

Comments are closed.