Archive for the ‘La Mauritanie’ Category

Fêtons LE SUCCES de ce blog LAUREAT du Concours FIFP 2010 avec quelques boissons mauritaniennes !

Lundi, juin 7th, 2010

Voici la mention officielle du succès : http://www.fipf.info/

Salut les italiens c’est Léna, dans cet article je vais vous présenter les différentes boissons mauritaniennes.

-Il y a le zrig, c’est un mélange de lait caillé de chèvre, de vache ou de chamelle et de beaucoup d’eau. C’est une boisson très consommée en Mauritanie. Elle est non sucrée.
-Il y a aussi le bissab, qui est obtenu à partir de l’infusion de fleurs rouges d’une plante appelée « bissab » (l’hibiscus).Elle est servie fraiche et légèrement sucrée. Elle peut aussi se boire chaude comme une tisane. (more…)

La fête de Maouloud à Nouakchott

Lundi, juin 7th, 2010

MaouloudIntroduction:
Le Maouloud est la Fête de la naissance du Prophète Mohammed (Paix et Bénédictions sur lui), communément appelée Aid al Maouloud, et a lieu toutes les années dans la liesse populaire. C’est une grande occasion pour les musulmans du monde entier, pour commémorer cette journée par des poèmes chantés en l’honneur du Prophète et des conférences parlant de sa vie et de sa grandeur.
La Célébration de cette fête en Mauritanie, à Nouakchott:
Cette fête qui marque la naissance du Prophète Mohamed PSL, (an 570 ap.J.C) est célébrée dans une grande gaîté populaire marquée par le sacrifice rituel du mouton dans certaines concessions. Pour ne pas être en reste, de nombreux pères de famille n’hésitent pas aller au delà de leur limite financièrement. D’autres ménages moins nantis sont victimes de la conjoncture. De nombreux foyers célèbrent la naissance du Prophète Mohamed (PSL), dans une discrétion absolue. Pas de changement, au menu de leur repas quotidien où à une exception près.
(more…)

Qui a dit que les Mauritaniens ne faisaient pas de shopping ?

Lundi, juin 7th, 2010

Il existe plusieurs marchés à Nouakchott, il y a les marchés aux poissons, le marché aux chèvres, le marché pour les meubles, et les marchés pour les vêtements, bijoux…
Parmi les marchés les plus célèbres il y a : le marché 5ème, le marché Sonader pour les meubles et le marché capital.
Le marché capital est le plus ancien à Nouakchott, à 200m, se situe le marché des fruits et légumes. (more…)

Les caravanes du désert

Lundi, juin 7th, 2010
Les caravanes du désert.
Les caravanes du désert
En plus d’élever des animaux pour leur viande, certains nomades ont aussi une autre occupation traditionnelle, le transport de biens à travers le désert. Parfois, ces biens viennent du désert lui-même, par exemple le sel prélevé dans les lacs salés à sec (ou chotts) loin à l’intérieur du désert, ils sont transportés au sud dans le Sahel. Les transports commerciaux occasionnent de grands déplacements, qui rassemblent en caravanes un grand nombre d’hommes et d’animaux. Le dromadaire est la seule bête de somme qui puisse supporter les conditions du désert. Pendant des siècles, des caravanes formées de centaines de dromadaires jouèrent un rôle de premier plan dans le réseau commercial mondial.
Le commerce caravanier saharien du sel, pratiqué par les Touaregs, est encore important, car l’Afrique occidentale manque de sel; or, les besoins en sel de tout être vivant en pays chaud sont considérables. C’est ainsi qu’au printemps et à l’automne, de grandes caravanes appelées azalaï  (rassemblement de chameaux) se rendent aux salines du Sahara central pour échanger le mil  contre le sel. Les routes des caravanes suivent généralement la distance la plus courte reliant les oasis ou les points d’eau. Dès lors, certaines oasis sont devenues des centres de commerce importants. Par ailleurs, là où la distance entre deux sources naturelles était trop grandes pour la sécurité de la caravane, des puits ont souvent été creusés pour atteindre l’eau sous la surface du désert. Beaucoup de ces puits sont toujours en activité et certains existent depuis des siècles. Mais le commerce le plus largement diffusé à travers le désert saharien était, il y a peu de temps encore, celui des esclave
En plus d’élever des animaux pour leur viande, certains nomades ont aussi une autre occupation traditionnelle, le transport de biens à travers le désert. Parfois, ces biens viennent du désert lui-même, par exemple le sel prélevé dans les lacs salés à sec (ou chotts) loin à l’intérieur du désert, ils sont transportés au sud dans le Sahel. Les transports commerciaux occasionnent de grands déplacements, qui rassemblent en caravanes un grand nombre d’hommes et d’animaux. Le dromadaire est la seule bête de somme qui puisse supporter les conditions du désert. Pendant des siècles, des caravanes formées de centaines de dromadaires jouèrent un rôle de premier plan dans le réseau commercial mondial. (more…)

En Mauritanie aussi, le tabac séduit encore : la shrout…

Dimanche, juin 6th, 2010

Les mauritaniens fument depuis très longtemps le tabac, qui n’est pas cultivé en Mauritanie. Il est transporté par  les caravanes venant du nord. La monaja (feuille de tabac) est pilée, transformée en poudre puis stockée dans la tabatière (el beit en arabe) faite de cuir et fabriquée par les femmes des cordonniers.  Elle est fumée dans une pipe fabriquée à  partir de cotte (traditionnellement) ou en cuivre (actuellement). Cette tabatière devait aussi contenir une pièce en métal, qui en la frottant sur pierre de silex, produira des étincelles qui enflammeront le coton placé au-dessus afin d’allumer la pipe. Traditionnellement le tabac est exclusivement fumé par les hommes. Il a également d’autres utilisations: chiqué ou snifé chez les femmes et exceptionnellement chez les hommes. On peut tirer en moyenne 3 coups sur la pipe. Celle-ci est interdite dans certaines confreries (ordres religieux). Elle  est  très cancérigène, causant des dégâts supérieurs à ceux causés par la cigarette, à cause de l’absence de filtres dans la pipe.

Ma tribu : La’alabe

Dimanche, juin 6th, 2010

Avant l’indépendance, la Mauritanie était un vaste territoire désertique où la population était répartie en plusieurs groupes apellés les tribus.
Ce fonctionnement commença quand les Arabes vinrent chasser toutes les populations noires du pays commes les haratines, les peuls….
Il existe deux sortes de tribus: les tribus maraboutiques et les tribus guerrières.
Les tribus maraboutiques étaient en quelque sorte les dirigeants du pays et enseignaient la religion, et les tribus guerrières faisaient les guerres pour agrandir leurs territoires, se procurer des ressources et assurer la sécurité dans le pays.

Ma tribu nommée La’alabe(les ilabes en français) était une tribu guerrière habitant dans la région du Trarza en plein désert du Sahara. La majorité des membres de la tribu est métisse de peau et tous leurs esclaves sont noirs. La’alabe étaient réputés pour être des hommes braves et courageux n’ayant peur de rien lorsqu’ils faisaient des guerres. La’alabe étaient composés en tout de 48 factions toutes guerrières. La tribu possédait également ses propres forgerons et ses propres esclaves. Elle est née à Boutilimit, qui est située à 150 kilomètres de Nouakchott la capitale. (more…)

La pauvreté en Mauritanie.

Mercredi, juin 2nd, 2010

Tous les pays du monde connaissent la pauvreté et le chômage plus ou moins présent, selon les États. Je voudrais vous parler de la pauvreté du pays où j’habite et où elle est bien présente :
La Mauritanie a un taux de pauvreté très élevé. C’est le 24ème pays le plus pauvre sur 177 pays. La pauvreté est principalement concentrée en milieu rural (les campagnes) avec 61% des ruraux qui gagnent moins d’un dollar par jour contre 25% en ville (ce qui est tout de même considérable). 32,5%, c’est le taux de chômage du pays, près du tiers de la population est sans emploi (déclarés). (more…)

L’origine des populations mauritaniennes

Mercredi, juin 2nd, 2010

Il semble que cette partie du Sahara soit occupée depuis longtemps par l’Homme. De nombreux vestiges, notamment des peintures rupestres, attestent de la présence humaine dés le néolithique, alors que le climat était plus humide qu’aujourd’hui (avec un maximum d’humidité vers –9000/-6000 av. JC.).

Qui sont les premiers Mauritaniens ?
Il s’agit certainement en premier lieu de populations noires venues du Sud, qui pour une partie d’entre-elles étaient sédentaires. Il existait une civilisation de chasseurs-pêcheurs alors que de grands lacs fournissaient du poisson et permettaient le développement d’une faune abondante (antilopes, girafes, éléphants etc.). Ces populations pourraient être les ancêtres des Soninkés présents en Mauritanie et au Mali. Leur nombre n’a cessé de diminuer au fur et à mesure que le climat devenait plus aride, il ont souvent migré vers le Sud. (more…)

Tout savoir sur la tribu des smassid !

Mercredi, juin 2nd, 2010

Les Smassid sont une tribu maraboutique (Zwaye). On les appelle les «  Semsdi  » au masculin et les «  Semsdiye  » au féminin. Ils sont originaires de l’Adrar et essentiellement à Atar, Aoujeft et rarement quelques familles à R’Kiz dans le Trarza.
On les appelle couramment Chems-Dine parce-que c’est le nom de leur arrière grand père.

Ils sont en majorité des commerçants. Ils détiennent une grande partie de l’économie mauritanienne. Ils sont les principaux propriétaires des oasis et des palmiers dattiers de l’Adrar.
On parle de leur implication dans la politique du pays depuis la prise du pouvoir de l’ex-président mauritanien Maouya Ould Taya (qui est Semsdi) et qui a géré le pays pendant 21ans.

Le gavage des femmes en Mauritanie.

Mercredi, juin 2nd, 2010

Qu’est-ce que le gavage ?
Le gavage est une tradition mauritanienne qui consiste à faire grossir les femmes mauritaniennes pour les embellir ; car pour les mauritaniens, être grosse est un critère de beauté. Des femmes sont engagées pour gaver les jeunes filles : les gaveuses (lbalahat en hassaniya) font des mélanges de nourriture à base de produits laitiers ou d’autres aliments. Il existe plusieurs recettes de gavage selon les régions, chacune a sa propre manière de gaver.

Mais le gavage devient de plus en plus rare, vu la modernité des femmes mauritaniennes d’aujourd’hui.
De plus en plus de médecins s’opposent à cette pratique, car elle cause de graves maladies, et exigent une loi pour punir cette tradition. (more…)

Les Touaregs

Mercredi, juin 2nd, 2010

Le peuple Touareg est un peuple de nomades, vivant dans le désert du Sahara et d’origine Berbère. Un Touareg est un Targui.

Leur  « fief » est à l’heure actuelle la région de l’Aïr. Ils parlent Tamacheq et Tamahaq suivant la tribu. On ne sait pas grand-chose de leur passé car il n’y a pas beaucoup d’écrits fiables concernant leur histoire.
C’est un peuple épris de liberté qui refuse l’asservissement ce qui conduit régulièrement  à des révoltes.
Les Touaregs sont des chameliers. Ce sont des éleveurs de chameaux, moutons, chèvres…. Ils ont un sens profond de la fête et des traditions. (more…)

Les funérailles mauritaniennes

Mercredi, juin 2nd, 2010

Les funérailles islamiques se déroulent comme suit :
1.Immédiatement après que la mort est survenue et qu’elle a été dûment vérifiée, les yeux du défunt sont fermés ; la bouche et les mâchoires sont maintenus fermées délicatement à l’aide d’un large bandage ou de pièces de tissus de manière à ce qu’elles ne restent pas grandes ouvertes ; les jambes doivent être attachées de la même façon. La dépouille doit être couverte, et doit le rester en permanence, à l’aide d’un drap blanc de préférence.
2.La famille endeuillée et les amis proches doivent être réconfortés ; on doit partager leur peine et les aider autant que faire se peut à faire face à leur perte avec patience et acceptation du décret divin.
3.Il faut prendre les dispositions nécessaires à l’enterrement sans attendre ; la parentèle et les amis doivent en être informés. La dépouille ne doit pas être maintenue en attente inutilement.
4.Les proches parents et les amis doivent se charger de faire à manger pour la famille du défunt pendant les trois jours suivants le décès. (more…)

L’artisanat mauritanien

Mercredi, mai 26th, 2010

L’artisanat mauritanien est très diversifié. Les artisans travaillent le bois, le cuir, l’argent et l’or. Les hommes travaillent les métaux et le bois, les femmes le cuir, la vannerie et les tissus. Traditionnellement, les artisans constituent une caste, un groupe social fermé dont les compétences se transmettent de père en fils.
Dans l’ancienne société, surtout nomade, ils fabriquaient toutes sortes d’objets utilitaires: sacs, chaussures, coussins, tapis de prières, couvertures en peau, selles en bois, malles, mallettes, pipes, tabatières, cadenas, calebasse, assiettes, parures en or et argent de toutes sortes. (more…)

L’Islam et le Coran : quelques explications…

Mardi, mai 25th, 2010

Bref historique :
L’islam, révélation divine, est une religion monothéiste  fondée  au VII è siècle en Arabie saoudite. Elle implique la foi en un Dieu unique (ALLAH) et Son envoyé Mohamed (Paix et Bénédiction soient  sur lui) qu’Il a choisi pour  la transmission de son message (Le Coran). Il repose sur des principes inaliénables  pour  tout  fidèle, tels que :
La foi en un Dieu  unique et Son prophète Mohamed
La prière : cinq prières par jour ,
L’aumône : répartition des biens afin de secourir les pauvres.
Le jeûne : Pendant le mois de Ramadan , s’abstenir de boire , de manger, de fumer  de l’aube jusqu’au coucher du soleil.
Le pèlerinage : visite  du lieu saint ( La Mecque ). Acte réservé pour ceux qui en ont les moyens. (more…)

Le Henné

Lundi, mai 24th, 2010

En Mauritanie, tout comme dans l’ensemble du monde arabo-musulman, l’usage du henné répond à plusieurs objectifs.  Il peut protéger contre les forces malfaisantes (les diables et le mauvais œil), peut être un médicament, un soin de beauté et un élément de la parure. Il est utilisé principalement par les femmes. En effet, seuls les soins thérapeutiques sont communs aux deux sexes.
Les mains et les pieds des femmes sont, en de nombreuses occasions, ornées de dessins très élaborés, qui captent le regard et séduisent. Elles s’en parent lors des festivités de mariage, des fêtes religieuses, d’une naissance, ou encore à la sortie d’un veuvage, de même qu’à l’occasion d’un retour dans leur famille, après une longue absence.
Traditionnellement, c’étaient les forgeronnes qui étaient chargées de l’embellissement des femmes dans les campements. Elles ont conservé cette spécialisation en ville, tout en l’adaptant à la fois aux conditions de la vie urbaine et aux nouveaux impératifs techniques. Ainsi se sont créés des salons de beauté dans lesquels elles officient souvent à plusieurs. (more…)

Petit supplément voyance…

Lundi, mai 24th, 2010

Suite à mon article, je souhaitais vous montrer une petite séance de voyance (avec explications) telle qu’elle est pratiquée en Mauritanie.
Bon visionnage à tous…                                                                                       Matthieu, 4ème Ocre.

Le Baptême Musulman : la Aqiqah

Jeudi, mai 20th, 2010

Le baptême Musulman est très souvent assimilé à la circoncision, mais de fait, cette pratique si elle est fortement encouragée par l’Islam n’est pas une obligation.

L’Adhan
A sa naissance, le bébé musulman est initié à la religion par son père.
Ce dernier se penche à son oreille droite et prononce l’Adhan (appel à la prière), dans l’oreille gauche il récite ensuite l’Iqamah, qui annonce que l’office de prière est prêt à commencer.  Selon un Hadith (paroles ou actes du prophète), tout nouveau né sous le mariage a droit à un baptême au 7e jour de sa naissance.
(more…)

Le Ramadan, qu’est-ce que c’est ?

Jeudi, mai 20th, 2010

Le ramadan, également orthographié ramadhan ou ramazan (arabe : ???????? ou Rama??n) est le neuvième mois du calendrier musulman. Au cours de ce mois, ceux-ci ne mangent pas, ne boivent pas, et n’entretiennent pas de relations sexuelles de l’aube au crépuscule[1]. Les malades, les femmes enceintes ou qui allaitent, les femmes ou jeunes filles qui sont dans leur période menstruelle, les enfants en bas-âge, les vieillards ou toute personne dont ce jeûne pourrait mettre la santé en péril en sont exemptés. Le jeûne a pour but d’enseigner aux musulmans la patience, la modestie et la spiritualité. Le premier jour du mois après le Ramadan vient la fête de l’’Aïd El Fitr, la fête de la rupture du jeune. (more…)

Voyance mauritanienne (legzanna)

Lundi, mai 17th, 2010

Il existe plusieurs façons de voir l’avenir :

1.LES CAURIS

Ce sont des coquillages utilisés par la plupart des voyants habitant en bordure de mer ou de fleuves. C’est la méthode la plus utilisée par la nouvelle génération.
2.LE SABLE
En Mauritanie ce sont les maures qui l’utilisent le plus souvent. Ils remplissent une boite ou un plateau de sable et avec leurs deux doigt ils font des traits verticaux pour voir le chemin et trouver la chance.
3.L’EAU
La voyance avec de l’eau est souvent utilisée en Afrique noire pour décrire l’avenir. Ils remplissent une canari (jarre), mettent de la poudre de plantes vertes et devinent l’avenir à travers la description de la jarre par un témoin vierge. (more…)

Le voile mauritanien

Dimanche, mai 16th, 2010

Qu’est ce que c’est ?
Le voile mauritanien nommé «  melehfa »  est un tissu  long (2 ou 4 mètres) composé de deux bandes de 80 cm de large cousues ensemble.
Il existe plusieurs types de voiles , on les classe selon leurs prix et leurs textures :

– il existe  le « Gaaz » , qui est un voile que tout le monde peut porter, il n’est pas cher et on le porte souvent à la maison ou dans des endroits pas très importants . Il contient un pourcentage de coton et n’est pas très doux.
– Le «  Koumeri » , et le « persi » qui n’est pas cher, ni doux, est un voile qui est beaucoup porté mais pas pour les cérémonies ni les fêtes.
Le « kanebo » est un voile  100% coton , il est cher , beau avec de belles couleurs vives ou foncées accompagnées de magnifiques motifs . On le porte souvent dans les fêtes élégantes et importantes .
– Le «  soie » , est un voile très beau , très doux et transparent . Il est très cher , et est souvent porté par les mariées ou dans les grands mariages .
– Il en existe d’autres comme « lekhiata » qui est porté dans les mariages , souvent par les femmes âgées, il n’est pas doux , souvent  avec des couleurs foncées, mélangées ensemble.
(more…)